Pour Stéphane Richard, Bruxelles est trop naïf avec Apple et Google

Mickaël Bazoge |

Stéphane Richard le PDG d'Orange, a sorti la grosse artillerie contre Google, Apple, Facebook et Amazon, aimablement regroupés sous l'acronyme « Gafa » par le dirigeant. Durant les 4èmes rencontres de l'Udecam (Union des entreprises de conseil et d’achat média), le rendez-vous annuel des publicitaires, il s'en est pris vertement à ces grands groupes américains qui « considèrent l'Europe comme un comptoir », dénonce-t-il. Dans la ligne de mire de Stéphane Richard, les autorités européennes, qui ouvriraient un boulevard à ces entreprises : «  La cible la plus facile, celle où ils rentrent comme dans du beurre, c’est l’Europe ».

Les Gafa ciblent un vieux continent bénéficiant d'un « bassin de clients avec un pouvoir d’achat encore assez élevé ». L'Europe est devenue « la cible numéro un », devançant même les États-Unis « où c'est plus compliqué », estime t-il. Les groupes américains qui, comme Apple, peuvent venir se servir aussi facilement sur le marché européen, profitent d'une certaine faiblesse de Bruxelles : « Les autorités européennes ont été souvent naïves par rapport aux grands géants américains, il y a une espèce de fascination », note le patron d'Orange qui en veut pour preuve « le règlement récent entre la Commission et Google » concernant le dossier sur les pratiques anticoncurrentielles... sauf que ce n'est pas le cas. Certes, la Commission a accepté la deuxième série de propositions du moteur de recherche au début de l'année, mais il faut encore convaincre les plaignants et le Wall Street Journal a annoncé cet été que l'autorité pourrait finalement demander de nouveaux efforts à Google. L'affaire est donc loin d'être réglée.

Si Apple, Facebook et Amazon sont visés par cette diatribe, c'est Google qui a concentré l'essentiel des critiques de Stéphane Richard. La domination du moteur de recherche dans son secteur (la recherche sur internet est « assuré à 90/95% dans la plupart des grands pays du monde par Google ») pose un « vrai risque » qui s'incarne notamment dans Android, considéré comme un « cheval de Troie ».

Le PDG d'Orange n'a pas oublié de défendre son propre groupe face aux pratiques d'évitement fiscal des Gafa. Il pointe une inégalité fiscale « extraordinaire » alors que l'opérateur paye beaucoup d'impôts, « 4 milliards d’euros pour Orange, contre les Américains qui n’en paient quasiment pas en Europe ». Ce discours particulièrement offensif s'est toutefois nuancé sur la fin, car il reste nécessaire, pour les opérateurs européens, de continuer à travailler et à innover avec ces sociétés américaines.

avatar 2DSP | 

Pas tendre M.RICHARD... mais il a bien raison sur plusieurs plans.

avatar Iaart | 

C'est pas faux!

avatar RayD | 

Je ne sais pas pour vous, je n'ai rien (de grave) contre Orange chez qui je suis (après une désastreuse expérience chez Free) mais quand vous appelez le service Client Orange, vous êtes un peu chez les bisounours ... Gentils mais c...

avatar Finouche | 

C'est ton avis. Mes problèmes ont toujours été résolus rapidement dont un problème physique sur une ligne et déplacement d'un technicien à domicile qui a trouvé la panne en 5 minutes : un composant inutile dans la prise de téléphone qui faisait que je tombait à 2 Mo régulièrement.
Ils ont un protocole à respecter et au premier niveau, on n' a pas affaire à des ingénieurs, c'est normal.
C'est vrai que ça peut être agaçant.

Récemment, c'est moi qui avait fait la bêtise de brancher le décodeur TV sur un routeur alors qu'il doit être connecté directement sur la Livebox (ou via 2 prises CPL). Mais ça n'est pas indiqué dans la doc.

avatar Timekeeper | 

C'est tout le problème : Richard, Orange et les FAI en général se comparent à Google et Apple. Alors que leur métier est de vendre de l'accès à internet. Ils devraient se réjouir des succès d'Apple, Google, Amazon et (surtout ?) Facebook : c'est grâce à eux qu'on a envie, qu'on est obligés d'acheter les services d'Orange ou de ses concurrents, bref des FOURNISSEURS D'ACCÈS.

Mais non, les FAI, Orange le premier, préfèrent *essayer* de concurrencer iTunes, racheter Deezer, Dailymotion, … Orange qui râle sur Amazon… qui est-ce qui a planté Alapage déjà ?

avatar YAZombie | 

Exactement. J'ajouterais:
- le manque total d'envergure des solutions matérielles qu'ils proposent - pardon je veux dire leur ridicule absolu… -,
- la “fermeture” des solutions de services, pas multiplateformes pour deux sous (il y a encore des choses qui ne fonctionnent que sous Windows chez Orange, sans parler du service pro qui a adopté il y a peu, je vous le donne en mille: Flash! Pour servir un état client et des factures on a fait plus efficace…)
- l'agilité niveau zéro: incapable de s'adapter aux nouvelles tendances, aux nouvelles exigences.
Je vous parie que dans environ un an ils vont nous sortir une montre connectée… Vous savez, le truc que personne n'achète?

avatar CKJBeOS | 

Rien a dire sur la qualité du réseau, mais....
- des services a "chier" ! et invasif
- une box d'un autre age
- etc...
Il ferait mieux de se concentrer sur la qualité des produits avant de taper sur les autres ;)

avatar daxr1der | 

@Timekeeper :
Pas que vendre des forfaits non, il y a soucis d'arrangement entre les opérateurs francais et les serveurs google pour youtube par exemple. Et je pense qu'ils sont loin d'être en accort la dessus. Donc je comprends orange.

avatar falemaster | 

Il a pas tort le Richard . On a tendance a etre assez cool parce qu'on a l'impression que sans les grosses entreprises americaines on sera en marge ! Au final c'est nos entreprises qui en payent les consequences ... Je suis content d'avoir des produits US de qualite mais il faudrait aider nos entreprises aussi

avatar Pattedechat | 

Franchement quand je vois à quoi ressemble le site d'Orange, la soupe d'adresses dans le navigateur, et la tronche des applications Orange, sans oublier les merveilleuses box tv et internet; je suis bien content qu'Apple et Google soient plébiscités.

avatar ilyon | 

C'est la "mauvaise personne" qui le dit. Mais ce qu'il dit est vrai: où est l'Europe dans l'IT ?

avatar madaniso | 

@ilyon Il y a des startup mais à part le monde des entrepreneurs, personne n'en parle...

Hier on parlait des solutions de Here Maps ici mais quand on voit le nombre de petits soldats près a déféndre le magnifique Google bec et ongles, ça fait peur...

avatar ilyon | 

Je crains hélas que ces start-up (et parfois moins start-up ... cf NOKIA) terminent systématiquement dans l'escarcelle de grands groupes américains.

avatar ActionScript | 

Quand on pense au problème qu'a eu Microsoft avec Internet Explorer, il est surprennent que la commission européen ne dise rien quand a l'intégration des service Google dans Androïde...

avatar madaniso | 

@ActionScript Il y a plus de lobbys anti Microsoft que de lobbys anti Google tout simplement.

avatar Boud | 

"Le PDG d'Orange n'a pas oublié de défendre son propre groupe face aux pratiques d'évitement fiscal des Gafa. Il pointe une inégalité fiscale « extraordinaire » alors que l'opérateur paye beaucoup d'impôts, « 4 milliards d’euros pour Orange, contre les Américains qui n’en paient quasiment pas en Europe »."

Les 4 milliards d'impôts pour orange ne concerne pas (ou peu) les fameux biens incorporels du Gafa, de plus cela devrait être reformé en 2015.

Mais c'est effectivement une injustice mais beaucoup plus large, et un retard législatif inadmissible.

Orange est quand même connu pour avoir fait des montages fiscaux pas possible au passage, c'était pas lui le PDG à l'époque, mais bon, il sait forcement de quoi il parle ... En tant que PDG d'une société ex-fraudeuse (on espère).

avatar gela | 

Hola, lui on ne l'aime pas. En lisant l'article j'avais en tête de remplacer gafa par orange et europe par français. He bien ça fonctionne assez bien. Ha ha.

avatar Akiro | 

Et l'entente des opérateurs sur les prix pendant des années, il trouve pas ça anticoncurrentielle ?

avatar NEWIPHONE | 

Ce M. Richard est semble-t-il frappé d'une amnésie soudaine comme très souvent : l'entente des prix pendant des années >> c'est vraiment l'hôpital qui tire sur l'ambulance !
Heureusement qu'Apple et Google sont là que les actionnaires d'Orange et lui au passage peuvent se goinfrer sans retenue sur le dos des consommateurs.
Et si on parlait des données piratées M. Richard ? Orange, toujours un train de retard...,

avatar lmouillart | 

Orange pourrait très bien monter un consortium Européen autour de services en ligne pour concurrencer Google (Mail/Agenda, Carto, Photo, Video, Musique, Boutique d'applications, Plateforme d'échange de message et de visio conf), ils sont notamment déjà positionnés sur un certain nombre de ces services.

Il pourraient aussi rejoindre l'OHA pour avoir un poids face à Google, tout en embrassant Android.

Dénoncer c'est bien, mais pas suffisant, il faut proposer des alternatives viables et solides, il y a suffisamment de client Android en Europe pour proposer une distribution "Européenne" de services basé sur un OS fiable, utilisable et utilisé massivement et limiter la croissance isolante et problématique de Google et Apple.

avatar Boud | 

L'activité principale des deux n'est clairement pas la même.

avatar popeye1 | 

@Timekeeper

...qu'on a envie d'acheter, que nos euros vont tout droit aux us et que ces grosses sociétés se débrouillent pour payer le minimum d,impôts, que l'Europe s'appauvrit, qu'on ne sait plus rien fabriquer et qu'on est en train de devenir les esclaves économiques des US. Il nous reste à nous amuser avec les jouets qu'on nous vend très cher et à nous engueuler pour savoir si l'iPhone 6 grand format est mieux ou pas que l'iPhone 5s. C'est ça l'avenir que tu nous vois ? Il faut grandir mon ami !

avatar Finouche | 

+1. C'est du pillage.

avatar Boud | 

La taxe que tu payes pour les biens incorporels va en Irlande et pas aux US.

avatar Vouzemoi | 

dur dur de faire un constat des lieux, surtout si on cite apple dans le lot. mais quand on voit le nombre de petits soldats près a défendre le magnifique Apple bec et ongles, ça fait peur...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR