Fermer le menu
 

Broadcom pourrait bien s'offrir Qualcomm

Mickaël Bazoge | | 19:49 |  28

Les gros soucis que rencontre Qualcomm représentent une opportunité pour Broadcom, qui voit dans son rival une proie intéressante. Selon Bloomberg, Broadcom explore la possibilité d'acheter Qualcomm, dans ce qui serait l'acquisition la plus importante dans l'histoire des fabricants de circuits intégrés.

Cliquer pour agrandir

Et pour cause : la valorisation boursière de Qualcomm se monte à 92 milliards de dollars… Cet achat se ferait quasiment d'égal à égal, au niveau des valorisations s'entend, car Broadcom « pèse » 107 milliards.

La direction de Broadcom serait en discussion avec ses conseillers pour envisager l'éventualité d'un deal avec Qualcomm. Rien ne garantit que quoi que ce soit aboutisse, mais visiblement l'idée est dans l'air.

Les fusions/acquisitions de grande ampleur sont le lot commun dans le petit monde des composants. Qualcomm s'est ainsi emparé de NXP Semiconductors pour la modique somme de 47 milliards de dollars (une emplette qui doit encore recevoir le feu vert du régulateur européen). Quant à Broadcom, c'est le fruit de l'acquisition par Avago Technologies de… Broadcom, en 2016, pour la bagatelle de 37 milliards.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


28 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar watatzor 03/11/2017 - 19:52 via iGeneration pour iOS

Apple risque d’avoir du fil à retordre avec ces fusions-acquisitions !
La guerre est vraiment rude dans le secteur !

avatar Maverick73 03/11/2017 - 20:01 via iGeneration pour iOS

@watatzor

Pourquoi ?

avatar Ginger bread 03/11/2017 - 22:04 via iGeneration pour iOS

@watatzor

Pourquoi? Ils ne font pas appel à Intel pour leur composant?



avatar 1515julian 03/11/2017 - 22:27 via iGeneration pour iOS

@Ginger bread

Certains composant venait de chez Intel mais pas que.. plus du côté de chez Broadcom en tous cas

avatar C1rc3@0rc 03/11/2017 - 23:22

@Ginger bread

Apple a essayé de se fournir chez Intel pour equiper une partie de la precedente generation d'iPhone de puce reseau: elles sont tellement mauvaises qu'Apple a du dégrader artificiellement les performances des appareils beneficiant des puces Qualcomm histoire de ne pas devoir echanger tous les iPhone a puce Intel a la suite de class actions...

Apres, une fusion de Broadcom et Qualcomm, pourquoi pas ils sont concurrents mais aussi complementaires disposent d'un tres haut niveau en ingenierie, ont des marchés complementaires, et ce sont deux boites californiennes.

Il va se poser tout de meme 2 ptoblemes:
- la masse de brevets fusionnées va creer une situation dominante de facto
- Broadcom est tres impliqué dans le libre et l'opensource

Donc cette fusion va poser des problemes multiples et a beaucoup de monde.

Il y a plus de probabilité de voir une societe asiatique acquérir Qualcomm en fait... Mais de toute façon, Qualcomme va tres bien et reste en position de force sur le marché (c'est d'ailleurs ce qui lui est reproché), donc pourquoi Qualcomm irait se fusionner avec un autre?

Reste une possibilité, tres effraysante il est vrai, c'est qu'Intel se lance dans l'acquisition, avec une OPA hostile.
Ce serait tres logique, car Qualcomm lui ouvrirai alors d'un coup une enorme place dans le marché qu'Intel tente depuis plus de 10 ans de concquerir par tous les moyens: le mobile!!!
Car apres avoir echoué avec ses x86 déficients conçus pour les mobile (Atom, Core-M), ses puce telecom indigentes, et les milliards investis pour acheter des PDM, Intel deviendrait alors proprietaire du principal equipementier autant en terme de SoC (Snapdragon) que de puce telecom...

avatar totoguile 05/11/2017 - 08:38 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Broadcom est une société asiatique maintenant puisque le siège social est à Singapore.

Ton avis rejoins en partie un article d’eetime : https://www.eetimes.com/author.asp?section_id=36&doc_id=1332555&page_num...

avatar je-deteste-android- 03/11/2017 - 20:16 via iGeneration pour iOS

Je déteste Qualcomm, je prie pour que cette entreprise fasse faillite !!!!! 😡😡😡😡

avatar Mamdadou 03/11/2017 - 20:31 (edité)

Cette entreprise n'a aucune raison de faire faillite. En plus d'ici peux elle sera l'un des grands acteurs de Windows sous ARM, donc il est fort probable qu'Apple s'inspire de cette société pour ARMAC OS ...

avatar C1rc3@0rc 03/11/2017 - 23:28

«il est fort probable qu'Apple s'inspire de cette société pour ARMAC OS»

Hein? Tu sors ça d'ou?
Les PC ARM sous Windows vont tourner avec des ARM Snapdragon 835, qui a priori sont les memes que pour les smartphone et tablette. Cette puce est tres differente de celle d'Apple et les approches sont tout aussi differentes et depuis longtemps.

Si Apple passe aux Mac ARM, ce sera avec des Ax. Apple est aujourd'hui le leader en terme de conception de processeur ARM, et le probleme d'un Mac ARM c'est pas le processeur, c'est d'avoir une equipe dediée au Mac qui convoive une CM autour de l'Ax et d'avoir une equipe dediée a Mac OS qui adapter l'OS pour tourner sur ARM... Donc c'est pas une probleme technologique chez Apple, c'est un probleme politique et de ressources humaines...

avatar Mamdadou 03/11/2017 - 23:42 (edité)

Ce que je voulais dire c'est qu'il y a de grandes chances que les PC Wi'dows sous ARM embarque de la 4G, et probablement qu'Apple fera de même.

avatar XiliX 04/11/2017 - 11:52 via iGeneration pour iOS

@Mamdadou

"il est fort probable qu'Apple s'inspire de cette société pour ARMAC OS ..."

Pourquoi s’inspirer ? Parce que tu penses qu’il n’existe pas déjà une version d’OS X pour ARM ? Et des portables ARM ?

La question est « quel est l’interêt ? »
Car dans ce cas il faut réadapter les applications pour Arm. Tu vas me dire qu’il suffit de recompiler. Non pas aussi simple si tu veux avoir des applications optimisées. Ça va pour la phase de transition. Apple peut aussi ressortir « Rosetta », mais à l’époque c’était pour migrer « intégralement » vers les processeurs Intel. Or là ton idée est de faire cohabiter deux processeurs.
Perso je ne crois pas du tout sur la rentabilité de l’opération.

Aujourd’hui la cohabitation Arm/Intel fonctionne car les deux familles de produits sont bien distincts.

avatar Mamdadou 04/11/2017 - 12:04

Alors ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. Premièrement, on sait qu'Apple travaille sur un autre professeur ARM. Ensuite, 2018 marquera les dix ans du Macbook Air et je pense que ça sera le meilleur Mac pour montrer les possibilités qu'offre macOS sous ARM. Et en aucun cas je n'ai dit qu'il faudrait recompiler macOS.

avatar XiliX 04/11/2017 - 14:24 via iGeneration pour iOS

@Mamdadou

"Et en aucun cas je n'ai dit qu'il faudrait recompiler macOS."

Non ça c’est moi qui l’ai dit. Et c’est la vérité vraie.

ARM et les x86 ne « parlent » la même langue. Les codes binaires de l’un ne pourra fonctionner sur l’autre. C’est la raison pour laquelle les Surface Arm n’a pas fonctionné. Manque cruellement d’applications natives.

C’est obligé d’avoir une version binaire Arm de OSX et une version binaire x86 de OSX.
Idem pour les applications. Concernant les applications, le problème peut être contourné avec la solution type « Rosetta » qui peut traduire les binaires de l’un vers l’autre à la volé. Mais coup de frein sur la performance.

avatar rikki finefleur 04/11/2017 - 09:45

je-deteste-android-

Ha bon et pourquoi qu'est ce qu'elle t'a fait cette société ?

avatar lecureuil 04/11/2017 - 16:39 via iGeneration pour iOS

@rikki finefleur

Quand tu vois des interventions sur ce site, tu te rends compte qu’il est à mi chemin entre le troll et le type tout simplement aigri...
Il ne faut pas prêter attention à ses posts

avatar Ze_misanthrope 05/11/2017 - 07:15

Le mec qui prie pour qu'une entreprise fasse faillite...
Waiii des gens au chômage, des peres et meres de famille qui rentrent en pleurant à la maison.

Si on me dit encore une fois de plus qu'il n'y a pas de cerveaux malades ici dans les lecteurs, je n'y crois plus.
Pauvre type, va...

avatar ultrabill 06/11/2017 - 10:21

Monstanto aussi a des milliers d'employés. Parfois, suivant le contexte, c'est pas plus mal d'espérer la faillite d'une boîte ;) La différence c'est que Qualcomm ne tue personne.

avatar Ze_misanthrope 06/11/2017 - 10:44

Oui, il y a une différence entre souhaiter la "mort" d'une entreprise parceque la société est "mauvaise" sur le fond, et comme le fait je-deteste-android, souhaiter la mort de Qualcomm juste parcequ'elle fait de sproduits concurrents à sa petite marque chérie.

Est ce qu'un fan de BMW souhaite la fermeture de toutes les usines Audi et la mise au chomage de tous ses employés? Je ne pense pas.

avatar fte 05/11/2017 - 11:31 via iGeneration pour iOS

@je-deteste-android-

Tu sais que cette entreprise a des centaines de milliers d’employés, que des familles vivent grâce à cette entreprise ?

Et toi tu espères que toutes ces familles se retrouvent sans revenus.

🤢🤮

avatar Mamdadou 03/11/2017 - 20:32

Du coup cela veut dire que l'on retrouvera peut être une connexion 4G dans nos portables... 🙄

avatar totoguile 03/11/2017 - 21:09

Ce serait un sacré changement ! Pour la loi anti-trust, c'est un bon moment avec Apple qui "prouve" qu'il est possible de se passer de Qualcomm en travaillant avec Intel et Mediatek (i.e. il y a de la concurrence sur le marché).
Broadcom a raté le coche (l'encoche ? :) ) sur la 3G / 4G du côté des chipsets embarqués dans les téléphones et les PCs.

Il y a bcp de synergies entre les 2 entreprises (et overlap de technos):
- WiFi
- 3G/4G/5G (et des investissements qui seronts mutualisés)
- ARM dans les SoC
- SetTopBox (il parait que la STB future de Free serait à base de QLC snapdragon..., alors que les autres opérateurs partent plutôt sur du Broadcom ou du Amlogic)

Reste à savoir comment pourrait se passer cette M&A

avatar C1rc3@0rc 03/11/2017 - 23:36

@totoguile

«Pour la loi anti-trust, c'est un bon moment avec Apple qui "prouve" qu'il est possible de se passer de Qualcomm en travaillant avec Intel et Mediatek»

Apple est revenu chez Qualcomm pour les iPhone 8 et X, l'experience Intel etant un echec.
Le niveau de qualité et l'avance technologique de Qualcomm rendent incontournables les composants pour equiper les appareils haut de gamme.
Dans les autres gammes, il y a une diversité de fournisseurs.

Apres, Qualcomm est en position dominante, certes, du fait de sa production et de ses brevets, mais il ne s'agit pas d'une position monopolistique. Il y a aujourd'hui rien qui indique que Qualcomm puisse tomber sous le coup des lois anti-trust.

Le fait est que nombre de constructeurs se plaignent des pratiques de Qualcomm au niveau commerciales, pour autant il faut bien regarder la nature et les objectifs occultes derrieres les plaintes affichées.

avatar deltiox 03/11/2017 - 21:23 via iGeneration pour iOS

Du coup
Je ne suis pas sur qu’Apple y gagne à moyen terme

avatar totoguile 03/11/2017 - 21:31

pas facile à dire : d'un côté Apple intègre de plus en plus de technologies (le dernier exemple étant le BT qui était fournit par ... Broadcom dans le passé).
On peut se demander si Apple ne va pas continuer et développer son propre modem 3G/4G/5G ou encore ses propres puces WiFi (actuellement Broadcom) ou NFC (actuellement NXP)

avatar C1rc3@0rc 03/11/2017 - 23:48

@totoguile

Il y a une question de rentabilité et retour sur investissement, de normes, de collaboration, de soumission et de brevets. Ca fait beauoup

Si on compare uniquement les marchés Android et iOS, d'un coté on a plus d'un milliard de production annuelle et de l'autre on parle de 300 millions au plus d'appareils.

Pour des SoC, Apple a un modele rentable: les dernier SoC Ax occupent ses iPhones et iPad vendus le plus cher, puis les Soc Ax de generation precedentes se vendent pendant encore 3 a 4 ans dans les iPhone/iPad/AppleTV et autres device. Et a part la contrainte de respecteur le jeu d'instructions de l'architecture ARM, Apple fait ce qui lui plait en toute independance pour concevoir et realiser ses SoC.

Pour les puce telecom, c'est une toute autre histoire: il faut concevoir des puces qui sont realiser pour suivre des normes strictes definient par l'industrie, les etats et avec un controle des armées (tout ce qui est telecom en radiofrequence est sous controle des armées). De plus il faut coller au rythme des normes definie, impossible de faire son "maverick", et la realisation doit se faire sous la pression du marché et avec les acteurs infrastructures...
Intel a mis des moyens extraordinaire pour se lancer sur ce marché, alors qu'Intel a deja une production dans le secteur equipement reseau... Et c'est un echec.

Et puis il y a les brevets.
Bref c'est a l'opposé des interets, culture, et pratiques d'Apple.

Pages