WriteRoom 4 abandonnera le texte enrichi

Nicolas Furno |

WriteRoom [3.2.1 – US – 8,99 € – OS X 10.7 - Hog Bay Software] est un éditeur de texte minimaliste et c’est un peu le pionnier en la matière. Sorti en 2006, il est bien plus vieux que les Byword ou Writer Pro qui tiennent aujourd’hui le haut du pavé. Huit ans plus tard, son concepteur n’a toujours pas abandonné son logiciel et annonce même une mise à jour majeure qui ne sortira pas avant quelques mois, mais que l’on peut d’ores et déjà tester en le téléchargeant à cette adresse.

À l’origine, WriteRoom n’était qu’un éditeur de texte brut, mais le logiciel s’est enrichi au fil des versions et il a gagné une fonction d’édition de texte riche (RTF). Jesse Grosjean, son développeur, exprime ses regrets dans les forums de support où il annonce la quatrième version et c’est ainsi qu’il a choisi de revenir exclusivement au texte brut. Pour mettre en forme, seul le Markdown sera proposé, mais cette fois il sera totalement pris en charge.

La version actuelle sait gérer le langage imaginé entre autres par John Gruber, mais il n’en fait rien de spécial. WriteRoom 4 profite des avancées de FoldingText, l’autre éditeur de texte qui n’a rien de minimaliste de Jesse Grosjean, en la matière. Outre les raccourcis clavier standard (⌘B pour mettre en gras par exemple), le logiciel masque par défaut toutes les marques du Markdown et n’affiche que le résultat final. On retrouve toutefois la syntaxe habituelle, comme les astérisques pour le gras ou l’italique. C’est la même chose pour les liens : l’URL est masquée tant que l’on n’est pas en train de le modifier.

Les URL des liens sont masquées, sauf quand on est en train d’éditer une phrase. Ici, c’est le cas uniquement sur le dernier lien.

Ce retrait devrait gêner quelques utilisateurs, mais WriteRoom pourra toujours exporter au format RTF. La gestion du Markdown par FoldingText était sans doute la plus aboutie et son ajout à cet autre logiciel est toutefois une excellente idée. Ce n’est pas la seule qui a été récupérée d’ailleurs : on pourra aussi masquer des parties ou encore se rendre rapidement à une partie spécifique d’un document en utilisant les # qui servent à marquer les titres. Notez qu’il manque encore beaucoup de fonctions à la version actuelle, à commencer par les thèmes : il faut se contenter du très rétro vert sur fond noir.

Très actif, Jesse Grosjean développe en parallèle trois mises à jour majeures. Outre celle de WriteRoom, il prépare une version 2.0 pour FoldingText qui sera une réécriture majeure avec bon nombre de petites nouveautés qui, combinées, en font une mise à jour majeure. On pourra notamment utiliser son propre fichier de style, le système d'extensions a été revu (elles sont désormais basées sur du JavaScript), mais c’est loin d’être les seules nouveautés. Vous pouvez essayer gratuitement la version de développement sur les forums de support, la dernière build est disponible à cette adresse.

Dernier logiciel à bientôt être mis à jour, le gestionnaire de tâches basé sur des fichiers texte TaskPaper passera la troisième. Une première version de développement est proposée, mais cette réécriture majeure — le logiciel est désormais construit sur la base de FoldingText — est encore loin d’être aboutie. Il manque beaucoup d’éléments d’interface et de fonctions de base, mais les personnes intéressées peuvent tester cette première version qui, entre autres, permet de modifier un peu la mise en forme des tâches avec, toujours, du Markdown.


avatar Anthony Nelzin-Santos | 
(Parce qu'il faut un commentaire pertinent pour faire plaisir à Nicolas). FoldingText est très intéressant, mais il en fait presque trop. Retrouver ses bonnes idées dans une application plus simple, c'est une excellente nouvelle.
avatar @MathieuChabod | 

Un commentaire pertinent.

avatar Aughta | 

Je comprends mieux pourquoi le gars a revendu PlainText…

avatar heret | 

La copie d'écran en vert, on dirait le traitement de texte que j'avais sur mon Amstrad CPC464 en 1987. Whaou ! C'est moderne !

avatar Abudah (non vérifié) | 

Nicolas est un homme bien !

avatar Nesus | 

Voici un commentaire totalement inutile et stupide, parce que Nicolas n'a pas voulu y mettre le prix.

CONNEXION UTILISATEUR