Chroniques numériques de Chine : l'Apple Watch comme clé universelle

Mathieu Fouquet |

De retour en Chine, notre chroniqueur Mathieu Fouquet continue son exploration de l'univers technologique dans le pays avec un appareil en plus au poignet…

L'année 2021 a été pour le moins historique : j'ai enfin sauté le pas et fait l'acquisition d'une Apple Watch après des années de tergiversations. Lancez les rotatives, prévenez le président, on tient ici un scoop qui éclipse sans effort le Covid, les MacBook Pro M1 et la sainte chiffonnette à 25 €.

Plus de six ans après la sortie du modèle original, je ne vais pas (trop) tenter de disserter sur les particularités de l'Apple Watch. Comme tout le monde, j'ai été frappé par la myriade d'options proposées par Apple pour son produit le plus personnel — ou en tout cas le plus personnalisable. Quelle couleur ? Quelle série ? Quel modèle ? Quel bracelet ? Est-ce qu'un boîtier de 45 mm est trop gros pour mon menu poignet ?1

Il est donc plutôt heureux que, le 15 octobre, jour de sortie de la Series 7, ma femme et moi n'ayons pas eu l'embarras du choix parmi les modèles restants. Au final, deux modèles Nike cellulaires de 41 mm ont été notre porte d'entrée dans l'informatique vestimentaire.


avatar andr3 | 

Nous avons en Europe un fameux train de retard sur la Chine.

👎

avatar Sonic Tooth | 

@andr3

Dans la surveillance généralisée oui.

avatar Jimmy MAIZEROI | 

Et c'est pourtant la France je crois qui leur a vendu le premier TGV...

CONNEXION UTILISATEUR