Écriture : Storyist 3 se met au goût du jour

Nicolas Furno |

Storyist [3.0.4 / Démo – US – 54,99 € – OS X 10.9 - Storyist Software] est un logiciel d’écriture plutôt destiné aux écrivains ou aux scénaristes. Par rapport à un traitement de texte classique, il offre beaucoup plus de souplesse et évite d’avoir à gérer des fichiers : on prend des notes qui constituent ensuite un brouillon que l’on peut exporter à la fin de l’écriture. Ce concurrent de Scrivener avait un peu été délaissé suite au développement d’une application iOS, mais l’éditeur a sorti une mise à jour majeure de la version Mac et il en a profité pour ajouter son logiciel au Mac App Store.

Au programme de cette troisième version, une interface légèrement revue et corrigée pour OS X Yosemite. Certaines icônes ont été refaites pour l’occasion, mais les plus gros changements côté interface concernent l’inspecteur qui gagne quelques fonctions et la barre d’outils qui occupe désormais moins de place. Pour les utilisateurs de trackpad, Storyist gagne aussi des gestes multitouch, que ce soit pour zoomer ou pour avancer/reculer dans la navigation, comme sur un navigateur web.

Cette mise à jour est surtout l’occasion de mettre le logiciel au goût du jour et Storyist intègre ainsi toutes les dernières technologies d’OS X. Le versionnement et la sauvegarde automatique facilitent la gestion de ses projets, tandis que l’on peut stocker son travail sur iCloud Drive et synchroniser les documents entre Mac. Pour l’heure, l’application iOS ne prend pas en charge cette fonction toutefois.

Le logiciel enrichit aussi ses fonctions de base, avec un calendrier qui affiche les progrès effectués jour après jour et un compteur de mots global pour le projet. Storyist sait désormais gérer des raccourcis que l’on peut utiliser en écrivant son roman ou son scénario. Par défaut, quelques-uns sont proposés pour les dialogues (on peut gagner du temps sur les « dit-il » et autres formules similaires), mais vous pouvez naturellement ajouter vos propres raccourcis.

Ce n’est pas tout : un mode « machine à écrire » maintient la ligne en cours au milieu de l’écran, on peut exporter et importer les styles qui définissent toutes les polices utilisées dans un projet et Storyist 3 améliore encore d’autres points du logiciel. C’est sans conteste une grosse mise à jour et cette nouvelle version est payante : si vous aviez une licence du logiciel, vous pouvez obtenir la mise à jour pour 25,77 € sur le site de l’éditeur. Sinon, vous pouvez acheter le logiciel soit sur le site de l’éditeur (52,4 €), soit sur le Mac App Store.

Dans tous les cas, OS X Mavericks est désormais nécessaire pour utiliser le logiciel, qui n’est pas traduit en français. Des versions antérieures de Storyist sont disponibles sur le site pour les utilisateurs des anciens systèmes d’exploitation d’Apple.


CONNEXION UTILISATEUR