Adobe lance Stock et son Creative Cloud 2015

Florian Innocente |

Adobe lance aujourd'hui la version 2015 de son Creative Cloud ainsi que la nouvelle banque d'images Adobe Stock. On en saura plus dans la matinée une fois tous les détails en ligne mais on connaît déjà les grandes lignes de cette annonce.

La principale nouveauté s'appelle donc Stock. Cette place de marché où l'on peut vendre, échanger et acheter des visuels de toutes sortes est intégrée aux applications du Creative Cloud. Elle est également accessible depuis le web, à tout le monde, même en l'absence d'un abonnement CC (à l'adresse stock.adobe.com). Adobe espère maintenant faire fructifier son acquisition en décembre, pour 800 millions de dollars, de Fotolia et de son catalogue de 40 millions d'images.

L'intégration de Stock dans les applications d'Adobe est assez poussée. On pourra placer dans ses maquettes de travail InDesign, Illustrator, Photoshop, Premiere Pro ou After Effects des images de prévisualisation qui comportent le filigrane de leurs propriétaires. Une fois le document validé par le client, on va s'acquitter de la licence d'utilisation des visuels et avec la fonction CreativeSync, les visuels originaux vont prendre leur place dans le document. Toutes les retouches que l'on avait effectuées sur le fichier lors de sa conception seront appliquées à l'identique.

Les tarifs d'utilisation d'Adobe Stock varient selon que l'on est abonné ou non au Creative Cloud. Hors abonnement, l'achat d'une image à l'unité est de 10 € HT; 50 € HT pour 10 images/mois (4,99 € l'image supplémentaire) ou 160 € par mois pour 750 images (0,99 € l'image supplémentaire). Le tarif de 50 € est ramené à 30 € mensuels si vous payez déjà pour le Creative Cloud (et indépendamment de votre formule d'abonnement au CC).

Cliquer pour agrandir

Le service Creative Sync est un axe important du discours d'Adobe qui insiste sur cette possibilité de synchroniser ses fichiers de travail, ses polices, ses photos, paramètres, métadonnées et autres ressources entre ses logiciels. C'est d'autant plus important lorsqu'on parle de Photoshop et de Premiere qui ont plusieurs cousins sur iOS et sur Android.

Les 15 applications qui composent l'énorme Creative Cloud sont toutes mises à jour à des degrés divers. Tantôt il s'agit de performances revues à la hausse dans InDesign ou Illustrator. Tantôt d'un flux de travail amélioré dans Photoshop, After Effects, Dreamweaver ou encore de fonctions et ressources supplémentaires (liste des nouveautés logiciel par logiciel).

Cliquer pour agrandir

Enfin, Adobe devrait présenter une formule d'abonnement au Creative Cloud pour les grandes entreprises (ce qui englobe aussi les écoles et administrations) avec quelques nouveautés dans les outils d'administration des postes de travail, la sécurité, la collaboration et la publication de documents.

[MàJ] : la liste des nouveautés logiciel par logiciel est en ligne.

avatar PierreBurgi | 

Produits et marque sans avenir pour moi

avatar frankm | 

Idem, il y a Affinity Designer et Affinity Photo Beta

avatar Jippi | 

@PierreBurgi
Pourquoi lire cet article dans ce cas ?

Je pense qu'Adobe a plus d'avenir que vous :)

avatar Kaktuar | 

Totalement d'accord, à leur place je m'inquièterait sérieusement des petits nouveaux débarquant sur le marché telle que la suite Affinity en mesure de remplacer Photoshop et Illustrator chez bon nombre d'utilisateurs.
La plupart des gens utilisant Adobe n'exploitent de loin pas le potentiel de leurs produits et pourraient se contenter d'Affinity, moi le premier !
Affinity designer a réussi à ringardiser Illustrator en quelques mois. J'ai l'impression d'assister à la chute du communisme graphique !

