Daylite 6 passe dans le Cloud

Nicolas Furno |

Daylite est un gestionnaire d’entreprise complet. Même si le logiciel peut servir à un particulier, ses fonctions sont plutôt pensées pour les entreprises qui peuvent l’utiliser comme gestionnaire de contacts, calendrier, gestionnaire de projets et de tâches et plus encore. La sixième version disponible depuis hier est une mise à jour majeure qui change quelques nouveautés dans les logiciels, mais qui correspond surtout à un changement de modèle.

Jusque-là, le logiciel fonctionnait sur le modèle d’un module serveur à installer sur un ordinateur, et de clients à installer sur tous les appareils des utilisateurs. Avec Daylite 6, MarketCircle propose un autre modèle beaucoup plus simple : celui du Cloud. Par défaut, vous n’avez plus qu’à payer un abonnement mensuel (à partir de 24 € par mois et par utilisateur) et vous pouvez utiliser le logiciel sur Mac et sur iOS. C’est beaucoup plus simple qu’avant, où il fallait obligatoirement un ordinateur dédié au serveur. Et cela veut aussi dire que l’on peut désormais se contenter d’utiliser le logiciel sur iOS.

Si vous ne voulez pas de ce cloud intégré, le logiciel dispose toujours d’un modèle auto-hébergé. Dans ce cas, on retrouve les anciens prix : il faut payer 300 € pour une licence personnelle, avec des tarifs dégressifs si l’on achète plusieurs licences à la fois. Daylite 6 peut alors fonctionner avec votre propre serveur, vous gérez toutes les données et il n’y a aucune fonction en moins dans ce modèle.

Contrairement à Slack, Wunderlist et la grosse majorité des services dans le cloud, Daylite n’a pas abandonné ses logiciels natifs au profit de technologies web. Le cloud est là en arrière-plan, pour synchroniser des données gérées dans des applications natives, que ce soit sur OS X ou sur iOS. Ce qui veut dire aussi que l’on aura toujours accès aux données, même sans connexion : si vous aviez déjà utilisé Daylite, rien ne devrait changer, si ce n’est que vous pourrez vous passer de l’installation du module serveur.

Daylite 6 apporte aussi quelques changements sur les deux plateformes. Côté Mac, une nouvelle vue annuelle colorée permet de repérer instantanément les jours les plus chargés, une interface que l’on retrouvait déjà dans le Calendrier d’OS X et qui est très pratique. Et pour éviter de charger la vue calendrier en permanence, le logiciel ajoute un mini-calendrier en bas à gauche de l’interface. Il affiche le mois en cours, avec les mêmes couleurs pour signaler les jours chargés, et il permet aussi d’avoir un aperçu d’une journée au survol de la souris. On peut également l’utiliser pour déplacer un évènement pour une tâche à un autre jour.

La gestion de tâches a été aussi améliorée avec le concept de listes, qui servent à regrouper des tâches sans forcément passer par la création d’un projet dédié. Si vous aviez beaucoup d’éléments à gérer, c’est un bon moyen d’organiser toutes ces tâches. L’ajout de filtres permet aussi de lister plus facilement les tâches associées à tel utilisateur ou à tel projet. Daylite permet aussi de définir plus précisément une activité, notamment en lui associant un lieu ou un temps nécessaire.

La nouvelle vue calendrier de Daylite 6 — Cliquer pour agrandir

Côté iOS aussi, il y a aussi du nouveau avec en particulier un widget pour le Centre de notifications. Ou plutôt deux widgets : on peut opter pour celui qui affiche un aperçu des rendez-vous et des tâches du jour, ou pour un autre qui n’affiche que les tâches les plus importantes. Naturellement, vous pourrez avoir les deux en parallèle dans le Centre de notifications de votre iPhone ou iPad si vous le souhaitez.

Daylite iOS récupère aussi quelques fonctions réservées jusque-là au Mac. On peut filtrer la liste de contacts ou de tâches par catégorie ou par mot-clé, ou bien par personne assignée à la tâche le cas échéant. Autre nouveauté mobile bien pratique, la possibilité d’associer une photo ou même un lien vers un fichier à un projet. On peut ainsi utiliser l’appareil photo de l’iPhone pour ajouter facilement une image à n’importe quel projet. La version mobile permet aussi de modifier les mot-clés, les catégories, les rôles et les relations.

Daylite 6 est une mise à jour majeure et payante. Si vous ne voulez pas passer à la nouvelle formule Cloud, vous pouvez mettre à jour votre serveur et vos clients pour 150 € par licence. Si vous optez pour le Cloud, un tarif préférentiel vous permet de payer 21 € par mois seulement (c’est une offre à durée limitée). La procédure pour migrer les données de son serveur au Cloud est explicitée à cette adresse. Sur iOS, il faut télécharger une nouvelle application.

avatar Mickaël Bazoge | 
Je pense que c'est vraiment très bien. Mais je n'ai pas saisi les différences avec Clear ?
avatar fluxus | 

C'est comme Clear mais en moins bien, vu que Daylite est quasiment en noir&blanc alors que Clear est en couleurs.
:-)

avatar switch | 

Les plus malins vont sagement garder leur ancienne version serveur, quitte à ne plus avoir de mise à jour.
Les autres devront raquer 24 euros par mois, ce qui est quand même bcp, et qui apportera la récurrence de revenus dont rêve toute entreprise et qui est dejà LE modèle à suivre, même si les utilisateurs n'auront plus aucun contrôle de leurs données étant donné qu'elles seront stockées "Quelque part dans le nuage", et probablement centralisées aux USA, avec accès intégral el lecture pour la NSA)

avatar fluxus | 

@Switch : en fait d'après ce que je vois sur leur site, la nouvelle mise à jour 6 permet toujours d'avoir son propre serveur si on prèfère ( et elle est toujours vendue au même prix que la 5, avec licence perpetuelle). C'est même utilisé comme argument commercial contre les autres concurents uniquement "Cloud" ..

Ils auraient pu choisir la facilité et forcer tout le monde à passr sur le cloud ou rien, mais ils ne l'ont pas fait. Moi je dis chapeau.

avatar Vincent763474286 | 

Daylite est un logiciel remarquable. Je l'utilise dans mon cabinet de Consulting depuis 2007. Les versions successives sont toutes des ameliorations et l'équipe de Marketcircle fait un travail épatant. Ils ont trouve la bonne formule pour conserver toutes les fonctions sur OSX tout en lançant les versions iOS. (ils auraient pu régresser comme Pages, pour ne citer que celui-la) et ils renouvellent le meme jump qualitatif en passant au Cloud. Il n'y a plus de serveur a gérer. Il y a des nouvelles fonctions a la fois sur OSX et sur IOS. La stabilité est vraiment super.

Bien sur, le cloud va couter un peu plus cher. mais ca reste abordable pour un logiciel d'entreprise qui héberge toutes les données clients, contacts, projets, agendas, etc.

Et puis, en tant qu'entrepreneur, je ne suis pas mécontent que mon dev gagne bien sa vie et ait des moyens sérieux pour encore élargir ce soft.

En plus, ils sont sympas, ces Canadiens (pas USA) de Marketcircle

CONNEXION UTILISATEUR