Pixelmator s'adapte mieux à macOS Mojave

Mickaël Bazoge |

Elle arrive avec un peu de retard, cette version 3.8 de Pixelmator [32,99 €], mais on l’accueillera tout de même les bras grands ouverts : le logiciel d’édition photo s’offre finalement le support plein et entier de macOS Mojave. Cela ne signifie pas que le logiciel embarque une interface claire à l’instar de son grand frère. En revanche, il améliore le support du mode sombre du système.

On trouvera dans cette mise à jour « Phœnix » la prise en charge de la fonction Continuité qui permet d’intégrer des photos depuis son iPhone ou son iPad. Pixelmator peut désormais gérer les polices SVG (Gilbert Color est d’ailleurs inclue). Des correctifs accompagnent cette mise à jour dont on consultera les notes de version ici.

Pixelmator Pro [43,99 €] a lui aussi bénéficié d’une mise à jour ces derniers jours. La version 1.2.3 permet ainsi d’importer les brosses de Photoshop (format ABR) dans le logiciel, dont les performances ont été rehaussées. La compatibilité avec macOS Mojave s’améliore également.

avatar misterbrown | 
avatar iZolmax | 

hors sujet et beurk LeMonde .....

avatar misterbrown | 

@iZolmax

Ça vous ferait pas de mal de lire un peu plus ce journal de qualité.

avatar Moonwalker | 

De qualité... cela fait plusieurs années que L’iMonde n’est plus un journal de référence quand à la vérité des faits. Néanmoins, je le lis parfois, d’un derrière distrait.

avatar ataredg | 

Quoi beurk le Monde?

avatar bonnepoire | 

@ misterbrown
Big Brother est redevenu premier et ça te rassure? Tu dois être un fan de Facebook aussi.

avatar misterbrown | 

@bonnepoire

Big Brother en 2018 c’est Google Apple Facebook Amazon : GAFA.
Microsoft est juste devenu comme un IBM une valeur sûre. Un papi qui a su se consolider dans les entreprises.

avatar bonnepoire | 

@ misterbrown
Apple ne fournit ni ne vend aucune information contrairement aux autres que tu cites. Belle malhonnêteté intellectuelle. Même un éditeur ne sait pas à qui il vend sur le store...

avatar Mickaël Bazoge | 

@misterbrown

Ces deux là jouent au chat et à la souris depuis plusieurs jours. Je ne sais pas si on doit absolument tenir la chronique de qui est devant et qui est derrière, ça risque d’être un peu lassant à la longue ?

avatar misterbrown | 

@MickaëlBazoge

Symboliquement c’est fort quand même !!
Punk is not dead, hum Microsoft je veux dire

avatar Bigdidou | 

@MickaëlBazoge

« Je ne sais pas si on doit absolument tenir la chronique de qui est devant et qui est derrière, ça risque d’être un peu lassant à la longue ? »

Oui, enfin, c’est silence radio sur MacG à ce propos.
Je suis d’accord avec mister brown, c’est très loin d’être un non sujet, ne serait-ce que sur le plan symbolique.
Passer à côté d’un article ce fond à cette occasion, c’est votre choix, mais il se discute.

avatar misterbrown | 

@Bigdidou

Par contre quand il faut parler de la nouvelle Tesla, que Uber a eu un accident dans ses tests de voiture autonome...
Ou que : «  dans Pokemon Go les joueurs vont bientôt pouvoir s’affronter en eux » 🤦🏻‍♂️

la il y a du monde ;)

avatar Bigdidou | 

@misterbrown

Oui, ce qui est marrant, c’est qu’ils n’arrêtent  pas,de demander de quoi on voudrait qu’ils parlent, mais quand on leur dit, c’est un non sujet ;)
Les malheurs en bourse de Tesla, on est au courant, mais Apple, non.
On verra si la ligne éditoriale du futur iGen se recentre sur les Appleries, c’est à espérer, en tout cas.

avatar BeePotato | 

@ Bigdidou : « Je suis d’accord avec mister brown, c’est très loin d’être un non sujet, ne serait-ce que sur le plan symbolique. »

Boarf. Pourquoi serait-ce un sujet si important et si symbolique ?

Quand la capitalisation boursière d’Apple a dépassé celle de Microsoft il y a quelques années, c’était symbolique en raison de la situation de ces deux boîtes quelques années plus tôt (la mort d’Apple présentée comme imminente par beaucoup d’analystes, les mêmes qui voyaient alors Microsoft comme indétrônable).
Quand la capitalisation bousière d’Apple a atteint le billion de dollars il y a peu, là aussi c’était symbolique, purement en raison du nombre rond et du fait qu’il s’agissait de la première société à l’atteindre.

