Les voitures Tesla conduisent (presque) sans vous

Nicolas Furno |

Tesla a finalisé la septième version du logiciel qui contrôle ses Model S et tous les heureux propriétaires devraient recevoir la mise à jour dans les prochains jours aux États-Unis et dans les prochaines semaines dans le reste du monde. Et cette 7.0 n’est pas une mise à jour mineure, puisqu’elle active le pilotage semi-automatique dans toutes les voitures du constructeur sorties depuis un an.

Photo Wired

Parler de voiture autonome est exagéré, mais les Model S équipées du matériel nécessaire sont capables de conduire seules dans certains cas de figure. Sur une autoroute, le véhicule maintient sa vitesse en tenant compte automatiquement de la vitesse du trafic et la Tesla contrôle aussi les roues pour se maintenir dans une voie. La voiture peut aussi chercher une place de parking et se garer toute seule, jusque-là rien de bien original. Une fonction plus originale permet de changer de voie, toujours sur autoroute, par exemple pour doubler un autre véhicule trop lent.

L’écran affiché sous les yeux du conducteur en mode pilotage automatique. Cliquer pour agrandir

Pendant tout le processus, l’ordinateur de bord contrôle tout, mais le conducteur doit en fait rester présent et attentif. D’ailleurs, on peut enlever ses mains du volant quelques secondes, mais pas plus. Si vous ne tenez pas le volant trop longtemps, après une alerte sonore, la voiture s’arrêtera d’elle-même, par sécurité. Vous restez ainsi toujours responsable en cas de problème, un choix assez conservateur qui tranche avec la décision récente de Volvo de se porter responsable en cas d’accident sur ses modèles automatiques.

Pour bénéficier de toutes ces fonctions, il faut la dernière version de la Model S, commercialisée depuis un petit peu plus d’un an. Cette version est équipée de multiples capteurs tout autour pour analyser la situation en permanence et détecter les dangers devant et derrière, mais aussi sur les côtés. Par ailleurs, Tesla a mis au point une base de données cartographique aussi précise que possible et qui sera surtout mise à jour en permanence par… les Model S en circulation.

L’un des capteurs exploités par la Model S pour conduire automatiquement (Photo Wired). Cliquer pour agrandir

En effet, si les possibilités de conduite automatique de la Model S n’ont rien de vraiment nouveau — on retrouve la même chose, parfois depuis des années, sur les modèles premium des constructeurs traditionnels —, Tesla reprend l’avantage sur deux points. D’une part, il ne s’agit pas d’une option facturée en supplément du prix de base, toutes les voitures sont compatibles par défaut avec ce système, même celles qui ont été vendues sans la fonction.

D’autre part, toutes les Tesla sont connectées et l’entreprise en profite pour collecter des données. Le pilotage automatique va donc s’améliorer naturellement avec le temps et plus il sera utilisé, plus il sera perfectionné. Par ailleurs, des mises à jour sont déjà prévues et le constructeur veut notamment proposer à ses clients un mode où on peut laisser la voiture se garer seule, et revenir après chercher ses occupants devant la porte.

Voilà qui sera fort pratique, en attendant la vraie voiture autonome, qui n’est peut-être pas si loin qu’on le croit. Avec la nouvelle Model X présentée récemment par le constructeur, une nouvelle fonction ouvre les portes et prépare le véhicule à démarrer dès que vous vous en approchez. Combinez cette fonction au pilotage automatique de la Model S et on obtient une bonne base pour une voiture capable de conduire sans votre aide.

avatar patrick86 | 

"L'article ne dit pas si les mises à jour sont payantes."

Mises à jours logicielles gratuites — enfin, inclues dans le prix de base — ces Tesla. C'est son gros avantage par rapport aux autres constructeurs : la qualité du suivit logiciel.

avatar trackos | 

Donc si le système de sonorisation est en panne et que tu t'endors sur l'autoroute la voiture s'arrête...en plein sur l'autoroute ? Ouaaa, bah heureusement que ça tombe jamais en panne la sono !

avatar patrick86 | 

"Donc si le système de sonorisation est en panne et que tu t'endors sur l'autoroute la voiture s'arrête...en plein sur l'autoroute ?"

Z'ont p't-être pas été trop idiots et on intégré un système d'alerte sonore dédié…

avatar thebarty | 

"...il ne s’agit pas d’une option facturée en supplément du prix de base..."

Pourtant, sur le site de Tesla, dans le design studio, l'option "Fonctionnalité pilotage automatique" est présentée à 2 700€ à la commande (et 3 300€ post-livraison).

Alors, gratuite ou pas ?

avatar rootzy | 

c'est ce que j'allais dire

avatar Matlouf | 

"La voiture intelligente roulera sans conducteur.

Le conducteur intelligent roulera sans sa voiture car il empruntera les transports en commun."

Ph. Geluck

avatar Arkadir | 

@patrick86 et commentaires précédents:

- dans quelques années on se posera la question inverse: mais pourquoi Tesla/Elon Musk ne rachète pas Apple? ;)

- si une voiture intelligente s'arrête sur l'autoroute j'imagine qu'elle sait ralentir, allumer les warnings et se mettre sur le côté.

- pour tous les curieux allez lire l'excellent article suivant :
http://waitbutwhy.com/2015/06/how-tesla-will-change-your-life.html

Attention par contre on se prend vite à lire tout le blog et c'est chronophage :)

avatar trackos | 

J'espère que vous avez raison car quand on met le régulateur pendant 30 min, quand il faut retrouver les pédales je vous dis pas, moi je passe régulièrement les pieds en touchant à peine les pédales ça me permet d'être réactif en cas de pb. J'aimerais bien savoir combien de conducteurs le font et combien paniquent en cas d'imprévu.
Mais de toute façon c'est à n'en pas douter l'avenir.

avatar umrk | 

Je ne comprends pas cette fascination pour Tesla. La Tesla n'est en rien innovante par rapport à l'état de l'art. Sa plus grande autonomie ne résulte que du fait qu'elle embarque plus de batteries (donc est plus lourde , plus chère , etc ...).

Nos constructeurs nationaux ne déméritent pas sur le sujet, et il est bien plus difficile de sortir quelque chose en contenant le budget ..... Il faut arrêter de croire que toute la R&D mondiale se situe en Californie ....

avatar dadilwen | 

@Mantis Religiousa

Oui mais là, l'avantage, c'est que le quai de la gare est en bas de chez toi et c'est toi qui décide de l'horaire de départ.
Parce que le train, c'est super mais s'il te faut au moins une heure de trajet pour aller à la gare adéquate en te traînant tes valises pour choper ton train, comme la plupart des banlieusards, ça gâche un peu le plaisir!

avatar iYoung | 

La technologie XD on est bien proche de la science fiction à cette allure

avatar crazy_c0vv | 

Jolie voiture, très beau concept, j'aime beaucoup les Tesla... si j'en avais les moyens j'en achèterai une, c'est sûr.
Il doit quand même y avoir un certain plaisir à conduire cette voiture là !

Et oui, je parle de plaisir de conduire. Personnellement j'aime ça, en tous cas. Faut dire que je n'en ai pas l'occasion tous les jours, peut-être que si je devais aller travailler en voiture je n'aurais pas le même avis.

avatar weagt | 

en tout cas pour le coup ils ont intérêt à livrer des mises à jour totalement exemptes de bugs...

Apple à ce titre ne pourrait pas assurer chez Tesla...

avatar misstique | 

Tesla j'en rêve, je suis à un point X et la voiture est à un point Y je dis "t'es là ?" et d'un coup d'un seul, elle surgit de nulle part ... euh non de Y ... pour arriver au point X ... où je me trouve.

avatar powerjaja | 

Une Tesla et une AppleWatch un peu améliorée avec Siri et on est proche de K2000...

avatar tbr | 

Jamais je ne confierai ma vie à une machine, quand bien même elle serait dotée des plus beaux atours, parce que tout ce qui est auto-dirigé par des systèmes automatisés peut tomber en panne, être piraté, subir les affres "logicielles" de mises à jour problématiques, dépendre de la pérennité de l'entreprise qui développent ces produits ou, plus encore, d'obligations légales de "maîtriser son véhicule" (et non le contraire).

J'imagine mal (ou plutôt j'entrevois les conséquences désastreuses) le jour où un accident surviendra entre plusieurs de ces véhicules "où tu n'as plus rien à contrôler et surtout le volant" — parce que rien n'est infaillible, homme comme machine : qui ira conduire les corbillards vers les cimetières ? Un voiture Tesla ?

Un jour, il y a longtemps, un type qui bossait dans l'aéronautique, m'a confié que les avions pouvaient voler sans pilote. Rien d'incroyable, me direz-vous — on connaît George de "Y a-t-il un pilote dans l'avion. Mais il a ensuite précisé que c'était déjà possible lors de toutes les étapes d'un vol, sans intervention humaine. En gros, les pilotes servent de décor dans la cabine de pilotage et sont surtout là pour rassurer les passagers.
Personnellement, je n'ai jamais été me renseigner sur la présence du pilote dans l'avion ni s'il s'appelait George, même après avoir entendu sa voix dans les haut-parleurs mais si j'avais le moindre doute, je crois bien que je demanderais à redescendre.

avatar brunitou | 

La voiture qui conduit toute seule sur autoroute: pour bientôt, j'y crois (et encore, si l'énorme aspect juridique suit). La voiture qui conduit tout seule sur les routes secondaires et chemins de campagne, je n'y crois pas avant des décennies. Ou alors ça existe déjà: ça s'appelle un taxi ;)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR