macOS Big Sur : une bêta de VMWare Fusion disponible début juillet

Stéphane Moussie |

Si Parallels Desktop a été mis en avant par Apple lors de la présentation de macOS Big Sur, son principal concurrent n'est pas en reste. Une Tech Preview de VMware Fusion prenant en charge le nouveau système sera disponible début juillet.

À l'instar de Parallels, VMware reste pour le moment évasif sur les capacités de son logiciel de virtualisation sur les Mac Apple Silicon. La bêta de VMware Fusion devrait au moins permettre d'installer macOS 11 dans une machine virtuelle sur un Mac Intel, ce qui pose problème actuellement selon le site Mr. Macintosh.

VMware commence à sonder ses utilisateurs pour savoir ce qu'ils voudraient pouvoir faire avec Fusion sur les Mac équipés de puces Apple, en sachant que les VM Windows et Linux seront uniquement des versions ARM de ces systèmes.


avatar TheUMan | 

"en sachant que les VM Windows et Linux seront uniquement des versions ARM de ces systèmes"
Aucun intérêt... Windows x86 par contre

avatar r e m y | 

@TheUMan

Windows x86 ne peut pas être virtualisé sur un Mac ARM. Ca ne pourrait être que de l'émulation !
Faudrait reprendre contact avec Connectix pour un come-back de VirtualPC...

avatar rolmeyer | 

@r e m y

C’est facile de contacter Connectix, c’est MS qui les ont rachetés 😁 ...qui a donné naissance à hyperV...

avatar Biking Dutch Man | 

@r e m y

Ah Virtual PC! C’était le bon temps! Mais pas très rapide.

avatar louis.berruyer | 

@TheUMan

Je trouve au contraire que ça a beaucoup d’intérêt. Sachant que Windows ARM a un émulateur x86 (et bientôt x64 d’après les rumeurs), dans l’hypothèse où l’on pourrait virtualiser Windows ARM l’exécution d’application x86 serait transparente.

avatar r e m y | 

@louis.berruyer

Au détail près de performances à la ramasse... (une application x86 fonctionnant via un émulateur tournant dans une machine Windows ARM virtualisée dans macOS 11)

avatar lmouillart | 

Pour ça il faut un émulateur, par exemple Bochs : http://bochs.sourceforge.net/ , mais c'est lent et il y a pas mal de limitations sur tout ce qui est I/O.

avatar rolmeyer | 

@lmouillart

Oui absolument...mais pour l’instant. Pas sûr que s’il y a un marché et des ressources ça ne peut pas fonctionner de manière acceptable.
MS avance sur le sujet, mais lentement. Mais ils avancent.

avatar koko256 | 

@TheUMan

Bien sûr que si Linux/arm a de l'intérêt. Il y a plein d'outils open source qui tournent mal compilé directement sur mac, quand le portage existe.

avatar macinoe | 

Pour ma part, l'intérêt de virtualiser linux c'est de recréer un serveur quasi identique à la production à des fins de test.
Et comme la quasi totalité des serveurs linux tournent sous x86, impossible d'être iso prod avec un linux/arm.

Les VM ça sert surtout à recréer des environnements, pas à lancer telle ou telle app.

avatar zorg008 | 

@macinoe

Tout à fait, cela va en être fini d’avoir une seule machine pour virtualiser tous les OS ou développer des applications mobiles toutes plateformes...Il ne reste plus qu’à attendre le dernier MacBook Pro avec proc Intel pour en faire l’acquisition et le conserver précieusement en état de marche pendant les années à venir. Ensuite, VMware Workstation pour Linux fonctionne très bien sur les Dell XPS sous Ubuntu 16.04 ou 18.04 et virtualise parfaitement Windows donc passage direct à ces machines par la suite...

avatar melaure | 

@zorg008

Pas faux, il faudra les deux en fait. Il faut dire aussi que certains matos PC aujourd’hui sont plus attirants que la came à Cook !

Pas facile de savoir ce qu’on aura plus tard. Seul mon mbp 2012 reste versatile et upgradable pour l’instant !

Et je suis un gros utilisateur de fusion. Je ne me passerais pas de VM Windows/Linux. Mais si l’archi ARM monte encore en puissance il faudra de l’émulation x86.

avatar zorg008 | 

@melaure

Moi aussi j’ai MBP Mid-2012 upgradé avec 2 SSD Samsung....Après peut-être qu’on se fait trop vieux et que dans 10 ans on n’aura plus qu’un terminal léger connecté en SSH en 6G sur une instance Cloud avec l’OS de quasi n’importe où...et tous nos gros camions ne seront plus qu’un lointain souvenir.....😉

avatar melaure | 

@zorg008

De cela dépend si tu veux être maitre de tes données ou pas ... pour moi c’est important !

avatar r e m y | 

@zorg008

Comme dans les années 70 en fait...

avatar Biking Dutch Man | 

@zorg008

En local peut-être, mais en déplacement... 25 ans après le déploiement du GSM il n’est pas encore possible d’avoir une conversation fluide en train ou en voiture, alors la 6G en dehors des villes, je n’y compte pas

avatar raoolito | 

@zorg008

pas sur que cette machine existe… Quoique, si apple decide de mettre à jour les trucs pros pour justmeent se concentrer sur les entrées de gamme…

sinon oui, le changement vers ARM va modifier la donne..
Mais, idee en passant) MS essaye d’aller dans la meme direction, je vous le rappelle. Imaginons que les deux plus gros OS de l’informatique grand public passent sous arm.. et si cela changeait plus que nos machines apple seules?

avatar macinoe | 

@ raoolito

MS vise plutôt l'universalité et la retro compatibilité.
Un seul OS ( windows 10 ) pour des appareils tactile ou non, de différentes tailles, sur différente architectures matérielle. Dans ce cadre arm est une plateforme comme une autre, pas une plateforme qui va en remplacer une autre.
Ne jamais perdre de vue que MS vends surtout du logiciel et a donc intérêt à la plus grande compatibilité. Apple vends toujours surtout du matériel et dans ce cas l'incompatibilité a la vertue de rendre très difficile l'évasion de ses clients.

avatar raoolito | 

@macinoe

ah oui bien vu
maintenant un développement soutenu de windows arm produira le meme effet à terme, apple ayant démocratisé l’idée massivement

avatar Maestrorocco | 

@macinoe

Docker ?

avatar macinoe | 

@ Maestrorocco

Bonne remarque.

Mais dans la vie réelle beaucoup de serveurs ne sont pas dockerisés.
Et puis déployer des conteneurs docker sous différent types de serveur c'est vraiment pareil ?

J'ai déjà été confronté au problème avec docker desktop sous windows, ça ne marchait pas du tout comme la prod sous linux.
Je pense que le problème sera encore pire en changeant d'OS + matériel.

avatar YAZombie | 

@ macinoe: on peut se demander si le mouvement d'Apple ne peut pas créer un précédent, si la plateforme est vraiment aussi convaincante qu'elle semble l'être. Je sais que c'est un détail, mais le nouveau super-ordinateur le plus puissant du monde, japonais, est motorisé par des puces Arm (https://www.datacenterknowledge.com/supercomputers/fujitsus-arm-powered-supercomputer-beats-us-china-take-world-speed-crown), et Microsoft a déjà des produits dans la nature, on peut douter que ce soit terminé.
C'est sûr, comme souvent avec Apple, on "paye" d'être un peu en avance, dans le temps - pas une réflexion de fanboy, je parle ici de la maturité de la plateforme Arm.

avatar macinoe | 
avatar YAZombie | 

@ macinoe: merci, c'est intéressant, mais je suis assez d'accord avec ce qui est écrit à la fin, j'ai l'impression qu'il réfléchit à périmètres constants.
Honnêtement, je trouve assez curieux de faire des prédictions aussi tranchées, même pour lui. Je doute que qui que ce soit pariait avant 2007 sur le futur d'Arm comme la plateforme qu'elle est devenue.

avatar macinoe | 

Le problème principal c'est qu'arm n'est pas vraiment une plateforme, ce sont des plateformes.

avatar YAZombie | 

@ macinoe: d'ailleurs, souvent, il vaut mieux aller directement à la source. Ce que Torvalds dit ici est intéressant:
"And the only way that changes is if you end up saying "look, you can deploy more cheaply on an ARM box, and here's the development box you can do your work on"."
Pour moi l'annonce d'Apple est justement un possible (je souligne) commencement du cycle vertueux dont il fait la condition d'une plus grande présence d'Arm dans les serveurs. Encore une fois, je ne dis pas à deux ans, c'est le genre de processus qui en prend dix, au moins.

avatar mathiasr | 

Il n'est pas impossible que Linus se trompe, si des serveurs ARM apportent un gain significatif au niveau perfs/Watt pour les data centers ça vaut de l'or, si Amazon bosse sur Graviton2 ce n'est pas pour rien : https://www.anandtech.com/show/15578/cloud-clash-amazon-graviton2-arm-against-intel-and-amd/9 vous imaginez les débouchés possibles pour une boite comme Qualcomm ?
Par ailleurs je suis surpris que la rumeur concernant le fait qu'on puisse docker un iPhone 13 et qu'il passerait d'iOS à macOS ne circule pas encore… il faut bien boucler complètement la boucle, le première étape c'est les applis iOS dans macOS et la seconde c'est macOS sur iPhone et iPad, regardez la Nintendo Switch ou DeX de Samsung… ce serait incompréhensible qu'Apple ne le fasse pas, le Mac Mini Apple Silicon ne pourrait-il pas devenir tellement mini au point de tenir dans un iPhone ?

avatar macinoe | 

Apple ne va pas casser son business qui est surtout de vendre du matériel et si possible la panoplie complète à chaque utilisateur (apple Watch + iPhone + airpods + iPad + clavier + stylet + macbook + iMac + ... )

Bien sûr que ce serait faisable de mettre tout dans un iPhone ou même une apple watch et de le docker dans un écran de tablette ou sur un bureau, mais pourquoi vendre seulement un appareil quand on peut en vendre 5 ou 6 et que chacun doit être remplacé périodiquement ?

avatar lmouillart | 

C'est effectivement possible d'avoir des conteneurs multi-arch, mais effectivement comme toute solution de ce type on est pas exactement sur la même plateforme, donc c'est au modulo des bugs liés à chaque architecture. Pour de la dev->qa c'est faisable, mais pour de la qa->prod il faut éviter.

avatar koko256 | 

@macinoe

Pas pour moi.

avatar macinoe | 

@koko256
Si c'est pour lancer des applications, ce ne serait pas plus simple d'utiliser directement un ordinateur nativement sous linux, même en multiboot ?

avatar koko256 | 

@macinoe je suis souvent en mobilité donc non. Et chaque gramme/cm³ compte en ce qui me concerne donc un raspberry pi (plus la câblerie) n'irait pas trop.

avatar koko256 | 

@macinoe

Et accessoirement, une machine physique est plus casse-pied à administrer qu'une VM

avatar lmouillart | 

@macinoe rien ne dit qu'il sera possible de mettre autre chose que macOS en baremetal.
Apple à deux solutions :
- à la PC, bootloader déverrouillé
- à la iOS, bootloader verrouillé.
Je ne mettrais pas ma main à couper qu'ils choisissent la première solution.

avatar koko256 | 

@macinoe

En fait il faut pas mal de choses et la solution linux dans mac arm n'est pas encore parfaite avec l'état actuel. Mais je ne veux pas de Linux hôte car c'est soit vieillot (debian stable) soit avec des problèmes de temps en temps lors des mises-à-jour. Pas bien méchant, mais qui peuvent être bien casse-pieds quand ils tombent au mauvais moment. Le Mac et chromeos sont très bon pour cela car tout deux contrôlent OS et matériel avec un avantage côté ergonomie à Macos selon moi. Le multiboot est de toutes façons à exclure car j'ai besoin des deux applications (Linux et Mac) en même temps. Il faut aussi un copier/coller qui fonctionne, un accès simple au fichiers et des applications fenêtrées. Je pense que VMWare fusion et parallel sont tout à fait capable de fournir cela, idéalement avec un serveur Wayland pour Mac ARM. Si on a en plus l'autonomie et la légèreté des systèmes ARM, je prends. Mais ce n'est clairement pas dans une logique serveur ou prod.

avatar bonnepoire | 

@ macinoe
Si je veux tester une VM je ne le fais pas en local mais sur un hyperviseur de test...

avatar macinoe | 

C'est sûr qu'on peut faire plein de truc sur des machines distante en louant des services, pratiquement tout en fait . A la limite tu te prends un chromebook à 300 €, une bonne connexion et ça roule. Mais bon on peut aussi vouloir gérer ses données en interne et éviter de gros temps de transfert.

avatar nico1408 | 

@macinoe
Les serveurs ARM sont déjà plus rentables que les Intel au niveau coût/performance et sont complêtement utilisable pour les backends qui ne sont pas natifs (java+openJDK fonctionne parfaitement sur Linux ARM, nodejs aussi).

https://www.anandtech.com/show/15578/cloud-clash-amazon-graviton2-arm-against-intel-and-amd

L'offre sur AWS avec les Graviton 2 fait déjà faire beaucoup d'écomonies...
https://aws.amazon.com/ec2/graviton/

avatar babgond | 

De mémoire Windows ARM exécute les applications x86 provenant exclusivement du Microsoft Store.

Bref tu vas pas pourvoir exécuter tout et n’importe quoi !

avatar macinoe | 

C'est plus compliqué que ça :

"Windows 10 sur ARM exécute toutes les applications UWP x86, ARM32 et ARM64 du Microsoft Store. Les applications ARM32 et ARM64 s'exécutent nativement sans aucune émulation, tandis que les applications x86 fonctionnent sous émulation.
[...]
En plus des applications UWP, Windows 10 sur ARM peut également exécuter vos applications Win32 x86 (comme Adobe Reader) sans modification, avec de bonnes performances et une expérience utilisateur transparente, comme tout PC. Ces applications x86 Win32 n'ont pas besoin d'être recompilées pour ARM et ne réalisent même pas qu'elles fonctionnent sur un processeur ARM. Notez que les applications x64 Win32 64 bits ne sont pas prises en charge, mais la grande majorité des applications ont toutes des versions x86 de leurs applications, donc du point de vue de l'utilisateur, choisissez simplement l'installateur x86 32 bits pour Windows sur PC ARM".

https://www.zdnet.fr/actualites/windows-10-avec-arm-ce-que-vous-devez-savoir-avant-d-acheter-un-surface-pro-x-39891891.htm

avatar lmouillart | 
avatar albert13 | 

si vmware émule windows avec une puce Arm peut-être qu’il y aura un ptit qqchose sur les ipados, non ?

CONNEXION UTILISATEUR