C’est la plateforme E-GMP de Hyundai qui intéresserait Apple pour sa voiture

Nicolas Furno |

Ming Chi-Kuo revient à la charge sur la voiture qu’Apple serait en train de concevoir et l’analyste indique à nouveau que Hyundai serait un partenaire privilégié. Depuis le retour du projet Titan sur le front des rumeurs, le nom du constructeur sud-coréen revient régulièrement depuis qu’il a confirmé sans le vouloir avoir discuté avec la firme de Cupertino. La nouvelle rumeur précise que ce serait bien la technologie maison de Hyundai qui intéresserait Apple.

En particulier, la plateforme E-GMP lancée par Hyundai à la fin de l’année 2020 pourrait servir de base à une voiture Apple. Dans l’univers de l’électrique, la plateforme contient la batterie, le ou les moteurs, les axes pour les roues et toute l’électronique nécessaire. Développer une plateforme est une tâche longue et coûteuse, si bien que ce composant doit être modulaire et servir à de multiples modèles au sein d’une même marque. Il peut aussi être vendu sous licence à d’autres marques.

Sous la carcasse métallique d’un véhicule électrique se trouve une plateforme qui intègre tous les composants essentiels et en particulier la batterie. Sa capacité peut évoluer en fonction des besoins, mais E-GMP est prévue pour offrir jusqu’à 500 km d’autonomie et surtout la charge ultra-rapide à l’avenir (image Hyundai).

Hyundai a mis au point E-GMP en priorité pour ses propres besoins, c’est sa première plateforme exclusivement électrique et le constructeur va commencer à l’utiliser dès cette année pour la IONIQ 5, une berline électrique qui sortira en juin en France. Modulaire, elle permettra de créer des véhicules des segments C à E, le cœur du marché qui recouvre notamment les SUV. Le groupe compte l’exploiter pour pas moins de 23 voitures d’ici à 2025, sous ses différentes marques : Hyundai, IONIQ et Kia. Et pourquoi pas Apple ?

En tout cas, l’idée de rentabiliser le développement coûteux d’une plateforme en la vendant à un tiers n’est pas nouvelle dans l’industrie automobile. Apple a tendance a tout vouloir faire en interne, mais Ming Chi-Kuo suggère que ce ne serait pas le cas pour la voiture. Pour gagner du temps, l’entreprise signerait des accords avec plusieurs acteurs, dont Hyundai pour utiliser E-GMP, et elle consacrerait son temps à la conduite autonome, aux puces nécessaires à l’ordinateur de bord, la batterie et le design extérieur et intérieur.

Même si Apple peut gagner du temps en signant ainsi des accords avec les constructeurs historiques, il ne faudrait rien attendre avant 2025 au plus tôt. Ce qui va dans le sens d’une autre rumeur, qui évoquait l’horizon 2024 pour une voiture produite dans l’usine américaine de Kia. Aux dernières nouvelles, Hyundai n’était pas encore forcément décidé à signer un accord avec Apple, en tout cas pas si c’est uniquement pour produire la voiture :

L’analyste ajoute que des discussions ont lieu aussi avec GM et Stellantis, le nouveau nom du groupe né de la fusion entre PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel) et Fiat Chrysler. La rumeur devient alors bizarre, Apple pourrait envisager de travailler avec ces autres constructeurs et leurs plateformes électriques si la première voiture a du succès. Est-ce qu’il faut comprendre qu’Apple pourrait changer de partenaire d’une génération à l’autre ? Étant donné les temps de développement, cela semble peu probable.

Ming Chi-Kuo évoque aussi l’arrivée sur le marché de l’automobile de Foxconn, partenaire historique d’Apple sur la production de ses produits informatiques. Le géant taïwanais s’intéresse de près à la voiture électrique et il a créé sa propre plateforme nommée MIH, destinée à tous les constructeurs qui le souhaitent. Fiat Chrysler devrait être parmi les premiers à l’exploiter pour le marché chinois, mais Apple ne l’utiliserait pas selon l’analyste qui ne détaille pas pourquoi.


avatar macinoe | 
avatar Dimemas | 

A macinoe : oui
Et je me demande si WV et Audi n’étaient pas associé avec psa d’ailleurs.
Le segment DS est bien lancé et font des merveilles notamment sur la formule E

avatar lolo57 | 

Si Apple le décide, elle peut croquer n'importe quel constructeur de la planète d'une bouchée. Les constructeurs devraient réfléchir à l'alternative, vaut-il mieux devenir assembleur pour Apple, ou se retrouver avec un constructeur disposant des moyens financiers d'Apple comme concurrent directe ? Apple est à la recherche de nouveau marché, l'automobile est en pleine mutation, et nul doute que la pomme est capable d'amener dans l'automobile ce qu'elle à amené dans les montres. Un modèle à l'opposé de Tesla qui a repris tous les codes des anciennes voitures, je pense qu'une voiture Apple sera bien loin des monstres de Tesla !

avatar Bigdidou | 

@lolo57

« Si Apple le décide, elle peut croquer n'importe quel constructeur de la planète d'une bouchée. »

J’imagine mal que ce soit son objectif.
Apple cherche le profit maximum.
Je parie qu’elle va se concentrer sur les segments de gammes qui vont lui permettre de dégager ce profit.
Bref, comme avec le mac, il va s’agit de tirer un maximum de ce qui est produit, pas nécessairement de produire un maximum.
Si elle entraîne les autres constructeurs dans son sillage comme elle fait avec le reste, ce sera tout benef pour tout le monde.

Vraiment, cette histoire m’intrigue.

avatar macinoe | 

Le marché mondial de l'automobile c'est 100 millions de voitures par an à un prix moyen inférieur à 20 000 €.

Se positionner sur ce marché en ayant à la fois une bonne marge et des ventes massives sera une équation difficile à résoudre.

Beaucoup de clients ont les moyens de se payer des smatphone à plus de 1000 €, des voitures à plus de 100 000 €, c'est moins sûr.

avatar Fredouille14 | 

@macinoe

L’iPhone reste un luxe abordable mais la voiture effectivement...

avatar Bigdidou | 

@macinoe

« des voitures à plus de 100 000 €, c'est moins sûr »

Ben, je vois mal Apple faire dans l’entrée de gamme, et même le moyen de gamme...
Et encore moins vendre une voiture au prix du Mac Pro...
Quand on vend 4 roulettes à 1000 €...

Sinon, Apple ne vendra jamais une voiture 100 000 €.
99 990 €, en revanche, faut voir.
Je vois pas trop le problème, surtout si on a une carte iTunes de 50 € avec.

avatar fte | 

@lolo57

"Un modèle à l'opposé de Tesla qui a repris tous les codes des anciennes voitures, je pense qu'une voiture Apple sera bien loin des monstres de Tesla !"

Un modèle bridé après une année ou deux et qui s’arrête inopinément en dessous de 40% de charge en hiver ? Je charie. J’espère.

avatar Fredouille14 | 

@fte

Et pour lequel il faudra acheter une housse de protection 😀

avatar Dimemas | 

Et un chiffon spécial pour la poussière ahah

avatar Dimemas | 

A lolo : encore une réponse sortie de rêves de fan de la marque.
Vous êtes loin mais loiiiiiiin de savoir ce qu’il se passe dans le monde l’auto ;)

avatar Mike Mac | 

Dans le périmètre de la voiture high-tech, il y aura forcément la nécessité qu'elle soit partiellement autonome pour s'inscrire dans des révolutions d'usage.

Il y a d'ailleurs de nouvelles alliances en Chine autour de la voiture électrique autonome comme le tout nouveau tandem Baidu et Geely (comme il y avait déjà AutoX/Alibaba)...

Hors, la Chine détient déjà la moitié du parc automobile électrique mondial (7,2 millions de véhicules en 2019). Et la rivalité avec les USA sur les créneaux stratégiques devraient compliquer aussi un futur leadership technologique qui irait de soi pour Apple dans un domaine où elle n'a pas d'expertise démontrée. Les chinois sauront-ils faire aussi bien, voire mieux pour bien moins cher ?

avatar marc_os | 

> les axes pour les roues

Euh... il me semble qu'on appelle ça « les trains roulants ».

avatar Fredouille14 | 

J’imagine le plan d’Apple
pour chaque modèle ou génération, un constructeur différent pour la plateforme si le précédent ne fait plus l’affaire
Et hop reléguer les constructeurs à de simples fournisseurs inconnus du grand public
Je doute qu’ils soient d’accord sauf pour les petits à la recherche de volumes

avatar DrStax | 

Apple ne sortira de toute façon pas une voiture autonome du premier coup, le problème n’est pas la technologie en soit, elle existe déjà. Le problème c’est les règlementation qui évolue petit pas par petit pas, de plus les voitures seront entièrement autonomes aussi grâce aux route intelligente, et ça aussi ça fait un paquet d’années de déploiement avant de voir arriver une voiture véritablement autonome.

Et pour finir l’Europe devra sûrement attendre quelques années de plus que l’Amérique pour voir une Apple car débarquer.

Donc on a largement le temps d’observer tout ça 😭

avatar Sindanárië | 

Pff

Effet de mode.

Électrique pas plus écolo que les autres véhicules.

Pour fêter ça, vais échanger mon cadillac escalade 2020 pour le nouveau 2021 😈

🪤

avatar ingmar92110 | 

Je dois avoir raté un truc sur le côté écologique d’une hybride...?
- Plus lourd car bi.motorisation donc forcément plus de conso énergétique
- où as-t’on vu que produire son électricité avec de l’essence est écologique? Avec perte à la conversion en plus?

Quant aux anti suv... 🙏
Pas sûr que le poids et le cx d’un x1 soient si différents d’un scenic, m’enfin...
S’il s’agit de critiquer l’emploi d’un x6 pour aller chercher le pain c’est une critique d’usage, c’est différent.

On veut des trucs légers et design:
Prends une lotus

Si t’as des gosses des bagages un vélo, ça risque de coincer forcément

avatar claude72 | 

ingmar92110 ​

"Je dois avoir raté un truc sur le côté écologique d’une hybride...?
- Plus lourd car bi.motorisation donc forcément plus de conso énergétique
"
Ça dépend du type d'hybride : série ou parallèle ou série/parallèle ou micro-hybride…

Pour un hybride parallèle, tu as globalement raison : moteur électrique + batteries + moteur thermique + boîte de vitesse, alors qu'on utilise soit moteur électrique + batteries, soit moteur thermique + boîte de vitesse… et donc ce qui n'est pas utilisé devient du poids qu'il faut transporter inutilement.

En revanche dans le système série ou série/parallèle (comme la Toyota Prius) le système alternateur+moteur-s électrique-s remplace la boîte de vitesse et agit comme une boîte de vitesse à variation continue.
Pour un 4x4, l'hybride permet de supprimer la boîte de transfert et l'arbre de transmission supplémentaire en ajoutant simplement un 2e moteur électrique pour le 2e train de roues motrices.
Donc globalement l'augmentation de poids n'est pas si importante.

(Et le jour où on aura les moteurs dans les moyeux des roues, on pourra même supprimer le-les différentiel-s et les "cardans".)

*********

"- où as-t’on vu que produire son électricité avec de l’essence est écologique? Avec perte à la conversion en plus?"
Il a effectivement des pertes à la conversion, mais elles sont compensées (et même plus) par les gains :
- pas de boîte de vitesse, donc pas besoin de "trainer" les couples de pignons inutiles des vitesses non-engagées : par exemple pour une boîte 6 vitesses, il y UN couple de pignons qui travaille, et 10 pignons qui ne servent à rien mais qui sont quand-même engrenés 2 par 2 et qui consomment de l'énergie inutilement.
- le système électrique générateur+moteur-s électrique s'ajuste pour faire tourner le moteur thermique à son régime de meilleur rendement, et donc de consommation minimum, quelle que soit la vitesse de la voiture.
Pour faire ça avec une motorisation thermique classique il faut soit une CVT (avec des pertes importantes dues aux frottement de la courroie) soit une boîte de vitesse avec plus de rapports et donc plus de pignons inutilisés qui trainent inutilement, ou avoir des boîtes à étage, comme les camions, qui seraient bien trop complexes pour le conducteur moyen (ou alors en version robotisées ?)
- on peut récupérer de l'énergie au freinage en utilisant les moteurs en générateurs pour recharger la batterie tampon.

Et la Prius a en plus :
- un moteur thermique de faible puissance, donc peu gourmand, aidé par les moteurs électriques et la batterie tampon quand le conducteur a besoin de plus de puissance.
- un moteur thermique avec un cycle Atkinson, qui a l'avantage d'une consommation plus faible que les moteurs "classiques" à cycle de Otto, mais qui manque de couple… inconvénient compensé sur la Prius par l'aide des moteurs électriques.

Donc, globalement, même si effectivement produire de l'électricité avec un moteur à essence n'est pas la meilleure des solutions, dans une Prius ce système permet de consommer moins d'essence qu'une voiture thermique avec une boîte de vitesse standard.

avatar Brice21 | 

@claude72

Merci. A fait vraiment du bien de lire une contribution de quelqu’un qui sait de quoi il parle, ça change des zozos qui affirment avec aplomb des âneries.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR