Bernard Cazeneuve veut une action internationale contre le chiffrement

Mickaël Bazoge |

La bataille du chiffrement des données est loin d’être terminée. Apple a obtenu un sursis aux États-Unis, après que le FBI a pu récupérer les informations de l’iPhone du tueur de San Bernardino en exploitant une faille (toutes les informations sur ce dossier). C’est désormais de ce côté-ci de l’Atlantique que la pression va se faire sentir.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur français, veut porter le « combat » contre le chiffrage des messageries à l’international, indique Reuters. Il rencontrera son homologue allemand, Thomas de Maizière, le 23 août à Paris pour discuter de ce dossier. Les deux ministres devront échafauder une initiative européenne, qui servira de base à une action internationale plus large.

Bernard Cazeneuve explique que les terroristes utilisent les messageries chiffrées pour préparer des attentats. Le chiffrement est un problème « central » dans la lutte contre le terrorisme, a-t-il insisté. On a récemment beaucoup évoqué Telegram, utilisé par le tueur du prêtre de St-Etienne-du-Rouvray. Le ministre n’a pas voulu dire en revanche si la France allait exiger la mise en place de portes dérobées et d’autres techniques pour obtenir des informations confidentielles échangées via ces messageries.

avatar JLG01 | 

Si seuls les malveillants chiffraient, ils feraient immédiatement repérés, donc plus besoin de décoder pour leur courir après.
C'est probablement le raisonnement tenu.

avatar JLG01 | 

Et en plus, cela facilitera grandement la surveillance de la concurrence.
Vous entendez "espionnage industriel"
Que vous êtes malveillants!

avatar fousfous | 

Moi je demande une lutte internationale contre la connerie!

Comme si le chiffrage était en cause... N'importe qui peut faire des morts sans avoir besoin d'utiliser un quelconque chiffrement...

avatar macfredx | 

A un manifestant qui criait "Mort aux cons", le Général De Gaulle répondit : "Vaste programme"...

avatar C1rc3@0rc | 

+1

Dans la bande de guignolos qui est au pouvoir il n'est pas le moins malfaisant... Ce monsieur, avec ses atteintes majeures contre la démocratie, dignes de l'epoque de la Stasi, a helas démontré son incompétence a proteger la population.

Qu'a-t-il comme excuse alors qu'il dispose de plus de moyens de surveillance qu'il n'y en a jamais eu? aucune!

S'attaquer au chiffrement c'est mettre en danger les entreprises mais aussi la population.

Quand un terroriste fiché S depuis des mois commet un attentat, le probleme c'est pas les moyens de surveillances qui sont en cause, ce qui est en cause c'est l'administration, le manque d'effectif sur le terrain et la direction!

Faut rappeler quand meme qu'a l'epoque des Brigades Rouges qui sevissaient en Europe, les services de protection de la population ne disposaient pas du 10eme des moyens de ce Bernard, et que pourtant la population était mieux protegée!

avatar marc_os | 

@C1rc3@0rc :
Les brigades rouges ne s'attaquaient pas à « la population » en général mais la minuscule partie de celle ci constituant le grand capital. C'est déjà pas terrible en soi, pas la peine d'en rajouter.

avatar C1rc3@0rc | 

Non, les Brigades Rouges étaient représentatives des doctrines communistes revolutionnaires qui se définissaient dans le combat insurrectionnel primairement focalisé contre ce qu'elles définissent comme pouvoir fasciste: les systèmes politiques non communistes révolutionnaires!

L'action des BR s'inscrit typiquement dans une forme de terrorisme généraliste et systémique, justifiant la lutte armée et la déstabilisation de la société en général.
La doctrine sous-jacente impliquait que l'action terroriste touche donc logiquement les représentants "ennemi" du communisme, donc les membres réputés du "capital", mais la menace ne se restreignait pas a cela, puisque dans les faits c'était tous les représentants institutionnels qui étaient visés (des fonctionnaires aux journalistes), individuellement ou plus général avec les attentats a la bombe auxquels s'ajoutaient les crimes de droits commun visant a financer ou servir de porte d'entrée d'enrôlement.
De plus, les BR faisaient parti des mouvements insurrectionnels et terroristes pilotés et soutenus par l'Union Soviétique afin de déstabiliser les états ouest-europeens pour préparer l'expansion de l'Union Soviétique et reduire les menaces que représentaient une Europe unifiée pour l'URSS.

Bref, le mécanisme et les menaces étaient très similaires a ceux des organisations comme l'EI. La grosse différence c'est que l'EI se définit dans une doctrine religieuse et que l'action terroriste est calibrée par rapport au tissu médiatique moderne. Dans les deux cas, la vraie cible du terrorisme c'est la démocratie et surtout l'existence de démocraties coopératives agrégées, tel l'Union Européenne.

avatar NORMAN49 | 

Plus que 267 jours avant le départ des guignols ;-)

avatar Deuxbase | 

Et puis il faut se demander depuis quand le chiffrage (= budgétisation) est lié au problème ? :D
C'est un nouveau concept de macG : Mélange de cryptage (pas dans le dico) et chiffrement ;p

Je suis loin...

avatar hairsplitter | 

cryptage [kʀiptaʒ] nom masculin
étym. 1981 ◊ de crypter

■ Opération par laquelle un message est rendu inintelligible à quiconque ne possède pas la clé permettant de retrouver la forme initiale. ➙ chiffrage, chiffrement. Algorithme, clé, logiciel de cryptage.

avatar tbr | 

@hairsplitter :
"cryptage :
Opération par laquelle un message est rendu inintelligible à quiconque ne possède pas la clé permettant de retrouver la forme initiale."

Cette définition s'applique parfaitement aux discours politicards : messages incompréhensibles — baratin et empapaoutage — que seuls, ces gens comprennent.

avatar frankm | 

@fousfous :
Tout à fait. La cause est culturelle.

avatar Ducletho | 

@fousfous :
Pour la lutte contre la connerie, à coup sur t'es le premier sur la liste

avatar Abd Salam | 

Et comme si interdire le chiffrement allait dissuader les terroristes et les mafieux d'utiliser le chiffrement !

avatar C1rc3@0rc | 

Il est bien connu que les criminels et les fous sont respecteux des lois et ne font pas ce qui est interdit!

C'est lamentable, pitoyable, scandaleux...

Ce qui fait le plus de mal a population globalement c'est pas les actes terroristes, ce sont les exactions comme celles-la que justifient ces malfaisants sous pretexte fallacieux de lutter contre le terrorisme.

A quand un prix Ceaucescu? Le nombre de candidats se comptants parmi les ministres necessiterait des preselections, dont le bernard en question serait dispensé!

avatar reborn | 

@C1rc3@0rc : La population approuve la restriction des droits et des liberté pour gagner en "sécurité". Évidemment c'est une mauvaise chose.

avatar C1rc3@0rc | 

c'est loin d'etre evident et de plus la restriction des droits constitutionnaux face a une menace ponctuelle ou sur une periode de temps plus longue est prevue dans la Constitution. Actuellement le gouvernement detourne les lois et contourne la Constitution, a l'exemple de l'administration Bush, parce que son action est illegale et anti-democratique. L'etat d'urgence ne peut etre qu'une mesure ponctuelle, si elle dure le gouvernement doit décréter le passage a la loi martiale!

La Constitution garantit la liberté d'opinion, de religion, d'action dans le respect de la loi et le respect du domaine privée: la surveillance de masse est anticonstitustionnelle et chiffrer ses donnees c'est comme mettre des rideaux a ses fenetres. Si l'Etat veut interdire les rideaux, les serrure sur les portes c'est qu'il veut interdire l'espace privée. Un Etat qui se comporte de la sorte, c'est une dictature, et a ce niveau elles se valent toutes.

Deja la liberté d'expression (et donc d'opinion) a ete fortement amoindrie face a des jsutifications fallacieuses.
Que Jean-Marie, Ariel ou Ahmed soit condamné parce qu'il incite a des actes délictueux ou criminels, c'est normal. Qu'il soit condamné parce qu'il exprime une opinion, une croyance, meme si elle est choquante, c'est abjecte.
Les bolchevistes appelaient a l'assassinat des prêtres, les intégristes catho du fond de la campagne bretonnes appelaient a l'assassinat des inspecteurs d'academie qui décrochaient les crucifix dans les ecoles de la Republique, c'etait au siecle dernier.
Aujourd'hui en 2016 dans la France ou Kazeneuve est ministre, ou la surveillance generale est une institution d'ampleur jamais connue, des terroristes fichés tuent des civiles aveuglement et un pretre a ete assassiné!
Le peuple va reagir quand? Lorsque un islamistes ira se faire sauter avec Hollande ou Kazeneuve? Faudra combien de professeurs d'ecoles ou de medecins agressés ou tués par des embrigadés fichés S pour que le peuple reagisse?

avatar marenostrum | 

il va jamais réagir. même la révolution a été faite par la bourgeoisie et pas par le peuple. le peuple ne veut qu'à manger. rien d'autre.

avatar ziggyspider | 

@ born
Un peu cynique mais tellement vrai !

avatar DarthVader | 

@C1rc3@0rc :
Se référer à une constitution qui soutient un système oligarchique n'est pas défendre la démocratie. Il suffit de lire la constitution du 24 juin 1793 (article 35) et celle du 4 octobre 1958 (actuelle) pour se rendre compte que ce régime n'est pas démocratique stricto sensu.

avatar DarthVader | 

@C1rc3@0rc :
Lire l'article 89 de la Ve république, l'article 16 et 21 (nullité du mandat impératif)

avatar C1rc3@0rc | 

Ce que tu denonces c'est la forme de la démocratie représentative et le régime présidentiel. La limitation de la voie référendaire est typique de cette forme. Néanmoins il y a un mécanisme institutionnel qui empêche de faire n'importe quoi et le Président de se conduire en dictateur.

Certes l'Abbé Sieyès a imposé une voie qui diverge totalement de la démocratie directe et les articles 49 a 51 font partie des mécanismes d'équilibristes qui tentent de limiter les risques antidémocratiques de cette voie.

Le gouvernement peut imposer une loi tel que définit dans l'article 49, mais en s'exposant (article 50) a une dissolution si une motion de censure est adoptée par l'Assemblée nationale. Théoriquement, si le gouvernement utilise cette possibilité c'est qu'il estime que la loi ne sera pas votée par l'Assemblée ou le Sénat.

En conséquence, si l'Assemblée n'adopte pas de motion de censure, signifie simplement que l'Assemblée est majoritairement d'accord avec cette loi: au peuple ensuite de sanctionner les membres de l'Assemblée National (donc les députés) lors des élections suivantes!

L'autre element problématique c'est le gouvernance par circulaires et ordonnances. Il s'agit d'un pouvoir exécutif restreint, mais il permet une aberration démocratique.

Il est aussi indéniable qu'une aristocratie politicienne s'est constituée au fil des années afin d'imposer un systeme ploutocratique. Cela est démontré par l'usage a répétition du 49.3 sans que le gouvernement soit dissolu: l'aristocratie contrôle le gouvernement et l'Assemblée.

L'article le plus problématique en fait c'est l'article 7 qui définit les conditions de vacances du President de la Republique, et qui peut permettre au gouvernement d'assurer les fonctions présidentielles. Néanmoins il y a la aussi un ensemble de mécanismes de protection.

Il faut surtout considérer l'article préambule qui définit en substance la Constitution et la lie a la Déclaration universelle des droits de l'Homme!

avatar Pas-un-philosophe | 

"Oh non, chiffrer mes messages est interdit, je ne pourrais donc ni commettre, ni planifier mon atroce méfait, ce système est fort bien fait, je ne pourrais rien contre eux"
Encore une fois, on traite les symptômes, pas la maladie.
De plus pour installer une backdoor, il faut une mise à jour, ce qui voudrait dire que les terminaux en iOS 9.3.4 peu importe cette loi seraient inviolables, pareil pour les applications de messageries, c'est détourner le problème, il est tout à fait possible d'envoyer des données sensibles cryptées dans le message et dont le mode de décryptage ne serait connu que du destinataire.
Bref que du blabla, qui ne fera rien sinon enlever un peu plus de libertés individuelles à chacun. Ah oui, et donner l'impression d'agir, ce qui est bien pour 2017.

avatar EBLIS | 

Exact.
De plus "les terroristes utilisent les messageries chiffrées pour préparer des attentats", j'aimerais savoir qui sont exactement ces terroristes, et comment ces génies d'en haut ont pu savoir qu'ils utilisent des messageries chiffrées pour préparer des attentats, non parce que s'ils ont su c'est qu'ils ont craqué le chiffrement, donc plus besoin de l'interdire.

Non mais plus sérieusement, il y a combien de """terroristes""" ou de morts comparé au reste du merdier? C'est peanuts. Fallait bien trouver un ennemi commun pour tout faire avaler au peuple et faire voter des lois à la con. On va retourner au bon courrier/timbre, on verra ce qu'ils vont nous pondre.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR