Scout, le robot autonome d'Amazon, est toujours prêt à livrer

Mickaël Bazoge |

Amazon s’intéresse aux systèmes de conduite autonome, mais pas pour les voitures. À compter d’aujourd’hui, les clients du comté de Snohomish, dans l’État de Washington, pourront récupérer leurs colis Amazon livrés par — il faut en convenir — un adorable robot à six roues complètement autonome. Le géant du commerce en ligne a déployé ici une petite flotte de six robots « Scout », carburant à l’électricité. La livraison (qui peut être aussi assurée par un transporteur traditionnel de chair et de sang si les robots sont trop occupés) est gratuite pour les membres Prime.

Alors qu’un robot n’a besoin ni de manger, ni de se reposer (ni de salaires, au passage), Amazon limite les livraisons par Scout du lundi au vendredi, pendant la journée. C’est que pour débuter, les robots seront suivis par un employé d’Amazon histoire de vérifier que tout se passe bien. Amazon assure que le logiciel de Scout peut éviter les animaux, enfants, piétons et autres obstacles sur sa route.

Ces robots n’ont pas vocation à remplacer les livraisons longue distance ; en revanche, ils pourront se montrer utiles pour les livraisons du « dernier kilomètre », directement aux clients. Dans le même ordre d’idée, Amazon travaille toujours sur ses drones de livraison Prime Air, qui remplissent plus ou moins la même fonction (lire : Amazon crée un centre de recherche français pour ses drones de livraison).

Tags
avatar pagaupa | 

Pas près d’être opérationnel à Paris. Je le vois mal monter 5 étages!

avatar moua | 

@pagaupa

Pourtant il y a bien un Franprix dans le 15eme qui test une solution similaire.
C’est livré au pas de l’immeuble mais c’est déjà ça.

100% autonome mais pour les besoins du test il y a un employé quelques mètres derrière (en observateur)

avatar oomu | 

Pas très opérationnel dans mon quartier:

je le vois mal passer par la route souterraine, prendre les coursives de livraison, appeler le monte charge, passer par les étroits couloirs et enfin atteindre le point de livraison de l'immeuble.

Et livre-t'il à Ghisoni ? y a pas fréquemment de vaches sur la route.

-
Dans ce genre d'article, j'ai toujours l'impression de lire l'histoire d'une banlieue Tim Burtonnienne en Californie. Ce lieu merveilleux où on meurt en couleur pastel.

avatar Phiphi | 

@pagaupa

Et puis les trottoirs, c’est déjà parfois difficile pour le bipède qui pousse un caddie, une poussette, ou handicapé dans une chaise roulante, alors le machin truc autonome il a du pain sur la planche.
Et sur les passages cloutés il compte comme un piéton ou comme un véhicule pour le code de la route ? Il sait signer un constat le bidule chose ?

avatar Jymini | 

Je te vois bien descendre les 5 étages par contre

avatar macbook60 | 

@Jymini

Lol

avatar CRL51 | 

Ils vont finir ouvert au pied de biche par des malandrins non ?

avatar Yohan974 | 

@CRL51

J’ai malheureusement pensé à la même chose

avatar John McClane | 

@CRL51

C’est clair que ça donne envie de shooter dedans comme dans un ballon, juste pour le plaisir ! Et comme on est aux States, peut-être même qu’ils se prendront quelques balles de fusil !

avatar Rictusi | 

Vrai génie et contributeur de l'humanité repéré !

avatar Phiphi | 

@CRL51

J’y pensais aussi.

avatar lulubotine | 

Jeff doit économiser sur les frais de personnel. Son divorce pique ...

avatar Biking Dutch Man | 

Super lorsque chaque compagnie encombrera les trottoirs avec ses jouets! Déjà qu’avec la libéralisation de la poste au Pays Bas il y a une ronde sans fin de camionnettes (DPD, DHL, PostNL, UPS, ...)

avatar marenostrum | 

ça ne sera jamais généralisé. mais la bas y en a des villes calmes sans voleurs et sans trafique. on ne peut pas l'imaginer nous. un étranger ne peut même pas rentrer dans ces petites villes ou quartiers calmes. il est arrêté direct. y en avait une histoire de mort, y a pas longtemps (un gardien volontaire avait tué un jeune black juste parce que il a douté). dans ces villes ils sont tous gardiens et armés et ils ont un seul policier, le shérif. (un gars plus haut parle de pied de biche et de voleurs)

par conséquent je comprends pas l'intérêt de la news pour nous. ils vont jamais les appliquer ici, ces trucs. la pays est pas le même.

avatar oomu | 

les USA sont aussi coutumiers de faits divers de vandalisme et de tirs sur drones. Donc bof. Sherif ou pas Sherif, Gendarme de st tropez ou pas Gendarme de st tropez.

avatar nicoplanet | 

@Biking Dutch Man

Déjà avec les trottinettes électriques en location c’est un vrai carnage.... qu’est ce que ça va être. L’espace vital dédié au piéton va souffrir !

avatar marenostrum | 

il suffira le premier accident grave et l'histoire des trottinettes sera l'ancienne.

avatar chtiblues | 

Les chats vont être content de pouvoir satisfaire d'avantage leur curiosité et de s'approprier ces robots pour des petits voyage penard sur leur territoire.

avatar Nord | 

C’est bien joli les vidéos dans les villages suburbains vide de monde et sans criminalité mais j’aimerais bien le voir éviter un enfant, un chien, un couple ou une poussette alors qu’il fait pratiquement la taille du trottoir sans en tomber ou devoir rouler sur la pelouse.
Je suis pour les robots qui remplacent les travaux pénibles, ingrats ou répétitifs. Je n’arrive pas vraiment à me convaincre que celui-ci fait partie d’une de ces catégories; en tout cas, il n’a pas assez de place pour des objets lourds et volumineux où son intérêt serait beaucoup plus favorable à mes yeux, pour aider le machiniste humain à livrer un colis lourd. Là, ce que je vois plutôt, c’est le résultat de notre société du tout « tout de suite », ou « au plus vite », avec un livreur qui peut donner à trois ou quatre robots la tâche du « dernier kilomètre » pour gagner une heure de trajet (ou à la compagnie d’économiser un chauffeur de plus, à choix).
Il faudrait utiliser ce genre de robot dans des endroits où l’accès est difficile comme les maisons ou appartements isolés, en montagnes (drones) ou dans des endroits reculés où le trajet joue un rôle niveau non pas niveau du temps mais du kilométrage et donc de la fatigue. Il y aurait une vraie valeur ajoutée.
Je serais plus compréhensif si ce genre de robots servaient à tester ces futurs services beaucoup plus utiles à mes yeux que ça, mais je doute que ce soit le cas. C’est plutôt dans l’optique d’économiser sur le salaire de livreurs humains, alors que la compagnie brasse des milliards. Et on est tellement idiots collectivement qu’on trouve ça génial. Je regrette le temps où le facteur avait le temps pour une tasse de café.
Oui, l’innovation au service de l’humain est génial, mais pas à son détriment. Le livreur y perd, le destinataire n’y gagne rien, la compagnie gagne tout. Ce n’est pas un service, c’est une nuisance. Un faux service déguisé, tandis qu’une voiture autonome est un vrai plus pour ceux qui doivent se rendre de toute façon à leur travail tous les jours ou pour l’autonomie des aveugles et handicapés.

avatar oomu | 

disons que ces machines et articles paraissent vains.

avatar Anthony CORNEVIN | 

Arrêtez un peu de grogner... effectivement tout est loin d’être parfait. Oui ça fonctionne uniquement dans ces petits quartiers paisibles mais au moins on progresse ! Quand on a inventé la voiture on n’a pas fait une tesla tout de suite...

Tester est le sens de l’innovation aujourd’hui !

avatar oomu | 

on a besoin de robots livreurs dans les petits quartiers paisibles ?

on progresse en quoi ? En roulement et moteur électrique ?

-
"Quand on a inventé la voiture on n’a pas fait une tesla tout de suite..."

ben figurez vous que si. La voiture électrique fut très rapidement tenté ( y a même un petit rappel récemment).

et l'industrie automobile s'est très vite développé. Beaucoup plus vite que les tentatives de faire du robot non syndiqué.

-
La Grogne est l'élément constitutif du Oomu. C'est aussi un droit constitutionnel Français ! Et y a pas plus HYPER-français que le Oomu.

avatar flux_capacitor | 

@oomu
D'ailleurs oomu, la 1re voiture électrique à dépasser les 100 km/h (en 1899 !!!) s'appelait la Jamais-Contente ;-)

avatar Pierre H | 

Ca va dans le sens ultime de la société américaine, et par extension occidentale : coupez les connexions entre les gens. Avant tu connaissais le staff de ton magasin, puis ca a été la caissière pas souriante, puis les caisses automatiques, et maintenant même pour la livraison tu n'as plus à dire bonjour au livreur.
Diviser pour mieux régner... ok mais là c'est diviser jusqu'à la personne. C'est chouette le monde qu'on fabrique, avec notre consentement et sous nos applaudissements.

avatar oomu | 

Qu'appelez vous la société Américaine ?
Le Texas ? Le Wisconsin ? La réserve indienne du Dakota ou l'Etat de Washington ? A moins que vous vouliez dire les Andes et l'Ontario ?

Qu'appelez vous "occidentale" ? La France, La Pologne ? le Japon, Andorre et la Russie ?

-
" coupez les connexions entre les gens "

Mouais... certes on a des milliards de clichés sur la Chine par exemple. Mais selon les gigantesques régions du coin, non on ne peut pas dire que les gens soient si "connectés" que ça. L'individualisme catégorie "rien vu, pas pris" y est banal.

Je n'ai jamais connu le "staffouf" du magasin où j'allais (parce que.. lol, même dans un village Corse j'en avais rien à foutre, filez moi mon numéro de TILT et un super picsou géant), et les caissières ont toujours été souriante.

Sauf une, cet été, en Corse encore une fois, et que j'en ai fait la remarque. Certes, garde-chiourne de robots-caissiers, ça doit être l'anti-chambre du Néant, mais c'est pas ma faute moi ! J'avais dit de développer une société du Logiciel Libre ! :)

mais revenons sur l'Orienccident. Le Japon en tête, mais Asie aussi cherche à développer les machines, face à des défis démographiques important.
Le Japon a une vaste culture du "service", pourtant c'est le pays le plus obsédé par fournir des robots pour le quotidien.

Est-ce par lubie d'atomisation de l'individu ? ce n'est pas aussi simple et les clichés éculés sur l'Occident, L'Orient, le Norient et le Sudent n'aident pas à comprendre le monde.

"Diviser pour mieux régner... ok mais là c'est diviser jusqu'à la personne"

Nous pouvons plutôt parler d'atomisation de la personne. Réduite à une non-personne aux incompétences non définies, elle n'a plus de pouvoir de nuisance ni de prétention salariale à défendre.
Il en va de même pour le robot, soit-disant conçu en interne par une société non-transparente plutôt qu'opaque. (la société ne cache rien : elle dit rien d'utile permettant de valoriser les gens).

-
Il n'y a aucune différence du nord au sud de la planète, et cela par quelque soit la diagonale que vous prenez. Vous trouverez ,vis à vis des même sphères d'activités (ici le travail et les entreprises) les même pressions et les même méthodes: ça s'exporte très bien et toute culture y est perméable.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR