Obsolescence programmée : une note de durée de vie pour les produits électroniques

Mickaël Bazoge |

Demain, les produits électroniques et électroménagers pourraient afficher une note sur leur durée de vie, à l'instar des « étiquettes énergie » que l'on trouve déjà sur les produits blancs. Brune Poirson, la secrétaire d'Etat à la transition écologique et solidaire, a détaillé ce dispositif en réflexion au gouvernement : « On prendra en compte 10 mesures pour mettre une note au produit comme véritable indication », a-t-elle expliqué en visite dans une entreprise de recyclage.

La Secrétaire d'État estime que les consommateurs, qui vont aujourd'hui acheter les produits les moins chers, pourront « investir plus pour un produit qui durerait plus longtemps ». Parmi les critères qui seraient retenus pour établir cette « note », la robustesse de l'appareil ou encore sa « réparabilité », l'objectif étant d'allonger la durée de vie des produits et « lutter contre une double aberration, écologique et économique ». L'obsolescence programmée, devenue un délit (passible de deux ans de prison et 300 000 euros d'amende), est visée. Apple est d'ailleurs sous le coup d'une enquête de la DGCCRF sur le sujet.

Cet indice « durée de vie » prendrait la forme d'une note de 1 à 10. Ce sont les marques qui seront invitées à noter leurs produits, sur la base du volontariat jusqu'au 1er janvier 2020. Ensuite, le dispositif deviendra obligatoire, selon des modalités qui restent à définir. Il faudra aussi convaincre la Commission européenne, qui a son mot à dire dans ce domaine.

Une « étiquette énergie ».

« 60% des ménages qui ont un appareil cassé ne le font pas réparer si le coût de la réparation est trop coûteuse. Et c'est une forme de gaspillage », indique Brune Poirson. Le gouvernement envisage donc la mise en place d'une TVA à taux réduit pour les artisans réparateurs. Ces mesures s'inscrivent dans le cadre de la feuille de route de l'économie circulaire, actuellement en consultation avant que les premières dispositions ne soient révélées le mois prochain.

avatar armandgz123 | 

@pagaupa

Malheureusement... je me sert toujours de mon iPhone 4 sous iOS 5 quand même ? il est bien plus agréable que mon 6s plus sous iOS 11 bridé par une batterie défaillante

avatar pagaupa | 

@armandgz123

Apple a vendu son âme aux actionnaires...

avatar AppleDomoAdepte | 

@armandgz123

« Malheureusement... je me sert toujours de mon iPhone 4 sous iOS 5 quand même ? il est bien plus agréable que mon 6s plus sous iOS 11 bridé par une batterie défaillante »

Tu es donc en train de dire qu’Apple ne pratique pas d’obsolescence programmée.

Le produit que tu as acheté, ton iPhone 4, continue de fonctionner comme prévu avec les app de l’époque.

Le fait de faire la course pour un nouvel iPhone, c’est du marketing pur et dur mais pas une politique d’obsolescence programmée.

avatar armandgz123 | 

@AppleDomoAdepte

C’est de l’obsolescence programmée puisque mon iPhone 4 fonctionne parfaitement sur cette version, mais Apple empêche de mettre l’iPhone sur cette version. Pour mon 6s plus, j’ai raté le moment et je dois subir iOS 11 !

avatar AppleDomoAdepte | 

@armandgz123

Bien sûr que non. Pour reprendre l’exemple d’une machine à laver, si la génération d’après est plus performante, ce ne retire rien au qualité de ta machine que tu as acheté précédemment.

Quand des smartphones deviennent plus performants, les app suivent et les os aussi mais ça n’a rien d’une obsolescence programmée

avatar marenostrum | 

sauf que le résultat est le même, ça entraine tout le monde vers avant, pour en gagner rien. les gens n'en ont pas besoin de plus.

avatar AppleDomoAdepte | 

@marenostrum

Sauf que dans un cas, le moteur c’est la volonté de toujours avoir mieux et que dans l’autre cas, c’est plus une tromperie

avatar pagaupa | 

@AppleDomoAdepte

D'où la notion de durée de vie...
Et là on va bien voir le résultat.
Certains appareils risquent d'avoir une très belle mauvaise note.

avatar pommedor | 

@AppleDomoAdepte

Et tu fais comment quand pour un simple navigateur qui ne prend pas en charge un protocol (tls 1.3 par exemple) tu ne peux pas accéder à un site de vente ou ta banque parce qu'apple t'empêche de faire une mise à jour que le dévelopeur est pret à fournit si on lui en laissait la possibilité ?

Ou pour simplement trainer sur le web en ayant une version à jour du navigateur et non ouverte au 98 failles sortie depuis qu'apple n'offre plus aucuns support à un logiciel des plus utilisé. T'as le choix, ou tu prend le risque de tomber sur une page ou une pub piéger ou tu te sers plus jamais de ton navigateur.

Ca a l'air facile comme choix, reste juste à trouver un forfait "illimité" mais sans data pour pas payer pour un service dont les risques sont connues. :)

Ou un éditeur de jeu en ligne qui te coupes l'accès à ses serveurs parce qu'il a décider de n'offrir l'accès qu'à ceux possédant une version de l'OS supporté par apple ?

T'achètes ton jeu, une semaine après apple annonce que ton iphone est obsolète et qu'ya plus aucunes màj à venir pour ios. L'éditeur met à jour son jeu et rend cette màj obligatoire, sinon aucun accès quelques que soit la version d'ios, avec la feature qui limite l'accès aux versions d'ios non-obsolètes. Résultat toi on te fermes la porte et on te dis adieux dans la foulée parce qu'on te laisse aucunes alternatives.

Et de smartphones ton appareil devient un simple téléphone de - en - intelligent. Génial, non ?

J'prend l'exemple d'un jeu mais ça pourrait être un service de streaming audio ou vidéo ;)

Rien à voir avec l'évolution du smartphone et de son surplus de puissance dans ces cas. C'est vrai que ça doit être difficile, avant de déclarer le produit obsolète, de lui offrir une mise à jour qui débloque l'installation de logiciels depuis des sources inconnues, façon android, n'est-ce-pas ? ^^

avatar AppleDomoAdepte | 

@pommedor

D’un autre côté, j’utilise toujours un iPad édition 0.
Bien sûr, plein de choses lui sont interdites mais on ne peut pas en même temps espérer de nouvelles prouesses technologiques et demander à ce que des équipements qui en sont écartés puissent les faire tourner.

L’exemple que tu donnes est concret mais me semble HS car le fabricant Apple ou Samsung ne peuvent pas anticiper de quoi demain sera fait

avatar pagaupa | 

@armandgz123

Eh oui! Si je n'avais pas laché mon 3gs dans un chiotte je l'aurais encore.
Je l'ai séché, déxoxydé. Il se rallumes mais j'ai du mal rebrancher la nappe du tactile...
Mais en m'y plongeant un peu plus, je suis sûr qu'il refonctionnerait

avatar en ballade | 

@i'mMaC

Tu connais des arrêts intempestifs sur smartphone androïd? Pas besoin de programme pour diminuer la fréquence cpu

avatar huexley | 

Mais j'attends beaucoup plus du "Right to Repair" aux US.

avatar alfatech | 

Donc les lampes à led incorporé vont avoir un beau zéro.

avatar byte_order | 

ca passera jamais de toute façon.

toute ou presque toute la croissance en occident repose sur l'économie du gâchis.
si les consommateurs peuvent à nouveau garder leur frigo 20 ans, leur machine à lavée 10 ans, leur aspirateur 10 ans, leur four, leur plaque à induction, leur tv, leur voiture 15 ans, évidement leur smartphone 7 ans, leurs chaussures plus de 4 mois etc, cela représente un manque à gagner colossal, qui ne sera nullement compensé par la croissance d'une filière de réparation.

Les actionnaires propriétaires de l'industrie manufacturière mondiale sont habitués depuis des disaines d'années à des recettes directement issues d'un cycle de renouvellement par le client nettement plus court (on va dire "optimisé", tiens, c'est dans l'air du temps ça...).

Ils ne vont pas lâcher ça, jamais. Ils n'auront juste qu'à dire "on va devoir fermer telle et telle usine dans votre beau pays parce que bon, on gagne plus assez d'argent avec cette réglementation, légitime, hein, l'écologie est au coeur des préoccupations de notre entreprise qui est leader en matière de blablablagreenwashinghabituel, mais contraire à nos intérêts d'investisseurs.".

Ou simplement brandir le CETA/ACTA déguisé et en appeler au tribunal arbitral contre un état, histoire de lui rappeler qui dirige le monde...

avatar webHAL1 | 

@byte_order
« ca passera jamais de toute façon. Tout ou presque toute la croissance en occident repose sur l'économie du gâchis.
si les consommateurs peuvent à nouveau garder leur frigo 20 ans, leur machine à lavée 10 ans, leur aspirateur 10 ans, leur four, leur plaque à induction, leur tv, leur voiture 15 ans, évidement leur smartphone 7 ans, leurs chaussures plus de 4 mois etc, cela représente un manque à gagner colossal, qui ne sera nullement compensé par la croissance d'une filière de réparation. »

Je ne suis pas loin de penser exactement la même chose. C'est malheureux, mais je doute qu'on arrive à inverser la tendance avant que la planète ne soit devenue presque invivable.
On voit aussi que la consommation, dans tous les domaines, n'a jamais été aussi effrénée. Entre les produits que les gens achètent pour remplacer un objet abîmé ou hors d'usage et ceux sur lesquels ils craquent "parce que ce n'était pas cher et que j'en avais envie", on ne va clairement pas dans la bonne direction... :-(

Cordialement,

HAL1

avatar pat3 | 

@byte_order

Tu l’as dit mieux que je n’aurais pu le faire.

avatar Ricobtz | 

Ah, tiens, le mythe de l'obsolescence programmée, y avait longtemps. L'Etat providence qui va nous dire quelles sont les durées de vie idéales des objets, sans tenir compte de l'usage des divers utilisateurs, oscillant entre le bourrin, le maladroit, le distrait, le maniaque et le soigneux.
Qui aura envie de garder sa machine à laver 20 ans en bouffant 3 fois plus d'électricité et d'eau que celles de maintenant ?
Quel hypocrite osera garder sa télé 25 ans pour échapper aux écrans plats 4k, alors qu'a chaque Coupe du Monde ou d'Euro les ventes explosent, soit tous les 2 ans seulement.
Qu'on laisse le choix de réparer et d'accéder aux pièces d'origine ok, en étant vigilant et en encadrant ce marché (contrefaçons, escrocs...).
Qu'on accuse de tous les maux les constructeurs, non, c'est malhonnête. Ils investissent, développent pour vendre, nous attirer, oui, ce ne sont pas des philanthropes, ils sont là pour gagner de l'argent. Quel intérêt de faire des objets qui tombent en panne rapidement ? Aucune entreprise ne vivrait 3 ans avec ce business model. C'est vendeur un objet qui prend feu ou qui dure 2 ans ?

avatar Clément34000 | 

@Ricobtz

Il y a de l’idée dans ce que tu dis mais il y a aussi des choses que tu ne sais pas je pense sans être vexant. Les entreprises ont tout intérêt à donner des durées de vie à leur produits pour que la société de consommation ne freine jamais et donc vendre à un certain rythme. Je peux te donner quelques exemples si tu veux.
Une machine à laver compte le nombre de tour que fait le moteur pour qu’un beau jour, il claque quand ce n’est pas l’électronique qui grille, en général, durée de vie donnée pour 6-7 ans
Un écran plat dispose de condensateur qui gonfle par la chaleur avec l’utilisation, ce qui équivaut à un certain nombre d’heure :/
Une imprimante compte le nombre de cycle jusqu’à ne plus vouloir fonctionner tout bêtement. Ses cartouches se vident (même sans que tu les utilises) dans une éponge soit disante présente pour éviter que la tête d’impression ne sèche.
Les ampoules ont aussi une durée de vie quelque soit le modèle.
Tout ceci est prouvé par des labos et quelque fois médiatisé

C’est triste

avatar Ricobtz | 

@Clément34000

Ah mais j’ai jamais dit le contraire. Je dis juste que l’obsolescence programmée est une théorie binaire ou le constructeur est un vilain méchant et le consommateur un bisounours. Il n’y a aucune nuance.
Tes exemples sont des consommables et il faut cesser cette pratique c’est vrai mais ils n’engagent pas (forcément) la durée de vie de la machine par elle-même.
L’obsolescence programmée veut réglementer l’usure des choses, unilatéralement, selon des lois de la physique et des valeurs qui m’échappent, aucune n’étant viable économiquement. Comme ça a été prouvé par tous les économistes.
Aucune de mes télés n’est jamais tombée en panne et peut-être qu’aujourd’hui j’aurais encore mon vieux cube 4/3 mais comme les autres... pas envie... :)

avatar Clément34000 | 

C’est un boulot énorme mais il faudrait dès le départ un organisme indépendant. Mais je doute sur le bien-fondé de cette idée... par rapport à la consommation. Prolonger la durée de vie des produits est forcement une très bonne chose mais les fabricants vont devoir revoir leur production à la baisse puisqu’on renouvèlera moins... avec des licenciements à la pelle :/

avatar kman | 

Certains fabricants sur d’électroménager ont bâti leur business model là dessus : les laves linge, sèche-linge, lave-vaisselle Miele valent entre 800 et 1500 €, mais ils durent 10 ans sans problème. Je crois que celui de mes parents date des années 95, consomme 7 lites par lavage (une révolution à l’époque). Ils sont (assez) facilement réparables, en plus on trouve des pièces détachées assez facilement, pour peu qu’on soit un peu bricoleur...

avatar scanmb | 

Parlons du pain; peut-on parler d’obsolescence programmée pour les baguettes qui deviennent rapidement « caoutchouteuses » ? Durcissent de plus en plus vite ?

avatar scanmb | 

J’oubliais:
Être obligé de démonter une aile de voiture pour changer une ampoule ?

avatar Zerwal | 

Allez pas qu’il disait en France on a des idées mais pas de pétrole.
Dommage pour le pétrole

Pages

CONNEXION UTILISATEUR