Apple Plans n'est pas la martingale tant espérée des traders du pétrole

Mickaël Bazoge |

Depuis le mois de mars et la mise en place du confinement, la demande en pétrole a fortement reflué. Pour une très bonne raison : les déplacements ont été fortement restreints, et l'économie au complet a été mise sur pause. En conséquence, la demande en or noir s'est raréfiée, entraînant par le fond les cours du pétrole. Avec le déconfinement progressif, les échanges sont plus vigoureux et le baril a repris des couleurs, mais on est encore loin des sommets des précédentes années (en octobre 2018, le baril de Brent dépassait les 80 $ : il en est à la moitié actuellement).

Crédit : andreas160578, Pixabay.

Comme en Bourse, les traders du marché pétrolier cherchent à anticiper la demande. Ils pensaient trouver une solution idéale avec le rapport sur les tendances de mobilité mis à jour au quotidien par Apple depuis mi-avril ; le but premier de cet outil est de relever les tendances de déplacements des populations durant le confinement.

Les données affichées, disponibles pour la plupart des grandes villes dans le monde, proviennent de Plans et en particulier des demandes d’itinéraires des utilisateurs. Davantage de déplacements, c'est davantage de voitures sur les routes et donc une demande en pétrole qui progresse, sachant que 70% environ de la consommation mondiale de pétrole est engloutie par l'automobile.

Alors que les demandes d'itinéraires augmentaient aux États-Unis après le 25 mai (le Memorial Day, jour férié), la demande d'essence a baissé de 6% durant cette semaine. Déception pour les opérateurs : puisque les tendances de mobilité de Plans ne collaient pas avec la consommation de pétrole, l'oracle d'Apple n'était pas la martingale qui allait leur permettre de « lire » le marché.

Ce qu'affichent les tendances de Plans, ce sont effectivement les demandes d'itinéraires, pas nécessairement les itinéraires qui se réalisent effectivement sur la route. C'est pourquoi les traders mixent désormais plusieurs jeux de données, dont celles de Plans, mais aussi TomTom et d'autres sources encore, pour tenter de voir avant tout le monde les tendances des déplacements.

Source
Tags
avatar alouette22 | 

C’est un peu comme lire dans le marc du café. Je me déplace toujours à vélo et faute de mieux, je regarde les itinéraires dans Plans. Cela ne va pas dire que je vais mettre le plein de super 95 dans mon vélo lors de mon prochain trajet.

avatar jackWhite92 | 

@alouette22

+1 !!

avatar Freitag | 

@alouette22

Et Paris - Marseille, tu prends ton vélo ?

avatar fredseg | 

@Freitag

Le TGV ne roule pas au super non plus.

avatar alouette22 | 

@Freitag

Ben non, y’a le train pour ça. D’ailleurs, je n’ai pas de voiture. Et j’utilise plans uniquement pour des trajets de 5 à 15 km en ville.

avatar iPop | 

@Freitag

J’prend mon âne 😁

avatar en chanson | 

@alouette22 |

si tu te deplaces à velo, tu veux plutot parler de google maps je pense

avatar Pierre H | 

Carrément parce que Plans on attend encore la version vélo.

Sinon pour revenir à l'article, les traders c'est quand même une belle brochette de parasites qui ne servent à rien. A part s'en mettre pleins les poches en total mépris du reste de l'humanité, et de la planète. Voilà.

avatar alouette22 | 

@en chanson

Effectivement. Quoi qu‘avec les trajets à pied, plans évite aussi l’autoroute

avatar Pato49 | 

@alouette22

Sinon il y a geovélo pour les itinéraires en vélo 😉

avatar alouette22 | 

@Pato49

Merci ! Je vais tester ça !

avatar Pierre H | 

C'est bien Géovélo ? L'appli est pas super notée sur l'appstore. Parce que c'est pas top ou parce que les non citadins se plaignent que ça marche pas dans leur village perdu ?

avatar Vaenoxis | 

@Pierre H

😆 y’a Bike Citizen qui est pas mal du tout aussi

avatar Pierre H | 

Merci je vais regarder !

avatar oomu | 

Exactement

avatar gillesb14 | 

70% pour l’automobile? C’est plutôt 15% et 60% au total pour le transport, sachant que l’avion c’est moins de 5%, le reste soit 40% c’est le transport routier, maritime et ferroviaire...

avatar raoolito | 

@gillesb14

Ouep 60% tous transports confondus
Le reste etant le chauffage et une petite partie la chimie

https://jancovici.com/transition-energetique/petrole/a-quoi-nous-sert-ce...

avatar Paquito06 | 

😅🤦🏼‍♂️ Faut se baser sur des donnees factuelles telles que les ventes de voitures (neuves et occasions), ou encore la frequentation des peages, tout comme le nombre de voyageurs controlés par TSA dans les aeroports ( genre: https://www.tsa.gov/coronavirus/passenger-throughput ). Les teubés. Ils m’ont déçu. 😞

avatar Freitag | 

@Paquito06

Les chiffres de vente de voitures neuves et d’occasion ?
Ils sont faussés par les remises en cours et à venir non ?

avatar Paquito06 | 

@Freitag

“Les chiffres de vente de voitures neuves et d’occasion ?
Ils sont faussés par les remises en cours et à venir non ?”

Hummm, bonne question. Et ca dépend de la source bien entendu, qui te donne le detail du comptage. Je sais que la Fed de St Louis fait ca (frequence mensuelle) en ajustant les effets de saison, mais j’ai jamais regardé ca en detail.
Pour le petrole, les traders regardent clairement les stocks de brut, conflits/embargos, ce que font l’OPEP et la Russie, et le $. Le reste, osef.

avatar occam | 

@Paquito06

"les traders regardent clairement les stocks de brut"

Ayant travaillé quelque temps sur les statistiques de The Oil Drum, j’ai retenu quelques leçons brutes de mes entretiens avec Colin Campbell. Notamment celle-ci : il n’existe a priori pas de relation naturelle entre les chiffres des stocks bruts indiqués par des producteurs ou des marchands, et les quantités réelles, sauf là où des organismes de contrôle véritablement indépendants et incorruptibles sont libres de vérifier les données sur place. Ce qui est plutôt l’exception que la règle.

avatar Paquito06 | 

@occam

Comment definit on “relation naturelle”?
Ca reste difficile a determiner car on a des cheaters comme la Chine qui font tourner leurs usines a vide en periode de covid19 afin de duper le monde, mais si on arrive a estimer cela un minimum, ca reste un indicateur, imparfait dans l’aboslu ok, avec son taux d’erreur et dans un sens comme dans l’autre, quand on a un acheteur qui n’achete plus car il a du stock a ecouler et qu’un vendeur se colle sa production derriere l’oreille, le marché price vite cela.

avatar Paquito06 | 

Oh et pour le 70%, (cette reponse qui circule sur Quora mais qui n’est pas recente et mal interpretee), c’est 70% de la consommation US de petrole qui va dans le secteur du Transport, dont 65% pour les vehicules perso. Donc .65x.70, ou 45% de la conso US en petrole est utilisee par les conducteurs (y a 280 M de voitures enregistrees aux US, sur une population de 330 M).

avatar Gillesgilles2 | 

Moi je fais des trajets dans plans très souvent mais je roule en voiture électrique . Ça fausse les données .

Tesla vends de plus en plus de voiture et les autres constructeurs aussi . Ils n’ont plus le monopole du carburant des voitures

avatar DahuLArthropode | 

Tous les biais mentionnés ici me semblent systématiques (la proportion de vélos ou de véhicules électriques varie lentement) et, en conséquence, faciles à prendre en compte.
J’imagine une autre cause comme, par exemple, le fait qu’on comptera plus de demandes si les gens doivent faire un trajet inhabituel qu’ils connaissent moins bien, ou s’inquiètent des conditions de circulation. Certains événements doivent donc générer plus de demandes d’itinéraires et d’itinéraires suivis pour le même nombre de kilomètres parcourus.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR