Word plonge ses documents dans le mode sombre

Florian Innocente |

Microsoft teste dans Word une extension du mode sombre au document lui-même, en plus de l'interface. Dans la version 16.49 actuellement en bêta, le traitement de texte sait maintenant basculer l'arrière plan du document dans une teinte gris foncé, plutôt qu'il demeure blanc alors que le reste de la fenêtre et du ruban d'icônes plongeaient dans cette même teinte sombre.

Si certains passages de texte ou des titres sont dans une couleur particulière, celle-ci sera atténuée pour accompagner ce changement visuel du fond. C'est une fonction disponible depuis longtemps ailleurs mais qui aura tardé pour Word. Outlook pour Mac sait déjà le faire depuis une mise à jour de l'été dernier.

Office s'est rallié au mode sombre de macOS à la fin 2018 avec l'arrivée de cette option dans Mojave. Cette nouveauté dans Word se cale sur le réglage choisi au niveau du système pour opérer la bascule, on peut aussi forcer l'affichage sombre manuellement depuis un bouton dans le ruban, ou à l'inverse le bloquer, indépendamment de ce que fait macOS.

Les testeurs de cette version 16.49 ne vont pas forcément obtenir tout de suite cette nouveauté, elle est déployée graduellement.


avatar stotods | 

Good news

avatar Madalvée | 

C’est plus du wysiwyg.

avatar anton96 | 

@Madalvée

What you don’t see is what you get

avatar MSpock | 

Ah enfin ! 😀

avatar jleblanc2001 | 

Est-ce que ça existe une extension mac ou une app pour lire les pdf en mode sombre ?

avatar David Finder | 

@jleblanc2001

Ça m’intéresse aussi. Dommage qu’Aperçu ne le propose pas de base…

avatar Almux | 

Le PDF est supposé montrer un document prêt ou fidèle à l'impression... Il n'y a aucun intérêt à dénaturer la fonction d'un rendu définitif.

avatar macpaupiette | 

Oui, enfin si on imprimait tous les PDF qu'on lisait à l'écran... 😅

avatar MonsieurPomme | 

Tu peux le faire depuis Safari avec l'extension Dark Reader for Safari ou l'extension Dark Mode

avatar Yil2201 | 

J’ai eu la surprise en ouvrant Word ce matin de voir apparaître le document sur fond sombre, le rendu est plutôt très bon avec une inversion des couleurs sur certains éléments textuels

avatar quentinf33 | 

@Yil2201

Inversion des couleurs ? Pas plutôt une adaptation des couleurs en fonction du contraste ? Sur Outlook ça inverse pas (a part le blanc et le noir).

Inverser les couleurs donnerait un résultat assez… moche je pense…

avatar Yil2201 | 

@quentinf33

Oui tu as raison je n’ai pas utilisé le bon terme! C’est plutôt une adaptation des niveaux de gris

avatar quentinf33 | 

@Yil2201

Pas de soucis 🙂

avatar monsieurg33K | 

Sympa, ça soulagera les yeux. En revanche, bien vérifier le rendu des couleurs avant impression ou export.

avatar r e m y | 

En 1984 le Mac induisait une rupture d'interface en adoptant l'écriture noire sur fond blanc et le WYSIWYG.
En 2021 on applaudit le retour à l'écriture sur fond noir (1) et un document affiché qui n'a plus rien à voir avec ce qu'on aura à l'impression...

(1)Comme quoi le Minitel avait plusieurs décennies d'avance! ☺️

avatar DamienLT | 

@r e m y

J’y avais pas pensé de cette manière là ^^. J’aime pas du tout les modes sombres des différents systèmes et applications, je trouve ça terne et les différents éléments affichés se distinguent moins bien.

avatar quentinf33 | 

@r e m y

Oui c’est vrai. Mais l’intérêt est dans le fait qu’on peut utiliser des documents simplement pour un affichage à l’écran, sans nécessité de l’imprimer.

avatar Oliviou | 

Ça existe sur Pages ou pas ?

avatar David Finder | 

@Oliviou

Yep, sur iOS comme sur macOS. Tu as le choix entre commencer un document vierge sur fond noir ou blanc ☺️

avatar austinforest | 

La .49 c’est la mise à jour de ce mois-ci non? La version iOS est déployée depuis hier et sur le
Mac App Store ça devrait commencer aujourd’hui.

avatar Matlouf | 

Le côté obscur prend le dessus...

Enfin, pleurer le côte wysiwyg de Word, c'est quand même faire preuve d'une certaine mauvaise foi, ou bien d'illusions perdues.

avatar Almux | 

Ouais... bon! En attendant, Word restera toujours Word...
@Matlouf
Il y a bien un côté obscur: parce que Word ne peut toujours pas être considéré comme wysiwyg...

avatar leber726 | 

J'utilisais déjà une fonctionnalité comparable (rendre le document noir) il y a une vingtaine d'années dans Word. Mais ça n'était pas aussi bien implémenté qu'ici (avec interface itou).

avatar olrik53 | 

Cette mode du blanc sur noir est stupide en regard de l'accommodation sans cesse inversée que doivent faire nos yeux. Je souhaite recopier un texte depuis un document papier écrit en noir sur blanc et je le tape en blanc sur noir sur une interface sombre. Bref on se fatigue les yeux et on n'y voit plus rien. Tiens pour ne citer que Final Cut Pro l'interface est noire et quand on clic sur importer des médias la fenêtre d'importation est noire et on ne voit même plus la limite entre les 2 fenêtres, une hérésie. À quand la sortie du "mode je suis en deuil" Bref pitié pour nos yeux.

avatar occam | 

Nous sommes en l’an de disgrâce 2021.
Word existe depuis octobre 1983, depuis 37 ans et demi.
Sur Mac, depuis 1985.
On sait ce que Word est, on sait ce que Word n’est pas.
Depuis Word 6, on sait surtout ce que Word sur Mac ne sera plus jamais.

Difficile de décider quel diagnostic est le plus affligeant : s’émouvoir encore de ce que Word n’est pas, ou continuer à utiliser Word tout en sachant que c’est un cas sans espoir. (Car Word, c’est le désespoir fait word processor.)

Chose encore plus étrange, l’insistance surannée sur WYSIWYG.
Soit on entend par là WYSIWYP, What You See Is What You Print.
Et c’est une autre paire de manches, bien d’autres variables entrant en compte. L’impression n’est pas le volet macOS ayant le mieux évolué.

Soit on entend WYSIWYPDF, encore un jeu qui ne réussit pas à Word.
Du tout.

Soit on entend WYSOAD, What You See On Any Device, le rendu commun a minima sur la multitude de bidules et de plateformes capables de rendre des documents Word avec plus ou (surtout) moins de bonheur.
Ce dernier cas de figure est probablement le plus fréquent.
Mais alors : pourquoi diantre Word ?
Pourquoi cet entêtement à cumuler les désavantages ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR