L’Australie affaiblit la sécurité des données

Mickaël Bazoge |

La sécurité et la confidentialité des données sont en péril en Australie, où le Parlement a voté en faveur d’une loi sur l’accès aux données chiffrées. Le texte est présenté par le législateur comme indispensable pour la sécurité nationale, et comme un outil « vital » pour les forces de l’ordre dans leur lutte contre le terrorisme.

Le gouvernement australien a insisté sur le fait que la loi n’exige pas l’installation de portes dérobées dans les services de messagerie et de communication. Dans les faits, la loi Assistance and Access permet aux policiers, à la justice et à plusieurs agences de sécurité d’obtenir l’assistance technique « volontaire » des constructeurs et des éditeurs.

Parmi les cas décrits dans le texte, on en trouve tout de même un qui pourrait jeter les bases de la création de portes dérobées : un juge peut ainsi demander à une entreprise de « concevoir de nouvelles capacités » pour déchiffrer des communications. La loi intègre tout de même un garde-fou : cette demande de la justice ne peut inclure de système « retirant une protection électronique, comme le chiffrement ».

Tout cela est donc sujet à interprétation et annonce de nouvelles empoignades entre les constructeurs et le gouvernement australien. Dans une déclaration, le lobby DIGI, qui compte en son sein Facebook, Amazon, Google et d’autres, regrette que ce texte mette en danger la sécurité des applications et des systèmes utilisés par des millions d’Australiens chaque jour.

Apple n’est pas membre de DIGI, mais a eu l’occasion de s’exprimer durant l’élaboration de la loi : « Il serait malheureux d’affaiblir la sécurité pour des millions de clients respectueux de la loi pour enquêter sur les quelques personnes qui représentent une menace ». Le constructeur californien dénonçait également un projet « dangereusement ambigu ».

L’Australie fait partie de l’alliance pour la surveillance et la sécurité Five Eyes, qui compte dans ses rangs les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Ce texte pourrait servir de base à des projets de loi similaires dans ces pays…

avatar IPICH | 

Tim Cook rigole

avatar iZolmax | 

Que ceux qui ont des choses à cacher s’en inquiète.

avatar deltiox | 

@iZolmax

Vous n’avez rien à cacher pour le moment
Mais si je suis élu et que je décide que tous ceux qui boutonnent leur polo jusqu’en haut doivent aller en prison
Malheur à ceux dont j’aurais déjà stocké les profils

Ce n’est pas sain la transparence absolue sur toute la vie privée de tout le monde

Ce n’est pas parce qu’il n’y a rien à cacher (pour le moment) qu’il y a tout à voir et à numériser

avatar Tomtomrider | 

@deltiox

Ce n’est pas déjà interdit de boutonner son polo jusqu’en haut ??? 😱

avatar Bigdidou | 

@iZolmax

Un petit cadeau de Noel au hackers du monde entier.

avatar XiliX | 

@iZolmax

Je n’ai rien à cacher, mais je n’ai pas envie qu’on vienne fouiller chez moi.
C’est pour ça que je ferme systématiquement chez moi à clef. Que je sois chez moi ou pas.

avatar brunnno | 

@iZolmax

Donne nous accès à ta webcam... 🤗

avatar en ballade | 

@iZolmax

🤔🤔😳😳🤪🤪

avatar icecubee5 | 

Que la démocratie s’en inquiète.

avatar Raynaud Kévin | 

C’est bien, nous ici c’est le président qui nous affaiblit 🤨

avatar jackhal | 

Heureusement, on a encore de beaux restes qui nous permettent d'acheter des produits chinois fabriqués par des gens qui font allègrement 60 heures dans la semaine et dorment à l'usine, du chocolat fait avec des fèves ramassées par des enfants esclaves, des fringues produites au Bengladesh dans des conditions lamentables et pour un salaire de misère...

avatar gela | 

@jackhal

Et nos armes. Heureusement que des états en achètent encore.

avatar Lapin85 | 

Tiens encore un gilet jaune !

avatar sensass | 

Les États Unis ont sûrement du mettre la pression sur l’Australie pour voter cette loi afin qu’elle ouvre la voie du déchiffrement...

avatar OAuthentic | 

oauthentic.com est une réponse parmi d'autres à ce fléau : Des données réellement privées gérées par un service Zero Knowledge.

avatar Powerdom | 

@OAuthentic

Mais dans mon iPhone mes mots de passe sont déjà enfermés à double tour...

avatar OAuthentic | 

Peut-être, mais le monde ne se limite pas aux seuls mots de passe et à l'écosystème Apple.

avatar coucou | 

Ils pourraient arrêter de fournir officiellement du software à l'australie en représaille.

Comme ça ils n'ont pas a répondre à quoi ce que soit puisqu'ils excluent de base tout lien avec ce pays et que tout ce qui pourrait s'y trouver n'a pas été mis à disposition par les éditeurs, mais par des vilains pirates qui ne respectent pas les conditions de vente/d'utilisation des éditeurs.

Yaurait ptête même moyen d'attaquer en justice l'Australie pour piratage massif, vu qu'ya peut de chance que le gouvernement Australien foute tout à la poubelle si les éditeurs jouent le jeu de ce pays dangereux pour le reste de la planète. :)

CONNEXION UTILISATEUR