Apple persiste et signe sur le retrait de Dash du Mac App Store

Stéphane Moussie |

L'incompréhension du développeur de Dash reste totale. Après avoir vu son application, très prisée des programmeurs, retirée du Mac App Store et son compte développeur fermé sans autre explication qu'une « conduite frauduleuse » et sans moyen de faire appel, Apple a précisé qu'une « manipulation d'avis » avait été détectée, une manœuvre que Kapeli nie complètement.

Dash est toujours disponible sur le site de son développeur, Kapeli.

Compte tenu de la popularité de Dash, du public auquel elle s'adresse et de la médiatisation, Phil Schiller s'est saisi de l'affaire. Dans un email adressé à un soutien du développeur qui l'avait interrogé (via 9to5Mac), le responsable de l'App Store écrit :

J'ai examiné la situation quand j'ai vu ce qui se passait aujourd'hui. On m'a informé que cette app a été retirée en raison d'une activité frauduleuse répétée.

Nous fermons régulièrement des comptes développeurs en raison de fraudes aux avis ou aux notes, y compris quand il s'agit de manœuvres visant à nuire à d'autres développeurs. C'est une responsabilité que nous prenons très au sérieux, au nom de tous nos clients et des développeurs.

J'espère que vous comprenez qu'il est important de protéger l'App Store des fraudes répétées.

Le développeur raconte-t-il des histoires ? A-t-il été victime d'un coup fourré ? Apple a-t-elle considéré à tort une activité inhabituelle comme une fraude ? Les deux parties campant sur leur position, et en l'absence d'explications détaillées de la Pomme, impossible de démêler l'affaire.

Quelle que soit la vérité, des voix s'élèvent pour dénoncer la gestion des conflits de l'App Store. Le développeur renommé Brent Simmons estime que le « système judiciaire » d'Apple est « moyenâgeux » et que les développeurs accusés de fraudes ou de manquements devraient savoir précisément ce qui leur est reproché, avoir moyen de faire appel, et être sanctionnés proportionnellement à leurs actes.


avatar RedMak | 

Je suis dev iOS et je sais de quoi je parle !

avatar IceWizard | 

Moi j'aime pas l'application iZorc, alors je lui paye une jolie campagne d'avis positifs faite par une société bien douteuse. Et hop .. l'éditeur d'iZorc est viré du Store. Magic !

avatar Orus | 

"J'espère que vous comprenez qu'il est important de protéger l'App Store des fraudes répétées."

Une phrase à graver dans le marbre, quand on voit dans quel état est l'App Store et tout les pourriciels qui s'y trouvent bien au chaud.

avatar GoldenPomme | 

Ca fait qu'comme ya quelques années, quand un gars avait dev une appli de split screen sur ios et s'est fait jarter du store peu après. Soit disant c'est pas bien et interdit... ;)

avatar awk | 

Au regard du nombre d'acteurs impliqués sur l'app-store, le nombre de contentieux sérieux semble quand même relativement raisonnable, même s'ils n'en sont pas pour autant illégitimes évidement.

avatar melaure | 

Apple se fait juge et partie, un peu comme dans la conception du matos où ils se moquent bien du besoin du client.

Est-ce le début des dictatures du numérique ?

avatar awk | 

@melaure

Il est des termes qu'il serait bon de manier avec d'infinies précautions.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR