Setapp a séduit 10 000 utilisateurs et 69 développeurs

Nicolas Furno |

Setapp propose d’accéder sans limite à un catalogue d’apps pour Mac en échange d’un abonnement mensuel de 10 $ HT par mois. Une offre très similaire à un Netflix ou Spotify, mais appliquée aux logiciels. Depuis son lancement en début d’année, le service a séduit 10 000 utilisateurs qui paient chaque mois, et il compte aussi environ 200 000 utilisateurs qui bénéficient de l’offre d’essai gratuite pendant un mois.

L’interface qui permet de consulter le catalogue de Setapp et d’installer une app. Cliquer pour agrandir

Du côté de l’offre, Setapp compte à l’heure actuelle 77 apps fournies par 69 développeurs différents. À son lancement, le service proposait 60 apps environ, ce qui prouve que l’offre s’enrichit, même si ce n’est pas à un rythme très rapide.

Interrogé par TidBITS, quelques-uns de ces développeurs expliquent que Setapp n’a pas pris une place importante dans leurs revenus. En général, ils gagnent quelques pour-cents de plus qu’avant l’arrivée du service, pas de quoi faire une différence sensible sur les comptes. L’avantage néanmoins, c’est la découverte : puisque les utilisateurs peuvent installer et essayer les 77 apps, ils découvrent souvent des logiciels qu’ils n’auraient jamais essayés par ailleurs.

Cet effet de masse est probablement un des points forts de Setapp et le service en a bien conscience. Son dernier ajout, un moteur de recommandations, va d’ailleurs dans ce sens, en proposant à ses utilisateurs de découvrir d’autres apps que celles qu’ils connaissaient déjà.


Tags
avatar Hideyasu | 

Ca pourrait éventuellement m'intéresser. Surtout que tout le monde se met aux abonnements. Alors plutôt que d'en avoir 5 différents, je préfère en avoir un seul.

avatar occam | 

@Hideyasu

Oui,mais ce qui est intéressant avec Setapp, c'est le fait que l'on puisse acquérir aussi des licences individuelles des applications participantes. La souscription n'est pas le seul moyen d'y accéder.

Une solution flexible et intelligente.

À titre personnel, je suis persuadé de la qualité de cette offre parce que je dispose déjà d'au moins une ou deux des apps qui la composent dans chaque catégorie. Toutes acquises après essai, toutes individuellement. Si j'avais eu à constituer mon bundle personnel d'apps utilitaires devenues indispensables, le résultat serait un sous-ensemble de Setapp.

Malgré mon aversion au paradigme rentier, ou plutôt précisément en raison de cette aversion, je trouve l'offre de Setapp l'un des rares modèles de souscription valables.

avatar pat3 | 

@occam

"À titre personnel, je suis persuadé de la qualité de cette offre parce que je dispose déjà d'au moins une ou deux des apps qui la composent dans chaque catégorie. Toutes acquises après essai, toutes individuellement. Si j'avais eu à constituer mon bundle personnel d'apps utilitaires devenues indispensables, le résultat serait un sous-ensemble de Setapp.

Malgré mon aversion au paradigme rentier, ou plutôt précisément en raison de cette aversion, je trouve l'offre de Setapp l'un des rares modèles de souscription valables."

Je suis dans le même cas, j'ai retrouvé dans SetApp une bonne partie des apps que j'ai acheté peut ailleurs, mais du coup SetApp n'a pas vraiment d'intérêt pour moi (à court terme, du moins, tant que mes apps restent valides). C'est une offre intéressante, mais pour qui arrive sur Mac et veut investir la plateforme.

avatar lll | 

Vu le choix opéré par l'éditeur de Day One, ça ne m'étonnerait pas que le logiciel finisse à terme dans cette offre.

avatar fosterj | 

L'offre est encore très indigente mais comme Netflix au départ .. a suivre ..

avatar Nico S | 

Donner des sous à la boîte qui produit le malware CleanMyMac ? Sans façon :-D

avatar cyrildruesne | 

Ne pas confondre CleanMyMac (qui est excellent) et MacKeeper (qui n'est pas tant un malware qu'une escroquerie), qui lui n'est pas édité par MacPaw.

avatar spm2 | 

Tout à fait !?

avatar aspartame | 

ce n'est pas tout à fait pareil :

>> "ils découvrent souvent des logiciels qu’ils n’auraient jamais essayés par ailleurs."

hummm... il y a donc bien deux types de logiciels : ceux qu'on essaie et ceux qu'on utilise.

un abonnement our geek à lait donc :p

avatar LeGrosJeanLou | 

@aspartame

T'as pas bien compris le fonctionnement de SetApp.

Soit tu payes 10$/mois pour utiliser toutes les apps, soit tu achètes une licence perpétuelle pour les apps qui t'intéressent.

C'est un peu comme Apple Music. Pour 10 balles par moi tu peux écouter tous les albums que tu veux et acheter ceux qui te plaisent pour toujours.

Dans le cas de Day One tu dois payer l'app ET un abonnement de 50 balles par an pour pouvoir l'utiliser.

avatar Textoraxel | 

Si certains sont encore indécis, j'ai écris un petit article sur Setapp en analysant quelques exemples d'applications : https://asapp.blog/2017/12/17/setapp/ !
J'espère que ça vous aidera, pour ma part je suis convaincu et très satisfait.

CONNEXION UTILISATEUR