Mais en dehors de ça, les fluctuations boursières des uns et des autres sont franchement peu intéressantes tant qu’elles n’arrivent pas à un niveau extrême. Et pour ceux qui les trouvent ce sujet fascinant, il existe déjà des sites spécialisés. ;-)

avatar Bigdidou | 

@BeePotato

« Boarf. Pourquoi serait-ce un sujet si important et si symbolique ? »

Ben tu vois : tu en discutes tout un long paragraphe ;)

Et puis parce que « Apple partie de rien première capitalisation boursière », on nous en a tout de même construit un symbole.
On nous en a parlé et reparlé.
Du modèle, des excès, tout ça.
On nous a parlé du retrait de Microsoft, voire parfois de son effondrement.
Ça fait très longtemps, si jamais ça a été le cas, qu’on m’a parlé de Microsoft comme d’un modèle.

Donc oui, cette passe d’arme, pour moi, c’est du symbole.
Apple la flamboyante vs Microsoft la besogneuse.
La cigale et la fourmis.

avatar misterbrown | 

@Bigdidou

Apple, le colosse au pieds d’argile ( la vente des iPhones ) Microsoft, la montagne endormie.

avatar BeePotato | 

@ Bigdidou : « Ben tu vois : tu en discutes tout un long paragraphe ;) »

?
Ben non. Je n’en ai discuté qu’en une phrase, juste pour dire que c’était inintéressant (et donc pas franchement symbolique) : « les fluctuations boursières des uns et des autres sont franchement peu intéressantes tant qu’elles n’arrivent pas à un niveau extrême. »

Le reste ne parlait pas de ça.

« Ça fait très longtemps, si jamais ça a été le cas, qu’on m’a parlé de Microsoft comme d’un modèle. »

Euh… personne n’a parlé de présenter Microsoft comme un modèle, là. Il y a juste eu une petite évolution, sur quelques semaines, de la valeure boursière de quelques sociétés. Rien de renversant. Et aucun changement fondamental d’un côté ou de l’autre, qui justifierait d’un coup de présenter l’une ou l’autre de ces sociétés comme modèle.

Mais ce délire nous montre bien l’origine de ton désir de voir un symbole :
« Apple la flamboyante vs Microsoft la besogneuse. »

Tu as dû être frustré depuis quelques années, non ? ;-)

avatar Bigdidou | 

@BeePotato

« Tu as dû être frustré depuis quelques années »

Pas compris, frustré de quoi ?

Frustré tout court ? Pas vraiment, non.
L’insulte en réponse à une banale marque.

C’est pour en arriver là, qu’il faut ne dose de frustration, u crois pas ?

Bref..

avatar BeePotato | 

@ Bigdidou : « Pas compris, frustré de quoi ? »

Des positions (boursières) relatives d’Apple et de Microsoft qui ne collaient pas à ta vision de ces deux sociétés, à en juger par ton délire dans ton commentaire précédent.
Ça ne me paraissait pourtant pas compliqué à comprendre, vu le contexte.

« L’insulte en réponse à une banale marque. »

Mais où donc as-tu vu une insulte ???

avatar L4P | 

ouaip. silence assourdissant de la rédaction à ce sujet...!

avatar yourglaaa | 

Mais qu'est-ce qu'ils ont tous avec ce mode sombre ?! ...

avatar 7X | 

Je subodore que beaucoup travaillent dans le noir pour avoir le plaisir de contempler le rétro-éclairage de leur clavier. Du coup, une interface sombre est plus confortable.
Simple supposition. Personnellement, je n'ai qu'un clavier filaire étendu et je travaille sous éclairage constant pour ne pas être perturbé dans le traitement de mes images.

avatar Mathieu_rc | 

@yourglaaa

Étant daltonien mon ressenti est que je vois mieux les couleurs ressortir quand je programme sous Xcode par exemple et je trouve aussi que le mode sombre est bien assorti à la couleur gris sidérale du MacBook Pro
Avant on se plaignait de ne pas pouvoir personnaliser les appareils Apple mais maintenant qu’on peut un le faire il faut pas s’en plaindre

avatar Moonwalker | 

Ben si, au contraire, le but étant de toujours se plaindre.

avatar Paulux13 | 

Quand on est astigmate, le mode sombre est plus confortable

Pages

CONNEXION UTILISATEUR