Google Photos stocke et gère vos photos et vidéos gratuitement

Nicolas Furno |

Parmi toutes les annonces de ce soir, Google a lancé un nouveau service dédié aux photos. Ou plutôt relancé un service qui existait, mais qui était caché jusque-là au milieu de Google+. Google Photos ambitionne rien de moins que de stocker toutes vos photos et vidéos gratuitement, mais aussi de les organiser automatiquement pour vous.

Stockage illimité, mais…

Le principe est simple : toutes les photos et vidéos prises avec votre smartphone, ou déjà stockées sur votre ordinateur seront envoyées sur les serveurs de Google. L’entreprise propose ce qu’Apple n’a (hélas !) pas osé : un stockage gratuit et illimité en quantité, ou dans le temps. Vous pouvez héberger tous les clichés que vous avez pris, ou même l’ensemble des photos de famille depuis que les appareils existent, peu importe. Et cela vaut autant pour les photos que pour les vidéos, sans limite de longueur pour ces dernières.

Google Photos n’est pas totalement illimité pour autant. On peut héberger autant de photos et vidéos que l’on veut, mais uniquement en « haute-qualité ». Google ne récupère pas nécessairement les originaux, mais conserve des copies de bonne qualité à la place. Concrètement, les photos sont limitées à 16 mégapixels et les vidéos au 1080p : si vous filmez en 4K ou que vous utilisez un appareil photo avec un meilleur capteur, vous devrez toujours payer si vous voulez synchroniser les originaux.

Si votre appareil photo principal est un iPhone en revanche, Google Photos vous offre effectivement un stockage illimité et gratuit. C’est déjà bien — et on aurait aimé que iCloud Photos soit aussi généreux —, mais Google n’est pas le premier à le faire. En revanche, le service reprend l’avantage en matière d’intelligence et d’automatisation.

Un assistant futé et utile

Chacune de vos photos va être analysée par les serveurs de l’entreprise. L’objectif est peut-être d’en savoir plus sur vous, mais en échange Google aide vraiment. Jugez plutôt : Google Photos regroupe automatiquement les images en fonction de la date et du lieux, mais aussi du sujet. Le service sait ce qu’est un chien, une bouteille de bière ou même de l’escalade et quand vous cherchez ces sujets génériques, il est capable d’afficher toutes les photos qui contiennent ces sujets.

Google Photos sait non seulement distinguer les portraits et les rassembler par personne. Il sait aussi regrouper les photos par lieux (gauche). Plus fort, il sait à quoi ressemble un chien et il peut ainsi trouver toutes les photos qui en contiennent un (droite). Cliquer pour agrandir

Pendant nos essais, la recherche a souvent été bluffante. Elle a bien trouvé toutes les photos de nourriture, mais on peut très bien affiner. En cherchant « burger », on filtre effectivement les résultats, pour n’afficher que des photos de hamburgers ou « vin » pour ne garder que des bouteilles. Vous voulez le piéger en cherchant « eau » ? Raté, il sortira aussi bien des verres d’eau que la photo d’un fleuve… « Piscine », « chat », « famille », n’importe quelle couleur… on s’amuse à essayer toutes les recherches imaginables et même si tout ne fonctionne pas, les résultats sont parfois surprenants, tellement ils sont corrects.

Ce ne sont pas quelques papillotes qui vont empêcher Google Photos de trouver un chat…

L’assistant intégré à Google Photos ne s’arrête pas en si bon chemin. L’analyse peut lui permettre de vous faire des suggestions, soit pour améliorer des photos, soit pour mieux les exploiter. S’il détecte qu’une photo serait mieux en noir et blanc, ou avec un mode HDR, il vous proposera le changement automatiquement. Mais s’il voit des photos associées, il peut aussi générer de lui-même une histoire ou, plus spectaculaire encore, une animation à partir de plusieurs photos ou un film composé de vidéos et de photos.

En effet, si vous avez une rafale avec un sujet qui évolue d’une photo à l’autre, Google Photos peut le détecter et créer une animation. Nous en avions deux dans notre bibliothèque : une série de quatre ou cinq images prises lors d’un anniversaire (vous savez, ce moment où l’on souffle les bougies et que l’on ne veut pas rater) et une série de photos d’un iPhone pour un test. Dans les deux cas, l’assistant a automatiquement proposé une animation assez convaincante.

Deux fonctions « intelligentes » de Google Drive : l’assistant propose automatiquement une amélioration (gauche) et la recherche est suffisamment intelligente pour analyser le contenu des photos (droite). Cliquer pour agrandir

Tous les conseils de Google Photos ne sont pas bons à prendre, mais cela tombe bien, ils sont tous optionnels. Et si on le souhaite, on peut créer ses propres contenus. Vous pouvez, notamment, commenter des photos de façon interactive avec un livre qui peut ressembler à ça. Là encore, le processus est largement automatisé : le service analyse chaque élément pour créer une histoire cohérente et limite ainsi votre travail. On obtient effectivement quelque chose qui tient la route en un temps record.

Comment utiliser Google Photos ?

Comme la majorité de ce que propose Google, Google Photos est à la fois une application mobile et un service web. Pour l’utiliser, le plus simple est de télécharger l’application pour iOS ou Android. Si vous avez un ordinateur, vous pouvez également télécharger un utilitaire qui va mettre en ligne les images présentes sur votre disque dur.

Côté smartphone et tablette, les applications servent aussi à consulter les images, avec une interface qui rappelle assez celle conçue par Apple. On peut également zoomer dans une période de temps plus réduite (d’une année à un mois, puis une semaine et un jour) en utilisant des gestes tactiles. Il y a quelques bonnes idées, comme la sélection rapide (maintien du doigt sur une photo, puis on glisse pour en sélectionner d’autres).

Les applications mobiles proposent beaucoup de fonctions, mais pas toutes. Pour le reste, il faut passer par le site web de Google photos qui peut aussi servir à transférer des images. À ce sujet, deux regrets à ce stade : l’assistant de transfert pour OS X ne gère pas Photos, alors que iPhoto est bien pris en charge (on imagine que cela changera avec une mise à jour). Par ailleurs, la sauvegarde depuis notre iPhone est toujours en préparation et elle ne semble pas vouloir commencer.

La recherche sur le site web de Google Photos. Si vous n’avez pas d’idées, quelques suggestions sont disponibles. Ici, on a des lieux et un thème.

Difficile de ne pas être enthousiaste face à ce Google Photos. Libéré de Google+, ce gestionnaire de photos prouve tout son intérêt et au-delà du stockage illimité, ce sont bien les fonctions intelligentes que l’on retiendra. Certes, il faut accepter que Google accède à ses photos, mais le gain est indéniable.

Apple propose bien quelques éléments similaires, notamment sur la recherche d’images, mais le constructeur est à des années lumières de Google en la matière. Si vous n’avez pas envie de passer du temps à trier vos photos de vacances, Google Photos est peut-être la solution idéale.


avatar Yohmi | 

La première interrogation qui me vient à l'esprit, c'est "pour quoi faire ?". Le chapitre au sujet de la recherche "intelligente" semble en effet bluffant. Mais pourquoi irais-je mettre en ligne mes photos ? Ou alors j'ai mal pigé l'intérêt. C'est un service de sauvegarde (et dans ce cas c'est pas public, sinon on peut te voler tes originaux) ou un service de partage (et dans ce cas il faut faire soi-même un tri pour choisir ce que l'on veut montrer) ?
J'aime bien l'idée de la recherche et ça me plairait de retrouver ça directement dans ma photothèque iPhone et aussi Lightroom. De là à mettre tous mes clichés en haute résolution sur internet… pas du tout.
La curiosité de Google ne me dérange pas trop tant que les informations sont recueillies anonymement et que les fichiers analysés ne sont pas récupérés à d'autres fins (je ne suis pas du genre à avoir peur de la publicité ciblée, je trouve ça bénéfique). Mais je suis perplexe (ou plutôt incertain) quant au concept même de ce service. Ou alors c'est dans le but de remplacer iPhoto/Photos pour ceux qui ont les besoins les plus simples en matière de retouche, mais en ligne ?

avatar BeePotato | 

@ Yohmi : « J'aime bien l'idée de la recherche et ça me plairait de retrouver ça directement dans ma photothèque iPhone et aussi Lightroom. De là à mettre tous mes clichés en haute résolution sur internet… pas du tout. »

Pareil. Cette mode du tout en ligne me désespère. Les mêmes fonctions intégrées à une application locale (voire directement à l’OS, via un plugin Spotlight, ce dernier se chargeant ensuite de la recherche) me brancheraient beaucoup plus.
Alors certes, ce genre d’analyse d’image ferait mouliner un peu nos CPU (en plus d’occuper pas mal de RAM), mais justement on achète depuis des années des machines de plus en plus puissantes. On a de nos jours des engins capables de faire tourner en temps raisonnable de genre d’opération.

avatar phoenixback | 

@BeePotato :
De nos jours des machines puissantes?

Pas chez apple

avatar BeePotato | 

@ phoenixback : Si, si, je te rassure.

avatar Stardustxxx | 

Malheureusement ce genre de techno est basé sur le Deep Learning, et cela demande beaucoup de données pour être efficace.

La partie training n'est pas facilement executable sur un simple PC ;)

avatar iGeek07 | 

@Stardustxxx :
Google peut faire le training du modèle sur leurs super serveurs puis envoyer le réseaux de neurones sur la machine locale (pour reconnaître un burger ou un chien). La seule chose pour laquelle ça n'est pas possible c'est pour les visages… mais on sait que c'est possible de faire l'apprentissage en local puisque pleins de logiciels le font (iPhoto, Photos, Lightroom).

avatar Stardustxxx | 

@iGeek07
Toutes les produits qui utilisent le deep learning chez Microsoft, Facebook, Google ou Apple passent par leur serveurs : Cortana, Google Now, Siri, reconnaissance vocale, traduction skype, google natural language, etc...

Il est a peut certain qu'a terme nous n'aurons qu'a telecharger le modele de neurone et ca marchera en local mais les technos ne sont pas encore la.

Pourquoi ca ne n'est pas possible pour les visages ? Quelles contraintes empechent cela ? Vu la puissance des deep networks, je ne vois pas de contraintes theoriques...

avatar BeePotato | 

@ Stardustxxx : « La partie training n'est pas facilement executable sur un simple PC ;) »

En effet, mais il n’est pas question de faire l’apprentissage des modèles en local. Ce serait évidemment fait sur un gros cluster, puis en local on ne fait tourner que les tests (ou, éventuellement, de l’adaptation des modèles), ce qui est tout à fait compatible avec la puissance des machines actuelles.

avatar Stardustxxx | 

@BeePotato

Nous sommes d'accord, mais après il ne faut pas se plaindre que ces compagnies doivent avoir acces a nos données pour pouvoir offrir des services pertinents et efficace. Elles ont besoin de mouliner ces données, nous ne sommes pas dans le domaine de la divination ;)

Bien entendu la question de partager ces données avec d'autres est une autre problème.

avatar BeePotato | 

@ Stardustxxx : « Nous sommes d'accord, mais après il ne faut pas se plaindre que ces compagnies doivent avoir acces a nos données pour pouvoir offrir des services pertinents et efficace. Elles ont besoin de mouliner ces données, nous ne sommes pas dans le domaine de la divination ;) »

Dans l’approche que j’ai décrite, il n’y a pas d’usage des données de l’utilisateur sur les serveurs. L’apprentissage des modèles est fait en utilisant les tonnes de données déjà accessibles en ligne.
Et les données de l’utilisateur ne sont traitées que localement.

Bien sûr, pour qu’une approche de ce type ait un quelconque intérêt, il faut que ce soit proposé par une société qui ne tire aucun bénéfice du résultat de l’analyse des photos. Sinon, c’est encore pire : l’application hypothétique de Google fait mouliner nos machines pour analyser nos photos et envoie ensuite le résultat sur les serveurs, permettant à Google d’obtenir autant d’informations tout en économisant sur la bande passante, la capacité de stockage et la puissance CPU. :-)

avatar Stardustxxx | 

@BeePotato
Tu decris le futur, il est certain que cela va revenir vers nos device, si nous avons une AI qui nous aide, je pense que le plus important pour nous c'est qu'elle nous obeisse, pas qu'elle obeisse a une societe ou le gouvernement...

Pour le moment, ca ne s'execute pas en local malheureusement. Nous n'avons donc pas le choix pour le moment de faire executer cela sur leurs serveurs.

D'ailleurs pour le benchmark ImageNet, plusieurs compagnies ont des resultats meilleurs que les humains, moins de 5% d'erreur pour Microsoft, Google ou Baidu.

Mais je pense que l'avenir sera ce que tu décris, mais nous aurons plusieurs etapes avant d'arriver la.

avatar BeePotato | 

@ Stardustxxx : « Pour le moment, ca ne s'execute pas en local malheureusement. Nous n'avons donc pas le choix pour le moment de faire executer cela sur leurs serveurs. »

Sur une machine récente avec 8 Go de RAM, si, on peut faire tourner ce genre de choses.
Ce qui nous empêche malheureusement d’y avoir accès, c’est la mode des machins mobiles, qui sont plus limités en puissance et en RAM, et pour lesquels on préfèrera de toute façon encore longtemps faire exécuter ce genre de calculs par un serveur histoire de ne pas plomber l’autonomie.

avatar Stardustxxx | 

@BeePotato
Des liens s'il te plait. J'aimerai regarder ca plus en detail.

avatar zspy59 | 

Non merci !

avatar alan1bangkok | 

oui merci

avatar C2SC3S | 

Ouh la la Google est méchant , ce big brocher permanent qui va/veut aussi analyser nos photos maintenant , par contre Apple est si gentil , qui ne propose que Apple Pay n'est ce pas ?

avatar Trillot Bernard | 

Dans un cas tu ne payes pas mais tu donnes tes infos perso à Google qui te farçis de pub, dans l'autre tu payes directement pour le service. Toute les entreprises doivent équilibrer leurs comptes.

Ta réaction est totalement déplacée. Chacun choisis, encore que ceux qui n'ont pas les moyens sont obligés de prendre la solution Google, c'est dur d'être pauvre.

Perso je préfère payer mais je comprends l'autre choix.

avatar C2SC3S | 

Pourquoi déplacée? Pourquoi pas insultante et outrageante , tant que vous y êtes?
Je ne comprends pas votre réaction ,comme vous l'ironie dans mon post visiblement.
Bon bref.

avatar Ast2001 | 

Sur la recherche par lieux / personnes / objets etc..., ce n'est pas nouveau. Cela existait déjà aussi bien en version WEB que depuis l'appli intégrée à Google+

avatar lmouillart | 

^_^, d'ailleurs The Verge s'est planté de version pour sa review : https://vid.me/UhbY ils ont testé la vieille version G+.

avatar Patrick75 | 

Est-il possible de récupérer toutes ses photos en cas de pb sur son ordi ?

avatar lmouillart | 
avatar Pommeduverger | 

Je me demande si les serveurs d'Apple ont la capacité de proposer un tel service gratuitement

avatar inumerix | 

Quand c'est gratuit c'est toi le produit...
Pas pour moi...

avatar lmouillart | 

Il existe une offre payante qui enlève les limitations de résolution mais propose un stockage limité à jusqu'a 30To pour 300$ / mois.

avatar alan1bangkok | 

original...

avatar Kriskool | 

Espérons qu'Apple réagisse vite et offre de l'illimitée et des fonctions similaires.
Ce Google photo - si son fonctionnement est correct - peut être un argument sérieux pour passer à l'écosystème Google pour moi je l'avoue.

avatar avt_92 | 

Je vois pas trop l'interet quand on a déjà flickr,
Par contre c'est vrai que icloud est largué par ces deux services.

avatar GoKart | 

Je suis pas sûr d'avoir tout compris.
Google Photos est pour un usage de stockage / classement uniquement personnel ou ça permet aussi des fonctions de partage ?
On peut créer un album et pouvoir donner son adresse web à un contact par exemple ?
Les fonctions similaires de feu MobileMe me manquent énormément....

avatar lmouillart | 

"On peut créer un album et pouvoir donner son adresse web à un contact par exemple ?"
Oui.
Sinon il y a possibilité de partage via G+, Twitter, FB.

avatar x arena | 

Je dis bravo Google ! Je vais certainement migrer chez eux :)

avatar Harp | 

Reste plus qu'à voir si et comment Apple va réagir à la WWDC. Maintenant, c'est possible qu'ils ne fassent rien (et les fans justifieront par "ouais mais si c'est pas gratuit, c'est que t'es pas le produit", ce qui ferait tout autant de sens).

avatar phoenixback | 

Etre contraint de payer pour être libre, paradoxe bonjour...

avatar Harp | 

@phoenixback :
Évidemment, l'économie marcherait mieux si tout était gratuit et les infrastructures et la main d'œuvre ne coûtaient rien. Genre, le plombier te facture rien quand il vient te dépanner ou Apple ne te facture rien et te donne de la place gratuitement sur des serveurs qu'ils ne mettent à disposition que pour ton confort.

avatar phoenixback | 

@Harp :
Je m'en fou de ton économie je suis un hippie j'ai aucun respect pour ton argent ou ta croissance.

avatar zxspectrum | 

@phoenixback :
"Etre contraint de payer pour être libre, paradoxe bonjour..."

Aucun paradoxe, la liberté coûte toujours plus cher (et on ne parle ici que d'argent).
Avec ses très bons services gratuits, Google a réalisé le rêve du capitalisme : l'esclave consentant. Il est heureux de fournir son travail (données personnelles, pas fatigant) en échange du gîte et du couvert (recherche, mail, cartographie, stockage, etc., tellement pratiques). Mais les maîtres communiquent entre eux. Grâce aux données achetées à Google, votre banquier sait que :
1- vos recherches de contenus sur internet se focalisent sur une certaine maladie
2- vos recherches cartographiques se sont portées vers un hôpital (trajet que vous avez réalisé comme en attestent les paiements autoroutiers en CB)
3- vous êtes chauve sur certaines photos (visible sur Facebook)
Alors, même si 1et 2 concernaient un proche et 3 un pari perdu, n'attendez pas les meilleures conditions pour votre crédit.
Un peu caricatural, certes.
La partie est perdue. Si ce n'est pas Google, ce sera Facebook, ou Microsoft… Apple ? Peut-être un peu moins, mais pour combien de temps ?
À part Richard Stallman, Éric Schmidt et Mark Zuckerberg qui protègent leurs vies privées comme de vrais paranos, nous sommes déjà tous des produits.
Mais on n'est pas obligé de consentir.

avatar Hiqosa | 

Ici et là on parle de Google et des données personnelles.
Et Apple n'en prend pas?

Il n'y a que les Apple Addicts pour y croire?

Il y a eu quelques temps une conférence mondiale sur les données et la sécurité et il y a bien une chose qui est sortie : n'achetez pas un iPhone. C'est le téléphone qui divulgue le plus de données !!!

Qui croire?

Les experts en informatique et sécurité mondiaux ou Mr. Tim Cook de chez Apple qui dit le contraire?
Je préfère croire les experts ...

avatar frankm | 

Les gouvernements essayent de demander à Apple des portes dérobées sur les iPhone car ils sont trop sécurisés pour y farfouiller dedans !

avatar phantoom | 

@frankm

"Les gouvernements essayent de demander à Apple des portes dérobées sur les iPhone car ils sont trop sécurisés pour y farfouiller dedans !"

1) ce n'est que pour Imessage
2) si ils veulent un accès ils l'auront
3) Tu t'es jamais posé la question sur la désinformation (on peu pas faire ça, mais en fait si mais on veux pas que cela se sache...)

Cela s'applique à tous les OS, toutes plateformes confondues. Y compris Android

avatar lantien | 

Y'a bien que les anciens que ça dérange la vie privée ! Sérieusement, Google vous offre un stockage illimité pour vos photos (et pas 1000max hein ...) et vous trouvez encore le moyen de vous plaindre par rapport à ça ! Si vous avez Twitter, Facebook, YouTube, snapchat, ou même internet, la NSA connaît déjà tout de vous ! Alors si mettre quelques photos de votre chats/copine/paysage/voiture vous embêtes !
Cette histoire de vie privée par dans tout les sens, la génération 90/2000 on a pas ce bloquage. Pour info j'ai 24ans, et je suis un FanBoy Apple hein ! Je vois les troll arriver "oui t'es un Google addict gnia gnia gnia"

avatar imrfreeze | 

@lantien :
Quand tu croiseras quelqu'un dans ta vie que tu ne connais pas, mais qui lui pourra te raconter toute ta vie en détails, peut-être que tu réaliseras les conséquences

avatar frankm | 

Les patrons farfouillent dans les réseaux sociaux avant de recevoir un postulant

avatar phantoom | 

@imrfreeze

La police le peut déjà. Rien de neuf donc.

Cela reste à toi de choisir ce que tu mets sur le cloud ou pas. Mais faut arreter de croire que tes photos de vacances intéressent quelqu'un d'autre que toi.

avatar gwen | 

@phantoom :
Détrompe toi. Ca intéresse tout ce qui est business. Ca permet de savoir ton pouvoir d'achat en recoupant les prix des voles d'avion de la date et de la durée du séjour. Plus ce que tu as acheté sur place burger ou Resto haut de gamme. Etc. Ca c'est très intéressant pour te vendre une voiture, un bijou, un appartement voir un crédit. Imagine que tu ne puisses plus te loger où tu veux suite à ce genre de base de donnée.

avatar Stardustxxx | 

Et ton revevé de carte bleue ? Ca indique encore plus de chose...

Si tu veux être parano, commence par la base ;)

avatar GoKart | 

Ah bon ? Ton relevé de carte bleu est en partage et en libre accès , toi ?
Tu devrais peut être envisager de changer de banque. Le secret bancaire.......

avatar Stardustxxx | 

@GoKart
Et ton acces gmail ou icloud est en acces libre et en partage aussi ?
On est sur l'article de l'appli Photo de Google, les photos sont prives, mais tu peux partager des liens si tu vuex. Ou est l'acces libre ?
Les banques, visa ou mastercard connaissent tes infos d'achats. Et tu leur fais confiance non ?
Et ton fournisseur de telephone, il sait quasi en permanence ou tu es... Et ils revendent les infos sur tes deplacements. Par exemple ils fournissent aux centres commerciaux, des infos indiquant la provenance de leur clients, savoir en fonction des jours si ils viennent d'a cote ou de la campagne.

C'est pareil chez les GAFA, tes data ne sont pas en acces libre.
Mais mon point était, il y a tellement de domaines dans lesquels nous sommes traqués que si ca inquiete vraiment, il y a de quoi pour s'inquieter.

avatar patrick86 | 

"Y'a bien que les anciens que ça dérange la vie privée ! Sérieusement, Google vous offre un stockage illimité pour vos photos (et pas 1000max hein ...) et vous trouvez encore le moyen de vous plaindre par rapport à ça ! Si vous avez Twitter, Facebook, YouTube, snapchat, ou même internet, la NSA connaît déjà tout de vous ! Alors si mettre quelques photos de votre chats/copine/paysage/voiture vous embêtes !"

Google vous AIME !

"Cette histoire de vie privée par dans tout les sens, la génération 90/2000 on a pas ce bloquage. "

Dépend. Il y a les gens qui réfléchissent et les autres.

Par contre, je vous croirais si vous me disiez que la génération Facebook-kikoolol n'a pas de problème à perdre toute vie privée.

avatar Mac_Gay | 

Super, je vais mettre toutes mes photos x, pour voir s'il arrive à les classer. je vous tiens au courant! ;)

avatar phoenixback | 

@Mac_Gay :
+1 s'il fait de la reconnaissance pénienne je migre.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR