Prise en main de DejaLu, un client mail allégé

Nicolas Furno |

DejaLu, c’est le nom du dernier client mail pour Mac à ce jour. Et même si le nom de son créateur, Viet Hoa Dinh ne vous dit rien, vous connaissez sûrement le nom de son précédent logiciel : Sparrow. Après l’acquisition de Google, ce développeur a travaillé quelques années pour le géant de la recherche, mais il revient ici à un projet indépendant, et à un nouveau client mail. Avec un objectif très clair : faire simple et rapide.

DejaLu en action, sur une seule fenêtre. — Cliquer pour agrandir
DejaLu en action, sur une seule fenêtre. — Cliquer pour agrandir

Le développement n’est pas terminé encore, mais la bêta qui a été envoyée à quelques personnes — vous pouvez laisser votre mail sur le site officiel pour l’obtenir — est déjà complète et stable. Pour l’heure, DejaLu ne fonctionne qu’avec les comptes fournis par Gmail, mais la version finale devrait être plus largement ouverte. Tous les comptes accessibles en IMAP devraient être compatibles avec le logiciel, au minimum. Ajoutons que l’interface n’est proposée qu’en anglais pour le moment.

DejaLu gère plusieurs comptes en parallèle et réunit par défaut tous ces comptes dans une boîte de réception unifiée. Son interface et ses fonctions sont simplifiées autant que possible et le logiciel ne conviendra pas aux utilisateurs les plus avancés. En particulier, si vous triez chaque courrier dans une hiérarchie de dossiers (ou de labels), vous n’apprécierez probablement pas l’approche minimaliste du logiciel. Il n’y a pas de barre latérale avec tous les dossiers, uniquement un pop-up que l’on ne peut pas afficher en permanence. Pour un besoin fréquent, ce sera vite une contrainte.

DejaLu offre un accès aux labels de Gmail, mais on ne peut pas les afficher en permanence dans une barre latérale. Si on en a fréquemment besoin, c’est vite contraignant.
DejaLu offre un accès aux labels de Gmail, mais on ne peut pas les afficher en permanence dans une barre latérale. Si on en a fréquemment besoin, c’est vite contraignant.

Pour le reste, DejaLu est un client mail assez classique, avec toutes les fonctions attendues. Les raccourcis clavier sont identiques à ceux de Mail.app (et non pas ceux de Gmail), ce qui simplifiera la transition. On peut gérer dans les réglages les signatures — une par compte —, mais aussi les labels affichés dans le pop-up évoqué précédemment. Il n’y a pas de gestes au trackpad pour supprimer ou gérer les messages rapidement, pas de rappels associés à un mail, pas non plus d’incitation à vider la boîte de réception…

Non, DejaLu est un logiciel qui revendique sa simplicité et qui s’adresse en priorité à ceux qui veulent un client simple et rapide. À ce propos, la bêta est déjà très rapide, beaucoup plus que le client mail d’OS X et l’interface est aussi plus réactive. L’application est d’ores et déjà plaisante à utiliser, ce qui est prometteur pour la suite. Ajoutons que l’on peut activer un mode « Zen » pour les notifications : dans ce cas, on a une pastille sur le Dock qui signale que l’on a des messages à lire. Quand on affiche l’interface, la pastille disparaît, mais les messages restent marqués à lire : l’idée étant de ne pas avoir en permanence un compteur sous les yeux.

DejaLu peut aussi fonctionner avec une fenêtre dédiée entièrement à la liste de mails. Dans ce cas de figure, les messages ouverts sont affichés dans une autre fenêtre. Cliquer pour agrandir
DejaLu peut aussi fonctionner avec une fenêtre dédiée entièrement à la liste de mails. Dans ce cas de figure, les messages ouverts sont affichés dans une autre fenêtre. Cliquer pour agrandir

DejaLu n’est pas un logiciel moderne ou tendance, mais plutôt un retour aux bases qui devrait convenir à tous ceux qui trouvent le client mail d’Apple trop lourd, et les alternatives trop complexes. Ce nouveau venu en fait peu, il propose aussi peu d’options, mais il est rapide et léger, y compris dans le stockage des données.

Là où Mail.app va stocker en local tous les messages depuis le serveur, ce logiciel se contente des plus récents. Sur un même compte Gmail bien rempli, DejaLu a stocké environ 400 Mo en local, contre près de 30 Go pour Mail… Certes, tout le contenu est ainsi accessible sans internet, mais sur un petit SSD, c’est un problème. Et si vous avez une connexion, les messages seront récupérés sur le serveur quand c’est nécessaire, y compris pour une recherche sur des mails reçus plusieurs années auparavant.

Fenêtre de rédaction de mail, ou ici de réponse, toujours aussi simple. À côté des boutons dédiés à la gestion de fenêtre, on a une icône grisée pour insérer une pièce-jointe et un menu pour changer le compte d’envoi.
Fenêtre de rédaction de mail, ou ici de réponse, toujours aussi simple. À côté des boutons dédiés à la gestion de fenêtre, on a une icône grisée pour insérer une pièce-jointe et un menu pour changer le compte d’envoi.

Il reste encore des détails à connaître, à commencer par le prix de vente, un critère important pour donner un avis complet sur ce nouveau client mail. S’il reste modéré, DejaLu pourrait être une bonne alternative aux plus gros logiciels du genre…

OS X Yosemite est nécessaire pour installer DejaLu.

avatar allphi | 

Simple et agréable pour la première utilisation! À suivre.

avatar MerkoRiko | 

@allphi :
Tu pourras, une fois acheté, le retrouver attaché à un arbre, sur une aire d'autoroute, quand son développeur l'aura vendu à Yahoo, cette fois...

avatar madaniso | 

Le pauvre mec jaloux haha. Pauvre gars ^^

avatar MerkoRiko | 

Exprime tes pensées Trompette...Parce que pauvre gars, je ne vois que toi...

avatar petergab | 

Pauvre mec, pauvre gars, eh bien tu as le jugement facile !

Il a certainement déjà vécu quelques logiciels abandonnés au bord du chemin...
GoLive, PanoramaMaker, Aperture, Now Up to date, Bryce 3D, Ciel Compta, Bento...
On peut en citer des dizaines.

avatar becausebreast | 

Jaloux de quoi ? C'est une dure réalité, non pas qu'il soit jaloux... Mais des logiciels comme ça, que tu achètes (en plus) & qui finissent à la trappe, y en a un gros paquet :)

Dont Sparrow fait partie & là ils refont une une messagerie, un marché qui sature en ce moment, surtout que sur MacG y a des articles au moins 1 fois par semaine pour un nouveau client mail...

avatar nicoplanet | 

.... mais revendu à Google dans 6 mois avec abandon du support dans la foulée ?

avatar patrick86 | 

"Pour l’heure, DejaLu ne fonctionne qu’avec les comptes fournis par Gmail, mais la version finale devrait être plus largement ouverte."

Ah, ok. Alors j'y reviendrai quand ce sera un client mail. ^^

avatar françois bayrou | 

:D

avatar falemaster | 

Va falloir frapper fort pour battre Polymail...

avatar Patrick75 | 

L'absence de barre latérale avec les comptes mails et dossiers est rédhibitoire ! On est dans une appli mail pas une messagerie instantanée !!!

avatar Monsieur Albert | 

On peut tromper une personne mille fois… Euh… Mille personnes euh… Bref, chat échaudé bla bla bla : JUSTE NON. Tous les responsables du fiasco Sparrow peuvent aller voir chez Google si j'y suis. Bon vent !

avatar pierrot99 | 

D'ailleurs je me demande comment il va expliquer/prouver à Google que ça n'est pas un copié-collé du code qu'ils ont déjà-lu acheté il y a 2 ans ... j'imagine qu'ils vont vérifier ça, ils ont acheté Sparrow pour le faire disparaitre, m'étonnerait qu'ils acceptent une repousse aujourd'hui ...

avatar Yohmi | 

J'aurais en effet peu confiance après ce qu'il s'est passé…
À noter que l'article parle beaucoup de « labels », mais il est question d'étiquettes en français, ça n'a pas franchement le même sens.

avatar javascript | 

le jour ou je reçois le mail pour la beta de polymail belle coïncidence ... ;)

avatar buzzb0x | 

Sinon y a Sparrow qui arrive.

avatar patrick86 | 

"Sinon y a Sparrow qui arrive."

Jack ? Mais il va s'en aller lui, non ?

avatar mrfish84 | 

Et si la communauté essayait d'inventer le successeur de l'email ? Je parle d'un protocol adapté au web d'aujourd'hui et non d'un client propriétaire.
Car si on avait inventé l'email en rénovant les bureaux de poste, ca se saurait !

avatar patrick86 | 

"Et si la communauté essayait d'inventer le successeur de l'email ? Je parle d'un protocol adapté au web d'aujourd'hui et non d'un client propriétaire."

Ma question est : pourquoi vouloir à tout pris un successeur au mail ?

Ce n'est pas au Web que le mail doit être adapté, mais à Internet. Le Web ça sert à afficher des pages dans un navigateur.

Le mail est un protocole de communication asynchrone et acentré, donc typiquement Internet.

A la rigueur, XMPP pourrait remplacer le mail, mais il est plutôt destiné à de la messagerie instantanée et ne propose pas autant d'outils que le mail.

--

Si vous voulez évitez l'email propriétaire, c'est simple : fuyez les mailprovider mastodontes (Gmail, Yahoo!, Outlook, iCloud, etc.) en privilégiant les petits mailproviders (mailoo, etc.), ou mieux, en hébergeant votre mail pour votre propre domaine, sur le serveur de votre choix.

avatar rodnem | 

Moi le côté rapide et simple me plait ... Je vais m'inscrire

CONNEXION UTILISATEUR