Google : une enquête en Irlande pour vérifier sa conformité au RGPD

Stéphane Moussie |

L’équivalent irlandais de la CNIL a ouvert une enquête à l’encontre de Google pour contrôler son respect du RGPD.

L’enquête porte spécifiquement sur l’activité publicitaire du groupe. Elle est liée à une plainte de l’éditeur du navigateur Brave, qui accuse Google de violer le RGPD en partageant des données personnelles des internautes avec les entreprises participant à ses enchères publicitaires. Google a déclaré qu’il allait pleinement coopérer au dossier.

La commission de protection des données irlandaise a 51 enquêtes de grande envergure en cours, dont 17 portant sur des groupes technologiques, dont Apple, Twitter, LinkedIn et Facebook. En cas de violation de la loi, le régulateur peut infliger une amende allant jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise.

Source
Tags
avatar SyMich | 

Si les GAFA ne peuvent plus être tranquilles en Irlande, où va-t-on? 😳

avatar daxr1der | 

@SyMich

l’irlande fait partie de l’europe, ils n’ont pas d’exonération !

avatar oomu | 

Si les GAFA ne peuvent plus faire de l'argent tranquillement en Europe, où va-t'-on? 😳

avatar DG33 | 

@oomu

Ou va-t-on avec les GAFA ? 😳

avatar coucou | 

Google partagerait sa précieuse matière 1ière qui vaut des dizaines ou des centaines de milliards de $ et que tout le monde lui envie ?

Venant de brave... les gars qui utilisent les ordis de leurs utilisateurs pour miner de la crypto-monnaie et qui laissent webrtc activé par défaut...

avatar YARK | 

En voilà une bonne remarque...

Evitant au maximum, voire ignorant certains réseaux sociaux, ou les alimentant de données bidon, je ne me fais malgré tout pas trop d'illusions sur les BDD qui doivent être croisées et bien sûr récupérées. Dans un but de m'améliorer - quelque peu - peux-tu me dire ce qu'un quidam ignare comme mézigue doit désactiver ?
Merci d'avance pour tes précisions que je me ferais un plaisir de mettre en œuvre.

avatar coucou | 

@YARK

Fin 2018 il était toujours impossible de désactiver webrtc dans les navigateur basés sur chromium (ce qui inclut brave), au mieux on limite les possiblité de fuite avec des extensions et/ou un VPN qui inclut des modifications pour éviter la fuite. Mais c'est comme tout, c'est pas 100% sur que ça soit efficace proactivement au prochain exploit qui concerne webrtc.

Sinon on migre chez le renard panda roux de feu et on passe à false une ligne dans about:config pour désactiver webrtc et être à l'abris de cette techno. Qui a eu la mauvaise idée de permettre de faire fuité la véritable adresse ip même derrière un VPN...

adit: mince j'ai oublié de cliquer sur le bouton répondre :p

avatar YARK | 

J'ai ce machin qui est déjà par défaut en false :
media.webrtc.debug.multi_log

Tu rajoutes
media.webrtc.debug.multi_log_file en false ?

J'en ai pas trouvé d'autres...

CONNEXION UTILISATEUR