Megaupload se relancera en 2017

Nicolas Furno |

De 2005 à 2012, Megaupload avait connu une popularité exceptionnelle. Ce site de téléchargement était devenu une plateforme incontournable pour échanger du contenu en général illégal. Au fur et à mesure qu’il prenait de l’ampleur, ce service s’est attiré un nombre croissant d’ennemis, en particulier dans l’industrie cinématographique. Et à force d’accumuler les actions à son encontre, le service a fermé ses portes en 2012, sous les coups de la justice américaine.

Kim Dotcom, son créateur, n’est pas resté les bras croisés et il a lancé dès l’année suivante Mega, un nouveau service de partage de fichiers. Mais ce nouveau-venu n’a jamais connu la gloire de son prédécesseur et c’est peut-être pour cette raison que l’homme d’affaires a annoncé sur son compte Twitter le retour de Megaupload.

Ce sera le 20 janvier 2017, une date qui ne doit rien au hasard : cela fera alors cinq ans jour pour jour que le FBI est venu l’arrêter à son domicile néo-zélandais pour fermer le site. Outrancier comme toujours, Kim Dotcom promet beaucoup de choses au fil des jours, à commencer par une union entre Megaupload et Bitcoin pour ce Megaupload 2.0. Qu’est-ce que cela veut dire, exactement ? Difficile à dire à ce stade, puisque l’on ne sait rien du nouveau service, si ce n’est qu’il est censé être mieux que son prédécesseur… ce que l’on pouvait espérer.

Kim Dotcom peut compter sur une solide base d’utilisateurs, puisque tous les possesseurs d’un compte Megaupload ou Mega auront automatiquement un compte premium sur le nouveau service. Cela fait 100 millions de comptes dès le premier jour, un beau début pour le « MegaNet », une promesse répétée depuis deux ans par le business man, mais qui ne s’est jamais concrétisée.

Kim Dotcom aime vraiment…
Kim Dotcom aime vraiment…

On sait en revanche que l’on aura 100 Go de stockage gratuit dans le nuage et la possibilité de synchroniser ses fichiers sur tous les appareils. Les serveurs ne seront pas aux États-Unis, évidemment, mais ce n’était pas le cas non plus pour le premier Megaupload où tout était stocké à Hong-Kong. Cela n’a pas empêché sa fermeture, sauf que cette fois, Megaupload 2.0 devrait pouvoir compter sur le chiffrement des données.

Il faudra vérifier en 2017 ce qu’il reste de toutes ses promesses. Et vérifier aussi si le nom de Megaupload suffit à attirer autant les utilisateurs que dans les années 2000. À son lancement, le service était vraiment original et il simplifiait le partage de fichiers sur internet. Aujourd’hui, ce ne sont pas les alternatives qui manquent…

… profiter de la vie.
… profiter de la vie.
avatar Pas-un-philosophe | 

Comment passer une bonne soirée
1- [insérer nom homme ou femme politique] se relancera en 2017
2- aller chercher des pops corn
3- lire les autres commentaires

avatar leber726 | 

Ta vie est si morne que ça ?

avatar marenostrum | 

pas que la sienne. si on a mieux à faire, on vient pas ici.

avatar Finouche | 

@marenostrum :
Oui, moi j'ai un lumbago. :)

avatar foxot | 

Par contre j'ai du mal à saisir, pourquoi ressortir megaupload ?
Mega n'était pas déjà le magaupload 2.0 ?
À quoi va servir Mega l'an prochain ?
Je sais bien qu'il y a quelques différences entre Mega et Magaupload, notamment au niveau de la gestion des liens, mais est-ce que ça vaut vraiment le coup de refaire un megaupload pour ça ?

avatar iPop | 

@foxot :
Bah, c'est comme Microsoft tu renommes s'est produit. Mais dans le fond, ça ne change rien

avatar C1rc3@0rc | 

Faudra voir le résultat, mais les deux sont différents (Mega n'appartient pas a Kim Dotcom... et aurait eté infiltré par les agences d'espionnage et les services de surveillance commerciaux ) et surtout Megaupload va réintégrer les anciens comptes.

L'idee de Kim c'est d'aller plus loin qu'un simple Dropbox chiffré et de construire un Internet totalement chiffré et inintrerruptible (architecture P2P ?) et Megaupload 2.0 est la premiere brique, et avec 100 millions d'utilisateurs au depart ça a des chances de bien marcher.

avatar stefonline | 

@foxot tt simplement parce que mega n'appartient plus a kim dotcom (revendu en 2013)

avatar Nicolas Lellouche | 

Mega n'est plus à Kim Dotcom, il ne le recommande plus d'ailleurs, c'est devenu "pas fiable" et on ne sait pas ce qu'il advient de nos données !

avatar C1rc3@0rc | 

«on ne sait pas ce qu'il advient de nos données !»

Disons qu'il y a un doute sur la confidentialité alors que l'on a des certitudes pour les clouds americains (Dropbox, cloud d'Apple, Google, Microsoft,...) ou l'on sait que légalement les données ne peuvent pas être chiffrées...

avatar Moonwalker | 

Article mal informé.

Les serveurs n'étaient pas à Hongkong, justement, mais aux États-Unis ou détenus pas des sociétés U.S. La société MegaUpload était seulement enregistrée à Hongkong et y avait son siège. Elle n'y possédait pas d'infrastructures propres.

Le F.B.I. a saisi le nom de domaine, privilège U.S., et a fait mains basse sur les données. Ensuite, il y a eu une empoignade judiciaire parce que les fournisseurs (dont Cogent) voulaient récupérer les serveurs immobilisés et effacer toutes les données.

Mega n'est plus dans les mains de Dotcom (officiellement sa femme) mais passée sous le contrôle d'un affairiste asiatique puis du fisc néo-zélandais.

il y a tellement de monde qui fait ça aujourd'hui qu'on se demande ce qu'il apportera de plus, effectivement.

avatar Pas-un-philosophe | 

@moonwalker
Effectivement, je me demande aussi ce qu'il apportera de plus, surtout avec Hadopi. Si ils n'ont pas une guerre de retard, Megaupload sera très surveillé, et quand on veut télécharger illégalement, c'est pas le top.

avatar C1rc3@0rc | 

@Pas-un-philosophe

Hadopi n'a rien a voir dans l'hisoire, Hadopi c'est juste un goufre financier anticonstitutionnel.

Megaupload s'inscrit dans les projets, de plus en plus nombreux, de libération de l'internet qui veulent redonner au net ses qualités originales.
Faut comprendre qu'aujourd'hui l'Internet est de plus en plus soumis a des systeme propriétaires, des organismes de renseignement, des boites commerciales,... avec une synthese de toutes ces plaies incarnée par Facebook!

En fait il faut voir Magaupload 2.0 comme un anti-Facebook.

Apres, les contenus, assujettis aux perceptions d'usage par les rentiers professionnels de l'industrie du divertissement, ils se trouvent sur n'importe quels sites capable d'heberger des donnees, a commencer par Facebook, Dropbox, Onedrive,...

avatar pifpaf | 

J'aime pas ces site de téléchargements illégaux "payants" car déjà pour trouver un bon film dans leurs listes c'est dur, sans parler de la qualité, je préfère attendre les soldes de la Fnac.
Bon évidemment si sur méga etc... je peux télécharger "L'Ile du docteur Moreau", version avec Burt Lancaster DVD vendu d'occase sur le site de la Fnac 66 €, tant que des mecs abuseront et les éditeurs aussi, voir les énièmes versions final director, collector et autres avec des coupes par ex "La Nuit du Chasseur" ou laisseront faire cette spéculation, je comprends que des gens se retournent vers ces site illégaux.
Pour les navets j'utilise le replay.

avatar C1rc3@0rc | 

Faut arrêter de relayer la réthorique des anti democrates qui font passer tout sites respectant et protegeant les données privées pour des sites illegaux.

Les sites sont légaux, le téléchargement est légal, le partage entre particuliers est legal, le ripping de support (DVD) est legal (interopperabilité oblige),...

Aprés que des voleurs vendent des CD/DVD "tombés du camions" sur les marchés, que des usines chinoises sortent 2 DVD la ou un a ete commandé pour l'ecouler sur les marchés gris, que des boites specialisés dans le rebranding sorte une enieme version saucissoné de la Grande Vadrouille et la vende a prix d'or,... ok, c'est de la filouterie et il est possible que des malfrats ou des victimes mettent ces contenus en telechargement sur l'importe quel site qui dispose d'un peu d'espace de stockage... Mais si le contenu est douteux cela ne change rien au fait que le site est parfaitement legal et que son usage reste lui aussi parfaitement legal!

CONNEXION UTILISATEUR