Les idées dingues des savants fous de Google X

Mickaël Bazoge |

Si Google dispose de son propre labo de recherche et développement (baptisé Google Research), l'entreprise nourrit aussi des projets qui sortent de l'ordinaire - c'est le travail de Google X, d'où proviennent Glass, les voitures autonomes, les ballons-internet Loon, et autres « moonshots », ces projets parfois délirants qui nécessitent de lourds investissements avant de s'incarner dans la réalité.

Le dernier projet en date : des lentilles connectées permettant de surveiller le taux de glucose des diabétiques (lire : Google dévoile des lentilles connectées pour diabétique). Outre l'intérêt scientifique proprement dit, ces créations originales permettent à Google d'obtenir une couverture médiatique inégalée, et peaufinent l'image d'innovateur de l'entreprise. Et peut-être, qui sait, contribueront à changer le monde.

De gauche à droite et de haut en bas : la voiture sans conducteur, Glass, un ballon Loon et la lentille connectée.

Créé en 2009 et dirigé par Sergey Brin, le cofondateur de Google avec Larry Page (devenu CEO du groupe), Google X compte dans ses rangs 250 employés, dont deux récipiendaires d'Oscars pour les meilleurs effets spéciaux. Le long article que consacre FastCompany à cette branche de Google décrit le processus de décision au sein de ce groupe d'iconoclastes, guidés par un principe simple : faire tout ce qui est humainement et technologiquement possible afin de faire… échouer leurs idées. Si celles-ci passent ce cap, alors c'est qu'elles peuvent être creusées et éventuellement, développées jusqu'à leur terme. De fait, Google X entretient une sorte de culte de l'échec - mais c'est de ses erreurs que l'on apprend le plus.

Afin d'évaluer les idées et décider d'aller plus avant dans leur développement, chaque projet passe par le tamis de l'équipe d'« évaluation rapide ». Celle-ci est dirigée par Rich DeVaul, un ancien du MIT qui a passé plusieurs années chez Apple avant d'atterrir chez le moteur de recherche. C'est notamment lui qui a eu l'idée des « ballons wi-fi » Loon, un concept qu'il a tenté « désespérément » de faire capoter, avant de finalement lancer le groupe dans cette réalisation.

Nom de Zeus

Trois critères principaux importent au moment de commencer à développer un projet X. Il faut qu'il solutionne un problème qui affecte des millions, voire des milliards de personnes. Il doit aussi utiliser un composant qui rappelle un élément de science-fiction. Enfin, principe de réalité oblige, il faut que ce projet puisse être conçu avec des technologies disponibles, ou en passe de l'être. De nombreuses idées ont été passées à l'as, comme celui de création d'un hoverboard, ce skate flottant apparu dans Retour vers le futur 2 et qui fait, depuis, fantasmer des générations de geeks.

HUVr a récemment fait le buzz : ce hoverboard avait toutes les apparences de la réalité… mais il s'agissait d'un fake (observez la forme des vêtements des surfers au niveau de leurs épaules…).

Malheureusement, si des trains à lévitation magnétique circulent au Japon ou en Chine, ce procédé ne peut être exploité avec un hoverboard - à moins d'accepter de ne se déplacer que sur une ligne droite. Et même si l'on installe des aimants sur une grande surface, la stabilité de la planche reste très précaire. Malgré l'utilisation d'un matériau spécifique (une tranche de graphite), le projet s'est heurté au principe de réalité - trop coûteux, trop compliqué pour l'impact qu'il aurait eu.

L'hoverboard n'a évidemment pas été le seul projet excitant sur le papier, mais qui a finalement été abandonné. Aussi fou que cela puisse paraître, la téléportation a aussi été étudiée très sérieusement par l'équipe de doux-dingues de Google X. Mais après s'être penchés d'un peu plus près sur le sujet, les chercheurs ont conclu que ce mode de déplacement rapide violait plusieurs lois de la physique; néanmoins, ces recherches ont abouti à la découverte d'un système de chiffrement pour les communications capable de résister aux oreilles indiscrètes. Un sujet sensible pour Google qui a peu goûté les intrusions de la NSA dans ses serveurs.

Un ascenseur pour l'espace

Google X s'est un temps intéressé à un ascenseur spatial (!), qui porte bien son nom : il s'agissait effectivement de transporter depuis la terre ferme vers l'espace une nacelle grâce à un câble rattaché à un satellite. Si l'investissement est massif, à terme les économies de transport se seraient montrées substantielles. En matière de technologie, il aurait fallu mettre au point un câble « au moins cent fois plus résistant que le métal le plus résistant », explique-t-on du côté du labo. Si l'adamantium de Wolverine n'existe que dans les comics, il existe néanmoins un matériau avec ces propriétés, le nanotube de carbone. Hélas, personne n'a été capable de produire plus d'un mètre de câble parfaitement homogène. Sans compter que ces nanotubes ont vocation à se retrouver dans l'espace, dans des contraintes bien particulières…

Actuellement, le labo planche justement sur de nouveaux matériaux aussi résistants que légers. Parmi les concepts imaginés, on trouve une petite boîte qui, en se dépliant tel un origami, dévoilerait… un immeuble de plusieurs étages ! Une idée folle qui sert de base à des réflexions très sérieuses - et qui peuvent parfois aboutir. Google X a les moyens de ses fantaisies XXL : le moteur de recherche peut financer ce genre de travaux à fonds perdu. De 12 à 14% de ses revenus sont consacrés à la R&D, avec au premier trimestre 2014 une augmentation de 500 millions de dollars par rapport à l'année dernière.

Les projets Google X n'ont pas vocation à se transformer en sources de revenus - même si « le portfolio doit générer de l'argent », confie l'équipe. Certains projets connaitront plus de succès que d'autres, mais jusqu'à présent aucun n'a généré de juteux profits. Glass, le projet le plus avancé, sera disponible pour le grand public cette année et si Google n'a avancé aucun chiffre autour du programme de bêta-test Explorer, il semble que le concept de lunettes connectées intéresse les plus technophiles : la journée de « vente flash » du périphérique, pourtant tarifé 1 500$ l'unité, a visiblement bien fonctionné, toutes les unités prévues ayant trouvé preneur ce 15 avril. Google planche d'ailleurs sur d'autres moyens d'étendre le nombre d'Explorers, en attendant le lancement à proprement parler.

Google X devrait dévoiler un nouveau projet cette année, à même d'avoir un « impact profond sur le monde », mais qui ne générera pas nécessairement beaucoup d'argent. FastCo n'a pas obtenu plus d'informations sur le sujet, si ce n'est que les ingénieurs du labo semblaient particulièrement intéressés par le diagnostic médical, le transport et l'énergie propre.


avatar boubloux | 

C'est beau je trouve

avatar brian02 | 

"Il faut qu'il résout" ô_O
Pas bien, Mickaël !!

avatar Mickaël Bazoge | 
Gloups, un coup de bâton pour moi. Merci !
avatar jesfr | 

Pour moi c'est une obligation pour une boîte qui fait tant de profit d'avoir ce genre de centre de recherche , Apple devrais faire la même chose.
Comme Rank Xerox en sont temps.

avatar Tomn | 

@jesfr :
Apple garde tout secret, mais ne se perd pas non plus dans trop de projets fous, c'est ce qui a perdu Xerox

avatar John Maynard Keynes | 

@Tomm

Toujours surpris par certaines visions de l'histoire.

Tu devrais te pencher un peu mieux sur celle du PARC ;-)

avatar iRobot 5S | 

Ce qui a perdu Xerox c'est d'avoir laissé Apple, Atari, et tous les autres constructeurs débaucher ses employer, lui prendre (plutôt voler) ses technologies, en ne réussissant pas à signer d'accords.

avatar John Maynard Keynes | 

@iRobot 5S

Toujours pas :-)

avatar BeePotato | 

@ iRobot 5S : « Ce qui a perdu Xerox c'est d'avoir laissé Apple, Atari, et tous les autres constructeurs débaucher ses employer, lui prendre (plutôt voler) ses technologies, en ne réussissant pas à signer d'accords. »

À toutes fins utiles, rappelons que dans le cas d'Apple il y a bel et bien eu un accord, et absolument aucun vol.
Notons également qu'il s'agissait d'idées et non de technologies, et que nombre de ces idées ne trouvaient pas leur origine chez Xerox, qui n'était (sans nier son importance) qu'une des étapes dans un long processus de maturation pour arriver au produit final.

avatar John Maynard Keynes | 

@jesfr

De même, tu as une vision très biaisée de ce que fût le PARC ;-)

avatar DouceProp | 

C'est bien que Google fasse ça. Contrairement à d'autres entreprises qui ne font que copier, cette boîte invente, elle a le luxe de pouvoir se marrer avec ses milliards. Et c'est une façon originale de faire de la pub sans passer par la case « Je me moque de mes concurrents ».

avatar ddrmysti | 

Ouai enfin faut pas pousser le bouchon trop loin. Google dispose de quelques labos dans lesquels ils testent des projets un peu fou, mais le fer de lance de la politique de google, c'est justement la copie. On scrute le marché, on regarde ce qui marche, on propose une alternative maison, et si ça ne marche pas on enterre le service discrètement histoire de faire croire que notre route est pavé de succès.

avatar Manao | 

Je trouve que ce que fait Google en terme de R&D fascinant. Le revers de la médaille c'est le peu de place accordé à l'utilisateur (je dis cela toute proportion gardée). Les GGlasses sont marrantes mais jamais il ne le viendrai à l'idée de me les brocarder sur le pif. Je trouve leurs recherches passionnantes mais je ne peux pas m'empêcher de le dire c'est nous qui testons leurs produits.
Je salue leur créativité mais j'ai l'impression que tout ceci cache un gros bon lièvre ;)

avatar Manao | 

Et la prochaine fois, promis, j'écris en français ;)

avatar chrisann | 

Ou peut-être que, sous ses faux airs d'entreprise innovante, Google cache une constellation nauséabonde de technophiles dangereux (transhumanistes, suivez-moi du regard, mais pas de trop près).

avatar YARK | 

Sinon, ils peuvent toujours essayer d'inverser la production de CO2 dans le monde et la fonte des glaces qui va avec.
M'en fous, je serais plus là dans 100 ans, c'est plus pour nos mômes que je m'inquiète : si en plus ils n'ont pas d'hoverboard dans le futur pour se déplacer sur les eaux...

Sinon, c'est bien de trouver des "inspecteurs de diabète", mais cela couterait beaucoup moins cher d'éduquer les populations à manger équilibré, mais c'est aussi vrai qu'il y a des tunes à se faire en vendant des milliards de tonnes de saloperies, pardon, de sucreries, céréales du petit déj, et autres cochoncetés...
Donc, pourquoi pas des GoogleGlass qui alertent la personne de la toxicité de ce qu'elle va bouffer (ah, ben merde, c'est en contradiction avec la manne financière que rapporte le marché publicitaire à Gogol...).

M'enfin, tant qu'on rêve...

avatar patrick86 | 

Tout ceci est conséquence d'une société dans laquelle l'économie n'est plus un moyen, mais un but.
Notre société vie pour l'économie, elle court vers la croissance exponentielle perpétuelle.

Une part de plus en plus importante de nos activités n'est pas justifiée par la Vie, mais par l'économie. Nous travaillons beaucoup plus pour faire tourner l'économie, que pour nous-mêmes et la Société.

L'une des conséquence, que tu pointes ici : des recherches, projets, voire produits conçus en l'absence totale de réflexion fondamentale sur le bien fondé de leur existence.

--

La santé n'est plus qu'un marché comme un autre, d'où m'apparition de produits "pansements" qui bouchent des plaies mais ne s'attaques jamais aux CAUSES des maladies.

Dans la même idée que les lentilles "connectées", nous pourrions faire des montres "connectées" qui dépistent le SIDA, ou un smart-phone qui nous prévient quand est mort.

--

Des quantité faramineuses de temps et d'argents sont investis dans des projets qui ne traitent que superficiellement les problèmes, au lieu d'être employés à essayer d'AMÉLIORER la qualité de Vie.

Améliorer la qualité de Vie, ce n'est PAS faire des gadget connecté implanté dans les yeux pour vous dire "attention, vôtre diabète s'aggrave, vous allez peut-être faire une crise demain et mourir après demain", mais faire en sorte qu'il N'Y AIT PLUS de diabète.

--

Le fond de mon propos est : prévenir avant d'avoir à guérir.

avatar lmouillart | 

[supprimé]

avatar philoo34 | 

@lmouillart

"Il y a des labos qui bossent sur des thérapie géniques liées à la régulation de la production d'insuline.
Ceci dit, j'imagine bien tes propos si jamais Google proposait te faire muter tes cellules afin de lutter contre diabète ou autres maladies."

Le sucre pour Google c'est la pub .
Ils inventeront jamais des cellules pour la réguler , mais plutôt l'inverse .

avatar patrick86 | 

@lmouillart :

Je ne demande pas à ce qu'on vienne faire muter mes cellules.
A la rigueur, j'agirais moi-même sur mon ADN.

avatar rikki finefleur | 

Chépa quelle tète ca peut avoir une cellule de patrick86..
Il faudrait que les savants se penchent sur la question.

avatar iguanodon | 

@rikki
Probablement un type de cellule jamais vue ou la membrane plasmique a été remplacée par une peau de pomme et le cytosol par le jus de celle-ci.

J'imagine également que l'appareil de Golgi y est représenté par une scène avec une keynote lors de chaque exocytose d'un nouveau produit de la cellule.

Le réticulum endoplasmique lisse quant à lui doit probablement être fait d'une plaque d'aluminium parfaitement polie. Quant au rugueux, je ne vois pas du tout.

On peut supposer également la présence d'une armée de petits chinois microscopiques pour remplacer les ribosomes chargés de la synthèse des produits cellulaires.

Bon, ce ne sont que des suppositions en effet.
Laissons ça aux scientifiques.

avatar patrick86 | 

"Probablement un type de cellule jamais vue ou la membrane plasmique a été remplacée par une peau de pomme et le cytosol par le jus de celle-ci."

Il y a de l'imagination mais, et j'en suis navré, tu as tout faux.
Les pommes je les MANGE.

avatar iguanodon | 

@patrick86
Ce n'est pas incompatible !
On peut très bien imaginer un processus ou la mitose cellulaire serait liée à un métabolisme particulier nécessitant une symbiose avec un malus pumila d'où l'ingestion quotidienne.

Bref... ;)

avatar philoo34 | 

@iguanodon

"@rikki
Probablement un type de cellule jamais vue ou la membrane plasmique a été remplacée par une peau de pomme et le cytosol par le jus de celle-ci.

J'imagine également que l'appareil de Golgi y est représenté par une scène avec une keynote lors de chaque exocytose d'un nouveau produit de la cellule.

Le réticulum endoplasmique lisse quant à lui doit probablement être fait d'une plaque d'aluminium parfaitement polie. Quant au rugueux, je ne vois pas du tout.

On peut supposer également la présence d'une armée de petits chinois microscopiques pour remplacer les ribosomes chargés de la synthèse des produits cellulaires."

Tiens ? Notre enfonceur de clou favori .. :-)

Suis pas sur que tout le monde ai saisi ta comparaison à sa juste valeur , de coup ça perd de sa saveur :)
Bel étalage en tout cas...
Je dis ça car j'ai fait BCP y'a longtemps donc je vois bien de quoi tu parles :-)

avatar philoo34 | 

@rikki finefleur

"Chépa quelle tète ca peut avoir une cellule de patrick86..
Il faudrait que les savants se penchent sur la question."

J'adore ta tolérance .. Non vraiment , j'en reste même baba ..

Bon je préférerai que tu aies de vrais arguments mais bon ..
Je demande sûrement trop pour TA cellule .

avatar rikki finefleur | 

Cher philoo
C'était juste une blague, tu comprends vraiment rien.
D' ailleurs je l'aime bien Patrick86 , tout comme toi, et ce meme si on a des idées différentes et que je fais figure de ronchon attitré. :p
No problemo

avatar philoo34 | 

@rikki finefleur

"C'était juste une blague, tu comprends vraiment rien."

Ben moi aussi c'était pour rire :-( pourquoi me dire que je comprend rien ?
Haaa c'est encore une blague ? Ok ok ...

avatar trevise | 

"Sinon, c'est bien de trouver des "inspecteurs de diabète", mais cela couterait beaucoup moins cher d'éduquer les populations à manger équilibré, mais c'est aussi vrai qu'il y a des tunes à se faire en vendant des milliards de tonnes de saloperies, pardon, de sucreries, céréales du petit déj, et autres cochoncetés..."

Juste pour info, le diabète le plus grave, c'est le diabète de type 1, qui n'a rien a voir avec l'obésité ou la malbouffe :
http://www.afd.asso.fr/diabete

Les lentilles de Google permettraient d'éviter aux diabétiques de type 1 la corvée de la mesure de glycémie (on se pique le doigt pour faire sortir une goutte de sang, plusieurs fois par jour, au bout de quelques temps, le bout des doigts devient insensible). Couplées à une pompe, elles permettraient de réguler plus finalement l'injection d'insuline, limitant le nombre d’accident (hypo ou hyper glycémie), car ce sont ces accidents répétés qui tuent à terme le diabétique. Mieux on est réglé, plus on vit longtemps.

Donc oui, cette invention est utile.

avatar USB09 | 

Moi, j'y crois pas trop, c'est une façon comme une autre de faire du stockage de brevet. Microsoft, IBM et autres le font. Un exemple flagrant : une jeune fille découvre comment charger des batteries en quelque minute. Cela a t-il changer la face du monde ? Non.
Il y a un gouffre entre la recherche et ceux qui font des initiatives et instaurent des tendances.

avatar VanZoo | 

Tout ce vent ( produits qu'on ne verra jamais ) pour développer une image de marque, Google innove

avatar SIMOMAX1512 | 

Des projets foux qui servent a rien pour 99% donc de l'argent balancé en l'air ( peut être pour baisser leurs impôts avec une sorte de crédit impôt recherche comme en france ) et pour faire plaisir a Sergei, voilà ce qu'est ce labo X, ça les rend cool comme société aussi. Y a
D'autres façon d'améliorer le monde en dépenssant des centaines de millions et ça s'appel les dons. Ils pourraient en nourrir des personnes avec tout cet argent.

avatar rondex8002 (non vérifié) | 

Ce projet a pour vocation de faire de la publicité avec Google, avec une image coule et une vente. Ça peut paraître effectivement sympa. Mais comme c'est expliqué dans mon article, c'est projets doivent être réalisable, concret, et potentiellement être utilisés par des millions de milliards de personnes !
Mais rien dans la recherche fondamentale… qui comme son nom l'indique est fondamentale. Sans celle-ci, pas d'électricité (par exemple), pas de 20e siècles ni de 21e ! Tout ça pour dire que les budgets alloués à la recherche fondamentale ne sont probablement pas assez élevés, car intrinsèquement pas rentable à court terme.

avatar rikki finefleur | 

En gros tu n'en n'as aucune idée , mais tu as déjà un avis...!
C'est vrai goog pourrait simplement faire comme innovation des phophones plus grands ou placer un bouton ou là.. et dire "Amazing ! "
Écoutes remplaces goog par apple dans l'article , peut être trouveras tu cela fantastique , qui sait..
Amis ronchonneurs , bonjour !

avatar rondex8002 (non vérifié) | 

Tu as mal compris ou je me suis mal exprimé (c'est possible, j'ai utilisé la reconnaissance vocale ;-) ).

Ce que je regrette c'est que la recherche fondamentale ne soit pas plus mise en avant et financer. Car c'est un projet portant sur des idées à long terme avec des technologies pas forcément encore accessibles.
Pourtant, il faut - d'après l'article - que les technologies soient déjà à disposition ou prête à l'être.

Je trouve dommage que de telles entreprises (Google, Apple, Samsung...) ne financent pas plus la recherche fondamentale qui reste « la propriété » des universitaires, parfois avec des bourses assez ridicules (même si la situation aux USA est meilleure que la France sur ce point).

Donc oui, je suis « ronchons » sur ce point-là.

avatar BeePotato | 

@ rondex8002 : « Je trouve dommage que de telles entreprises (Google, Apple, Samsung...) ne financent pas plus la recherche fondamentale qui reste « la propriété » des universitaires »

Il faut bien faire la différence entre financer la recherche fondamentale et la pratiquer.
Je ne trouve pas que de telles entreprises devraient avoir vocation à mettre elles-mêmes en place des équipes faisant ce type de recherche (ne serait-ce que pour s'assurer que les résultats en seront publics).
En revanche, il serait évidemment souhaitable qu'elles financent le plus possible les laboratoires de recherche.

Apple a apparemment eu cette approche du temps de l'Advanced Technology Group, mais difficile de savoir quels montants ça représentait.
Bien sûr, avant de chercher à mettre en place des plans de financement direct, une solution simple pour commencer serait que toutes ces boîtes arrêtent d'essayer d'éviter de payer leurs impôts, histoire qu'un peu de leurs sous aient une chance d'aller à la recherche publique. :-)

avatar rikki finefleur | 

Hello,
C'est bien ce que je dis, en france on ne sait pas, mais on critique.
Car personne ne sait ce qui se pratique réellement dans leurs labos concernant l'innovation.
On aura la réponse dans 10 ou 20 ans.
Mais bon c'est la france. Pays du camembert. (au moins ça on l'a ! et c'est très bon).
Pour le reste on regarde pas mal les trains passer.. heureusement que tous n'ont pas un discours de sinistrose
La sinistrose fait rarement avancer, sauf la dépression humaine.

avatar BeePotato | 

@ rikki finefleur : « Car personne ne sait ce qui se pratique réellement dans leurs labos concernant l'innovation.
On aura la réponse dans 10 ou 20 ans. »

Certes.
Mais ce serait tout de même sympa qu'ils fassent l'effort de quelques publications avant ça. Dans le monde de la recherche, on aime bien ça. :-)

« Mais bon c'est la france. Pays du camembert. (au moins ça on l'a ! et c'est très bon). »

Camembert qui est lui-même le fruit de siècles de recherche, ce qu'on a tendance à oublier.

avatar Mithrandir | 

@rikki finefleur :
Il faudrait déjà qu'ils innovent un minimum dans leur cœur de métier. Parce que ça fait un bout de temps que leur moteur de recherche n'évolue plus qu'à la marge (et n'a plus aucun avantage par rapport à la concurrence). Ils font juste comme MS dans le temps, ils ont un paquet de fric et ils ne savent pas quoi en faire.

avatar rondex8002 (non vérifié) | 

Tu as entièrement raison, mais j'ai l'impression que celui qui critique le plus sans savoir de quoi il parle, et qui sombre progressivement dans la dépression, c'est toi ? Je me trompe ?
Bref, essaie d'être plus constructif ou abstiens-toi, pour le bien et la bonne santé (comme tu aimes à le penser) à tous. ;-)

avatar rikki finefleur | 

rondex
Tu critiques juste des choses, sans savoir ce qui se passe dans ces labos.
C'est tout de même fort.. et tu critiques ceux qui osent ne pas être du même avis que toi. Bref
Paris ne s'est pas inventé en 1 jour.
Avec rondex manifestement , si :p
Bonne journée à toi. Paix et amour.

avatar stephs30 | 

Tout ça c'est du pipo à la google pour se faire mousser ou pour se gaver de fric en pub ....

Franchement qu'esqu'on s'en tape d'un ascenseur pour l'espace .....

ou de tout autre ineptie de google qui ne verrons certainement jamais le jour .......

avatar iguanodon | 

@stephs30
"Franchement qu'esqu'on s'en tape d'un ascenseur pour l'espace ..... "

Au hasard :

- Arrêter de dépenser des millions de litres de carburant pour envoyer le moindre truc en orbite.
- Réduire donc drastiquement le coût d'un envoi en orbite.
- Fiabilité des envois accrus.
- Avoir la possibilité de descendre des objets et les recycler plutôt que de les laisser pourrir en orbite.

Non c'est sûr. Ça ne sert à rien.

Heureusement que le devenir de notre monde ne dépend pas de gens au capacités aussi limitées que les tiennes mais qui semblent adorer les petits points >.<

avatar iRobot 5S | 

Malgré cette affaire de revente des données personnelle, Google réussit a garder une bonne image grâce à ça.

C'est la qu'on voit la différence avec Apple et Microsoft.

Microsoft est resté trop longtemps un géant en situation de quasi-monopole, l'époque a changé, et le monopole s'effrite, l'évolution de Microsoft est lente, et ils doivent se réorganiser en profondeur, ce qu'ils ont commenter à faire.

Apple a été obligé d'innover grandement face à Microsoft (iPhone, ipad), ils sont très souple, mais leur manie de se replier sur eux-même est de moins en moins compatible avec le futur d'internet. Ils ont eu de très bonnes idées sur des points fondamentaux sur l'avenir du net comme le cloud, mais se sont fait dépasser sans effort (iTunes, iCloud, iTunes Match, iBook)...

Google a gardé cet esprit star-up, qu'il cultive de plus en plus, ils recherchent un peu partout, font rêver, trouvent des choses, ou pas, mais ils essayent. Le monde s'accélère et ils l'ont compris.

avatar béber1 | 

"ils sont très souple, mais leur manie de se replier sur eux-même est de moins en moins compatible avec le futur d'internet. Ils ont eu de très bonnes idées sur des points fondamentaux sur l'avenir du net comme le cloud, mais se sont fait dépasser sans effort (iTunes, iCloud, iTunes Match, iBook)...

Google a gardé cet esprit star-up, qu'il cultive de plus en plus, ils recherchent un peu partout, font rêver, trouvent des choses, ou pas, mais ils essayent. Le monde s'accélère et ils l'ont compris."

euh, pour le 1er point, quand Jobs est revenu, il a appliqué la stratégie de la distinction et mis un terme à la politique des clones.
Donc, si leur manie déjà à l'époque était de "se replier sur eux-même en étant de moins en moins compatible avec le futur " du marché des micros, ben…
ce n'est pas la conséquence -qui était pourtant évidente à tout l'esprit PC, de la majorité en fait et de celui d'un Michael Dell par ex- qui s'est passée.

Et on ne sait pas s'il faille plaquer le même modèle sur l'internet, parce que si tout tend vers un Cloud centralisé, comme un horizon ultime indépassable et inévitable, rien ne dit que c'est ce qui se passera en définitive et si Apple n'aura pas de rôle à jouer dans un cloud domestique….
Bref, vaut mieux rester prudent sur les projections.

__

Quant au second point, il est évident que Google a des tas d'ambitions dans de multiples domaines, et qu'elle le fait savoir par des tas de projets annoncés et relayés par force communiqués, annonces et pubs.
Mais là encore, des tas de société ont communiqué par des tas de films futuristes (Nokia, Samsung, etc.) sans que cela se concrétise par des solutions aussi concrêtes que pratiques au final.
Je ne dis pas que Google produise plus du vent qu'autre chose, ils ont à l'évidence une réelle volonté d'investir de nombreux domaines du monde connecté de demain.

Simplement, ce n'est pas cela qui assurera plus de dynamisme créatif que les autres.
Pour moi, toutes ces sociétés qui deffrichent la modernité micro-informatiques sont à la même enseigne.
Au-delà des positionnements d'images (qui donneront l'impressions que tel ou tel est plus dynamique ou créatif qu'un autre à un instant T), seules compteront la pertinence de leurs propositions.
On jugera sur pièce à chaque propositions,
quelquesoient les coms/buzzs, les mirages futuristes qui accompagneront les annonces et les propositions concernées

avatar BeePotato | 

@ béber1 : « Mais là encore, des tas de société ont communiqué par des tas de films futuristes (Nokia, Samsung, etc.) »

Sans oublier Apple — on se rappelle encore ce fort joli Knowledge Navigator, que l'on attend malheureusement toujours (bien qu'on s'en soit fortement rapproché). :-)

avatar Orus | 

Avoir des idées innovantes, c'est être fou.

C'est le moyen-age, MacGé.

avatar Mickaël Bazoge | 
La téléportation n'a rien de fou, c'est vrai.
avatar iRobot 5S | 

Téléphoner n'avais rien de fou au XIXème ?

avatar phantoom | 

@iRobot 5S

"Téléphoner n'avais rien de fou au XIXème ?"

Ou plus simplement imaginer que l'homme pourrait se déplacer dans des machines volantes... Aller dans l'espace...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR