Ukraine : comment MacPaw, Readdle et Belight se sont réorganisés en temps de guerre

Florian Innocente |

« Travailler sous la pression est devenu la norme pour nous », écrit Maria Henyk, de l'éditeur Readdle. Par pression elle n'entend pas seulement celle de plannings serrés pour la sortie d'une mise à jour, de bugs retors à corriger, mais avant toute chose de faire face à ces challenges dans un pays envahi par une armée étrangère et quotidiennement bombardé sans discrimination sur les cibles.

Cinq mois après le début de la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine, les éditeurs et développeurs de logiciels macOS et iOS que nous avions contactés au tout début des événements affrontent une réalité qui paraissait impensable. Ces équipes se sont depuis organisées pour continuer à faire leur métier tout en composant avec les difficultés extrêmes posées par ce conflit.

Readdle, MacPaw, Skylum… Les éditeurs au cœur de la guerre en Ukraine

Readdle, MacPaw, Skylum… Les éditeurs au cœur de la guerre en Ukraine

C'est certainement ce qui surprend le plus lorsqu'on suit la situation en Ukraine avec la litanie de bombardements et de déplacements de population ; ces éditeurs sont parvenus à maintenir leur activité envers et contre tout.

MacPaw, concepteur de la plateforme de distribution Setapp, a sorti d'importantes mises à jour pour CleanMyMac X et conçu SpyBuster , une app pour filtrer les communications émanant de Russie et Béliorussie notamment. Readdle n'a pas chômé non plus, puisque sont arrivées la déclinaison pour Mac de Calendars et une nouvelle version majeure de PDF Expert . Quant à Belight Software, sa principale application, Live Home 3D (agencement d'appartement et de maison) a reçu une poignée de mises à jour et de nouvelles fonctions ces dernières semaines.

Travailler pour son pays

Aucune issue à cette guerre n'est encore visible, mais cela n'empêche pas Readdle de se projeter dans l'avenir. « Nous avons de gros projets pour le reste de l'année », assure Maria Henyk, responsable presse et marketing. Nécessité fait désormais loi, malgré la pression quotidienne de ce conflit sur les esprits.

Anastasia Sul'zhyk, attachée à la communication de l'éditeur MacPaw, raconte qu'un conflit armé faisait partie des scénarios de crise envisagés, avec des mesures décidées pour que l'activité se poursuive tout en laissant du temps aux employés pour gérer leur quotidien, leur sécurité et celle de leurs proches. La partie opérationnelle des services fonctionne ainsi à l'étranger, sur Amazon Web Services, et la plateforme de paiement se trouve chez le britannique Paddle.

Après les premiers jours où les employés des uns et des autres ont dû avant toute chose chercher à se mettre à l'abri, le quotidien a repris ses droits. Un quotidien lesté par les nécessités de la guerre. Chez MacPaw, la plupart des 400 employés a repris le travail, nous indique Anastasia Sul'zhyk : « pour ceux restés en Ukraine, travailler signifie passer constamment de son bureau à un abri. » Un abri qui peut être sa propre baignoire dans son domicile, lorsque les alertes retentissent et qu'il est trop risqué de rejoindre un refuge.

Julia Petryk, responsable presse chez MacPaw, travaillant dans un abri de fortune : sa baignoire. Crédit MacPaw.

Une forme de normalité s'est installée, détaille Tanya, une employée de Readdle. L'inconcevable est devenu une habitude, amenant de nouveaux réflexes : « nous nous sommes accoutumés aux sirènes des raids aériens, nous avons appris à distinguer les sons de nos défenses antiaériennes de ceux, caractéristiques, de l'approche d'un missile ennemi. »

Tanya, une salariée de Readdle, durant une alerte d'attaque aérienne, à Odessa. Crédit Readdle.

Il y a eu un avant et un après le 24 février pour chaque ukrainien, témoigne Artem, développeur chez Readdle. Il est originaire d'Odessa, cible régulière des frappes russes. « J'ai changé de région à cinq reprises pour éviter les alertes incessantes et les explosions de missiles antiaériens », raconte-t-il. Il a depuis complètement revu ses priorités : « je suis passé sans transition d'une attitude où je me préoccupais plutôt de mon bien-être à celle d'essayer de faire quelque chose pour les autres et pour mon pays. Les dons et le volontariat sont devenus inhérents à mon quotidien. ».

Max, son collègue, à Odessa aussi, abonde : « je me partage entre mon travail chez Readdle et le volontariat pour amener l'aide humanitaire aux gens déplacés arrivés en ville et à la communication avec les donateurs étrangers. »


Source
image d'accroche Conall (CC BY)
avatar Lonesome Boy | 

Arrivée de trolls poutinolâtres et de leurs « moutons! BFM! » dans 5, 4, 3, 2, 1… 🍿

avatar raoolito | 

@Lonesome Boy

bfm est pro poutine ?

avatar Lonesome Boy | 

@raoolito

Hein? 🤔🤔🤔

avatar raoolito | 

@Lonesome Boy

ah j'avais pas vu les guillemets !
😅
c'est effectivement vrai votre commentaire même s'ils se font attendre, à croire que même la mauvaise foi ne suffit plus à justifier la guerre et ses horreurs

avatar Lonesome Boy | 

@raoolito

Pour être honnête, je n’avais pas vu que l’article était réservé aux abonnés, et je trouve que les commentaires sur les articles réservés sont d’un niveau plus élevés que ceux sur les articles qui ne le sont pas. Ceci explique peut-être cela. Ou alors, peut-être que nombre d’entre eux sont revenus à la raison, tout comme les pro-Raoult sont maintenant « bizarrement » beaucoup moins nombreux / plus discrets.

avatar raoolito | 

@Lonesome Boy

pas trop optimiste c'est l'effet abonnement qui fait filtre 🥲

avatar Nicolam | 

Bonjour à tous,
Franchement, bravo à toutes ces équipes ! Ils ont vraiment du courage. Respect total !

avatar XOR92600 | 

Toute mon admiration pour eux !

avatar Fredol | 

Admiration et respect total pour toutes ces personnes.
Si ça pouvait faire comprendre à nous autres petits français que nous de rions arrêter de geindre au moindre bobo…
Courage à tous ceux qui luttent pour leur liberté

avatar cecile_aelita | 

@Fredol

+1

avatar hledu | 

Ce qui me surprend dans cette guerre, c’est la continuité de fonctionnement des infrastructures de communication mobile et internet dans tous le pays, alors qu’elles sont pour beaucoup dans les capacités de l’armée ukrainienne et dans le soutien des opinions publiques étrangères. Il faut croire que l’armée russe en a besoin aussi de son côté…

avatar raoolito | 

@hledu

c'est comme en france en 14-18, seule l'est et le nord-est etaient en bataille, la frontière italienne aussi mais un peu plus calme et des combats aeriens et navaux un peu partiyt autour du monde mais tres ponctuels.
bref, la majeure partie du territoire et de sa population n'etaient pas directement impactes, ecoles, administrations, sociétés tous tournaient ( avec des contraintes quand même mais pas bloqués)

avatar Vaenoxis | 

Bravo à eux.

Je continue fièrement d’utiliser setapp 👍🏻

avatar Mac1978 | 

Merci pour cet article très intéressant.

Ayant dû faire appel au support de SetApp, j’ai été scotchée par la réactivité des réponses, la gentillesse des propos et le professionnalisme des solutions. Tout ça par des personnes dans un pays en guerre.

Chapeau bas et MERCI.

Et nous, nous nous plaignons de peut-être devoir baisser de 2° la température de nos appartements cet hiver, de devoir couper les enseignes lumineuses à 22h, etc…

avatar fosterj | 

Oui moi aussi utilisateur comblé de setapp et de Cleanmymac et admiratif de cette compagnie..

Respect 🫡 et courage à eux.

avatar Furious Angel | 

Je bosse pour une entreprise qui a une équipe de développement en Ukraine. Leur capacité à continuer à bosser dans ces conditions est impressionnante et force l’admiration.

avatar Matoubrun | 

Un grand bravo à eux !!!

avatar Bruno de Malaisie | 

Respect Total à toutes ces personnes en Ukraine!!!!
J’ai acheté CleanMyMacX au début de l’invasion. Et j’en suis fier.
Pour avoir servi la France avec des soldats ukrainiens dans une vie précédente, putin n’est pas sorti de l’auberge…

avatar raoolito | 

très impressionnant, bravo à eux tous!!

avatar BitNic | 

Gloire à l'Ukraine !

avatar balou | 

Voici un résumé du travail énorme produit par Olivier Berruyer pour son blog. Les faits rien que les faits: du journalisme à l'ancienne, exclu évidemment des plateaux télé...
https://www.les-crises.fr/la-face-cachee-de-la-crise-ukrainienne/
Vous pouvez approfondir en picorant sur le site.

A ne pas manquer, l'épisode 1 du dossier "UkraineGate – des faits qui dérangent", la vidéo qui résume suffit largement.
https://www.les-crises.fr/video-ukrainegate-partie-1-un-procureur-pas-si-solide/

Je ne me fais aucune illusion, je sais qu'il est quasiment impossible de lutter contre la propagande de guerre d'où qu'elle vienne.
J'ai moi-même validé les "couveuses de Saddam"...

avatar Sindanárië | 

@balou

“J'ai moi-même validé les "couveuses de Saddam"...”

Ah ouais quand même.

C’était pas de la naïveté t’étais sous hallucinogènes

avatar max intosh | 

Bravo à eux. D’autant plus content d’être client de Cleanmymac qui de plus est un logiciel extrêmement efficace.

avatar cecile_aelita | 

Courage à eux!!
Travailler dans ces conditions doit être vraiment compliqué ! Encore bravo pour ces équipes ❤️

avatar Red_Fox | 

Le meilleur moyen de les soutenir est d’acheter leurs produits. En ne plus ils sont top 👍

CONNEXION UTILISATEUR