Apple a donné son feu vert pour le retour de Parler sur l’App Store 🆕

Nicolas Furno |

Parler, un réseau social sans aucune modération qui a rapidement été utilisé par des partisans d’extrême-droite, peut revenir sur l’App Store. Elle y avait été supprimée suite à l’assaut du Capitole par des partisans de Donald Trump en janvier dernier. Tim Cook en personne avait indiqué dans la foulée qu’un retour était envisageable si le réseau social mettait en place une modération, une promesse encore renouvelée dans sa dernière interview accordée au New York Times.

L’app Parler dans l’App Store, avant sa suppression de janvier dernier (captures iGeneration).

Même si l’app iOS de Parler n’est toujours pas disponible à l’heure où j’écris ces lignes, il ne tient qu’à ses créateurs de la mettre en ligne. CNN s’est procuré une lettre envoyée par Apple au Congrès américain pour les notifier de sa décision. L’entreprise y explique avoir évalué les mesures de modération mises en place par les créateurs du réseau social et jugé qu’elles étaient suffisantes. De ce fait, l’app a été validée par l’App Store le 14 avril et sa mise en ligne se fera dès que ses créateurs choisiront de le faire.

On ne sait pas si Google, qui avait supprimé l’app de Google Play en même temps qu’Apple de l’App Store, suivra la firme de Cupertino, mais c’est probable. Parler pourra ainsi retrouver une place dans le paysage des réseaux sociaux, mais reste à savoir si ses fans seront satisfaits par la modération en place.

Mise à jour 21h30 — Du côté de Google on se dit aussi prêt à accueillir de nouveau l'app Parler, dès que l'éditeur aura soumis une version qui respecte la politique de modération du Play Store. Selon Mark Gurman, pour le moment cette version n'a toujours pas été soumise.


avatar FredMac92 | 

C’est une bonne nouvelle, car c’est problématique de ne pas pouvoir entendre des avis différents.

avatar redchou | 

@FredMac92

Je ne vois pas le problème, vous pouvez toujours aller sur leur site Web il me semble. Il n’est pas nécessaire d’être présent sur l’App Store pour exister sur iOS d’après Apple !

avatar Sindanárië | 

@FredMac92

C’est à des psychanalystes qu’ils ont besoins de parler, pas d’une application

avatar Bigdidou | 

@Sindanárië

« C’est à des psychanalystes qu’ils ont besoins de parler »

Un psychologue, pourquoi pas, mais absolument personne n’a besoin de parler à un psychanalyste, et à mon avis surtout pas les usagers des groupes discutables de Parler ;)

avatar Madalvée | 

Le racisme n'est pas un avis, c'est un délit.

avatar DamienLT | 

@Madalvée

Beaucoup de personne l’oublie malheureusement

avatar Sindanárië | 

@Madalvée

👍🏽

avatar leinuo88 | 

@Madalvée
Beaucoup de comptes ne tenant aucun propos condamnable par la loi Française mais critiquant l’islam ou l’idéologie de la gauche américaine sont censurés sur Twitter et co... alors que les harceleurs de Mia eux n’ont pas de soucis.
La justice devrait faire la loi, pas des privés d’un autre pays aillant une idéologie particulière.

avatar marenostrum | 

la justice n'en a pas les moyens (ou même les compétences), et tout le monde est contre de nouvelles taxes pour augmenter ce genre de moyens. les nouvelles technologies dépassent largement le savoir-faire de l'administration. c'est vu avec l'app gouvernementale anti covid.

avatar leinuo88 | 

@marenostrum
Les amendes des personnes condamnés pour propos illégaux pourrait couvrir les frais de justice, et une juridiction spécialisé et simplifié pourrait faire ça à la chaîne.
Ça serait mieux que des entreprises de pays étrangers imposent leurs idéologies à la France en censurant énormément de messages et de comptes qui respectent la loi française.
C’est ma liberté d’expression qui est remise en cause.

avatar raoolito | 

@leinuo88

«  Beaucoup de comptes ne tenant aucun propos condamnable par la loi Française mais critiquant l’islam ou l’idéologie de la gauche américaine sont censurés sur Twitter et co »
«  Ça serait mieux que des entreprises de pays étrangers imposent leurs idéologies à la France en censurant énormément de messages et de comptes qui respectent la loi française. »

> sources?

«  entreprises de pays étrangers imposent leurs idéologies à la France »
dans le cas de Parler comme d’autre la « loi de la France » est très proche de celle des ces « envahisseurs » hein ? Vous savez Pépé, les allemands ne sont plus nos ennemis et le Général, ben il accepte les fleurs sur sa tombe depuis longtemps maintenant…

avatar leinuo88 | 

@raoolito
Source: expérience personnelle, et témoignages.
Sinon, la discrimination et l’appel à discrimination contre les gens en fonction de leurs âge est d’après la loi française interdite au même niveau que la discrimination et l’appel à discrimination en fonction de sa couleur de peau.
Donc, ton passage sur « pépé », « les allemands » et « de gaulle »... c’est border line...
Source sur les discriminations: https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000033461473/
Quand on se la joue « camps du bien » on évite de se comporter comme ceux qu’on dénonce...
Après, rien de nouveau sous le soleil, dur de faire plus totalitaire et méthode fascisante “digne des SA » que « nos » antifa version années 2020.
PS: Sinon, dieu t’a mal informé sur mon âge.

avatar raoolito | 

@leinuo88

"Source: expérience personnelle, et témoignages"

pas de source viable donc

maintenant pour la seconde partie c'est simple on sent clairement que vous mettez votre pays en haut d'un pinacle ou il n'a absolument aucune raison d'être. Apple n'est pas " une entreprise d'une puissance étrangère qui décide au-dessus de nos lois" ( c'est d'ailleurs un truc qui était démontré à peu près dans tous les pays du monde elle suit rigoureusement les lois du pays où elle est)

on peut être jeune dans la peau et vieux dans la tête 🙂

avatar leinuo88 | 

@raoolito
“"Source: expérience personnelle, et témoignages"
pas de source viable donc”
Je pourrai dire “faut sortir de sa grotte” cette censure expéditive de personne n’aillant pas enfreint la loi est commune, même Mia et des politiciens français ont été touché.
Si Apple est bien une entreprise d’une puissance étrangère qui décide au dessus de nos lois. Et Apple ne plie que si des états entre en confrontation et la font plier en menaçant Apple d’amende et de perdre l’acces au marché local(comme la Chine, Russie et co font). Tant que les états se laissent faire, Apple et co (Je parlais plutôt de Twitter, Facebook, et co, des réseaux sociaux) font régner leurs lois et idéologie et donc censurent même si on respecte les lois françaises.
Sinon, pas besoin de t’enfoncer en continuant à afficher ta haine envers les personnes âgés (Encore une fois, c’est au niveau de la loi au même niveau que le racisme, ce n’est pas une opinion, c’est un délit).
Sache que beaucoup de “vieux” ont justement un peu plus de recul historique et de maturité qui leurs évite de faire comme auparavent les gardes rouges, les fan de Staline, Pol Pot, Mao, Hitler, et maintenant les antifa ou autres voulant nous rééduquer, et réécrire l’histoire, et donc faire une nouvelle révolution culturelle.

avatar YAZombie | 

@ leinuo88, "même Mia et des politiciens français ont été touché": et ils n'ont pas intenté de procès? Ça veut tout dire: ils violaient les ToS et ils le savaient.
"cette censure expéditive": flash news, une entreprise privée n'a absolument aucune obligation à diffuser ton message. Comme on peut le constater ici en tout cas, tes messages passent sans problème, et si tu as des choses à dire tu pourras toujours trouver un canal. Mais jusqu'à nouvel ordre aucun journal n'a jamais été contraint de faire passer toutes les lettres qu'il recevait. Les réseaux sociaux ne sont PAS des places publiques, ce sont des entreprises privées, qui ont le droit d'y modérer les contenus.
En bref: ton droit d'expression n'induit aucunement la contrainte pour une entreprise privée de diffuser ton message. C'est bien de contraindre qu'il s'agit: les Grands Défenseurs de la liberté révèlent toujours bien vite leur fond tyrannique.
Prétendre que ta liberté d'expression serait violée parce qu'une entreprise privée a décidé qu'elle ne correspondait pas à ses ToS, c'est des jérémiades de victime indécrottable.
PS: je ne sais pas si tu es vieux, et je m'en fous, d'autant que je le suis moi-même, mais tu ferais bien d'apprendre ce que signifie "discrimination". Parce que l'usage que tu en fais n'est rien d'autre qu'un autre symptôme de la victime indécrottable.

avatar leinuo88 | 

@YAZombie
“Prétendre que ta liberté d'expression serait violée parce qu'une entreprise privée a décidé qu'elle ne correspondait pas à ses ToS, c'est des jérémiades de victime indécrottable.”
Prétendre que ce sont juste “des entreprises privés” c’est être aveugle de l’évolution de la société, les réseaux sociaux sont maintenant le moyen principale d’échange et de débat démocratique, un des endroits principaux où se font les opinions, et donc où se gagnent ou se perdent les élections.
Avoir des entreprises étrangères gérant ces réseaux sociaux et faisant de la censure en fonction de leurs idéologie et non en fonction de la loi du pays, affaiblie donc fortement la démocratie.

avatar YAZombie | 

@leinuo88, "que ce sont juste “des entreprises privés": je n'ai jamais dit qu'elles étaient "juste" des entreprises privées, j'ai dit qu'elles n'étaient pas des places publiques. Et c'est bien le cas, au même titre que journaux ou chaînes de télévisions. Je te recommande d'envoyer tes laïus et tes vidéos de pleurnicheries à ce genre d'entités, ça te donnera l'occasion de nous faire un autre caca nerveux à leur égard.
"et non en fonction de la loi du pays": ah ouais, donc toi tu crois que les réseaux sociaux et leurs ToS ne respectent pas les lois françaises… Ben dis donc y'a du boulot hein…
C'est dingue ce que les pleurnicheurs peuvent, en plus, raconter comme conneries. Faire autre chose que pleurnicher, genre porter plainte, ministre ou pas, ça c'est trop de travail. Enfin, soyons clair, comme dit précédemment, même les pleurnicheurs les plus acharnés savent qu'au fond ils ne racontent que des conneries. Aveux de veulerie quoi.
Fruit sec.

avatar oomu | 

@YAZombie

Les chartes des réseaux sociaux US vont au delà de la loi et tradition française.

A l'inverse, il est difficile pour le gouvernement d'imposer à Facebook, par exemple, de virer des contenus violents voir gore.

Là où Facebook vire aisément des contenus érotiques, même artistiques, quand rien en France ne l'exigeait.

Il a fallu considérablement muscler l'arsenal législatif français (renforcer les sanctions et accélérer leur traitement) et la pression par le gvt pour que ces entreprises daignent réagir plus promptement ou au moins répondre.

C'est du "soft power" comme disent les "real politk"

avatar YAZombie | 

@oomu, "Les chartes des réseaux sociaux US vont au delà de la loi et tradition française": il n'empêche qu'elles doivent respecter le droit français, qui impose un “minimum” de modération (contenus violents, etc.) mais n'a bien évidemment jamais défini de limite supérieure, ce serait le comble, ça rendrait la modération impossible même sur des sites pour enfants.
Je persiste donc: les réseaux sociaux respectent le droit français, et qui se sent censuré peut parfaitement faire appel aux tribunaux. Le fait que même des grandes figures aux moyens largement supérieurs au citoyen lambda ne l'aient pas fait dit tout pour moi.
Le fait que les pleurnichards qui crient à la censure et qu'on entend constamment n'intentent pas de procès signifie bien qu'ils se savent incapables de soutenir leurs allégations par des faits. En acceptant les conditions d'utilisation ils sont liés par un contrat - quel que soit le terme qu'on veut lui appliquer, c'est de ça qu'il s'agit -, ils l'ont violé et ils le savent.
Et je souligne qu'à la fin tu sembles adhérer une position qui est la mienne: la modération est une obligation mal respectée, autant qu'un droit.
Sachant que tout ça ne me satisfait pas, ce n'est pas le sujet. Mais j'en ai ras le bol des jérémiades des pleurnichards qui se prétendent censurés parce que leurs tweets ne sont pas diffusés. Faut arrêter la victimisation.

avatar leinuo88 | 

@YAZombie
Tu fais exprès de ne pas comprendre ou quoi?Ce n’est pas qu’ils ne respectent pas la loi Française, c’est qu’ils censurent des messages qui sont légaux d’après la loi Française mais qui vont à l’encontre de leurs idéologies.
En limitant fortement la possibilité de certains points de vues de s’exprimer et en mettant en avant d’autres, ils essaient d’Imposer leurs idéologie raciste/racialiste et communautariste à la France de tradition universaliste et assimilationiste.

avatar oomu | 

@leinuo88

Il suffit de voir l'importation en France de logiques communautaires autour de "races", qui ont peut être un sens aux USA de par leur histoires de lois _récentes_ (qq décennies) et _explicitement_ raciales (avec des mots clairs), mais qui en France se heurtent de plein fouet à la culture intégrationniste et universaliste.

Cette logique ne permet même pas de faire une véritable critique des manquements inacceptables de la France, parce qu'elle ne tient pas compte de notre situation.

avatar YAZombie | 

@leinuo88 "c’est qu’ils censurent des messages qui sont légaux d’après la loi Française mais qui vont à l’encontre de leurs idéologies": j'ai très bien compris. Tu ne nous as toujours pas dit ce qui devrait contraindre des réseaux sociaux à diffuser ces messages s'ils ne respectent pas le contrat que l'utilisateur a pourtant accepté et qui l'engage - les Conditions d'utilisation -, et qui respecte le droit français. Et je le répète, tu souhaites imposer une contrainte tyrannique à des acteurs privés.
En limitant fortement la possibilité de certains points de vues de s’exprimer et en mettant en avant d’autres: et pourquoi devraient-ils les promouvoir? Si ces points de vue sont si importants pour leurs émetteurs, on est au 21e siècle et les moyens de diffusion n'ont jamais été aussi grands. Aucune personne en Occident voulant diffuser un message ne peut pas le faire. Il est tout de même excessivement victimaire de pleurnicher quand dans cette profusion certains médias, même dominants, décident de ne pas dépenser des ressources ni prendre des risques juridiques pour servir des clients qui ne respectent même pas leurs contrats…

avatar leinuo88 | 

@YAZombie
Ce qui devrait les contraindre c’est la loi Française, mais actuellement la loi Française laisse des entreprises étrangères imposer leurs idéologie et limiter notre liberté d’expression. Pourquoi? Car le pouvoir a une idéologie proche? De peur de braquer l’oncle Sam? Autre? Peu importe, je regarde le résultat.

“Si ces points de vue sont si importants pour leurs émetteurs, on est au 21e siècle et les moyens de diffusion n'ont jamais été aussi grands. Aucune personne en Occident voulant diffuser un message ne peut pas le faire”
Donc, suivant ta logique, j’imagine que tu soutiens la censure de l’internet chinois par le gouvernement chinois? Ben oui, les chinois peuvent exprimer leurs idées ailleurs que sur le net... Ou tu ne soutiens le fait qu’une partie des opinions politiques soient censuré uniquement quand c’est des opinions qui sont contraires aux tiennes et quand c’est des entreprises privées qui le font? Pas très démocrate comme vision tout ça...

Je répète: je suis pour que la seule limite de la liberté d’expression soit la loi Française, et non les lubies idéologiques d’entreprises privés étrangères. Que j’aime ou non une idéologie politique elle a le droit de citer et ne doit être ni désavantagé ni avantagé dans l’agora pour que la démocratie puisse avoir lieu sainement.

Qui se rejoint que des opposants politiques soient muselé, sera un jour lui même muselé car il sera tombé sur plus extrémiste que lui.

avatar YAZombie | 

@ leinuo88, "Ce qui devrait les contraindre c’est la loi française" (quand c'est un adjectif ça ne prend pas de majuscule): merci déjà de confirmer ta tendance tyrannique.
Aucune modération donc. Impossible d'avoir des réseaux dédiés à une activité par exemple. Je suis curieux de voir cette merveille en action 😂 On sent que le droit et toi vous êtes pas copains.

"par le gouvernement chinois": tu sembles avoir une idée bien large de l'Occident, que le reste du monde ne partage pas. Ou tu n'as pas compris que la raison de l'affluence de moyens c'est justement l'accès à internet… À moins que tu sois juste cheap. Remarque ce n'est pas incompatible.

"je suis pour que la seule limite de la liberté d’expression soit la loi française": ce qui est le cas.

"l’agora": flash news, les réseaux sociaux ne font pas l'agora.

"muselé": toujours les pleurnicheries victimaires de sale gamin, et ça descend directement dans l'indécence. Tu ne sais vraiment pas ce que veut dire "muselé". Clairement tu ne connais pas la honte. Je t'en foutrais du "muselé".

avatar leinuo88 | 

@YAZombie
"Ce qui devrait les contraindre c’est la loi française" (quand c'est un adjectif ça ne prend pas de majuscule): merci déjà de confirmer ta tendance tyrannique.”
Donc demander à une modification de la loi Française est être tyrannique? Surtout quand le but est de permettre la liberté d’expression en fonction de ce qui es autorisé et interdit dans la loi française actuelle?? Wow!!

“Aucune modération donc. Impossible d'avoir des réseaux dédiés à une activité par exemple.”
Je parle de sujets politique, de ne pas favorisé une idéologie sur une autre. bien sûr aucun problème d’avoir des sujets/groupe non politique.

"par le gouvernement chinois": tu sembles avoir une idée bien large de l'Occident, que le reste du monde ne partage pas.”
Tu fais vraiment celui qui ne veut pas comprendre... ça te fait pas apparaître très fut fut ce petit jeux.... je fait bien sûr juste remarquer qu’accepter la censure d’opinions légale par des entreprises, et à peu près du niveau que d’accepter la censure d’opinions par un gouvernement. Même résultat final, une liberté d’expression amoindri.

“Ou tu n'as pas compris que la raison de l'affluence de moyens c'est justement l'accès à internet.” Si les réseaux sociaux qui regroupent l’immense majorité de l’activité “débat sociale/politique” censurent tous pareil, on se retrouve un peu comme quand il y avait la radio unique d’état avec 3 radio pirates qui faisaient 1% d’audience face au 99% d’audience des radio d’état qui poussaient tous la même idéologie.

“"je suis pour que la seule limite de la liberté d’expression soit la loi Française": ce qui est le cas.”
Non, sur beaucoup de réseaux la limite est l’idéologie des platforme. Il y a qu’à voir le bordel récurant avec la peinture “la liberté guidant le peuple” ou “l’origine du monde” censuré de nombreuses fois...

"”l’agora": flash news, les réseaux sociaux ne font pas l'agora.”
Agora, façon de parler, dans la grecque ancienne c’était le lieu où les idées et opinons démocratique étaient échangé... maintenant c’est en très grande parti sur les réseaux sociaux, or ceux ci sont censuré en fonction d’idéologie... ce qui est nuisible au libre débat démocratique.

"”muselé": toujours les pleurnicheries victimaires de sale gamin, et ça descend directement dans l'indécence. Tu ne sais vraiment pas ce que veut dire "muselé". Clairement tu ne connais pas la honte. Je t'en foutrais du "muselé".”
Tant de haine, et tant de violence dans ton message. On voit le grand respect que tu portes aux gens ne partageant pas tes opinions.
Sinon, au passage, je connaît sans doute mieux que toi le sens de muselé... je vie en Chine depuis longtemps, et j’ai eu des amis invités à boire du thé à la police pour ce qu’ils avaient écris en ligne... quand sans doute tu as vécu 100% de ta vie dans une belle petite démocratie libérale d’un pays développé.
Sinon, marrant de me faire traiter sur le même file de discussion de “sale vieux” et de “sale gamin”.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR