Des précisions d'Apple sur l'après-Aperture

Florian Innocente |

Apple a donné quelques détails supplémentaires relatifs à l'après-Aperture. En complément à l'annonce envoyée à plusieurs sites américains, l'éditeur a précisé quelques unes de ses intentions à Ars Technica.

À la question de savoir ce que les pros pouvaient espérer de la future application Photos pour OS X, un porte-parole a cité des fonctions d'un niveau professionnel pour la recherche dans la base d'images, la retouche, les effets et en particulier aussi des capacités d'extension pour les éditeurs tiers.

Il semble que ce Photos s'oriente vers un logiciel accessible au grand public mais doté aussi de fonctions capables d'intéresser les amateurs plus avancés, avec le renfort peut-être de fonctions plus pointues fournies par des plugins. Un positionnement qui rappelle feu Final Cut Express.

Apple a précisé enfin qu'elle stoppera ses développements sur Aperture en même temps qu'elle lancera Photos l'année prochaine. Aperture va en effet recevoir les correctifs nécessaires pour assurer son fonctionnement sur OS X Yosemite, mais il ne faut rien attendre au-delà de ça.

La migration de la base Aperture/iPhoto vers Photos sera assurée de telle manière que seront récupérés les mot-clefs, les classements dans les albums, les dossiers créés et les métadonnées ajoutées par l'utilisateur à ses clichés. Les retouches effectuées seront également préservées de manière non destructive pour les images. Quant à ceux qui envisagent de passer à Lightroom, Apple a souligné qu'elle était en train de travailler avec Adobe pour mettre au point un processus de transition des données entre les deux logiciels.

Il n'y aura pas d'Aperture X mais, pour l'anecdote, John Gruber raconte qu'à la dernière WWDC on lui a dit que le développement de Photos avait démarré sous le nom d'iPhoto X. Avant qu'Apple ne se ravise et préfère une nouvelle appellation pour ce qui allait être un tout nouveau logiciel.

Photos, attendu en 2015 — Cliquer pour agrandir
Tags
avatar ovea | 

Enfin une logique plus fonctionnelle sans distinction amateur/pro

avatar stiflou | 

J'ai du mal à saisir le bien-fondé de cet sentence ... Les pros ont des besoins plus importants que les amateurs qui n'ont pas à s'en encombrer, où est la fonctionnalité dans la perte de cette distinction ô combien significative ?
Après, Photos peut très bien offrir deux modes : un simpliste pour les amateurs, mais puisant en puissance dans le second mode, pour les professionnel, facilement accessible et complet. Si c'est le cas, je dirais qu'il y a un bon potentiel fonctionnel ! Mais encore une fois, on est selon moi obligé d'avoir ces deux modes, sinon l'amateur est perdu, et le pro frustré (donc va ailleurs).
En ce qui me concerne, je fais du montage vidéo (avec Premiere, le logiciel sur lequel on m'a formé), mais lorsque j'ai besoin de retoucher certaines images, je suis complètement paumé avec Photoshop et je suis obligé de sous-traiter (pas le temps ni la motivation suffisante pour apprendre à bien m'en servir) ...

avatar karayuschij | 

Les pros travaillent avec des logiciels multi-plateformes comme Lightroom.
J'ai mes photos et mon catalogue LR sur un DD extérieur.
Il me suffit de brancher le DD à un Mac ou un PC et de charger le catalogue au démarrage de LR pour pouvoir travailler soit sur Mac que PC.
Ça c'est Pro.

avatar Ali Baba | 

@karayuschij :
Qu'est-ce que c'est gonflant ce genre de propos !

avatar karayuschij | 

Pourquoi, la vérité te gène ?
…………
Qu'est ce que c'est gonflant les fanboys obtus…

avatar Sic transit | 

"Ça, c'est pro"
"La vérité te gêne?"
"Les fanboys obtus"
…Et cette assurance teintée de morgue, c'est aussi pro ?

avatar patrick86 | 

"Les pros travaillent avec des logiciels multi-plateformes comme Lightroom."

Le pro devrait être capable de comprendre qu'il n'est pas une race inique standardisée, mais qu'il y a une très grande VARIÉTÉ de proS, avec des méthodes de travail et organisation divers et variées.

avatar c2lalande | 

Pour le coup très mauvaise communication d'Apple. L'info du soir reste qu'il n'y a plus que Lightroom. C'est celle qui marquera les esprits.

avatar karayuschij | 

La dernière version de CaptureOne n'est vraiment pas mal, bien que la section bibliothèque ne soit pas au niveau de celle de Lightroom, mais il permet pas mal de choses que LR ne permet pas au niveau de la prise de vue connectée par exemple (LiveView, gestion directe de certains paramètres de l'apn…)
DxO je ne connais pas trop donc je ne peux pas m'avancer.
Mais c'est vrai qu'Adobe a quand même un quasi-monopole qui n'est certainement pas en faveur des utilisateurs, la concurrence étant une bonne chose pour pousser les développeurs à améliorer leurs produits.

avatar Mikaeldorian | 

Mais au moins ça rassure un peu.

avatar pommecroquee | 

Je ne comprend pas l'arrêt d'Aperture, par contre celui d'iPhoto se comprend parfaitement.
Sur iOS, iPhoto et Photos font double emploi, et la cohérence avec le Mac est vraiment inexistante (iPhoto Mac étant le Photos iOS). La on s'approche enfin de la parfaite cohérence des Apps entre iOS et OS X, ça fait pas de mal. Reste a faire une App Musique et a spliter iTunes en plusieurs Apps.

avatar iRobot 5S | 

@pommecroquee :
C'est plus ou moins logique, Aperture a été fait pour proposer des solutions adaptes sur Mac pour les photographes pro ou autres usagers de ce genre d'outils.
A présent qu'il y en a, Apple ne vois plus aucune utilité a se fatiguer pour ce logiciel.
Regarde ce qui est arrivé a iWeb.

avatar petergab | 

Disons que c'est l'arrêt de MobileMe qui a stoppé iWeb...

avatar P_LHomme | 

@pommecroquee :
Pour itunes je suis pas d'accord, on s'y retrouverait plus..
Par contre ils pourraient faire comme sur ios, une app podcast et une app itunesU distincte

avatar Aphelion | 

Perso, je serai pour que iTunes sur Mac soit éclaté en trois applications comme sur iOS :

- Musique
- Podcasts
- iTunes Store

Non seulement ça apporterait plus de cohérence, et en plus ça pourrait permettre d'avoir une application musique beaucoup plus légère.

avatar macouillelafripouille | 

Je serais plus pour un système de modules qu'on peut désactiver.

avatar iRobot 5S | 

@Aphelion :
Tu oublie les films !

avatar cv21 | 

Il est aussi écrit dans l'article de Ars Technica que les ingénieurs d'Apple planchent avec Adobe à l'élaboration d'un flux afin de basculer vers Lightroom. Sous entendu que Photos (dispo sur IOS et OS X) ne serait donc pas aussi complet qu'Aperture. L'élaboration de cette transition vers Lightroom s'adresserait donc à ceux qui ont un usage spécifique et indisponible sur Photos. Bref @c2lalande n'a pas tord. Vivement Photos.

avatar NAVY7GAS | 

Bien un mal pour un bien,
Faut avancer avec son temps
Je ne serai pas surpris si un jour nos apps modernes d'aujourd'hui qui prennent de la place dans nos appareils iOS (re)deviendront une sorte de web app sur cloud ne bouffant plus de mémoires mortes et nous laissant toute la place pour nos fichiers persos locaux
C'est là que les opérateurs et leurs tuyaux 4G 5G prendront tout leur sens : photos de grosses dimensions, videos 8K, game core metal,..

avatar oomu | 

ça n'a pas de sens

un ordinateur doit stocker dans sa mémoire le code qu'il exécute dans son processeur, ne serait ce aussi que pour le rendre adressable.

c'est EXACTEMENT ce qui se passe avec les "web apps" (où en plus on se mange un téléchargement sur l'instant PUIS ENFIN une compilation "just in time" et le stockage du dit code dans un cache pour pouvoir le balancer en mémoire exécutable à loisir : bref du STOCKAGE, qui plus est faiblement optimisé car devant être obtenu et compilé le plus vite possible...)

Pour des raisons de perfs, sont stockés aussi LOCALEMENT le cache de ces compilations, ou pourquoi ne pas stocker directement du code natif DEJA compilé et parfaitement optimisé ? (aka : "un binaire natif", comme d'HAB)

-
Ce sont des lubies vielles comme l'informatique, on a DEJA VECU cela. (et genre X proposait de ne JAMAIS exécuter du code en local mais seulement d'afficher l'interface sur l'écran du terminal)

-
on en revient TOUJOURS (et les smartphones sont l'INVERSE du web-apps, vu que MEME google fait du code natif pour gmail, toujours +). Apple a tout en natif et encourage toujours + à faire des apps locales et du code + que natif, même l'environnement de programmation est taillé sur mesure pour les appareils Apple.

-
Les réseaux radios ne sont PAS magiques: ils sont vulnérables à la congestion et l'explosion des connexions par des utilisateurs toujours + nombreux et chaotiques (imprévisibles ou prou)

Autrement dit; il faut RESTREINDRE le streaming, pour plutôt des accès rapides et rapidement coupés. Le streaming, c'est bon pour de la radio, de la télé, du tchat. Pour le reste, faut l'éviter.

-
Le code natif et local sera TOUJOURS + rapide, par principe. ce qui fait que TOUJOURS on va le privilégier.

A chaque époque (et j'en ai vu passer des ordis et des articles emballés) on annonce le "on a pas besoin de +" et hop l'industrie pond +, + sophistiqué, + riche et + détaillé et les gens adorent.

METAL est encore la démonstration que BIEN au contraire, on ne va pas vers le générique et le dynamique, mais bien au contraire le SPECIFIQUE (natif) et l'ULTRA-compilé (les shaders etc qui sont au coeurs des effets 3D des jeux)

-
le net, le réseau, le streaming, le wifi et le clown computing (cloud computing) sont comme toujours d'extraordinaires flexibilités et apporte une richesse supplémentaire aux ordinateurs. On a créé avec de nouveaux usages et approches, MAIS cela ne remplace PAS ce qui marche déjà MIEUX.

2014, comme disait Larry Ellison de Oracle, "avant on appelait ça du client-serveur, mais si vous voulez appeler ça cloud, ok, on vendra aussi sous ce nom là", on voit bien que malgré la croissance du cloud, on est encore + entouré d'APPS binaires, locales, et compilées.

Le rêve du navigateur web comme client universel est mis à mal ne serait ce que par l'existence d'un client natif twitter ou google maps.

-
bref non.

ne pensez pas en "remplacement" mais en fusion des techniques et approches informatiques. En enrichissement et non pas en suppression d'un paradigme subitement et faussement déclaré "ringard".

Et surtout, l'industrie n'est plus si jeune que ça: on a déjà vu ces enthousiasmes. Ce sont de vielles "marottes".

Avez vous oublié le "Network Computer" de Sun et Oracle ?

avatar Ali Baba | 

@oomu :
Tu ne t'es pas trompé d'article, des fois ?

avatar Hasgarn | 

Non, bien au contraire, il explique en quoi l'avenir n'est toujours pas orienté web app quand bien même on essayerait de nous le faire croire. D’où l'intégration iCloud qui est juste inutile pour ceux qui se serve d'Aperture.
Si l'avenir est dans le nuage, il y a encore longtemps avant que ce soit une réalité.

L'intégration iCloud, le pro s'en fout bien la plupart du temps. Il se voit mal faire une synchro de plusieurs dizaines de Go après une prestation. Et faut imaginer la connexion internet...

avatar Sic transit | 

Oui, en effet, c'est joliment résumé Oomu. Surtout la citation d'Ellison qui traduit bien un certain sentiment à l'égard du Cloud…

avatar trenkwill | 

@NAVY7GAS :
Tu ne viens pas d'inventer le web la ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR