Microsoft bat des records de puissance pour sa nouvelle Xbox

Nicolas Furno |

Microsoft s’est fait connaître par son choix de ne pas produire de matériel et de se concentrer au contraire sur le logiciel. Mais l’entreprise de Redmond s’est aussi fait un nom côté matériel avec la Xbox, sa console de jeu maison. Et pour une future mise à jour, Microsoft a développé avec Scorpio un ordinateur extrêmement puissant, un monstre chargé d’afficher les jeux sur des écrans 4K à 60 images par seconde.

Scorpio entouré des modules de mémoire, 12 Go au total. Microsoft a particulièrement soigné les débits entre le SOC et la mémoire, un point important pour obtenir de bonnes performances. Cliquer pour agrandir

C’est le site spécialisé Digital Foundry qui a obtenu l’exclusivité et il publie un long article technique sur Scorpio, ainsi qu’une vidéo détaillée. Nous n’allons pas entrer dans les détails, mais il faut reconnaître que ce système-sur-puce (SOC) conçu avec AMD et produit par TSMC est très impressionnant. Il regroupe un processeur x86 qui tourne à 2,3 GHz et qui intègre huit cœurs. Il n’est pas basé sur Ryzen comme certains l’estimaient, mais ce n’est sans doute pas l’élément le plus important.

Pour une console, c’est la partie graphique qui compte le plus et Microsoft a battu des records avec Scorpio. Le SOC intègre pas moins de quarante unités de calcul RADEON cadencées à chaque fois à 1 172 MHz, pour une capacité totale de calcul de 6 teraflops. C’est nettement moins que les meilleures cartes graphiques dédiées (12 teraflops pour la toute nouvelle Titan Xp de Nvidia), mais c’est aussi bien mieux que la PS4 Pro avec ses 4,5 teraflops. Et cela en fait la console la plus puissante jamais créée. C’est nettement mieux aussi que la Xbox précédente, qui se contentait de douze unités de calcul à 850 ou 900 Mhz.

Pour parvenir à un tel résultat, Microsoft a modifié de nombreux aspects de son SOC par rapport à celui qui est intégré à la Xbox One actuelle. La mémoire vive — 12 Go au total, dont 4 réservés au système et les 8 restants pour les jeux — dispose d’une bande passante record de 326 GB/s. Et pour refroidir toute cette puissance de calcul, l’entreprise a utilisé une technique déjà utilisée sur certaines cartes graphiques haut de gamme : une chambre de refroidissement (vapor chamber).

Le système de refroidissement de Scorpio. Malgré la débauche de puissance, la console se contente d’une alimentation de 250 W, autant que les cartes graphiques haut de gamme des PC. Cliquer pour agrandir

Toute cette débauche de technologie et de chiffres n’a qu’un objectif : jouer en 4K, à 60 images par seconde avec les meilleurs graphismes envisageables. Pour commencer, tous les jeux conçus pour la Xbox One seront totalement compatibles avec le nouveau modèle. Les anciens titres devraient bénéficier de meilleures performances, mais naturellement, il faudra des développements spécifiques pour exploiter pleinement Scorpio.

Microsoft a présenté une version de Forza Motosport qui tournait à 60 fps, en 4K et en n’utilisant que 66 % des ressources de la console, ce qui veut dire qu’il reste une belle marge de manœuvre pour améliorer encore les graphismes. Ses concepteurs n’ont eu besoin que de deux jours pour créer cette version fonctionnelle et ils vont prendre le temps d’optimiser le titre et d’améliorer encore le rendu, mais tout était apparemment magnifique et parfaitement fluide.

Forza Motosport a été optimisé pour Scorpio et pour la 4K à 60 fps. Cliquer pour agrandir

Cette nouvelle Xbox ne devrait pas sortir avant la fin de l’année, ce qui laisse le temps à Microsoft de vérifier que le matériel fonctionne bien, et aux créateurs de jeux d’optimiser leurs titres. Cette console reprend l’avantage technique sur la PS4 Pro, mais comme toujours, il faudra voir si les jeux sont au rendez-vous.


avatar SIMOMAX1512 | 

Donc la nouvelle politique de Sony et Microsoft c'est de faire des versions S des consoles actuelles comme fait Apple mais changeant tous les 2-3 ans.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR