Google accusé d'espionner les élèves américains

Sabrina Fekih |

Le procureur général du Nouveau-Mexique (États-Unis) a poursuivi Google, ce jeudi, affirmant que le géant utilise sa gamme de produits éducatifs pour espionner les enfants et leurs familles.

Image : Google for Education.

Hecto Balderas, procureur général de l'État américain, a déclaré que Google happait les données des étudiants, récoltant ainsi leurs données de localisation, les historiques de navigation, leurs enregistrements audio ainsi que toutes autres informations personnelles à leur insu et sans l'autorisation de leurs parents.

Une situation qui inquiète, d'autant plus que les Chromebook de Google sont devenus les grands favoris des écoles américaines. En 2016, ces ordinateurs bon marché représentaient 58 % des appareils mobiles livrés dans les écoles primaires et secondaires aux États-Unis. Et, à en croire la société, 30 millions d'écoliers à travers le pays utilisent les applications de la Suite Google.

Image : New York Times

En septembre déjà, Google a été contraint de régler une amende de 170 millions de dollars suite aux accusations du gouvernement fédéral et de l'État de New York. En cause, la récolte de données personnelles d'enfants depuis leur navigation sur YouTube.

Pour Jose Castaneda, représentant de Google, la plainte est « factuellement incorrecte ». Le moteur de recherche affirme que ses produits d'éducation ne recueillent pas de données sur les étudiants à des fins publicitaires et ne diffusent pas de publicités ciblées.

Dans sa course aux contrats pour équiper le plus d'établissements scolaires, le géant avait signé, en 2015, plusieurs engagements quant à la protection de la vie privée des étudiants. Google s'est ainsi engagé à ne pas collecter, conserver, partager et utiliser les informations personnelles des étudiants, au-delà de ce qui est nécessaire au bon fonctionnement de ces produits éducatifs et de la période de scolarisation.

La plainte insiste sur le fait que le géant n'a pas tenu ces engagements.

Du côté d'Apple, détrôné sur le marché de l'éducation par les Chromebook, ces accusations peuvent rapidement devenir une source d'opportunités.


avatar IceWizard | 

@occam
"Gardant à l’esprit les raisons qui ont conduit Apple à perdre ce marché, et faute de changement radical : c’est pas demain la veille."

Le prix, tout simplement. Il y aura peut-être des Mac ARM à bas prix dans le futur, pour concurrencer les Chromebook (ou pas).

avatar Krysten2001 | 

NOn GoOgLE Ne FaIT PaS Ça DIsDoNC

avatar Phiphi | 

Je résume le résumé :
Plainte : Google amasse des données sans autorisation.
Défense : Ah mais oui mais non ; nous ne nous en servons pas pour cibler la pub !
Dans la série foutage de gueule en langue de bois...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Phiphi
Exact, dans ses dénégations, Google affirme qu'il n'utilise pas les données qu'il recueille "à des fins publicitaires".

avatar corben | 

@Phiphi

Exactement

avatar harisson | 

Les écoles us veulent du moins cher sans contreparties (faute de budgets suffisants), c’est vraiment kafkaïen comme système.

avatar Biking Dutch Man | 

@harisson

Pas seulement aux USA. Les écoles et les parents veulent du moins cher, en laissant Google piller les donnée de leurs enfants. Ils sont au moins coupables de négligence. A quant des enfants qui poursuivront leur ancienne école/parents? Une partie de la solution est de ne pas avoir de compte Google en dehors de l’école. En dehors de l’école ma fille a mon MBA 2010 11” qui tourne comme une horloge avec un nouveau SSD et un environnement iCloud. Pas parfait mais peut-être moins pire.
Selon moi cette situation a comme seul avantage de faire baisser le prix de l’iPad entrée de gamme. Sinon c’est vrai qu’Apple n’a aucune offre

avatar fte | 

@Biking Dutch Man

"Les écoles et les parents veulent du moins cher, en laissant Google piller les donnée de leurs enfants."

Il n’y a pas que le moins cher. Parfois même dans les écoles avec des moyens, Google reste l’outil de choix.

Et pourquoi ? Parce qu’il est plutôt complet, très compétitif, et de très haute qualité. C’est l’un des tous meilleurs outils du genre, voire le meilleur, avec du hardware difficile à égaler en terme d’usages / prix.

avatar huexley | 

Genial, Google est deja coupable sans même être passé par la case jugement, est bien...

avatar codeX | 

C’est vraiment pas juste, en effet, pour cette brave société jamais prise la main dans le pot de confiture 🤣 Avec eux c’est du systématique car cela leur rapporte toujours plus que ce qu’ils payent en amendes.

avatar huexley | 

Tu as des éléments à charge sur le sujet ?

avatar raoolito | 

@huexley

On fait le liste des condamnations du google au niveau mondial ? Toutes sur le meme sujet

avatar Paquito06 | 

@huexley

“Genial, Google est deja coupable sans même être passé par la case jugement, est bien... “

C’est ca... Je peux me tromper, mais la securite, les fuites, la publicite ciblee, etc. Google est tellement attendu au tournant à ce sujet, je les vois mal stipuler cela noir sur blanc sur un contrat et aux yeux de tous faire le contraire au risque de perdre le marché de l’education au profit d’Apple ou Microsoft. Google a deja bien d’autres infos avec tout ce que les enfants et parents font à la maison, sans compter les telephones, pour peu que ce soit Android, c’est deja le jackpot. Et puis, le risque en vaut il la chandelle? Niveau contenu on parle de quoi? C’est pas de la recherche privée universitaire pointue, on parle de primaire/college. On n’est pas dans les chambres etudiantes du MIT ou de Harvard 🤓 Mais si Google est coupable, double peine 🤥

avatar en chanson | 

Entre espionnage des chrombooks et des iPad inutilisables à la souris, retour vers l’indéboulonnable Windows

avatar Kimaero | 

@en chanson

Les souris sont utilisables sur iPad depuis iOS 13.

avatar raoolito | 

@Kimaero

L’ipad c’est mal tant que macos ne tourne pas dessus, certain n’iront,t jamais plus loin

avatar fte | 

« Du côté d'Apple, détrôné sur le marché de l'éducation par les Chromebook, ces accusations peuvent rapidement devenir une source d'opportunités. »

Qu’Apple ne saisira pas, soyons réalistes. Apple a abandonné ce secteur et n’a plus rien à offrir de crédible et approprié.

avatar kitetrip | 

Google espionne.
N’utilisez plus les produits Google.
Consommer c’est cautionner.
D’autres alternatives existent !

avatar alan1bangkok | 

@kitetrip

paranoïa aiguë ?

avatar bunam | 

@alan1bangkok

Non je pense qu'il a raison, j'aime bien aussi cette phrase : consommer c'est voter !
Par contre pour arriver à se passer de Google c'est une autre histoire. J'ai déjà essayé de changer plusieurs fois de moteur de recherche et ça ne fonctionne pas pour moi. Le monde occidental à besoin de sa dose de Google pour faire ses recherches.

avatar Paquito06 | 

@kitetrip

“Google espionne.
N’utilisez plus les produits Google.
Consommer c’est cautionner.
D’autres alternatives existent !”

Avant de consommer, faut que les utilisateurs s’achetent un cerveau. Ca me fait penser aux discussions privees de groupe sur WhatsApp indexees par Google. Ben ouais les gars, si vous postez pas les liens sur des sites referencés par Google, chiffrement ou pas, ca va pas rester privé longtemps. Y a bien encore deux-trois bourricots qui vont porter plainte contre Facebook et/ou Google a ce sujet z’allez voir ma p’tite dame.

avatar Nord | 

Il y a un pléonasme dans le titre.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR