Escroquerie en ligne : comment éviter l’usurpation d’identité et comment réagir ?

Nicolas Furno |
Club iGen 👑

C'est grâce au Club iGen que nous pouvons vous offrir cet article en accès libre. Le Club nous permet de creuser des sujets qu'on ne pourrait traiter en temps normal. En plus des contenus exclusifs, les membres du Club iGen bénéficient d'un site dédié et personnalisable à souhait, et… pas de pub. Alors n'hésitez pas à nous soutenir, et abonnez-vous !

Quand on passe par des plateformes en ligne pour des transactions entre particuliers, on n'est jamais trop prudent. Comme je le racontais récemment, j’ai transmis sans le savoir une copie de ma carte d’identité et un justificatif de domicile à un escroc qui se faisait passer pour le vendeur d’un véhicule sur Le Bon Coin :

Cette arnaque dont j’ai été victime a suscité beaucoup de commentaires et j’ai reçu de multiples retours et conseils à la suite. Ces enseignements seront utiles à tous ceux qui envisagent de vendre ou acheter sur les sites de petites annonces ainsi qu'à tous ceux qui essaient de louer un logement.

Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place pour limiter les risques d’usurpation d’identité ? Et si vous vous êtes fait avoir comme moi, quelles sont les mesures à prendre pour prévenir les risques les plus graves liés à ce type d'escroquerie ?

Comment limiter les risques d’usurpation d’identité ?

Pour éviter tout risque d’usurpation d’identité, la première règle est la plus simple à comprendre, mais elle ne peut pas toujours être appliquée. Évitez d’envoyer vos documents personnels, y compris la copie d’un document d’identité, à un tiers. Refusez d’envoyer votre carte nationale d’identité pour n’importe quel prétexte, même si la demande semble légitime, surtout si c’est à un particulier que vous n’avez jamais vu.

Si l’envoi est inévitable, assurez-vous au maximum de l’identité et de la légitimité du destinataire. Êtes-vous sûr que ce n’est pas un escroc qui se fait passer pour le vendeur légitime, comme cela m'est arrivé ? Pour limiter les risques, le mieux reste la rencontre en personne, à côté du véhicule en vente ou dans le logement en location. À défaut, il existe des méthodes simples à mettre en œuvre aujourd’hui, comme la visioconférence beaucoup plus difficile à truquer qu’un mail ou même un appel.

Si vous n’avez pas le choix, que vous devez envoyer des copies de vos documents personnels et que vous pensez que le destinataire n'est pas un escroc, le second conseil est tout aussi important : n’envoyez pas une copie brute des documents, associez-les explicitement à la transaction en cours. Écrivez directement sur la copie de la pièce la date et son rôle, par exemple « Document envoyé le 3 mars 2021 pour l’achat d’une Tesla Model 3 ». Vous pouvez même ajouter le nom du destinataire, pour rendre le document encore plus inutilisable dans tout autre contexte.

Ainsi marqué, ce faux permis est parfaitement lisible pour vérifier votre identité, mais inutilisable pour toute démarche officielle.

L’objectif est d’éviter que cette copie puisse servir dans un autre contexte, que ce soit auprès d’une banque pour l’ouverture d’un compte ou bien sur le même site de petites annonces pour perpétuer des arnaques. Inscrivez ces informations sur le document envoyé, pas juste à côté, pour éviter un recadrage ou un masquage simplifié. Selon le document, vous pouvez aussi masquer une partie des informations, par exemple le numéro de la carte nationale d’identité.

Dans le même ordre d’idée, évitez d’envoyer un scan parfait au format PDF avec une image d’excellente définition. Choisissez plutôt l’envoi d’une image JPEG de qualité moyenne, suffisante pour que les données restent lisibles, mais difficilement exploitable pour être détournée d’une manière ou d’une autre.

Le choix des pièces à envoyer est aussi important. Si vous en avez un, privilégiez un permis à une carte nationale d’identité ou un passeport. Et n’envoyez pas de facture d’eau, d’électricité ou de gaz, et encore moins un avis d’imposition ; en guise de justificatif de domicile, optez pour les attestations qui sont de plus en plus proposées par les fournisseurs d’énergie. Ces documents ne sont pas acceptés aussi facilement pour ouvrir un compte bancaire, l’une des usurpations d’identité les plus nuisibles.

Boursorama, par exemple, n’accepte pas le permis et demande de préférence un avis d’imposition, à défaut une facture pour le justificatif de domicile. Autre exemple chez Fortuneo, qui n’accepte qu’un échéancier ou une facture de moins de trois mois, et refuse une simple attestation pour ouvrir un compte.

Ilek, mon fournisseur d’électricité et gaz, propose des attestations d’abonnement en guise de justificatif de domicile. C’est une bonne idée d’envoyer ce type de document à la place d’une facture, car il est moins universellement accepté.

Si vous devez partager des documents pour une location de logement, sachez qu’il existe un service gouvernemental dédié : DossierFacile.fr. Il marque automatiquement les documents envoyés pour constituer un dossier, ce qui est pratique pour ne pas avoir à le faire à chaque fois, mais ce service ne fonctionne qu’en France et uniquement pour les locations immobilières.

Pour les achats ou ventes de voiture, il existe aussi un site officiel à recommander pour connaître l’historique du véhicule : HistoVec. Le vendeur partage les informations importantes sur ce site et l’acheteur peut obtenir un accès par ce biais, sans échange de copie des documents officiels. Pour la vente elle-même, plusieurs intermédiaires entre particuliers existent sur le marché : PayCar (utilisé pour le paiement sécurisé sur Le Bon Coin) ou Cocoricar (même système, avec une garantie sur le véhicule acheté) pour garantir le paiement ; Reezocar ou Carizy pour ajouter une sécurité supplémentaire avec une inspection préalable de la voiture.

On m’a aussi suggéré l’app Fawkes spécialisée dans le brouillage des visages pour contrer les systèmes de détection automatisés. L’image produite par cet outil reste lisible pour un humain, mais un ordinateur ne peut pas la valider. Je ne sais pas si cela fonctionne concrètement, mais vous pouvez toujours passer vos documents officiels avec photo par cet outil avant de les envoyer, c’est une sécurité supplémentaire.

Comment réagir si vous avez envoyé des documents à un escroc ?

Comme moi, vous avez envoyé par erreur des copies de vos documents officiels à un escroc ? Il n’y a malheureusement pas grand-chose à faire pour éviter leur diffusion sur les sites de petites annonces dans le cadre d’autres arnaques, mais vous pouvez entreprendre plusieurs actions pour limiter les pires cas d’usurpation d’identité.

Commencez par alerter immédiatement votre banque de l’incident. On ne sait jamais, la personne qui a obtenu vos documents pourrait essayer de se faire passer pour vous auprès de la banque et accéder à vos comptes à votre insu. C’est une étape préventive d’autant plus importante et pressante si vous avez aussi transmis le RIB de votre compte bancaire.

Ceci fait, il faut enregistrer l’arnaque de manière officielle. Si c’est une escroquerie effectuée en ligne, effectuez un signalement sur PHAROS1, la plateforme du ministère de l’intérieur dédiée aux contenus et comportements illicites sur internet. Donnez toutes les informations à votre disposition : l’URL de l’annonce, le pseudo de la personne qui effectue l’arnaque ou encore le mail ou le numéro de téléphone utilisés. Plus vous donnez d’éléments, meilleures seront les chances de retrouver l’auteur des faits.

Le site du ministère de l’Intérieur qui permet de signaler des contenus et comportements illicites sur internet, y compris les escroqueries sur un site de petites annonces.

Un signalement sur PHAROS peut servir à identifier la personne à l’origine de l’arnaque, mais pas à vous protéger. Pour cela, vous devez porter plainte pour escroquerie si vous le pouvez, à défaut déposer une main courante au commissariat de police ou à la gendarmerie. Le dépôt de plainte est préférable, car la main courante est uniquement enregistrée localement et n’a aucun effet concret. Mais j’ai pu le vivre moi-même, déposer une plainte pour une escroquerie n’est pas toujours possible et la main courante peut être votre seule option.

Mon conseil si vous êtes sûr d’avoir eu affaire à un escroc est de commencer par une pré-plainte, à remplir sur le site dédié. Détaillez l’escroquerie, en indiquant les mêmes informations que sur PHAROS. Le commissariat/gendarmerie choisi à la fin de la procédure vous contactera pour définir un rendez-vous et acceptera le dépôt de plainte, ou basculera alors sur la main courante. Dans mon cas, on m’a refusé la plainte au motif que l’escroquerie n’impliquait pas d’échange financier.

En théorie, ce n’est pas nécessaire, il suffit de prouver la tentative d’escroquerie — ce que je peux faire, ayant obtenu confirmation du véritable propriétaire et vendeur du véhicule — pour qu’une plainte soit recevable. Une bonne source dans le milieu nous a confirmé que ma plainte pour escroquerie aurait dû être acceptée et que l’agent à qui j’ai eu affaire n’avait pas à la refuser.

Si l’agent qui vous reçoit ne veut rien entendre, déposez une main courante malgré tout et si vous le pouvez, réessayez dans un autre commissariat. Vous pouvez aussi porter plainte directement auprès du procureur de la République en utilisant ce formulaire, mais il est préférable de commencer par une pré-plainte en ligne et un dépôt en commissariat ou gendarmerie.

Même si la main courante n’a aucune valeur juridique en soi, elle reste importante si vous avez transmis des documents à un escroc. En cas d’usurpation d’identité avérée, vous devrez porter plainte — cette fois une plainte pour usurpation d'identité et non plus pour escroquerie — et la main courante sera un élément important, à la fois pour vous défendre en prouvant la date des faits, ainsi que pour monter le dossier de plainte plus facilement.

Vous ne pouvez pas empêcher entièrement une usurpation d‘identité, puisqu’il n’existe pas en France de fichier centralisé qui permettrait de bloquer l’utilisation des documents que vous avez transmis. Pour limiter les risques, vous avez malgré tout deux options à envisager, à commencer par le renouvellement des documents transmis. Ce n’est pas possible pour un justificatif de domicile, mais vous devriez pouvoir renouveler votre carte nationale d’identité avec l’aide d’une main courante.

C’est ce que j’ai fait, mais j’ai bénéficié d’un coup de pouce : je suis en train de déménager et cela suffit à obtenir un renouvellement gratuit de ma carte. J’ai demandé à l’officier d’état civil qui m’a accueilli en mairie comment on aurait procédé sans cela et sa réponse était plus floue, puisque ce cas de figure n’existe pas. La déclaration de perte ou de vol devrait pouvoir être utilisée à cette fin, même si techniquement votre carte n’est pas perdue ni volée. Autre défaut à noter, le délai important qui peut être nécessaire : il fallait ici un mois d’attente pour obtenir un rendez-vous. J’ai fort heureusement bénéficié d’un désistement, car sans cela, la démarche aurait été inutile.

Maintenant que la demande a été faite, le numéro de mon ancienne carte d’identité sera reconnu comme non valide en cas de test. D’après une bonne source dans le milieu, les institutions bancaires en France vérifient systématiquement le numéro d’une carte d’identité lors de la création d’un compte bancaire ou l’ouverture d’un crédit. Ce n’est pas forcément le cas des néobanques étrangères, mais vous limiterez les options d’usurpation par ce biais.

Vous pouvez aussi contacter directement les organismes susceptibles d’être utilisés pour usurper votre identité et les prévenir. J’ai testé pour vous, le bilan est mitigé : même quand cela fonctionne, c’est une procédure lente et assez pénible. Sofinco et Cofidis ont accepté de créer un dossier à mon nom avec les informations concernant la crainte d’usurpation d’identité. Même bilan avec Sosh, qui a mis une alerte pour prévenir l’ouverture d’une ligne supplémentaire à mon nom.

Cofidis dispose d’une adresse mail qui permet de signaler une possible usurpation d’identité. Il suffit d’envoyer quelques informations pour créer un dossier qui bloquera toute ouverture de crédit à ce nom. Malheureusement, ce n’est pas aussi simple partout et il faut répéter ce genre d’opération pour chaque organisme susceptible d’être une cible.

Il faudrait toutefois refaire la même démarche pour Orange, sans compter tous les autres opérateurs, ce qui est fastidieux. Et puis vous ne pourrez pas nécessairement prévenir tous les cas. En particulier, les banques que j’ai contactées exigeaient une plainte en bonne et due forme pour faire quoi que ce soit, y compris pour vérifier si un tiers avait créé un compte à mon nom. Vous n’aurez pas de plainte pour usurpation d’identité sans pouvoir prouver qu’elle a eu lieu et vous ne pourrez pas empêcher une usurpation d’identité sans plainte. C'est le serpent qui se mord la queue.

Même sans avoir déposé de plainte, il est possible de contacter la CNIL pour connaître la liste des comptes bancaires en France ouverts à votre nom. Vous devrez envoyer un courrier avec une pièce d’identité, la démarche est précisée à cette adresse.

Il n’est hélas pas réellement possible d'empêcher toutes les tentatives d'usurpation d'identité, mais vous pouvez limiter la casse avec ces mesures. Il ne vous restera plus qu’à espérer que vos documents ne soient pas utilisés de manière malveillante, en sachant qu’en signalant l’escroquerie sur PHAROS et au commissariat avec une plainte ou une main courante, vous avez fait le maximum pour vous protéger si cela devait arriver.


  1. Pour « Plateforme d'harmonisation, d'analyse, de recoupement et d'orientation des signalements », ouf. ↩︎


avatar jcp25 | 

@fredsoo

Merci pour Histovec. Je ne connaissais pas et le ministère n'en fait pas beaucoup la pub !

avatar Un Type Vrai | 

C'est pour permettre d'autres arnaques (faire payer 100€ une service disponible gratuitement). Dans le même goût, il y'a l'ANTS etc.
Mais ne cherchez pas à faire un COC, la encore les sites trouvés seront tous des arnaques qui fournissent des faux pour des prix délirants. Profitant de l'idée géniale de l'Europe de rendre un papier obligatoire pour reimmatriculer un véhicule, mais pas le service qui va avec côté constructeur ni de chasse aux arnaques.
Bref un service == des milliers de sites louches et visiblement aucune chasse...

avatar fredsoo | 

Histovec sur un véhicule français permet d’éviter bien des déboires....

avatar Liena1 | 

Merci pour ce long et nécessaire article 🙂

avatar Paquito06 | 

Il n’y a donc pas de tierce partie, en France en 2021, pour s’occuper de cela. Question de temps avant qu’une boite emerge et s’occupe du business 💰

avatar geo44270 | 

Le principe de modifier une photo est un bon départ oui. Pour le permis, attention à masquer le numéro car il peut servir pour ne pas perdre les points et faire porter le chapeau à un autre.
Pour ce qui est de la carte elle peut être vérifier par le numéro uniquement par les administrations et les banques pour ce qui est d’une photo. Les forces de l’ordre n’ont pas accès à la base des cartes d’identités.
Pour un achat de voiture le mieux est effectivement de voir ça sur place. Quand c’est un endroit éloigné avec juste le trajet prévu pour aller la chercher, privilégier un garage avec pignon sur rue à un particulier ou un pro sans local.
Pour la location, c’est toujours compliqué car ça peut être des vacances donc loin. Les systèmes de vérifications peuvent être efficace mais si la personne en face ne met pas de bonne volonté en raison d’une forte demande c’est compliqué.
La plateforme Thesee qui va sortir prochainement va simplifier tout ça et permettre d’éditer des dépôts de plainte sans se rendre en commissariat/gendarmerie et ce sera centralisé donc les recoupements seront plus simple. Actuellement, chaque commissariat/gendarmerie qui prend une plainte pour escroquerie sur internet gère son dossier en local auprès des différents acteurs (banques, opérateurs , VPN...) en plus du reste des plaintes. Donc les recoupements sont compliqués et les enquêtes rarement fructueuses.

avatar DuBrechaud | 

Bonsoir,
Merci pour l'article.
Un petit témoignage tout frais (évènements qui se sont déroulés ces 7 derniers jours).
J'ai mis en vente mon MBPro sur Le bon coin.
Comme je m'y attendais, j'ai été contacté par plusieurs personnes très intéressées par mon Mac, qui voulaient m'envoyer un chèque en courrier suivi, du montant demandé sans discuter et même en y ajoutant les frais de port.
J'ai un peu "joué" avec 3 d'entre eux en rentrant dans leur jeu.
Bref, j'ai dit OK, j'ai donné mon adresse.
Entre temps j'ai appelé ma banque qui m'a confirmé ou informé que :
- il fallait 21 jours pour être certain que le montant d'un chèque déposé à la banque reste bien sur le compte car si c'est un chèque en bois, la somme peut être retirée ;
- que le moyen le plus sûr de se faire payer sans risque = Paylib
- et qu'en 2ème, c'était d'envoyer un RIB pour que l'acheteur fasse un virement. Devant mon étonnement, le banquier m'a expliqué que 1) celui qui faisait le virement ne pouvait pas faire marche arrière et que 2) si je m'apercevais qu'il y avait un retrait suspect sur mon compte, j'avais 1 mois pour le refuser et que l'argent m'était rendue sans frais et que 3) les organismes à qui pouvait être remis mon RIB (type téléphone, abonnements divers, ...) ne se contentaient pas d'un RIB mais demandaient aussi bien souvent d'une copie de la CNI et d'une preuve de domicile = donc, peu de risque que mon RIB soit utilisé dans ce cas.
Bref, j'ai déjà reçu un chèque et comme il y avait le n° de la banque de "l'acheteur", j'ai appelé et l'on m'a répondu que la personne existait bien mais que son compte avait été fermé depuis plusieurs mois et qu'elle continuait à faire des chèques (j'étais le 5ème à appeler en peu de temps) !!!
J'ai donc repris contact avec "l'acheteur" et lui ai dit qu'il avait perdu et que j'allais porter plainte dans les jours à venir.
Voilà, maintenant, j'attends les autres chèques.
Je ne suis pas du tout d'un naturel méfiant mais bon, de là à me faire enfler ...
C'était ma contribution du soir.
Boone nuit.

avatar Paquito06 | 

@DuBrechaud

Les cheques... quelle plaie. Magnifique pour la fraude, et encore une exception francaise a laquelle beaucoup sont attachés. Aux US, on les fait payer (ca coute en moyenne $40 de process un cheque pour une banque rt beaucoup dorment dans des tiroirs...). Le cheque n’a plus sa place dans notre economie, on achete une voiture avec sa montre (apple pay) ou une maison avec des crypto (genre BTC). Question de temps, mais c’est lent. Sinon il reste encore le bon vieux cash, tant que ca dure.

avatar melaure | 

Parce que tu crois naïvement qu'il y a moins de risque avec le dématérialisé, surtout avec la crypto ???

avatar Paquito06 | 

@melaure

"Parce que tu crois naïvement qu'il y a moins de risque avec le dématérialisé, surtout avec la crypto ???”

Le cheque est couteux et risqué (car inverifiable dans l’immediat).
La crypto, c’est instantané, gratuit, et si tu arrives a falsifier un blockchain, j’te file mon portfolio 😅
Avant d’etre naïf, je sais deja qu’aucune vente immobiliere en crypto n’a posé de probleme so far, alors que par cheque 🤣

avatar pboum | 

@DuBrechaud

Merci pour ce retour.

avatar pboum | 

@DuBrechaud

Moi aussi ça m’est arrivé lors de la vente de mon iPhone sur Leboncoin. Le gars me dit qu’il va me faire un virement. Je dis ok. Je lui dit que :
- j’attendrais d’avoir la somme sur mon compte avant envoi
- je n’accepterai pas de livrer l’iPhone avant ce crédit sur mon compte (l’arnaque est en fait là : l’escroc fait le pseudo virement, il vous envoie la fausse copie du virement. Et puis il reprends contact 1 jour après en vous disant qu’il est proche de chez vous et qu’il aimerait récupérer en avance l’objet car c’est pour l’anniversaire de son fils...)
- la livraison se fait en physique.

En posant ces conditions, le gars ne m’a plus relancé. Bizarre non ?

avatar DG33 | 

@DuBrechaud

Le faussaire connaît ton adresse, et tu le menaces de porter plainte ?

avatar Sédatif PC | 

Pour info, lorsqu'on souhaite vérifier un chèque, il est préférable de rechercher sur Internet le numéro de téléphone de l'agence bancaire qui l'a émis, plutôt que de composer celui inscrit sur le chèque en question.
Car le chèque peut-être un faux avec donc un faux numéro téléphone et un complice qui se fait passer pour le banquier l'autre bout du fil.

avatar cham | 

@Sédatif PC

C’est même impératif pour les chèques de banque !!

avatar matthiyah | 

Il existe des applications pour vendre des véhicules d’occasion qui font l’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur. Par exemple : paycar.fr ou cocoricar.com
C’est payant si la vente est conclue, mais l’ayant testé je trouve la solution « rassurante ».

avatar Nicolas Furno | 

@matthiyah

Tout à fait, j’avais prévu d’en parler et j’ai oublié. Je vais ajouter ça, merci !

avatar jojolatatane | 

@matthiyah

Tout à fait ! J’ai moi-même expérimenté Paycar très récemment et c’est très efficace. Certes c’est payant pour le vendeur (30€ de mémoire) mais compte tenu de la valeur du bien c’est négligeable, et c’est très rassurant à la fois coté vendeur et côté acheteur ! Bref que du positif pour ce service me concernant 👍

avatar andr3 | 

Pour des documents PDF annotés, ne pas oublier de sauver celui-ci en mode « flatten ». Celle empêche de retirer le layer correspondant aux annotations et donc de retrouver un PDF propre.

avatar julien74 | 

@andr3

Moi j’aurais imprimé, griffonné sur le papier puis re scanné, comme cela aucun risque de séparer les calques.... et le scan ne peut plus faire illusion ensuite pour être ré utilisé.

avatar andr3 | 

@julien74

Du papier 😱

😉

avatar julien74 | 

@andr3

Pour acheter une voiture, je me fend de gaspiller une feuille A4....

avatar DG33 | 

@julien74

J’ai lu par ailleurs qu’il était sage de plier/froisser le papier avant de le scanner (sans refermer le couvercle qui l’aplatirait).
Utile ?

avatar ClownWorld 🤡 | 

Vous auriez dû mettre cet article dans la partie club igen 😂

avatar orkal | 

Il me semble que seule la justice peut décider si une plainte est recevable ou non. Donc si la police refuse et ne propose qu’une main courante, écrire au procureur de la république du tribunal judiciaire de son département.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR