Nokia et Alcatel-Lucent créent un géant européen des télécoms

Mickaël Bazoge |

Le finlandais Nokia et le franco-américain Alcatel-Lucent vont convoler en justes noces, au terme d’une transaction de 15,6 milliards d’euros qui valorise l’action d’Alcatel de 28%. Les conseils d’administration des deux entreprises ont validé l’affaire, dont le feu vert final interviendra dans la première moitié de 2016. Il faut en effet en passer par les fourches caudines des actionnaires et des régulateurs.

Ensemble, les deux équipementiers réseaux comptent 110 000 salariés partout dans le monde et représentent un chiffre de 26 milliards d’euros — c’est plus que le numéro un du secteur, le suédois Ericsson. Dans la transaction, Nokia met enfin un pied sur le marché américain (alors que l’entreprise n’a jamais réussi à y parvenir du temps de ses activités mobiles revendues à Microsoft), et le groupe renforce sa position en Europe tout en gagnant un accès en Asie.

Le communiqué explique que la nouvelle entité sera parfaitement positionnée pour mettre au point et muscler les infrastructures technologiques qui permettront à l’internet des objets de croître, et aux nuages de continuer à envahir nos cieux. Il s’agit aussi de jeter les bases de la 5G.

Histoire sans doute de commencer à amadouer les chatouilleux régulateurs nationaux et européens, Nokia donne quelques chiffres qui sonnent bien aux oreilles : le nouveau groupe emploie plus de 40 000 employés en recherche et développement, un poste où les investissements ont été de plus de 4,7 milliards d’euros l’an dernier.

En France, ce rapprochement entre géants est évidemment surveillé comme le lait sur le feu. Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie, se réjouit de voir naître un tel monstre européen des télécoms ; il a reçu hier après-midi les deux patrons (Michel Combes d’Alcatel-Lucent et Rajeev Suri de Nokia), de qui il a reçu des engagements sur le maintien de l’emploi. « Notre objectif, c’est de continuer à créer de la valeur et des emplois en France dans la cadre de la construction d’un champion mondial. C’est la vie des entreprises d’évoluer. Mon objectif c’est que dans quelques années, Nokia fasse le choix de devenir français !  », a expliqué Emmanuel Macron.

avatar ovea | 

Ouf ! Nokia ce n'est pas Microsoft

avatar patrick86 | 

"Mon objectif c’est que dans quelques années, Nokia fasse le choix de devenir français ! "

Il a de l'ambition…

avatar JLG01 | 

Un Finlandais + un Franco américain = un Européen!
Qui a mangé l'Américain?

avatar Paddy92 | 

@JLG01

Y a plus rien a gratter pour les fonds de pension!

avatar Solo67 | 

Un partenariat puis un rachat aurait été plus judicieux afin d'évalué leurs forces. A cela rajoutons le manque de vision des politiques européens, la lenteur des administrations et on donne des plans de licenciements dans les 5 prochaines années .

avatar iTouchKiller | 

"Mon objectif c’est que dans quelques années, Nokia fasse le choix de devenir français ! "

Avec la fiscalité française ? Il peut rêver, peu d'entreprise sont suffisamment bête pour le faire de plein gré

avatar Leborde | 

Encore une fois, on se fait voler une de nos bonnes entreprises. Mais au moins, on a dissolu de l'américain dans l'affaire: c'est un moindre mal.

avatar C2SC3S | 

Pensées pour tous les Alcatel et particulièrement ceux de Lannion . Il fut un temps où cela représentait une carrière enviable , c'était un fleuron , un modèle .

avatar Giloup92 | 

Mariage de l'aveugle et du paralytique ?

avatar coink | 

Si j'ai bien compris, il s'agit des activités mobiles d'ALU uniquement. Pas de revente des activités Optique, Routage et Câbles sous marins.

avatar Giloup92 | 

@Leborde
On a dissous plutôt que "dissolu" !

avatar jeff197 | 

@couink. Non justement t'as rien compris ;) c'est un achat TOTAL et ALU n'existe plus...le tout s'appelle Nokia Corporation.

avatar coink | 

effectivement, cela à changé entre les rumeurs d'hier matin et l'annonce de ce matin.
http://www.capital.fr/bourse/actualites/nokia-et-alcatel-lucent-official...

Si ca pouvait changer leur méthodes commerciales. ALU c'est avant tout une boite qui ne sait pas vendre. Le matos est bon sinon ;)

avatar madaniso | 

C'est marrant qu'en 2015 les gens veulent encore défendre le made in France alors qu'Alcatel se fait bouffer par les Chinois depuis des années. Une entreprise européenne c'est déjà plus vendeur à l'étranger pour faire face à l'Asie et aux USA.

C'était déjà le cas quand Nokia vendait son activité mobile, tout le monde s'en foutait en France. C'est vrai qu'on a Wiko nous... (humour). Pour se développer à l'internationale, les entreprises françaises doivent fusionner en groupe. Regardez LVMH.

avatar Liena | 

C'est Nokia-NSN qui rachète Alcatel-Lucent ? Je veux dire, c'est la partie infrastructure réseau quoi !

avatar harisson | 

Je trouve qu'ils auraient du changer de nom plutôt que de reprendre la marque Nokia.

avatar Liena | 

@harisson :
Nan, trop cher de changer le papier à en-tête !
Ok, je sors...

avatar 0MiguelAnge0 | 

Deux dindes n'engendreront jamais un aigle...

avatar coink | 

J'ai pas bossé sur les produits Telecom de Nokia, mais je peux t'assurer que ceux d'ALU sont sur le haut du panier, tant au niveau perf (meilleur core Router du marché avec les FP3 à 400G) qu'innovation (1er mondial sur les lambdas dwdm 400G il y a 2ans).

Par contre ils sont plus chers et le support a parfois des hoquets...

avatar Mathias10 | 

"Sauvegarder l'emploi"...il y a des centaines de mecs qui se sont déjà fait viré de chez Alcatel et un peu plus de 200 en reclassement interne avec des "incitations à dégager".

Ils sont beaux les discours publics mais il faut voir aussi la réalité qui est que cette fusion est extrêmement mal gérée et alcatel-nokia coupe des têtes sans la moindre raison raison,doublon ou pas on coupe car on doit en couper x centaines . Je suis pour couper les doublons lorsque aucun reclassement n'est possible mais totalement contre le fait de couper au hasard. C'est scandaleux

avatar diegue | 

La France pays attractif pour les investissements, c'est ce qui se dit dans les milieux étatiques. Mais alors pourquoi ce n'est pas Alcatel-Lucent qui a racheté Nokia ?!
Au moins les CEO et autres ne seront plus payés en France, fini les discours sur l'argent donné aux actionnaires aussi !
Quand on voit la manip de l'état sur Renault, ceux qui restent vont vite comprendre qu'il faut changer de pays.

CONNEXION UTILISATEUR