Foxconn voudrait acheter Sharp pour 4,9 milliards d’euros

Nicolas Furno |

D’après le Wall Street Journal qui cite des sources proches du dossier, Foxconn aurait déposé une offre de 654 milliards de yens (environ 4,9 milliards d’euros) pour acheter Sharp. Le constructeur japonais, spécialiste des écrans et l’un des sous-traitants d’Apple pour l’iPhone, est en difficultés financières depuis plusieurs années et il cherche un repreneur.

Foxconn serait en concurrence avec Innovation Network Corporation of Japan, un fonds d’investissement en partie financé par le gouvernement japonais. Selon les informations obtenues par le quotidien américain, l’offre du Taïwanais serait toutefois plus de deux fois supérieure à celle du fonds. Une rumeur sortie en septembre dernier indiquait que Foxconn voulait l’aide d’Apple pour acheter, mais le journal ne dit rien à ce sujet.

Même si on part du principe que l’information est exacte, cela ne voudrait pas dire pour autant que Foxconn mettra la main sur Sharp. En la matière, la décision serait plus politique qu’économique. Le Japon ne serait pas prêt à laisser Sharp à une firme étrangère, comme l’a rappelé sans équivoque le ministre de l’industrie Motoo Hayashi : « La technologie du Japon est la meilleure au monde et nous souhaitons l’aider à devenir encore plus compétitive. »

Néanmoins, l’offre de Foxconn serait si intéressante qu’elle ne laisserait peut-être pas le choix au gouvernement japonais. Et ce d’autant que l’entreprise, qui assemble tous les produits d’Apple en Chine, aurait proposé d’éponger la dette de Sharp, mais aussi promis de ne pas remplacer la direction du constructeur. Sharp devrait donner une réponse le 4 février, à l’occasion de l’annonce de ses résultats financiers.


avatar enzo0511 | 

oui techniquement Taïwan ce n'est pas la Chine, mais vu les tensions diplomatiques et historiques, le patriotisme japonais pourrait l'emporter sur Foxconn

avatar C1rc3@0rc | 

Sauf que le japon n'en a pas les moyens!
Et si Foxconn a son siege a Taiwan, sa production se fait elle en Chine et principalement a Shenzhen, ...
Donc le Japon n'a que 2 solutions: nationalisation ou laisser Sharp se vendre.

avatar Ajioss | 

Le problème c'est que le consortium Japonais proposant de racheter SHARP est tout autant affaibli face à la concurrence féroce de ses voisins économique...

avatar Mantinum | 

@enzo5011 Pas sûr que le patriotisme résiste à un chèque de près de 6 Milliards ;)

Malheureusement tout à un prix.

avatar enzo0511 | 

@Mantinum :
En ce moment sur plusieurs chaînes japonaises, des réactions de politiques, de patrons et d'analystes pour dire que peu importe l'argent il est hors de question de passer une entreprise comme Sharp sous pavillon taïwanais
Ils parlent du soutien potentiel de plusieurs conglomérats pour aider le fond japonais

avatar Liena | 

JapanDisplay serait sur les dents... Consortium que Sharp avait refusé d'intégré (pour les écrans) faisant cavalier seul. Et devenant concurrent de JapanDisplay !

avatar mamzellec | 

Trop pauvre pour bien payer ses employés, mais assez riche pour de tels investissements…

avatar misstique | 

Sharp PC 1500 ... où es-tu ?

avatar 0MiguelAnge0 | 

Avec Apple qui pilote la marionnette Foxconn: si Sharp se faisait racheter par le consortium Japonais, qui a des liens très étroits avec JDI, Apple serait confronté à un fournisseur global qui détiendrait plus de 50%, voire 2/3 de ses composants display, mettant en péril ses négos.

Donc le deal doit être: nous Apple, nous ne voulons pas mettre de l'argent dans Sharp mais ne voulons pas qu'il soit aborbé par JDI. Donc vous Foxconn vous l'achetez et on vous verse une avance sur le volume d'affaire que l'on va vous garantir.

Le x2 de l'offre montre à quel point Apple ne souhaite pas la solution JDI.

Ce qui n'est pas clair dans l'article est si la vente corespond au consortium Sharp ou à sa division Display.

J'ai bossé pour Sharp: bon gars, beaucoup de très bon ingénieurs, mais pas beaucoup de visionaire avec une inertie digne d'un paquebot. Espérons qu'ils renaîtront...

CONNEXION UTILISATEUR