avatar JonasL | 

@PierreBurgi :
Tout à fait d'accord, j'attends Affinity Publisher avec grand impatience pour remplacer Indesign que je suis contraint d'utiliser souvent...

avatar Fennec72 | 

@JonasL :
Les logiciels affinity échangent-ils entre eux comme InDesign avec Photoshop et Illustrator?
Exemple:
On peut lancer une modification d'une image depuis InDesign et elle s'ouvre dans Photoshop.
On fait la modification, on enregistre et on retourne dans InDesign.
Dans InDesign, les mises à l'échelle et autre style appliqués à l'image sont conservés.

avatar JonasL | 

Il semble que c'est partiellement accessible, mais pour ma part je ne peux pas en profiter car j'ai Designer 1.2 (et ça ne marche qu'entre Designer beta et Photo beta). Je vois bien l'option "ouvrir dans photo" dans le menu, mais ça reste grisé. J'imagine que cette fonction arrivera sans doute dans une future mise à jour.

https://affinity.serif.com/forum/index.php?/topic/7004-embedding-affinit...

avatar Hasgarn | 

Il semble qu'Affinity planche sur un format unique pour sa suite.
Je te laisse imaginer ce que ça te permettrait.

avatar M-Rick | 

https://affinity.serif.com/fr/

"Un seul format de fichier

La conception pluridisciplinaire dont vous rêviez, avec un format de fichier partagé par les applications Affinity. Ouvrez n'importe quel fichier Affinity natif dans une application Affinity et bénéficiez d'un historique partagé, d'options d'annulation et de processus fluides."

"Avec Affinity Publisher, créez des mises en page précises et une gamme polyvalente de publications professionnelles, et utilisez même des dessins créés dans Affinity Designer ou Affinity Photo. Chaque page, chaque mise en page, chaque magazine, livre et publication numérique, chaque logo et brochure brillera par la précision de sa typographie, de ses illustrations, de ses positionnements et de ses couleurs. Prévu pour 2015, ce pur-sang de la publication partagera la précision, la vitesse, la qualité et la finesse qui caractérisent les autres logiciels de la gamme Affinity."

avatar frankm | 

100% d'accord

avatar Octobunny | 

L'un des seuls points positifs des logiciels Adobe étant qu'ils sont disponibles à la fois pour Mac et Windows, ce dernier étant souvent délaissé par ces catégories de logiciels créatifs.
Toutefois il est vrai que Affinity est très prometteur, sans compter Sketch qui semble être de plus en plus populaire. Seul l'aspect multiplateforme manquant reste une barrière pour certains utilisateurs.

avatar pocketalex | 

" J'ai l'impression d'assister à la chute du communisme graphique !"

ça reste une impression hein, pas une réalité

De plus, si Adobe devait trembler devant tous ceux qui n'utilisent pas leurs logiciels de manière pro et pourraient se tourner vers Affinity, je me marre d'avance, car ces derniers n'ont majoritairement pas mis 2000€ dans la licence du logiciel, mais sont plutôt passés par Bitorrent ou Cousin Patrick "qui s'y connait en informatique" pour en faire l'aquisition. C'est plutôt à Affinity de trembler si cette cible s'intéresse à leur logiciel.

avatar oki | 

Au regard de vos commentaires, serait-il possible de connaître vos métiers respectifs?

avatar julienduhasard | 

Le seul logiciel complémentaire est aujourd'hui sketch et éventuellement sublime texte en sus de dreamweaver sinon la suite Adobe est toujours irremplaçable pour les professionnels PAO / digital...

avatar Bardyl | 

Tu m'expliques en quoi Sublime Text peut remplacer Dreamweaver ? :D. J'ai beau détester ce logiciel car absolument pas adapté à ce que je fais, Sublime Text reste un bête éditeur de code très loin d'un IDE type les outils Jetbrains ^^.

avatar Hasgarn | 

Sublime Text ne remplace pas Dreamweaver, loin de là ! Ça a beau être un excellent outil, ça n'en fait pas une IDE. A la limite (l'excellent) Brackets (et c'est du Adobe, en plus ^^' ) le pourrait peut être avec une bordée de plugin.

avatar heero | 

oui pour Brackets, un excellent produit Adobe :-)

avatar JonasL | 

Pour ma part je gère la communication d'une petite structure, et la mise en page n'est qu'une petite partie de mes attributions. C'est précisément pour cela que j'attends Affinity Publisher, qui sera je pense plus intuitif qu'Indesign!

avatar Shralldam | 

C'est dingue, dès qu'une société atteint une certaine masse, dans l'esprit des gens il faut qu'elle crève.

avatar Hasgarn | 

Pas particulièrement.
Le vrai problème est le manque de concurrence qui permet à Adobe d'imposer prix et abonnement. Note bien que seul Lightroom qui se trouve sur un segment très concurrentiel (DXO, Capture One, AfterShoot...) n'est pas encore passé à l'exclusif abonnement. Ça en dit long.

Toutes les structures ne peuvent pas se permettre de payer 61€ par mois et par poste. Affinity est un vrai courant d'air frais. A terme, c'est 150 € que tu rentabilises bien plus facilement.

avatar Shralldam | 

@Hasgarn :
Je suis d'accord sur le fond. C'est le discours sur l'inutilité relative de la suite qui le fait bondir. J'utilise ces logiciels tous les jours et tout n'est pas que marketing et poudre aux yeux. Après, Illustrator est peut-être un des logiciels qui évolue le moins, et je suis d'accord sur le fait qu'Affinity soit un vrai challenger. On peut dire ce qu'on veut, il y a vraiment de la R&D chez Adobe et elle conduit à des outils parfois bluffants. Qu'on soit contre le modèle économique de l'entreprise est une chose, jeter le discrédit sur l'utilité des produits en est une autre.

avatar Hasgarn | 

On peut très clairement dire qu'Adobe donne le la sur l'usage d'un logiciel de l'image (au sens large). C'est simple, aujourd'hui, tout éditeur qui souhaite aller manger dans l'assiette d'Adobe se doit de faire la même cuisine. Et de suivre les innovations du grand chef.
En ça, je te rejoins complètement.
Il faut se souvenir de PixelMator qui annonçait avec fierté un outil d'effacement intelligent après qu'Adobe l'ait fait.

Leur seul atout est de faire un outil ergonomique et moins cher. Du coup, Adobe restera longtemps en avance sur les fonctions. Et ça, c'est dû à leur écoute des créatifs et leur connaissance de ces corps de métier.

avatar heero | 

pour un particulier ou PME peut-être

(et encore pour un photographe avoir Photoshop et Lightroom à 10€/mois c'est très raisonnable)

mais dans une boite de pub/comm. ça reste du Adobe :p
qui au final est vite remboursé dans les frais de facturation

avatar willymac | 

Affinity mérite certainement de s'y attarder mais en attendant depuis la Créative Cloud, Adobe devient très accessible, surtout que pour un abonnement, on a tout les logiciels à notre disposition et mis a jour en permanence...

Alors pour une utilisation du dimanche et bidouiller des photos c'est sur qu'Adobe n'est pas préconisé et certainement qu'affinity fera le bonheur de certain mais pour utilisation pro, ben il n'y a pas photo et ceux qui prédisent leur mort, ils se mettent le doigt dans l'oeil... Adobe est largement utilisé dans les agences de com et chez les annonceurs, il a même tendance à ce renforcer, sans parler de la possibilité d'installer la suite sur mac ou pc, ce qui n'est pas le cas d'Affinity pour le moment.

Bref Affinity est interressant et mérite d'être testé mais une utilisation pro, pour une agence, un freelance, certainement pas.

avatar Hasgarn | 

Je ne suis pas persuadé qu'Affinity ne perce pas chez les pros (petites structures) un jour.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR