BBEdit 14 intègre un gestionnaire de notes

Anthony Nelzin-Santos |

À quoi sert un éditeur de code doté d’excellentes capacités de formatage du texte, d’un puissant moteur de recherche multifichier comprenant les expressions régulières, d’un système de script et de raccourcis fort pratique, et d’une interface un rien désuète ? À prendre des notes bien sûr ! BBEdit 14 intègre, en toute logique, un gestionnaire de notes.

Le gestionnaire de notes de BBEdit 14.

« Nous savons qu’un grand nombre de nos clients créent un tas de documents "Sans titre" pour prendre rapidement des notes »1, explique Bare Bones Software, « et s’appuient sur la légendaire stabilité de BBEdit et sa robuste fonction de récupération après un plantage pour protéger leur travail ». Ces notes alourdissent la barre latérale, compliquent l’utilisation du moteur de recherche, et détournent BBEdit de sa mission.

BBEdit 14 propose donc de séparer les notes de l’environnement de développement, sans les priver des fonctions de l’éditeur. Les notes sont nommées et enregistrées automatiquement, et peuvent être organisées en collections, pour garder ici les bouts de code et là des notes de développement. Les notes peuvent être créées depuis n’importe quelle application par le biais d’un service ou depuis n’importe quel script avec la commande bbedit --note.

Les notes ne sont jamais supprimées purement et simplement, mais passent toujours par la Corbeille, et peuvent donc être récupérées. Le carnet de notes n’est pas synchronisé avec iCloud par défaut, mais les utilisateurs de longue date de BBEdit savent qu’il est possible de déplacer ses préférences et ses fichiers dans iCloud Drive ou Dropbox.

En outre, BBEdit 14 intègre les environnements virtuels Anaconda, très utilisés dans l’apprentissage automatique et la science des données avec Python et R. L’éditeur gagne la coloration syntaxique des langages Go, R, Rust, Lisp, Scheme, Clojure, et USD. Bare Bones prend en charge le système LSP, mis au point par Microsoft, de coloration syntaxique et de navigation fonctionnelle

Miroir du raccourci ⌘Z, qui permet d’annuler une action, le raccourci ⌘Y permet maintenant de répéter la dernière commande utilisée. La liste complète des nouveautés est, comme toujours, trop longue pour être détaillée ici. Notons simplement que Bare Bones n’a pas jugé utile de rafraichir l’interface de son éditeur, qui va bientôt fêter ses trente ans, mais le faut-il vraiment ?

BBEdit 14 est proposé par le biais d’une licence perpétuelle à 49,99 $ (43,85 € HT) sur le site de Bare Bones, ou bien d’un abonnement annuel à 41,99 € sur le Mac App Store. Les clients qui ont acheté BBEdit 13 cette année peuvent passer gratuitement à BBEdit 14, les autres devront payer 29,99 $ pour mettre leur licence à niveau. BBEdit 14 est compatible avec macOS 10.14.2+ et tourne nativement sur les processeurs Apple.


  1. Dont votre serviteur.  ↩︎


Tags
avatar occam | 

« Et s'il n'en restait qu'un, ce serait celui-là ! »

(De logiciel. Du Mac. À sauver pour la fin du temps.)

avatar Ourson | 

A ma connaissance il n’y a pas de linter sur cet IDE, c’est bien dommage

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Ourson : c’était déjà possible avec des intégrations externes, et c’est aujourd’hui intégré par le biais de LSP.
avatar Ourson | 

@Anthony

Merci pour l’information je vais regarder de plus prêt

avatar koko256 | 

"BBEdit 14 est proposé par le biais d’une licence perpétuelle à 49,99 $ (43,85 € HT) sur le site de Bare Bones, ou bien d’un abonnement annuel à 41,99 € sur le Mac App Store."
Mais l'abonnement a-t-il un quelconque avantage ? (La réduction pour la mise à jour 13->14 ne plaide pas en sa faveur)

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@koko256 : « l'abonnement a-t-il un quelconque avantage ? » : le renouvèlement automatique. À part ça…
avatar Nesus | 

L’interface, n’a pas changé mais elle est toujours aussi performante.

avatar LaurentH | 

J'adore dans la release note:

"LSP", not to be confused with Lightspeed Pascal

CONNEXION UTILISATEUR