Google et Facebook bloqueraient leurs apps iOS sur les Mac Apple Silicon

Nicolas Furno |

L’une des nouveautés des Mac Apple Silicon qui devraient être présentés officiellement dans quelques heures sera la possibilité de faire tourner les apps iOS. Puisque ces Mac reposent sur les mêmes puces que les iPhone et iPad, on trouvera dans le Mac App Store les apps conçues pour les appareils mobiles d’Apple. Les développeurs n’ont rien à faire, leurs apps seront proposées automatiquement aux utilisateurs de ces Mac… sauf s’ils en décident autrement.

Les développeurs peuvent en effet demander à Apple de ne pas inclure leurs apps sur le Mac App Store. D’après 9To5 Mac, plusieurs poids-lourds du secteur, dont Google et Facebook, auraient décidé d’utiliser cette possibilité pour empêcher leurs apps iOS de fonctionner sur les Mac Apple Silicon.

Fender Play, Calm et Monument Valley 2 : trois apps iOS qui tournent dans macOS Big Sur sur un Mac Apple Silicon (capture d’écran keynote WWDC 2020).

Les apps iOS du géant de la recherche et celles du plus gros réseau social au monde ne devraient pas être disponibles sur macOS Big Sur. Des services aussi populaires que Facebook, Instagram, YouTube, Google Maps ou encore Gmail devraient ainsi toujours n’être disponibles que via leurs sites web respectifs. Sauf, bien sûr, si leurs créateurs décident de créer des apps macOS dédiées, mais l’hypothèse semble peu probable à ce jour.

9To5 Mac a pu vérifier qu’il devrait y avoir d’autres absents notables parmi les apps iOS disponibles sur le Mac App Store. Le site évoque Disney+ et Amazon Prime Video, alors que l’app iOS de Netflix devrait bien être disponible pour les Mac Apple Silicon. Des jeux auraient également refusé cette mise en avant, comme Candy Crush ou Real Racing 3. Pendant le keynote de la WWDC 2020, Apple avait démontré la fonction en utilisant Monument Valley 2, qui devrait ainsi logiquement se retrouver sur la boutique.

Pourquoi refuser que son app iOS soit disponible sur les Mac Apple Silicon ? Il peut y avoir plusieurs raisons, mais la plus évidente, surtout pour les jeux et les « grosses » apps est une incompatibilité technique. Un éditeur qui a une app iOS et une autre pour macOS pourra aussi bloquer la variante mobile, pour éviter de perturber ses utilisateurs avec deux options dans la boutique d’Apple.

Pour Google et Facebook, l’explication est probablement davantage politique ou commerciale que technique1. Ces deux entreprises privilégient leur site web pour garder davantage le contrôle sur l’expérience utilisateur et gérer les publicités comme elles l’entendent, sans avoir à gérer la validation de l’App Store.


  1. Même s’il faut noter que Facebook a sorti des apps macOS pour ses messageries instantanées : Messenger et WhatsApp sont déjà présentes sur le Mac App Store et n’ont ainsi pas besoin de la version iOS.  ↩︎


avatar LightR | 

L’expérience utilisateur pour Facebook est bien meilleure avec l’application iOS qu’avec leur nouvel interface web.

avatar reborn | 

@LightR

Le truc c’est que c’est pas bon pour le business de FB. Ça va pousser l’utilisateur hors du navigateur donc c’est pas bon pour le business pub de facebook.
Le facebook pixel ne sert plus à rien dans cette configuration..

avatar romainB84 | 

@reborn

en meme temps sur un navigateur web, c'est beaucoup plus simple de bloquer les pubs aussi ^^

avatar CorbeilleNews | 

@romainB84

Et oui les app sont devenues des pièges !!!

Y’a qu’a aller dans les préférences de vie privée et l’app iGeneration pour se rendre compte le nombre ultra affolant d’accord légitime et de partenaires commerciaux activés par défaut et qu’il faut désactiver un à un.

D’ailleurs rien que pour cette raison je ne m’abonne pas et n’achète pas leurs livres !!!

S’abonner c’est se faire encore plus traquer en plus : d’une navigation à l’autre pas d’anonymat !!!

avatar YetOneOtherGit | 

@CorbeilleNews

"D’ailleurs rien que pour cette raison je ne m’abonne pas et n’achète pas leurs livres !!!"

On te la fait vraiment pas à toi 😛

Tu es remarquable vraiment 👏👏👏

avatar Captain Bumper | 

@reborn

Au contraire, si c'est pour cette raison (ce dont je doute), c'est un non sens. En effet, pour tracer qqn dans ses moindres faits et gestes, une application native et propriétaire est bien bien meilleure que le navigateur : le navigateur, FB ne le contrôle pas, ne l'écrit pas, et en plus la mode en ce moment c'est la vie privée, donc les éditeurs de navigateur ont tendance à mettre l'accent là-dessus donc à verrouiller l'accès à plein d'informations et à bloquer le suivi. Alors que l'application native permet de tout gérer comme FB l'entend, de manière totalement opaque et sans contrôle précis de l'utilisateur. Pour s'en convaincre il suffit de se référer aux nombreux scandales lors de la sortie d'iOS 14 où on voyait que les applications et SDK des réseaux sociaux (entre autres) étaient bourrées de petites merdes qui récupéraient des infos/analysaient des comportement sans consentement et de manière opaque avant qu'iOS ne les révèlent. Impossible sur un navigateur de procéder de la sorte sans que celui-ci ne tilte et bloque le comportement (ou au moins avertisse l'utilisateur) ou propose un réglage mettant à terre ce type de comportement.
De plus, le navigateur a un certain nombre de limitations qu'une application native n'a pas : si FB souhaite encore plus d'infos sur le comportement d'une personne, le navigateur n'a peut-être pas la possibilité de capter ou d'accéder à cette information, alors qu'il suffit de la coder dans l'application pour avoir ces données supplémentaires. Et comme dit précédemment, en plus dans un navigateur on peut mettre un bloqueur de pub, un bloqueur de traceurs (quand le navigateur lui-même n'en a pas déjà un intégré).

Je pense plutôt que FB pourrait avoir peur de ce qu'on découvrirait sur un Mac en fouinant dans cette application. macOS est une plateforme plus libre et plus ouverte que iOS, permettant de bidouiller les fichiers, d'accéder à des éléments plus techniques, d'installer des logiciels pour déplomber des fichiers, pour analyser ce qui rentre et ce qui sort de l'ordinateur, et il est probable que FB ne veuille pas que l'on puisse voir ce qu'il y a dans son application iOS ni ce qu'elle fait précisément...

avatar Cactaceae | 

@Captain Bumper

👍👍👍

avatar reborn | 

@Captain Bumper

Je pense plutôt que FB pourrait avoir peur de ce qu'on découvrirait sur un Mac en fouinant dans cette application.

Pas besoin de ça pour découvrir en détail ce qu’est Facebook. Des fouineurs le font régulièrement sous iOS.

https://blog.timac.org/2017/0410-analysis-of-the-facebook-app-for-ios-v-87-0/

Puis bon, avec un iPhone jailbreaké il est encore plus facile d’analyser le fonctionnement des apps.

L’avantage du navigateur est simple, il permet à facebook avec ses cookies d’être au coeur de la navigation de l’internaute. Même avec les adblocker c’est toujours plus rentable qu’une app sandboxé et totalement isolé.

Encourager l’utilisateur à rester dans le navigateur permet le retargeting display.
C’est la priorité numéro 1 pour un business qui tire à plus de 98% ses revenues de sa régie pub.

Évidement qu’ils ne contrôlent pas le navigateur. Par contre ils ont une totale liberté sur les données qu’ils envoient au navigateur..

Une app facebook en (nov 2020) sandbox sous macOS ? Ça n’a pas d’intéret (pour fb) ce n’est pas le même environnement, et les sdk publicitaires y largement moins répandu que sous iOS.

On parle de 2 plateformes différentes (desktop/mobile) avec des comportements différents de la part de l’utilisateur selon la plateforme. Sur desktop le navigateur est plus utilisé que sur mobile. Et lorsqu’il a le choix entre les deux il préféra un plus grand écran. C’est notamment le cas pour le shopping en ligne..

Ce que Facebook fait à l’intérieur de son app c’est une chose. Mais c’est surtout le comportement de navigation qui l’intéresse pour elle et ses partenaires.

avatar ya2nick | 

@Captain Bumper

La difficulté de décompiler une app est la même qu’elle provienne d’un mac ou d’un iPhone. Elle dépend plus de l’effort mit par le développeur pour empêcher la décompilation.

Sur une page web on peut avoir facilement accès au code source, mais cela n’empêche pas les traitements côté serveur qui peuvent êtres très obscurs.

Le gros avantage de Facebook et consorts de ne pas passer par l’app store, c’est surtout de ne pas dépendre des règle d’Apple.

avatar iPop | 

@reborn

Et qu’en est il de Samsung avec son Dex ? Ils proposent même un portable.

avatar reborn | 

@iPop

Je comprend pas où tu veux en venir

avatar Krysten2001 | 

@iPop

Samsung c’est juste une interface modifié d’androïde pour faire « PC » mais ça fait ce que fait l’iPad sans mode.

avatar closingscene | 

Est ce qu'on va pas revivre ce qui'l s'était passé avec les Power PC de l'époque niveau logiciel ?

avatar YetOneOtherGit | 

@closingscene

"Est ce qu'on va pas revivre ce qui'l s'était passé avec les Power PC de l'époque niveau logiciel ?
"

???

Les app iOS en natif c’est un vague plus, pas la clé.

Une grande part des applications majeures va être disponible rapidement en natif ARM (Il risque d’y avoir beaucoup d’annonces ce soir des majors de l’industrie)

Une masse importante d’application non portée en ARM devrait avoir des performances plus qu’honorable avec Rosetta 2.

bref les enjeux de logiciels fonctionnels sont largement adressés.

je le répète: la compatibilité natif d’app iOS est un plus pour élargir l’offre au final relativement anecdotique.

avatar fte | 

@closingscene

C’est probable au moins dans certains secteurs, si ce n’est généralement.

avatar Glop0606 | 

Facebook qui s’autobloque, très bonne nouvelle. 👍😁Google rejoue le coup qu’ils ont fait à Microsoft. Le seul problème c’est que quand on est dans l’écosystème d’Apple à part pour la recherche internet, ben Google pas besoin, ce qui n’est pas vrai du côté de MS.

avatar The Joker WSS | 

@Glop0606

👌🏼😊👍🏼

avatar en chanson | 

@Glop0606

maps, earth tu les oublies car pas mieux ailleurs

avatar Glop0606 | 

@en chanson

Maps est bien meilleur (surtout le POI) mais Plans fait bien le job aussi et est super bien intégré dans le système.

avatar Insomnia | 

@Glop0606

Totalement faux ce que tu dis, chez Windows tu peux te passer des applications Google sans problème.

avatar Godverdomme | 

Il parlait je pense du Windows phone qui a bien morflé de ne pas avoir la suite Google.

avatar bhelden | 

Ça va être un cauchemar au niveau de l'UX... Big Sure m'attire bien de manière générale mais je crois que je vais quand même attendre.

Déjà hier j'ai enfin upgrade mon tel d'iOS 12 à iOS14 et je vois quelques bugs d'interfaces et quelques régressions à ce niveau... Donc j'espère qu'il y aura des fix. On en parle aussi des dossiers devenus tout petit et tout serré ? Ouai je suis le gars qui débarque 15 ans après et alors :D

avatar armandgz123 | 

@bhelden

Il ne faut pas faire la mise à jour aussi tôt... il faut toujours attendre plus de 6 mois... je l’ai faite sans faire exprès sur mon iPhone et effectivement, c’est pas mal buggué, même si ça va mieux avec iOS 14.2

avatar bhelden | 

@armandgz123

Je suis bien d’accord avec toi. La preuve j’ai bien attendu 2 ans pour upgrade ahah.
Pour Big sure j’attendrais macOS 11.3 minimum.

avatar armandgz123 | 

@bhelden

Oui mais si tu attends 2/3 ans pour au final installer la version X.0.1.☹️☹️☹️

avatar bhelden | 

@armandgz123

Les versions j’attends pas.
Les majeurs oui.

avatar armandgz123 | 

@bhelden

Il n’y a pas d’intérêt d’attendre alors ^^ c’est vraiment les versions X.3 ou X.4 qu’il faut attendre.
Bon, après ça reste largement utilisable, mais avec quelques bug et une autonomie en berne

avatar ech1965 | 

Dites " le gars qui débarque 15 ans" si vous trouvez "tout trop petit". Il est peut-être temps de prendre rdv chez un ophtalmologue ;-)

avatar 421 | 

Pas Facebook ? Pas Google ?
Pas grave !

avatar jmy2905 | 

@421

« Pas Facebook ? Pas Google ?
Pas grave ! »

Exact ! Mais c’est ballot pour ceux qui en ont utilité.

avatar romainB84 | 

@jmy2905

Bien sûr que non!
Il n’en a pas besoin donc il faut le supprimer pour tout le monde 😁

avatar jmy2905 | 

@romainB84

🤫😆

avatar romainB84 | 

j'ai hâte de voir les arguments des rageux anti-apple :D !!!

avatar rolmeyer | 

Ok je dois être le seul, mais quand j’utilise un mac c’est justement pour PAS avoir FB.
Pour Google, franchement ce sont les rois du navigateur, z’ont même un OS basé sur un navigateur, franchement ne pas avoir leurs apps c’est pas une perte.

avatar David Finder | 

@rolmeyer

Oh que non, tu n’es pas seul !

avatar Navareus | 

Grosse perte.

avatar yopp | 

Question subsidiaire, les mac Intel qui tourneront sur osX 11, auront aussi accès à ces app du monde iOS via le Mac App Store ou ce dernier filtrera et donnera accès à ces applications uniquement aux machines arm?
J’ai du passer à côté de cette info...

avatar reborn | 

@yopp

Non car ce sont des macs intel. Ils n’ont pas le même type que les processeurs d’iPhones pour exécuter sans modification des apps iOS.

Les devs devront passer par Mac Catalyst pour proposer des apps iPadOS compatible avec les mac Intel

avatar marc-5 | 

@yopp

Uniquement les Mac ARM. Ce sera simplement incompatible.
Pour les Mac Intel ou les applications natives Universal (j’entends par là conçues pour spécifiquement pour Mac Intel ou ARM) issues des applications iOS, il y a Catalyst :)
Ça encouragera forcément à faire des applications pour les deux plateformes, mais les applications iOS directement issues de l’App Store vers les Mac sans modifications, ce sera sur les Mac ARM.

avatar corben | 

Bof je vois mal google s’opposer à Apple sachant qu’ils paient un paquet chaque année pour imposer leur moteur de recherche par défaut

avatar fte | 

Il y a beaucoup de raisons crédibles...

La première est sans doute d’ordre financier, pour ne pas se coltiner sur Mac les mêmes contraintes que sur iOS en matière de commission et système de paiement.

Il y a évidemment des raisons techniques, ne serait-ce que parce qu’il convient de tester une application avant de la livrer... ou simplement parce qu’il y a des adaptations à faire pour que ça ressemble à quelque chose.

N’oublions pas non plus le marketing et la stratégie d’entreprise, qui préfère peut-être le web ou que sais-je sur ordinateurs polyvalents.

Ou peut-être que c’est juste pour emmerder Apple.

Il y aura cependant une conséquence rapidement visible et qui durera longtemps : une baisse considérable de la qualité des applications. Le Mac ne sera jamais plus le Mac.

avatar Lonsparks23 | 

Excellent argument pour le système de paiement et commission... Rien que ça peut être un no-go pour les app avec du paiement in-app.

avatar reborn | 

@Lonsparks23

Sur mac il est possible de proposer son app en dehors du store. Donc pas de commission

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Il y aura cependant une conséquence rapidement visible et qui durera longtemps : une baisse considérable de la qualité des applications. Le Mac ne sera jamais plus le Mac."

ça c’est vraiment un procès d’intention ne reposant sur strictement rien.

tu crois un instant que les applications natives iOS vont devenir la norme sur Mac ?

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« tu crois un instant que les applications natives iOS vont devenir la norme sur Mac ? »

Pas tout de suite, en tout cas.
Mais quand Intel sera plus supporté par MacOS ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Pas tout de suite, en tout cas.
Mais quand Intel sera plus supporté par MacOS ?"

Aucun rapport avec la possibilité d’avoir des app natives iOS.

On confonds deux choses :
- Une application peut être native ARM sans s’appuyer sur les éléments d’iOS. il y en aura de nombreuses dès ce soir.
- Le fait que les app iOS puissent tourner en natif est juste un bénéfice corollaire.

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« Aucun rapport avec la possibilité d’avoir des app natives iOS. »

Heu si, il y a tous les rapports du monde.
Pourquoi veux-tu que les développeurs s’emmerdent à faire des versions ARM Mac et iOS là où une app iOS fera l’affaire (a défaut du boulot) ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Pourquoi veux-tu que les développeurs s’emmerdent à faire des versions ARM Mac et iOS là où une app iOS fera l’affaire (a défaut du boulot) ?"

Parce que ce n’est pas la même chose et que les héritage des soft qui comptent n’ont strictement aucun intérêt à partir d’éventuelles version iOS pour cibler nativement MacOS.

L’écrasassent part du marché des logiciel MacOS sera sur des app MacOS native, le reste sera absolument marginal.

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« Aucun rapport avec la possibilité d’avoir des app natives iOS. »

Alors d’abord si tu veux me parler, tu vas commencer par pas me prendre pour un con avec tes truismes.

Ensuite, il y a tous les rapports du monde.
Pourquoi veux-tu que les développeurs s’emmerdent à faire des versions ARM Mac et iOS là où une app iOS fera l’affaire (a défaut du boulot) ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Alors d’abord si tu veux me parler, tu vas commencer par pas me prendre pour un con avec tes truismes."

Je ne te prends jamais pour un con tu le sais bien 😋

Et si tu y vois un truisme c’est sans doute que je me suis mal exprimé.

La possibilité de faire tournera nativement des app iOS sur Mac ne déplace nullement le centre de gravité du business logiciel sur Mac.

C’est, pour moi, une conclusion hâtive et superficielle, qui ignore les réalités de ce marché et le poids de l’héritage de ses acteurs principaux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR