L’administration Trump réfléchit à l’interdiction du chiffrement de bout en bout

Mickaël Bazoge |

Le président américain pourrait bien planter une nouvelle épine dans le pied d’Apple, après l’élargissement possible des taxes douanières sur la quasi-totalité des importations chinoises aux États-Unis. Selon Politico, la dernière réunion du Conseil de sécurité nationale, qui compte plusieurs responsables haut placés de l’administration Trump et des agences de renseignement, a évoqué la possibilité de mettre en place une législation interdisant le chiffrement de bout en bout des données.

Apple, qui s’est fait le champion de la confidentialité, a fini par imposer cette pratique à quasiment toute la Silicon Valley : Google et Facebook se sont notamment rangés derrière la Pomme, non sans arrière-pensées parfois (lire : La confidentialité, nouvelle promesse ténue de la Silicon Valley).

Le chiffrement ne permet à personne, autre que les destinataires, d’accéder aux conversations des messageries. Ce qui pose un problème aux forces de l’ordre, qui aimeraient bien fouiner dans ces données dans le cadre de leurs enquêtes. Début 2016, Apple avait tenu tête au FBI dans l’affaire de l’attaque terroriste de San Bernardino, le constructeur ayant obstinément refusé de mettre en place des portes dérobées.

Depuis, le respect de la vie privée et de la confidentialité des données est un véritable cheval de bataille pour Tim Cook et pour Apple, et même un argument de vente (lire : Apple est-elle hypocrite en matière de confidentialité ?). La réflexion du côté de la Maison Blanche est toujours en cours, aucune décision formelle n’ayant été prise suite à cette réunion.

avatar Lucas | 

...

avatar ilyes3333 | 

Personne ne sortira gagnant en affaiblissant le chiffrement de bout en bout. Si l’Administration américaine pourra mieux espionner ses concitoyens les autres gouvernements pourront faire de même pour ces mêmes citoyens et les leurs.

avatar Seize | 

@ilyes3333

Et ces mêmes puissances étrangères pourront ainsi mieux espionner les entreprises également. Poutine a dû lui lancer l’idée pour se foutre de sa gueule et Trump l’aura pris au premier degré.

avatar frankm | 

@Seize

J’adore. Merci

avatar iMax83 | 

Personne n’a pensé à interdire Trump?🤔

avatar letofzurichois | 

@iMax83

Oh que si ... Mais sans effet jusqu’ici 😉

avatar frankm | 

@iMax83

C’est vrai qu’il est indéchiffrable

avatar Moonwalker | 

C'est une vieille lubie des élites policières de Washington, de celles qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de la rue.

Curieusement lorsqu'on relis les débats au Congrès dans les années 90 sur ces questions, F.B.I., N.S.A. et C.I.A. ne s'inquiétaient pas des mesures de chiffrement. Je me souviens d'un directeur d'agence qui avait dit en commission que casser le chiffrement s'était leur travail et que la protection des données était plus importante. À croire qu'ils sont devenus plus cons entre temps.

D'ailleurs, inutile de le croire, James Comey l'a amplement démontré.

https://www.macg.co/aapl/2018/03/rapport-accablant-pour-le-fbi-dans-sa-g...

https://www.macg.co/aapl/2016/02/san-bernardino-apple-jette-le-trouble-s...

avatar man0 | 
avatar Berechit | 

Hoover qui revient après quelques années de sommeil ! Quelle horreur !

avatar fte | 

J’aimerais assez qu’on crypte Trump et qu’on jette la clé de cryptage.

avatar SyMich | 

Covfefe ?

avatar stefhort | 

@fte
Ahahaha si seulement !!!!

avatar Biking Dutch Man | 

Simple faire s’envoler la soucoupe d’Apple Park et la faire atterrir au Canada ou en Europe :)

avatar marc_os | 

« Selon Politico, la dernière réunion du Conseil de sécurité nationale, qui compte plusieurs responsables haut placés de l’administration Trump et des agences de renseignement, a évoqué la possibilité de mettre en place une dictature policière. »

avatar SyMich | 

Parce que bien sûr, si la loi interdit le chiffrement de bout en bout, les trafiquants et autres terroristes se dépêcheront de respecter la loi et supprimeront leurs messageries cryptées! 🤦‍♂️

avatar fousfous | 

@SyMich

Surtout qu'il n'y a pas besoin de cryptage de bout en bout pour communiquer sans se faire prendre.
Par exemple si j'utilise une note partagé ça va être dur de se faire repérer.

avatar SyMich | 

Je ne vois pas pourquoi... votre note partagée elle circule sur le réseau tout pareil!

avatar fousfous | 

@SyMich

Oui mais faut quand même aller chercher la, ça fait une quantité d'information à gérer assez importante, si de base t'es pas sous surveillance y a de grande chance de passer sous les radars.

avatar frankm | 

@fousfous

Ou modifier à plusieurs terroristes un brouillon mail dans gmail sans jamais envoyer de mail

avatar SyMich | 

Ça la NSA s'en moque. Google étant soumis au Patriot Act, ils ont potentiellement accès à tout ce qui n'est pas chiffré sur leurs serveurs et donc aux brouillons de mail même si ils ne sont jamais envoyés.

avatar pinkbOnO | 

@SyMich

Ça n'est pas pour traquer les criminels mais pour contrôler la population.
C'est une mesure totalitaire.

avatar YARK | 

Faut aussi voir qu'avec l'arrivée de la 5G, il sera très difficile d'intercepter une communication.
Alors, vous qui me lisez, je vous sais être d'honnêtes citoyens, mais au cas où l'on aurait à faire à des "malandrins" - si chers à Mickaël ;-) - on peut comprendre qu'il faille trouver d'autres pistes...

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/06/12/la-5g-provoque-un-ven...

Maintenant, je ne suis ni juriste, ni sociologue. C'est juste une remarque.

Pourvu que mon post ne soit pas intercepté par ce sale con de Trump...

avatar DareMac | 

Donald Trump aime semer le chaos. Et être au centre du chaos.

avatar Ensearque | 

Déjà que lorsqu'il y avait du chiffrage sur notre App il fallait obtenir la probation des services américains....

Pages

CONNEXION UTILISATEUR