Les comédies musicales autour d'Apple ont plus ou moins de chance

Mickaël Bazoge |

Fortunes diverses pour les comédies musicales impliquant de près ou de loin Apple. Nerds, qui devait débuter fin avril au Longacre Theater de Broadway, ne sera finalement pas monté. Ce musical , qui raconte la rivalité et l’amitié entre Steve Jobs et Bill Gates, met en scène des "hologrammes" et le public était invité à choisir la fin avec une application mobile (lire : Nerds : une comédie musicale sur Steve Jobs et Bill Gates). Malheureusement pour les producteurs, un important investisseur s’est désisté au dernier moment.

Nerds bénéficiait pourtant d’une jolie réputation, cette comédie musicale ayant été montée en 2005 par la Philadelphia Theatre Company. Elle a remporté à l’époque plusieurs prix et avait connu les joies d’une tournée. Mais pas de Broadway, donc.

Les amateurs du genre pourront toujours se consoler avec une autre production, Off-Broadway cette fois, qui tournera là aussi autour de la vie du fondateur d'Apple. The Crazy Ones débutera en 1982, alors qu’Apple est en plein développement du Lisa et du Mac. La première de ce musical, produit par Hunter Bird sur un livret d’Alex Pototsky et la musique de Zack Zadeck, aura lieu au Feinstein’s/54 Below, à New York.

Cliquer pour agrandir

Enfin, Scott Forstall, l’ancien « monsieur iOS » mis à la porte en 2012 après la débâcle de Plans, a coproduit la comédie musicale Eclipsed, après avoir produit une autre œuvre avec sa femme en début d’année dernière, Fun Home. Le casting entièrement féminin d’Eclipsed est mené par Lupita Nyong’o, récipiendaire d’un Oscar. L’histoire n’a rien à voir avec Apple, puisqu’il s’agit d’une pièce sur des esclaves sexuelles durant la guerre civile au Liberia.

avatar Timekeeper | 

Il y a des guillemets bien senties dans l'article, mais rappelons-le une fois de plus : les hologrammes ça n'existe pas encore, ou bien dans les labos. Ce que les communiquant s'appellent "hologramme" aujourd'hui est un "Pepper's Ghost", un simple jeu de miroir sans tain vieux de plus d'un siècle. Exactement comme les fantômes de la salle de bal dans Phantom Manor à Disneyland, par exemple. Modernisé, il utilise des images vidéo comme source et des toiles synthétiques semi-transparentes pour les refléter, mais ça reste du reflet. et les images sont en 2D, plates, comme n'importe quelle image générée par un écran aujourd'hui.

Voila.

avatar minijul | 

Merci de rendre à Mr Ravenswood ce qui lui appartient !

CONNEXION UTILISATEUR