Kiwi, un nouveau client Gmail prometteur sur le Mac App Store

Nicolas Furno |

Kiwi for Gmail [1.8.61 / Démo – US – 9,99 € – OS X 10.8 - Zive, Inc.] est le dernier client Gmail pour Mac. Désormais disponible exclusivement sur le Mac App Store, ce nouveau-venu qui suit une longue lignée de logiciels similaires a d’abord été financé sur Kickstarter. Et comme tous ses prédécesseurs, il exploite le webmail de Google, mais encapsule le site web dans une interface qui tente de s’approcher au maximum d’un logiciel natif.

Kiwi est loin d’être le premier sur le segment, on le disait, mais il ambitionne de faire mieux. En développement depuis deux ans, le logiciel propose notamment un moteur spécifique pour gérer plusieurs comptes. Google permet bien de passer d’un compte à l’autre sur son interface web, mais il faut quitter un compte et charger un autre, ce qui est assez lent. Ici, il suffit d’un clic dans la barre de titre où chaque compte est identifié par une couleur et le changement est (presque) instantané.

On peut ajouter jusqu’à 6 comptes différents, et il faut bien reconnaître que cette fonction est plus convaincante dans Kiwi que dans le navigateur. Pour le reste, on retrouve l’interface de Gmail, ni plus, ni moins. C’est un bon point pour ceux qui l’apprécient, probablement, mais on s’éloigne quand même de l’interface native espérée. D’ailleurs, on retrouve vite le moteur de Chrome, par exemple pour les gestes au trackpad pour naviguer d’une page à l’autre. Au passage, notons que la première version souffre de quelques bugs d’affichage avec les écrans Retina.

Kiwi en action avec la fenêtre principale à gauche, le menu en haut à droite et une fenêtre de rédaction à l’arrière-plan. Cliquer pour agrandir

Les raccourcis claviers sont également ceux de Gmail, et ceux qui sont liés au logiciel lui-même contredisent parfois les raccourcis par défaut. Par exemple, on se demande bien pourquoi ⌘N est associé à l’ajout d’un compte et non à la création d’un mail. Kiwi se rattrape avec son menu affiché en permanence dans la barre des menus d’OS X. Il permet d’obtenir un aperçu de tous les comptes et du nombre de mails à lire. Il sert aussi à activer un mode « Zen » qui coupe toutes les notifications et aussi à composer un nouveau message.

Sur ce point, l’éditeur met en avant une interface bien meilleure que celle de Google. Puisqu’il s’agit d’une fenêtre de rédaction séparée du reste, on peut composer un mail tout en accédant à sa boite de réception, ce qui est agréable. Pour le reste, on reste très proche de ce que l’on connaît, avec les mêmes outils de mise en forme et la même fonction qui permet de glisser une pièce-jointe volumineuse pour la mettre en ligne sur Google Drive. Par ailleurs, le raccourci global pour ouvrir une fenêtre de rédaction est appréciable.

À gauche, la fenêtre de rédaction de Gmail ; à droite, celle de Kiwi. Cliquer pour agrandir

Kiwi peut devenir votre client Gmail par défaut si vous le souhaitez, ce qui permettra ensuite d’utiliser avec lui les fonctions de partage d’OS X et les raccourcis clavier par défaut (⌘⇧I depuis votre navigateur, par exemple). L’ensemble est assez convaincant si vous ne voulez pas utiliser un logiciel natif, mais on ne va sans doute pas aussi loin sur ce plan que ses concepteurs veulent bien le dire. À bien des égards, on reste dans l’esprit d’une page web, avec quand même l’avantage de ne plus dépendre du navigateur.

Avant achat, vous pouvez essayer le logiciel avec la version Lite, gratuite et limitée à un seul compte. Il manque aussi quelques fonctions, comme la possibilité de ne recevoir de notifications que pour les mails reconnus comme importants par Gmail, mais vous pouvez très bien vous en contenter. La version complète est vendue 10 € et elle prendra en charge les plugins Gmail à l'avenir, tandis qu'une version compatible avec Inbox est en cours de préparation. OS X 10.8 est nécessaire pour utiliser ce logiciel qui n’est pas traduit en français.

avatar abccba | 

Une idée par rapport à Airmail ? C'est mieux ? Ça ne supporte que des comptes Gmail ou d'autres aussi ?

avatar lll | 

C'est pas super joli mais on peut aussi séparer la fenêtre de rédaction dans Gmail. Franchemen, j'ai du mal à voir en quoi ce logiciel vaut 10€ quand on peut tout faire dans le navigateur sans problème.

avatar enzo0511 | 

@lll :
Encore une app qui veut faire un peu de fric avant de disparaître

avatar Sylvain Trinel | 
Gmail à ma France.
avatar vconcept | 

On peut faire pratiquement la même chose en affichant Gmail avec l'application Fluid...
et gratuitement en plus.

Je garde Airmail ;-)

avatar Tone. | 

Je vais encore rester sur Airmail.

J'attend de voir lorsque l'application prendra en charge Inbox, mais malgré les fonctionnalités de l'appli, j'ai du mal à voir, vraiment, comment elle peut couter 10€… Abusif, surtout que l'interface reprend en tout point (quasiment), celle de Gmail. Originalité?

C'est dommage, surtout qu'Airmail 2 ne me satisfait pas totalement, et que j'avais bien dans la tête de changer, mais pas là.

avatar Shadow (non vérifié) | 

Tout pareil.

10€ je trouve ça cher pour une application qui ne prend en charge que GMail (et de surcroît avec une limite de six comptes). Et effectivement quid de l'originalité ? Autant utiliser le webmail si c'est pour retrouver en tous points la même interface simplement sur le bureau, hormis pour (un peu) plus de rapidité.

Pas du tout convaincu. Je reste également sur Airmail qui remplit parfaitement le job malgré quelques bugs.

avatar Adrien Tisseraud | 

Ça ressemble à un browser déguisé en app

avatar tekikou | 

"Navigate using gestures"
Waw trop bien, c'est le précédent/suivant dégueulasse de Chrome ! Youpi !
Encapsuler une app web pour tenter de la rendre "native" ça n'a jamais fonctionné, c'est horrible à l'usage.

avatar Aimstar95C | 

@tekikou :
Encore du boulot de stagiaire ^_^

avatar Pobla Picossa | 

Je vous trouve bien dur avec Kiwi.

J'utilise 6 adresses Gmail, et auparavant j'ai utilisé Fluid (pas pratique, se déconnecte souvent) et Mailplane (de nombreux bugs depuis un bon moment le rendent très pénible à utiliser).

En cherchant une solution, il y a quelque semaines, je suis tombé sur l'annonce de Kiwi, je me suis inscrit comme bêta testeur et donc je l'utilise à longueur de journées depuis un bon bout de temps.

Et je peux vous dire que cette appli fait le job, et le fait bien. C'est un peu l'équivalent de Gmail pour IOS ou Android, et entre nous, ça manquait quand même sur Mac.

avatar djpoulet | 

Tout à fait d'accord, Kiwi répond à un besoin bien précis pour les utilisateurs Gmail qui passe uniquement par le navigateur.
Cela permet d'avoir une app native avec notifications et de ne pas laisser son navigateur web ouvert tout le temps (surtout Chrome qui bouffe la RAM comme des petits pains ;) ).
Perso, je n'ai jamais utilisé d'app native pour les mail sur Mac car l'interface de Gmail est top et cela me permet d'avoir la même expérience quelque soit l'appareil sur lequel j'utilise Gmail.

Bref, avant de cracher sur le boulot des autres intéressez vous un peu à l'effort fourni.
Je suis backer du projet depuis le premier jour sur Kickstarter et j'ai hâte de l'essayer, j'ai mon redeem code qui m'attends dans ma boîte Gmail ;)

avatar vconcept | 

Il ne s'agit pas de "cracher" mais de donner un simple avis... si c'est possible

avatar ssssteffff | 

J'ai l'impression que rien n'a réellement évolué de ce côté là depuis MailPlane, je me trompe ?

D'ailleurs, quelqu'un sait comment a évolué ce soft (à ma connaissance) pionnier du genre ?

avatar PepitoLu | 

Bof, je suis déçu par l'aspect "navigateur" de l'app ; on n'a pas l'impression qu'il s'agisse d'une app native... Et comme je trouve l'interface web de Gmail bordélique, ça n'aide pas à apprécier cette app...!

avatar pat3 | 

Je serais curieux de savoir combien vous, utilisateurs de Gmail, gérez de mails (hors spams) par jour, et sur combien de comptes mail ? Pour savoir si une gestion complexe des mails convient à un webmail.

avatar Pobla Picossa | 

@pat3
Je gère des dizaines de mails par jour et je n'ai pas trouvé mieux que l'interface de Gmail pour organiser, archiver, trier correctement ce flot ininterrompu.

Gmail n'est pas "beau" mais est très efficace.

Parallèlement, j'utilise une petite appli nommée CloudPull qui me sauvegarde automatiquement les mails de Gmail et me permet de tout récupérer et lire avec Mail, au cas où...

avatar Eric - Kiwi for Gmail | 

Bonjour! Je suis un des créateurs de Kiwi pour Gmail, et je suis heureux de voir cet article de Nicolas Furno en France. Merci a tout le monde pour prendre intérêt en notre travail sur Kiwi pour Gmail. Nous sommes un petit équipe a New York essayant de faire ce que nous avons toujours rêvé de faire Google lui-meme.

Localisation: Nous allons traduire notre logiciel en français bientôt. En tant que chef de notre entreprise, tout comme le fondateur do Sparrow, je suis francophone et c’est un des choses que j’ai voulu faire rapidement après notre lancement.

Est-ce un “browser déguisé en app”?

Si nous avions fait un browser, ça aurait été beaucoup plus simple que ce que nous avons fait. Nous avons voulu faire en sort que Gmail fonctionnerait avec toute la puissance qu’on a sur le web, qui est beaucoup diminue dans les logiciels email traditionnel comme Mail, Outlook, ou AirMail, mais avec une experience très intégrée sur le desktop. L’experience utilisateur, et la fiabilité de notre app étaient nos objectifs principaux. Quelques differences du browser ou d’un app-browser:

- multiples comptes Gmail
- gmail qui sert comme le défaut logiciel pour email sur OS X
- utilisation de Gmail en fenêtres, comme un logiciel natif
- des raccourcis clavier en addition de ce de Gmail propre
- des notifications fiables d’OS X natif
- des notifications filtrées
- le switch zen pour éteindre le bruit d’email
- une interface conçue soigneusement de s’intégrer dans l’environnement d’OS X avec élégance
- fonctionnement plus vite et léger que le browser
- en plus d’être mis en hors du browser sans casser beaucoup des details de Gmail comme un browser déguisé en app le fait souvent

avatar Eric - Kiwi for Gmail | 

Pour faire ce que nous avons fait, nous avons voulu volontairement gardé l’interface web Gmail, car il n’est pas possible de présenter tous les atouts de Gmail (labels, recherche, etc) a travers IMAP, POP, ou même les APIs de Gmail. Fluid est un bon example d’un browser-app. Nous avons utilisé la même technique que Google avec Gmail sur iOS et Android - un browser pour fournir l’interface, en combinaison avec un logiciel email pour le rendre en forme d’une expérience de bonne qualité sur OS X.

CONNEXION UTILISATEUR