La France est moins riche que la Californie

Nicolas Furno |

La Californie n’est pas seulement l’État le plus riche des États-Unis, c’est aussi un État plus riche que bon nombre de pays dans le monde. Et avec la crise, sa position dans le classement a tendance à augmenter alors que d’autres nations stagnent, ou pire. C’est ce qui explique cette inversion : la Californie est désormais plus riche que la France.

La Californie est désormais la sixième puissance mondiale en termes de PIB. — Cliquer pour agrandir
La Californie est désormais la sixième puissance mondiale en termes de PIB. — Cliquer pour agrandir

On ne parle ici que de PIB (Produit Intérieur Brut), c’est-à-dire de production de richesse. Avec 2500 milliards de dollars de PIB en 2015, la Californie devance la France. De peu (2423 milliards de dollars), mais l’État est devant, poussé par une croissance de plus de 4 % l’an dernier, quand la croissance française restait loin derrière, à 1,1 % en 2015.

Il y a seulement dix ans, le PIB de la France était loin devant celui de la Californie, mais les croissances des deux États n’ont pas du tout été comparables par la suite. Et avec quatre des dix plus grosses compagnies au monde localisées en Californie (dont Apple, Google et Facebook), ce n’est pas prêt de changer, d’autant que le secteur concerné ne connaît pas vraiment la crise.

La Californie n’est pas seulement très bien classée en termes de PIB, c’est aussi le cas quand on s’intéresse au PIB/habitant. Cet indicateur du niveau de vie place l’État au cinquième rang mondial en 2015, avec 64 100 $ par an et par habitant. Il n’y a que le Luxembourg, la Suisse, la Norvège et le Qatar qui faisaient mieux.

avatar madaniso | 

Les méthodes de calcul peuvent être contestées mais quand on est dans un pays qui a des dépenses publiques équivalentes à 57% de son P.I.B, il faut pas s'étonner...

Le classement le plus juste est la richesse par habitant mais pareil on est loin d'être premier.

L'autre grosse arnaque dont on a droit tout les ans c'est le 1% qui détient 50% des capitaux. Pourtant, suffit de voir les méthodes de calculs pour voir que c'est tronqué mais bon, ça buzz, ça se partage sur Facebook alors pourquoi arrêter ?

avatar oomu | 

ces dépenses constituent une richesse aussi.

-
La Californie est un pays membre d'une fédération. Répéter "Etat" ne rend pas la situation + burlesque. La Californie profite d'une bonne place géographique (malgré la faille), de nombreuses ressources naturelles, de plusieurs industries solides en plus de la silicon valley.

Ha et aussi la Californie fut maintes fois déclarée en "faillite" il n'y a pas si longtemps et cela aussi pendant qu'elle était dirigée par un acteur de cinéma. Critiquée pour être ingérable et dépenser dans de l'écologie et du social inutile, etc. La routine.

Enfin bon bref, si vous avez envie de vous flageller une fois de plus ce soir, buvons tous du jus d'orange.

Mais avec l'actuelle relative bonne santé générale des USA et l'industrie informatique, il n'y a guère de surprise à la bonne fortune de la Californie. (Mais comme toujours, tout dépend de quel côté de la rue on se trouve).

avatar madaniso | 

@oomu Ses dépenses sont faites avec de l'argent qui a déjà été crée de la richesse. C'est donc l'effet contraire. Elles entretiennent la pauvreté.

avatar C1rc3@0rc | 

Un important PIB n'est pas incompatible avec un état de faillite, hélas...

Le problème tiens a la redistribution et aux financements public, et de ce point de vu, si la Californie fait un peu mieux que les autres états, il n'en demeure pas moins que le systeme fiscal américain, extrêmement pervers, grâce a ses paradis fiscaux permet aux sociétés californiennes de payer très peu d'impôt a la Californie.

La force de la Californie c'est de concentrer énormément de sites majeurs de recherche et développement qui ramènent a la Californie beaucoup de rentes sur les brevets.

Ce qui est pitoyable pour la France c'est de voir que nombre de chercheurs et ingénieurs qui permettent aux universités et entreprises californiennes de gagner beaucoup sont des expats français et plus généralement européens. Plus honteux encore, c'est de voir que le taux d'imposition en France ne débouche pas sur un financement d'avenir, la recherche est un des secteurs les plus honteusement négligé avec la santé publique,... Ou passe l'argent? Dans des imbécilités comme Hadopi, de l'engraissement de politiciens véreux, dans des administrations aussi inutiles que dispendieuses, et des imbécilités abjectes comme celles que promettent les articles de la loi El Connerie (et y a pas que l'article sur le travail, loin d'être le pire)

Il faut aussi bien comprendre que les USA ont mené depuis plus de 10ans une guerre économique et fiscale contre l'Europe et ont réussi a faire financer leurs déficits par une bonne partie du reste du monde (a commencer par leurs guerres illégales).

Il reste que la dette des USA est de loin la plus abyssale qui soit et que jamais les créanciers ne reverront leurs argents. Il est bon de rappeler que l'on peut être en faillite et vivre comme un nabab, suffit de faire payer les autres a sa place, et ça les USA sont spécialistes.

avatar madaniso | 

@C1rc3@0rc Avec des gens comme @VanZoo Peut on en vouloir aux cerveaux français de se casser à l'étranger ? J'ai la chance d'avoir des opportunités en France mais si c'était pas le cas, je ferai pareil. Je vais pas sacrifier mon avenir/ma vie/ma carrière pour une pseudo humanité/solidarité qui ne cache que haine et jalousie de l'ignorant.

Qu'on me traite d'égoïste, le véritable égoïste, c'est celui qui m'enchaine pour me faire travailler à sa place. Son argument ? L'intérêt général !

avatar malcolmZ07 | 

@madaniso :
Plus 1

avatar C1rc3@0rc | 

«e véritable égoïste, c'est celui qui m'enchaine pour me faire travailler à sa place. Son argument ? L'intérêt général !»

C'est exactement ce que font les entreprises américaines. les universités américaines et l'Etat américain. Mais le plus fort, c'est que tu payes la retraite et les assurances, surtout des riches, americains.
Du fait du systeme de protection sociale embryonnaire aux USA, ce sont les fonds de pensions et d'investissement qui assurent les rentes des retraités et assurés americains: c'est le systeme par capitalisation!
Les fonds de pensions achètent des actions, avec de l'argent qu'ils n'ont pas vu que c'est de l'emprunt, et reversent une bonne part des dividendes a leurs clients, les retraités et assurés.
De fait, un riche américain, va souscrire une grosse retraite dans un puissant fond de pension, qui lui va acheter des actions de l'entreprise pour laquelle tu travailles. L'entreprise va payer des dividendes sur la valeur de l'action, dividendes qui vont finir en grande partie dans la poche des riches americains.
Inconvénient de ce systeme, c'est le fond de pension qui oriente la politique de l'entreprise, c'est le fond de pension qui capte une part de plus en plus importante de la valeur que tu produis, et comme le fond de pension n'a jamais rien déboursé, on a un effet de fuite.

C'est schématique, car dans la réalité le systeme est bien plus complexe et depuis quelques années, les financiers ont réussi a donner une valeur virtuelle au vide: l'endettement. Avant il y avait de a spéculation sur la valeur d'une monnaie, puis sur celle d'une action, maintenant les marchés financiers jouent avec de la dette... C'est génial, au niveau virtuel, mais quand on revient a la réalité, ben ce sont les créanciers ( donc les producteurs aujourd'hui) qui ne sont jamais payés (ou avec de la dette, sic) et au final quand la bulle éclate, ce sont les contribuables des pays "sociaux" qui casquent pour sauver la finance américaine: 2008!

avatar SMDL | 

@C1rc3@0rc :

"depuis quelques années, les financiers ont réussi a donner une valeur virtuelle au vide: l'endettement. Avant il y avait de a spéculation sur la valeur d'une monnaie, puis sur celle d'une action, maintenant les marchés financiers jouent avec de la dette..."

En fait c'est aussi ancien que l'invention de la banque moderne, voir le capitalisme d'Anvers, les nécessités des orfèvres etc.. Avec des soubresauts par exemple au XVIIIe (la rue Quinquampois et Law). Ce qui a changé, c'est le territoire de la spéculation et les moyens modernes d'accès à l'information temps-réel. C'est en effet un marché devenu colossal et secoué de spasmes de folie assez effarants (les algos, automatismes à la milliseconde...)

avatar madaniso | 

@C1rc3@0rc

"C'est exactement ce que font les entreprises américaines. les universités américaines et l'Etat américain. Mais le plus fort, c'est que tu payes la retraite et les assurances, surtout des riches, americains."

C'est bien, tu viens enfin de comprendre que les Etats Unis ne sont pas du tout un pays libéral et que les comparaisons France vs Etats Unis sur le libéralisme n'ont pas de sens.

avatar marc_os | 

@ C1rc3@0rc
De plus, quand l'entreprise qui appartient au fond de pension fait des bénéfices mais pas assez pour payer les x% d'intérêts nécessaires à l'actionnaire fond de pension qui paye les retraites, qu'est-ce qu'elle fait ?
Elle licencie, car c'est le moyen le plus rapide pour faire des économies et libérer du cash.
C'est ce qu'a voulu faire Placoplâtre alors propriété de British Plaster Board elle même aux mains de fonds de pension anglais fin des années 90, aboutissant bien sûr à des grèves chez Placoplâtre - que les médias ont bien sûr évité de relayer (y avait pas d'usagers en "otage").
Si je "cotise" à un fond de pension, il pourra donc bientôt arriver que ce fond de pension licencie mes enfants ou petits-enfants afin de payer ma retraite. Cool, non ?

avatar VanZoo | 

@madaniso :
Dire autant de bêtises en si peu de lignes, ça mérite un prix, celui du reac lèche botte du capitalisme

avatar madaniso | 

@VanZoo Je ne peux même pas te répondre, tu ne me comprendrais pas. Regarde un peu plus loin que la propagande d'Etat qui est un peu partout et alors peut etre, pourras tu vraiment comprendre ce que je dis.

Quelques pistes :
Max Stirner - l'Unique et sa propriétaire
Frédéric Bastiat - La loi
Ayn Rand - Atlas Shrugged
David Friedman - Vers une société sans Etat.

Après on verra si tu me qualifies toujours de la sorte. Je ne t'en veux pas, tu penses ce que tu veux, mais pour l'instant, j'ai pas l'impression que tu penses vraiment, tu es plutôt un perroquet au service du pouvoir en place. Tu soutiens de ce dont tu m'accuses, le capitalisme de connivence, que je condamne.

P.S Pour ton info on ne peut pas être réac et libertarien en même temps...

avatar fte | 

Il faut avouer que ton message est si court et si peu étayé qu'il a l'air complètement stupide.

Je vois ce que tu veux dire, j'ai été confronté à ce choix il y a 20 ans et j'ai choisi de ne pas m'expatrier pour des raisons qui entrent dans ton titre d'argumentaire (ce n'est que ça, un titre) mais que tu sembles écarter en focalisant le propos sur la réussite professionnelle.

Je ne doutes pas que ta réflexion aille au delà de ce que tu évoques, car ce que tu évoques est aussi épais qu'une feuille de papier bible. Il y a beaucoup d'autres aspects à cette question à prendre en compte, que trop peu prennent en compte. Je connais plusieurs personnes ayant commis cette erreur, à commencer par ma sœur qui est rentrée plus riche et plus diplômée mais brûlée après plusieurs années expatriée.

L'herbe est plus verte ailleurs, il paraît. Elle est juste verte en fait.

avatar madaniso | 

@fte Je fais parti des gens qui ne comptent que sur eux même pour bien vivre alors oui gagner de l'argent est important pour moi et passe pas une activité professionnelle.

avatar alohabobo | 

@madaniso :
Si vraiment tu ne comptes que sur toi même, va vivre en ermite et arrête de profiter de tout ce qui t'entoure.
On vit en société, quoiqu'on veuille penser sur sa soi-disant capacité à ne pas dépendre des autres.

avatar madaniso | 

@alohabobo :
et c'est moi l'égoïste après.... pour enfin je vis effectivement en hermitr

avatar _Teo_ | 

@VanZoo :
Ah ! Et donc tu es un réac rose ou rouge toi. Ça nous fait une belle jambe...

avatar SMDL | 

@madaniso :

Le libéralisme est une idéologie, au même titre que le communisme ou l'anarchie. Donc une forme de rêve radical, qui oublie la complexité des choses humaines.
Par exemple pour parlez depuis votre âge, votre condition, lorsque le politique réclame une vue tout à la fois globale et locale.

Que vous soyez critique quant au rôle des états, les restrictions de liberté que vous pensez abusives, est une chose. Prôner la dérégulation de tout, ne serait-ce qu'en matière de commerce, en est une autre.

Parce qu'en faisant cela, c'est la chose politique - et non politicienne - que vous atomisez. Avec plus de sept milliards de singes gesticulant chacun des envies aussi nombreuses et différentes qu'ils ont de poils, c'est juste impossible.

Agir oui. Mais votre libéralisme est comme toutes les idéologies radicales une chimère. Les communistes ont accouché du stalinisme. Les libéraux ont accouché du système dans lequel vous vivez, dont le slogan est "Privatisation des bénéfices, mutualisation des risques".
Penser qu'il pouvait en être autrement montre combien le logos et la praxis sont deux territoires distincts et presque jamais superposables. La liberté oui, mais sans la réalité...

avatar madaniso | 

@SMDL "Les libéraux ont accouché du système dans lequel vous vivez".

Faux, le libéralisme n'existe pas. Nous sommes dans une société où l'Etat s'occupe de tout et parasite tout. Oui mon discours est un peu radical pour vous, mais quand on comprends dans le monde dans lequel on vit, c'est plutôt vous qui êtes dans un système totalitaire. On pourrait en parler pendant longtemps mais je ne pense pas que ce soit le lieu ici.

avatar marc_os | 

@ madaniso » Nous sommes dans une société où l'Etat s'occupe de tout et parasite tout »

Faux, nous somme dans un système où les entreprises privées imposent leur volonté aux l'Etats. Cf. l'accord transatlantique qui se prépare en lousdé où une entreprise pourra attaquer un état trop écologique qui du coup limiterait ses profits, la COP 21 et son greenwashing défendu par les CRS, Sarko qui va dîner avec ses potes Bouygues & Co au Fouquets ou autres endroits similaires, cf. les lobbies qui imposent le gaz de schiste et Hollande qui dit amen à Bruxelles, ok, vous pouvez explorer et rechercher du gaz de schiste mes chers amis polonais sans être obligés de faire des études d'impact écologique au préalable. On vous le conseille, mais faites comme vous voulez. Etc, etc. Et aux USA, Tim Cook et les autres distribuent légalement des pots de vin aux hommes politiques qui font campagne...

avatar madaniso | 

@marc_os :
Si l'état promettait pas ce qu'il ne peut tenir et que les gens ne croyaient pas tout ce qu'on dit on en serait pas. Tu te rends compte que tout ceux sui sont contre moi dans la discussion ne se remette jamais en question ? Le probleme c'est pas les autres, c'est chacun de nous

avatar Mathias10 | 

""Et avec quatre des dix plus grosses compagnies au monde localisées en Californie (dont Apple, Google et Facebook), ce n’est pas prêt de changer""

Si on parlait de PNB oui mais là il s'agit de PIB. Donc on ne prend en compte que le chiffre d'affaire réalisé en Californie

avatar Stardustxxx | 

@madaniso
PIB et dépenses publiques sont deux choses bien différentes.

Tu es en train de comparer des pommes et des oranges.

Que tu produises quelque chose c'est un fait, la façon dont tu décides de dépenser cette richesse c'est autre chose.

Apres tu peux argumenter que le niveau de dépenses publique a un effet sur la richesse produite.

Mais c'est plutôt comment tu dépenses argent qui est important. AU USA tu est peut-etre moins taxer, mais il c'est a toi de payer ton assurance medicale, et au final ca te coute bien plus cher que dans le reste des pays occidentaux.

avatar madaniso | 

@Stardustxxx L'argent volé au contribuable au nom de l'intérêt général a déjà produit de la richesse. La subvention sociale ne permet que d'entretenir la pauvreté.

Un conseil, évite de me lancer sur des sujets sont la SS, on va y passer la nuit. Si on avait pas la SS, on paierait tous une mutuelle privée, moins cher que ce qu'on a aujourd'hui et de bien meilleure qualité.

La SS est un trou sans fin car on fait croire aux gens que la santé est un dû et doit être gratuit. Les français pensent que c'est gratuit d'ailleurs, mais si la SS était si bien, on aurait pas besoin de se payer des complémentaires hors de prix pour avoir accès à des soins correctes. Des complémentaires qui d'ailleurs sont sous contrat.

J'ai la chance d'avoir une mutuelle d'entreprise au top perso et vu ce que je paye avec mon entreprise par mois, je ne trouve pas normal que l'on doivent se plier aux exigences de Monsieur l'Etat qui a plafonné certains remboursements. Si je paye une mutuelle à 50 euros/mois, c'est justement pour ça.

Bref, je ne sais même pas si ça sert à quelque chose d'en parler ici tant la désinformation est forte sur ce sujet. L'Etat fait tout pour d'ailleurs.

Bien à vous.

avatar PiRMeZuR | 

@madaniso :
Avant de parler de désinformation, il peut être bon de s'informer. Il y a des études très instructives qui montrent la complète décorrelation entre gratuité des soins et abus, ainsi que les problèmes de santé des étudiants qui renoncent à aller se soigner car ils ne peuvent avancer l'argent.

Donc oui, la sécurité sociale universelle est un droit et un acquis social unique, qui doit être protégé, défendu, étendu. Et non, les mutuelles et le système de cliniques privées ne sont pas plus efficaces.
On est un des pays où ça se voit le plus, bordel !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR