C’est confirmé, Windows ARM peut être virtualisé sur les Mac Apple Silicon

Nicolas Furno |

Comme Apple l’a dit et répété, Windows pourrait très bien tourner sur ses Mac Apple Silicon, mais cela dépend surtout de Microsoft. La version x86 destinée aux processeurs Intel du système d’exploitation n’est pas compatible sur ces Mac qui reposent sur une architecture ARM. Mais Windows est aussi disponible en version arm64 qui pourrait aisément fonctionner sur les Mac Apple M1, mais qui n’est distribuée qu’à une poignée de constructeurs et pas disponible publiquement.

S’il fallait une preuve de plus que cette version ne poserait pas de problème technique majeur, en voici une. Alexander Graf, développeur qui travaille sur le projet QEMU, montre cette capture d’écran de Windows arm64 dans une machine virtuelle installée sur un Mac Apple Silicon. La virtualisation repose sur hypervisor, le framework fourni par macOS, et sur une version de QEMU modifiée pour que Windows puisse tourner.

Windows arm64 dans une machine virtuelle qui fonctionne sur un Mac Apple Silicon. Les informations remontées ici, notamment sur la mémoire, ne sont pas bonnes car c’est un processeur inconnu de Windows (image @_AlexGraf)

Ce n’est pas encore au niveau d’une prise en charge officielle, mais cela fonctionne et le développeur indique même qu’il peut exécuter des apps Windows x86, qui restent très nombreuses. C’est Windows 10 qui se charge de faire la conversion vers arm64, pour un résultat qui n’est pas aussi rapide que Rosetta selon lui, mais qui est fonctionnel.

Il reste encore du travail pour avoir une solution fiable et stable, mais la balle est effectivement d’abord dans le camp de Microsoft. Tant que l’on ne peut pas acheter une licence de Windows arm64 comme on peut le faire pour la version x86, la virtualisation du système restera nécessairement du bricolage officieux. Pour le moment, le créateur de Windows n’a pas indiqué s’il avait l’intention de proposer des licences ARM de son système.


avatar Theviins0570 | 

@TotOOntHeMooN

C’est confirmé de quoi ? Rien du tout

avatar TotOOntHeMooN | 

C'est confirmé que ça fonctionne. Pas besoin de l'aval d'Apple ou Microsoft pour cela, il suffit de le montrer ou le démontrer. Ce mot n'a pas le sens d'une démarche officielle. Tu veux un Tweet ? :)

avatar Scooby-Doo | 

@TotOOntHeMooN,

« Faut apprendre à lire »

Ça va, c'est bon question savoir lire, je lis certainement beaucoup plus de documentations techniques en Français, en Anglais et en Américain que la moyenne des personnes postant sur ce site et les autres...

Quand j'écris :

« Non Windows ne pourrait pas très bien tourner sur Mac OS Apple Silicon ! »

L'auteur de l'article utilise « très bien » comme un possible !

Merci j'avais compris.

Il se pourrait très bien que ce soit vrai, mais le problème, c'est que l'on peut le lire aussi comme une affirmation, pas une éventualité.

Microsoft ne peut rien sans Apple à ce sujet contrairement à ce que veut faire croire cet article.

Je ne défends par Microsoft, c'est juste qu'Apple connait ses processeurs M1 mieux que quiconque.

Et venir déclamer le contraire sur un site est tout simplement une ineptie sans nom.

Que vous le vouliez ou non, Microsoft ne pourra produire qu'une solution bancale et non optimisée (inefficace) de son Windows sans l'aide d'Apple.

Ou alors vous donnez des qualités à Microsoft de voyances supranaturelles !!!

😁

avatar oomu | 

@Scooby-Doo

"Que vous le vouliez ou non, Microsoft ne pourra produire qu'une solution bancale et non optimisée (inefficace) de son Windows sans l'aide d'Apple."

Apple ne sera pas un obstacle sur CE cas.

avatar DamienLT | 

@Scooby-Doo

Merci 🙏🏼

avatar Frodon | 

Perso je m’en fout royalement d’avoir une licence. Pour le développement web j’utilise un Windows 10 sans licence en virtualisation, c’est parfaitement autorisé, et à part quelques restrictions sur la personnalisation et Windows Defender, ça suffit amplement.

avatar Amaczing | 

@Frodon

« Sans licence .... c’est autorisé »

🤣🤣🤣🤣

avatar Frodon | 

@Amaczing

Oui oui, l’installation de Windows 10 est parfaitement autorisé sans licence.
Il y a par contre des limitations (pas possible de changer le fond d’écran, pas de Windows Defender, et je sais plus les autres).

C’est un mode d’installation autorisé et proposé à l’installation tout à fait officiellement avec l’ISO officielle sans aucun crack d’aucune sorte.

avatar tigre2010 | 

@Frodon

Dans mon souvenir, pas de possibilité d’installer des appli sauf si in passe par le store
Donc si c’est pour web + bureautique avec office 365, cela permet de s’alléger d’une licence

Mais, des licences authentiques oem windows 10 pro, on peut en trouver pour 2-3€ sur Ali, avec authentification sur le net comme pour une licence normal (juste que si on change la cm ou le proc, faut repasser à la caisse vu que c’est du oem)
Jamais eu de souci avec ces licences, et tous mes pc et mes VM sont activés avec ça

avatar Frodon | 

@tigre2010

Non non, ça c’est Windows 10S qui a cette limitation, pas un Windows 10 Famille ou Pro sans licence.

avatar tigre2010 | 

@Frodon

Mea culpa
Mais je pensais vraiment qu’il y avait cette limitation
Ça ressemble plus à winrar, où il faut juste cliquer sur ok et on a acces à quasi toutes les fonctionnalités

avatar Scooby-Doo | 

@Frodon,

« Perso je m’en fout royalement d’avoir une licence. Pour le développement web j’utilise un Windows 10 sans licence en virtualisation, c’est parfaitement autorisé, et à part quelques restrictions sur la personnalisation et Windows Defender, ça suffit amplement. »

Et surtout :

« Oui oui, l’installation de Windows 10 est parfaitement autorisé sans licence. »

😁

Vous avez surtout oublié ceci :

Windows 10 est installable sans licence, le temps de devoir l'activer !

Pour utiliser Windows légalement, il faut avoir une version activée !

La vôtre l'est-elle ?

Vous avez dû rater ceci :

https://support.microsoft.com/fr-fr/windows/activer-windows-10-c39005d4-95ee-b91e-b399-2820fda32227

Merci pour ce moment comique sur ce forum !

😘❤

avatar Frodon | 

@Scooby-Doo

En quoi l’article de support de Microsoft indique qu’il est interdit d’utiliser un Windows 10 sans l’activer?

Dans les précédentes versions il y avait une limite de temps pour cet usage, plus maintenant.

avatar Scooby-Doo | 

@frodon,

« En quoi l’article de support de Microsoft indique qu’il est interdit d’utiliser un Windows 10 sans l’activer? Dans les précédentes versions il y avait une limite de temps pour cet usage, plus maintenant. »

Les précédentes versions étaient ce qu'elles étaient !

Aujourd'hui Windows 10 utilise une licence numérique.

Si Windows 10 n'est pas activé, c'est soit pour une utilisation beta ou soit le temps de l'activer.

Pas pour faire de la production avec.

😘

avatar armandgz123 | 

@Amaczing

Bah oui... Microsoft te donne elle même la version sans licence, que tu peux activer pour avoir + d’options...

avatar dvd | 

Tout à fait. j'utilise Windows 10 insider en version beta pour des projets relativement léger. pas besoin de licence. on ne peut changer le fond d'écran mais pour le reste tout est fonctionnel.

avatar Scooby-Doo | 

@dvd,

« Windows 10 insider en version beta »

Depuis quand une version beta, quel que soit l'éditeur, a une licence d'utilisation ?

Les version beta ne sont pas destinées à un environnement en production.

J'en sais quelque chose, ayant participé pendant 20 ans à des programmes de versions ALPHA ou BETA de plusieurs éditeurs dont Microsoft, Adobe, Evoqe, mais aussi ATI, Matrox ou Pinnacle par exemple.

Avez-vous lu au moins une fois dans votre vie une CLUF ou un contrat NDA ?

Dans tous les contrats NDA que j'ai signé, il y a toujours une section à ce sujet...

😁

avatar oomu | 

@Amaczing

Windows 10 est officiellement installable sans licence. Microsoft l'autorise et il n'y a pas de contraintes hormis l'info qu'elle n'est pas activée et le fond d'écran ne peut pas être changé.

avatar macinoe | 

@Frodon

"Perso je m’en fout royalement d’avoir une licence. Pour le développement web j’utilise un Windows 10 sans licence en virtualisation"

Si windows 10 tourne sous tout matériel à base de x86 répondant à ses exigences minimales, il n'en va pas de même pour les plateforme arm qui n'on pas du tout un socle de compatibilité minimum en commun.

De la même manière qu'il n'existe pas de version universelle pour android arm, il n'existera pas de version universelle de windows 10 arm.

Si Microsoft ne fait de version de windows 10 spécifique pour chaque modèle de mac silicon, la meilleure chose que tu puisses espérer c'est quelques images bricolées, partiellement fonctionnelles et pas du tout optimisées, à la manière des images android que l'on touve sur xda developpers par exemple.

avatar marc-5 | 

@macinoe

Faux.
Tu peux installer Windows ARM (je te parle de l’ISO officielle, la même que sur les Surface Pro X - Qualcomm) sur un Raspberry Pi qui a un processeur Broadcom.

Le reste ce sont des pilotes.

Android et Windows sont conçus de façon très très différentes.

Sur le cas du Mac, les pilotes seront intégrés aux solutions qui exploiteront l’hyperviseur du Mac type Parallels.

avatar Frodon | 

@macinoe

En virtualisation, il n’y a pas besoin d’optimisation pour du matériel spécifique.

En ARMv8a de base pour le CPU cela sera largement suffisant, et pour la partie accélération graphique c’est le logiciel de virtualisation qui fait le pont entre DirectX et Métal avec un GPU « virtuel » aux yeux de Windows. Idem pour la bonne intégration avec l’OS hôte (partagés des fichiers, mode intégré...) c’est l’éditeur de l’outil de virtualisation qui s’en charge.

Parallels a laissé entendre qu’ils travaillaient au support de Windows ARM dans la version Apple Silicon de Parallels. A voir par contre s’ils attendront que cette histoire de licence soit réglée ou non pour proposer les Parallels Tools adapter...

En ce qui me concerne, le mode sans accélération graphique me va très bien pour mes faibles besoins.

avatar marc-5 | 

@Frodon

Merci 🙏
D’ailleurs le test de cet article se fait via une ISO Insider Preview sans modification.
C’est QEMU qui a été adapté, pas Windows.

avatar macinoe | 

@Frodon

"Parallels a laissé entendre qu’ils travaillaient au support de Windows ARM dans la version Apple Silicon de Parallels."

Ce qui signifierait que parallels virtualise... un mac silicon sur un mac silicon.

Super, mais si windows 10 pour mac silicon n'existe pas, ça ne change rien au problème.

avatar Frodon | 

@macinoe

Ça change qu’aujourdhui les VMs sont suffisamment performantes, y compris en terme d’accélération graphiques pour les besoin de 99% des utilisateurs, y compris les logiciels Pro de Design/3D et les jeux.

En virtualisation, l’OS guest n’a pas besoin de supporter directement le matériel, seul l’ISA doit être compatible. La virtualisation est une couche d’abstraction qui permet de faire l’interface entre les pilotes de l’OS hôte et l’OS guest. Donc du moment que l’OS hôte a des pilotes natifs compatible avec l’API utilisée par la couche d’abstraction (ex: Metal qui est utilisé par la couche d’abstraction DirectX), c’est bon.

D’ailleurs bien que le test fait par Alexander Graf ici avec QEmu est un premier essai, il indique que Windows 10 ARM tourne très bien « it’s pretty snappy here »

Donc effectivement ça ne résout pas le problème pour ceux qui veulent absolument faire tourner Windows en natif, soit par principe ou par croyance qu’une VM ne suffira pas, soit parce qu’ils ont réellement besoin du natif (ce qui est en réalité très rare avec les technologies actuelles), mais ça résout celui de ceux pour qui une VM leur convient parfaitement.

avatar macinoe | 

@Frodon

Je parlais juste du fait que la virtualisation ne résoud rien si la machine virtuelle n'est pas reconnue par l'OS que tu veux installer dessus.

Pour installer windows 10 arm sur une VM parallels, il faut que cette VM virtualise une machine Windows arm existante et pas un mac arm puisque windows 10 pour mac arm n'existe pas .

Pages

CONNEXION UTILISATEUR