Panic lève le voile sur le successeur de Coda

Nicolas Furno |

Coda est un éditeur de site web, une app qui rassemble tous les outils nécessaires pour créer des sites. C’était même la première du genre à sa sortie, en 2007, d’après ses concepteurs, mais le développement web évolue constamment et Coda n’est plus adapté aux besoins modernes. Face à ce constat, Panic a choisi de repartir de zéro et de créer une toute nouvelle app, un projet de grande ampleur lancé il y a plus d’un an et qui devrait être concrétisé avec au moins une bêta cette année.

En attendant de pouvoir l’utiliser vous-même, vous pourrez obtenir quelques détails dans cet article publié par l’éditeur. Le successeur de Coda conserve encore bien des mystères, jusqu’à son nom qui sera différent avec cette version. Quelques nouveautés déjà évoquées auparavant sont rappelées, comme la gestion de plusieurs curseurs en même temps dans l’éditeur de code ou une meilleure autocomplétion, mais il reste encore plusieurs surprises à découvrir.

Première capture d’écran de cette nouvelle app.

À défaut de tout savoir sur les nouveautés à attendre, la première capture d’écran fournie par Panic permet de constater qu’il y aura une nouvelle interface, même si les habitués de Coda ne seront pas dépaysés a priori. La barre latérale qui affiche les dossiers et fichiers du projet en cours affiche directement le statut des fichiers versionnés avec Git, alors qu’il s’agit de deux interfaces actuellement.

La majorité des nouveautés ne peut pas se voir sur une capture d’écran. Panic insiste bien sur le fait que l’app sera native, une manière de se distinguer des éditeurs de code Electron et tout particulièrement de Visual Studio Code, l’éditeur de Microsoft qui a séduit de nombreux développeurs dans ce domaine. Le successeur de Coda devrait ainsi être très rapide, et il sera d’ailleurs jusqu’à 40 fois plus rapide que la version actuelle pour analyser un fichier ou indexer un projet.

Même si l’interface n’a pas fondamentalement changé, Panic prévient qu’il faudra apprendre de nouvelles habitudes par rapport à Coda. Puisque c’est une réécriture de zéro, certaines fonctions ne seront pas proposées au lancement. L’entreprise cite le client MySQL ou l’édition visuelle de CSS, deux fonctions qui reviendront peut-être, mais qui ne seront pas là dans la première version. Cela étant, Panic promet des évolutions rapides, ce qui n’était pas nécessairement le cas avec Coda.

La version actuelle de Coda.

Si vous êtes intéressé par ce nouvel éditeur de sites web, vous pouvez laisser vos coordonnées à cette adresse. Une première bêta sera distribuée dans les prochains mois, pas un mot pour le moment sur la version finale. On ne connaît pas son prix, sachant que Panic ne compte pas abandonner la méthode traditionnelle de la vente finale. Pas un mot non plus sur la version iOS de Coda, mais c’est le Mac qui a manifestement la priorité pour le moment.

avatar AirForceTwo | 

J'ai vraiment hâte de pouvoir finalement revenir sur un logiciel natif. Pas de problème pour payer la 100aine d'euros que vaut Coda.
J'espère qu'un compileur SASS/LESS sera de la partie, même si CodeKit fait le travail admirablement.

avatar Mr Bob | 

Je trouve que leur communiqué est rempli de blabla. Phrases courtes, abstraites. À part quelques nouveautés sans explication et une capture d’écran, ils n’annoncent pas grand chose.
J’ai quand même hâte d’essayer le prochain ???, puisqu’ils ont abandonné le nom « Coda ».

avatar AirForceTwo | 

Leur communiqué explique bien au contraire beaucoup de choses. Certes, on n'a pas la liste des fonctionnalités, mais ça permet de comprendre leur démarche et leur positionnement parmi les solutions gratuites.

avatar Mr Bob | 

On apprend quoi ? On n'a pas le nom, on ne connait pas le modèle économique qu'ils ont choisi, ni les prix, ni la disponibilité (à part "plus tard dans l'année"), ni l'orientation de cette app.
On apprend qu'ils se sont placés dans le marché, qu'ils ont dû innover pour s'adapter à la concurrence, changé des choses dont le nom, que l'app change de nom et d'idée. C'est pas très concret tout ça. Ils avaient déjà un peu expliqué leur démarche et leur positionnement dans un précédent communiqué.

C'est pas bien grave tout ça. J'espère juste que, si l'app vaut le coup, elle ne sera pas vendue sous forme d'abonnement…

avatar Khrys | 

Panic a toujours créé des produits fantastiques.
Le seul problème, c'est qu'ils se sont reposés sur leurs lauriers pendant que les autres éditeurs (payants et gratuits) allaient de l'avant!

Ça risque d'être compliqué de rattraper au moins 7 ans de retard par rapport aux autres éditeurs. Je leur souhaite bonne chance dans tous les cas :)

avatar AirForceTwo | 

7 ans de retard, c'est extrêmement exagéré. Les concurrents directs (Atom, MS Visual Studio Code) ont 3-4 ans maximum.

avatar takeshi | 

@AirForceTwo Je partage entièrement ton avis. Malgré certaines lacunes et une interface qui n'est plus conforme aux canons esthétiques actuels, Coda reste un modèle de simplicité et d'efficacité, nottamment dans la gestion des sites. La nouvelle version semble se rapprocher de la version iOS.

avatar mk3d | 

Jetbrains fais mieux

avatar fte | 

@mk3d

JetBrains n’est pas accessible à tous, c’est du lourd, et pas pour tous les budgets, même si ce n’est pas hors de prix.

avatar Abneco | 

Quelle est l'avantage par rapport a visual studio code ?

avatar drarigemualliug | 

C'est vraiment beau du code en couleur comme sur les captures, une fin en soi. 🤓

CONNEXION UTILISATEUR