Swift a fêté son dixième anniversaire

Nicolas Furno |

Swift n’est plus vraiment le « nouveau » langage de développement d’Apple, puisqu’il vient de fêter son dixième anniversaire. Du moins, sa première présentation officielle et publique était le 2 juin 2014, lors de la conférence d’ouverture de la WWDC. Craig Federighi avait alors présenté ce nouveau venu comme Objective-C sans le C. Le langage historique de la pomme qui a fêté ses 40 ans l’an dernier n’a pas disparu une décennie plus tard, mais Swift reste son successeur et il a bien évolué au fil des années.

Craig Federighi lors de la présentation de Swift. Image MacGeneration, capture WWDC 2014 et photo Angèle Kamp.

Il évolue toujours, d’ailleurs : créer un langage de zéro est un énorme effort et malgré les moyens quasiment sans limite d’Apple, les fondations sont toujours créées ou retravaillées régulièrement. Ce n’est pas pour rien qu’Objective-C n’a pas disparu et ne semble pas prêt de disparaître dans bien des domaines. Apple reste l’un de ses plus gros utilisateurs, notamment pour les fondations de ses systèmes d’exploitation, et cela ne devrait pas changer de sitôt. À cet égard, l’ambition initiale d’offrir un langage capable de répondre à tous les besoins, du noyau aux scripts des utilisateurs, n’a pas été remplie.

Malgré tout, la majorité des apps natives qui sortent dans l’écosystème pommé repose désormais sur Swift et les nouveaux frameworks proposés par Apple sont codés exclusivement en Swift. Il n’y a pas de retour possible et même si les développeurs n’ont pas que du positif à dire, le langage n’est plus le petit nouveau qui débute. Il est désormais bien établi et devrait probablement rester au cœur de la stratégie d’Apple pendant de longues années encore.

Swift est aussi un projet open-source, si bien qu’il pourrait trouver place dans d’autres entreprises et au sein d’autres écosystèmes. Dans ce domaine toutefois, le bilan est nettement plus contrasté et à part quelques initiatives notamment dans le monde des serveurs, son usage reste largement limité aux produits Apple.

avatar Furious Angel | 

Elle a fêté ça avec des concerts à Lyon

avatar DahuLArthropode | 

@Furious Angel

:-)

avatar cecile_aelita | 

@Furious Angel

Joli!! c’éTAIT-L’HEURE du jeu de mot du jour !!? 😋

avatar valcapri | 

@Furious Angel

Oui, j’y étais.

Et il ne manque plus que la petite Suzuki Swift…

avatar occam | 

@Furious Angel

😂😂😂
Pour ce coup, mon admiration sans réserve.

avatar bhelden | 

Les framework ont cassé l'UX. Voilà.

avatar Baptiste_nv18 | 

@bhelden

SwiftUI oui, c’est un des rares frameworks basé uniquement sur du swift.

avatar raoolito | 

"les bases sont toujours basées ou retravaillées régulièrement”

n’etant pas dev je me dis que c moi qui ne sait pas ce qu’est une “base basée” ?

avatar Mac1978 | 

@raoolito

Oui, j’ai relu 2 fois et n’ai pas su quoi penser.

avatar Nicolas Furno | 

@raoolito

Non c'est n'importe quoi. Je ne sais plus ce que je voulais écrire, mais j'ai repris la phrase en tout cas.

avatar banabap | 

Vous avez sûrement vu passer l’info, mais le navigateur ARC a sorti une version Windows il y a quelque semaines… basée sur Swift! Et des éléments natifs Windows
Il y a donc une grande partie du code partagé entre la version Mac et Windows!

avatar Nesus | 

« les moyens quasiment sans limite d’Apple »
Ce qu’il ne faut pas lire…

avatar marc_os | 

Craig Federighi avait alors présenté ce nouveau venu comme Objective-C sans le C

Je dirais plutôt que c'est Objective-C sans POO.
Tout ceux que je vois qui ne jurent plus que par Swift n'utilisent des classes qu'en derniers recours et vous expliquent que les classes Objective-C, c'est pas performant.
Du coup je me demande bien comment NeXTSTEP pouvait fonctionner sur des PC en 1990 et même MacOS 10.0 avec les Macs de l'époque et des processeurs "mille fois" moins performants qu'aujourd'hui...

avatar denisdp | 

@marc_os

Les classes on y revient un peu quand même avec SwiftData 😉

avatar marc_os | 

En plus, en présentant « ce nouveau venu comme Objective-C sans le C », le Craig il a juste oublié que darwin est écrit en... C.
Et quoiqu'on veuille bien m'objecter, l'utilisation parfois nécessaire d'API en C depuis Swift, c'est quand même plus que lourdingue.

avatar byte_order | 

> son usage reste largement limité aux produits Apple.

Ce qui de facto en fait un langage de niche.

C'est quand même assez notable que les plateformes d'Apple sont les seules, depuis longtemps maintenant, à imposer un langage de développement spécifique pour pouvoir développer dessus.
La plupart des plateformes sont programmables dans une multitude de langages, et souvent sans besoin d'accord ni d'aide préalable du concepteur de la plateforme.
Mais pas ceux d'Apple.

Sans pour autant que le langage spécifique apporte une rupture suffisante par rapport à d'autres langages contemporains pour le justifier.

Un syndrome Not Invented Here assez évident, selon moi.

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « C'est quand même assez notable que les plateformes d'Apple sont les seules, depuis longtemps maintenant, à imposer un langage de développement spécifique pour pouvoir développer dessus.
La plupart des plateformes sont programmables dans une multitude de langages, et souvent sans besoin d'accord ni d'aide préalable du concepteur de la plateforme.
Mais pas ceux d’Apple. »

?!?
Qu’est-ce qui est imposé et où est-ce imposé ?

À ma connaissance, la seule limite imposée par Apple concerne les langages interprétés, uniquement pour les applications distribuées via son App Store.

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Et dire qu’il existe un langage bien plus utilisé dans le monde et qui s’appelle C++

avatar Jacou | 

Bonjour à tous
J’ai une question de débutant à vous poser.
Alors voilà, je m’intéresse de plus en plus à la programmation. Seulement, je pars de loin, les dernières ligne que j’ai « codé » (😂) remonte à du basic sur un TO7 !
Vous voyez le genre ?

Du coup, je me demande comment et avec quoi commencer à 48 ans ?
L’idée étant de s’amuser (sic) à développer une application du type Iphigénie (cartographie et enregistrement de trace de rando).

Et aussi, de mettre le pied dans ce domaine, sans présentation mais sans se mettre de barrière non plus…

Merci par avance pour vos réponses
Bien @ vous

CONNEXION UTILISATEUR