Les bureaux épatants de Panic et de Realmac

Florian Innocente |

Vous utilisez les logiciels de Panic ? Alors une petite visite s'impose dans leurs bureaux de Portland dans l'Oregon (état au nord de la Californie). On peut aussi convier à la visite de ceux des Anglais de Realmac Software. Ces deux éditeurs bien connus sur Mac et iPhone soignent leurs lieux de travail. Panic est l'auteur sur Mac de Transmit, Coda ou encore de Status Board sur iPad. Realmac développe Clear, Analog, Rapidweaver et Ember.

La visite de Panic montre des bureaux aménagés il y a déjà un certain temps - dans un ancien garage. L'éditeur avait promis un petit reportage photo qui a finalement tardé à arriver. Mais cela valait le coup, car on est loin d'un espace aseptisé. L'espace développeurs est en complet décalage avec d'autres pièces et le tout forme un ensemble assez (d)étonnant.

Un motif réalisé sur commande pour le sol, la table et les coussins…
Une vue panoramique des lieux
Le coin tranquille pour téléphoner, notez le détail de la reprise du logo au sol
L'aménagement sur le toit de l'immeuble

D'autres photos sont à voir sur le blog de Panic. Chez Realmac à Brighton en Angleterre, on ne soigne pas moins sa décoration et son confort de travail. Avec la salle de détente, le "Realmac Café" (sur Flickr).

Eames, Tolix et Emeco réunies autour de la table

Tags
avatar melaure | 

Autant les carrés de bureau à 3/4 avec des cloisons ça passe encore mais là des lignes de gens comme si on était à 42 ... moyen ... le reste est plus sympa ;)

avatar Shralldam | 

Sympa… J'aime beaucoup ce que fait Panic en général, et cela dépeint sur leur espace de travail. Par contre, d'un point de vue logiciel, Realmac se plante pas mal dernièrement, je trouve. Le passage de LittleSnapper à Ember est un fiasco, RapidWeaver stagne, applications abandonnées…

avatar AirForceTwo | 

Portland dans l'Orgeron ? :-D Je ne connais pas ce département :-D Pourtant ça sonne presque français !

avatar Pyralene | 

Magnifique !

avatar Trollolol | 

Des figurines HK :'(

avatar onclebobby | 

Objectivement, c'est beau, ça donne envie d'y travailler. Les places doivent êtres chères.
En revanche, d'un point de vue personnel et en faisant un aparté, je ne supporte plus l'open space. Peut-être est-ce justifié dans les SSII ou autres entreprises informatiques, mais tous les secteurs/environnements de travail ne sont pas adaptés pour. J'ai une amie qui est traductrice, les employés étaient en open space avant. Mais suite à diverses réclamations (bruit des autres, difficulté à se concentrer avec les clients ou tâches...), l'entreprise a accordé à tous les employés un réaménagement du lieu de travail où chacun a son propre bureau séparé des autres, son propre espace de travail et de concentration. Quand on veut échanger des idées ou autres, tous se retrouvent dans la salle de réunion à raison de minimum deux fois par semaine. Résultat: tout le monde y a gagné en productivité, et comme le manager fait confiance à son équipe travaillant en autonomie, le travail est toujours fait à temps.

avatar JYF | 

Suis-je le seul à trouver ces bureaux d'un goût plus que douteux ? Notamment les ignobles bandes colorées ou damiers au sol.

avatar AirForceTwo | 

C'est très subjectif. Je trouve ça joli.

avatar AirForceTwo | 

Effectivement, les aires ouvertes sont ne sont pas très agréables, surtout quand il s'agit de téléphoner.

avatar sekhmet | 

magnifique et très varié comme espaces ! j'adore Panic de toute façon...

avatar Paddy92 | 

@JYF

C est du vadarelli!

avatar Frodor | 

Une question qui me taraude : combien ça leur a coûté de faire tout ça ? Au moins plusieurs centaines de milliers d'euros non ? (Achat du local + architecte + main d'œuvre + décoration et matériaux, etc )

avatar Florian Innocente | 
On s'est tous dit que ça avait dû coûter un paquet de pognon :-)
avatar zzBoibes | 

Les open spaces c'est le truc à la mode qui plait aux dirigeants et moins aux personnes qui y bossent tous les jours. C'est contre productif car les 2 points mis en avant (productivité accrue et esprit d'équipe) sont bien mis à mal par les défauts (bruit, manque de personnalité, besoin de s'isoler dés qu'on doit discuter avec quelqu'un ...).
En plus ici c'est.... Moche. Bref, je ne trouve pas ça super.

avatar Florian Innocente | 
Dans les open spaces, Bose fait d'excellentes affaires en vendant ses casques atténuateurs de bruit.
avatar jb07 | 

Dans les open spaces, Bose fait des affaires en vendant d'excellents casques (j'ai des écouteurs, c'est de la balle).

Par contre, l'espace ouvert, pour bosser, c'est pas top. Mais dans beaucoup d'entreprises, le bureau a à voir avec ton prestige/poste/fonction. Les directeurs/responsables ont un bureau individuel (dont ils ne se servent pour ainsi dire jamais), la plèbe va dans les open spaces. La productivité, on s'en fout, finalement.

avatar mmarc | 

Hey, mais c'est un NeXT derriere la veste bleue sur cette photo :
http://img.staticmacg.com/2013/10/macgpic-1381847876-25841490366793-sc-op.jpg

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Ces bureaux me donne mal à la tête, mélange de style Seventies et de vieux chic anglais, c'est lourd.

avatar ledens | 

Oui l'open space c'est pénible, hormis... pour discuter avec les autres et donc... pas bosser ! Suis journaliste TV et toutes les rédacs sont comme ça.

avatar AirForceTwo | 

Panic arrive à se payer de tels bureaux en vendant juste quelques petits sharewares mis à jour tous les 4 ans environ ?

J'adore Panic, mais vu la très faible fréquence des nouvelles versions, et le très faible rythme de sortie de nouvelles applications, il y a du travail pour une telle équipe à temps complet ? Que font-ils de leurs journées ?
Mes questions ressemblent à un troll, mais ce sont des interrogations réelles. Je trouve que le luxe de ces bureaux et le nombre d'employés ne correspondent pas à leur faible activité. J'ai manqué quelque chose ?

avatar bitonio | 

Ta question est très légitime. Avec du recul, on constate la même chose avec certains développeur des stores. Surtout parmi les pionniers. Les softs Panic touchent un grand nombre d'utilisateurs (qui n'a pas besoin d'un client S/FTP ?) et il faut garder en tête que le marché américain (lieu d'implantation de la société) est déjà énorme à lui tout seul, et que la vitalité des entreprises fait que là bas, quand considère qu'un soft fait gagner du temps, on l'achète. On perd à peine du temps à en chercher un moins cher, surtout si le premier convient. Donc il ne fait pas de doute que l'éditeur a du trouver une clientèle régulière (merci aux nombreux prix design/UX) qui parvient à financer ses équipes. D'ailleurs ils ne sont pas si nombreux que ça, les photos en grand angle sont parfois trompeuses.

avatar BeePotato | 

@ HyperBallad : Même interrogation pour moi aussi.

avatar dperetti | 

@HyperBallad :
Je me pose la même question.

avatar Perc3val | 

On voit les marges qu'ils font...

avatar bitonio | 

y a pas de honte à faire de la marge, n'est-ce pas le but de toute société commerciale ? Avec leur marge, ils font vivre des architectes, peintres, décorateurs... et attirent des talents. Est-ce qu'il y a du mal à ça ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR