Author simplifie la publication d'articles

Nicolas Furno |

Author [1.0 – US – Gratuit (achat in-app) – OS X 10.10 - United Flags] est un nouvel éditeur de texte qui permet de rédiger des documents, mais aussi de les publier facilement. Si vous avez uniquement envie d’écrire quelques mots et de les partager sur les réseaux sociaux ou à votre famille, ce logiciel permet de le faire sans avoir à mettre en place un serveur. D’un clic dans l’application, on peut mettre en ligne un article et obtenir un résultat très propre.

L’éditeur d’Author en action, avec la barre latérale qui permet de s’y retrouver facilement dans les plus longs documents. Cliquer pour agrandir

Le logiciel est proposé gratuitement, exclusivement sur le Mac App Store. Il permet d’écrire ses articles avec quelques outils de base, du gras et de l’italique, quatre niveaux de titre pour structurer le document, des listes et la possibilité d’insérer un lien, une citation ou de glisser une image. Les images peuvent être disposées en miniature ou au contraire occuper toute la largeur, voire toute la hauteur de la page, pour un effet « Medium » très impressionnant. Author a choisi de rester très simple en la matière et on ne peut pas s’en servir pour remplacer un traitement de texte complet, ce n’est pas son ambition.

L’idée est plutôt de rester le plus simple possible, pour avoir un document HTML très propre à la fin. Author peut très bien être utilisé uniquement en local, on peut enregistrer des fichiers sur iCloud ou sur l’espace de stockage du Mac et on peut exporter le résultat en texte brut ou en HTML. Mais le principe est d’abord de mettre en ligne ces articles, ce qui explique le choix assez limité en matière de mise en page. Notons toutefois que l’on a le choix entre plusieurs jeux de police et couleur de fond, pour varier les plaisirs.

On ne peut pas faire ce que l’on veut dans Author, mais on a le choix de quelques modèles avec des jeux de police et des fonds. Ici, on a les quatre favoris livrés avec le logiciel, mais on peut changer la couleur de fond par ce que l’on veut, et varier les polices. Cliquer pour agrandir

L’éditeur de texte n’est pas le principal argument d’Author, c’est plutôt son module de publication qui repose sur des serveurs mis en place par ses concepteurs. Ce service de mise en ligne n’est pas gratuit : comptez 50 € par an (en achat in-app renouvelé automatiquement), sans limite sur le nombre d’articles que vous pouvez héberger. En théorie, le premier mois est offert pour tester sans payer, mais cela ne semble pas actif dans la version actuelle qui demande de payer avant de publier.

Les publications Author sont toutes rassemblées sous le même nom de domaine et vous n’avez aucun contrôle sur ce point, ce qui est un petit peu dommage à ce prix. La seule chose qui est permise par le service, c’est d’organiser les articles en collection. Le cas échéant, on a non seulement une URL par article, mais aussi une URL pour une collection, avec ensuite une grille d’articles. Le logiciel fait bien les choses à cet égard, avec un aperçu de l’article généré à la publication.

Options de publication pour un article au premier plan. À l’arrière-plan, la gestion des publications directement dans Author. Cliquer pour agrandir
Une collection, puis un article sur un iPhone : la mise en page s’adapte à chaque appareil. Cliquer pour agrandir

Avoir une solution complète, de l’écriture à la publication, est un avantage indéniable pour Author. Mais d’un autre côté, ce logiciel ne fait pas plus que Medium, ou d’autres services de publication similaires. Ses concepteurs ajouteront probablement des fonctions à l’avenir, mais en l’état, c’est une solution complète, mais un petit peu légère (on peut insérer des vidéos YouTube et Vimeo uniquement, mais d'autres services seront ajoutés). Le manque de contrôle sur la publication est un problème qui empêche d’utiliser cet outil pour remplacer un blog et à l’arrivée, on paye pour un service qui n’en fait pas vraiment plus.

Author reprend l’avantage toutefois en matière de publicité et de partage des données : c’est une offre payante, qui ne dépend ni de la publicité, ni de la revente d’informations personnelles pour fonctionner. À vous de voir si cela vaut 50 € par an, mais le logiciel est gratuit à la base et on peut donc l’essayer sans prendre de risque.


avatar samgrosfite | 

J'avoue il est bien, triste pour toi Nicolas.. :'(

avatar Abudah (non vérifié) | 

Je ne l'avais pas lu hier mais quel article magnifique dis donc !

CONNEXION UTILISATEUR