Les équipes d'Apple en Chine ont gagné en responsabilités avec le Covid

Florian Innocente |

La crise sanitaire depuis deux ans a conduit Apple à confier plus de responsabilités à ses salariés en Chine plutôt que d'envoyer sur place des bataillons d'ingénieurs depuis les États-Unis raconte le Wall Street Journal.

Les restrictions mises en place en Chine pour la circulation des voyageurs étrangers depuis l'éclatement de la pandémie et le regain d'activité du Covid, notamment à Shanghai, ces dernières semaines ont pas mal fermé le robinet d'arrivée des ingénieurs américains venus assister leurs homologues chinois dans les usines.

En temps normal, Apple pouvait envoyer une cinquantaine de personnes par jour en moyenne entre San Francisco et Shanghai. Un chiffre qui avait fuité en 2019 et qui ne concernait que la compagnie United Airlines.

United Airlines ne veut pas voir Apple s

United Airlines ne veut pas voir Apple s'envoler vers une autre compagnie

L'entrée en Chine s'étant fortement compliquée, Apple a confié davantage de responsabilités aux équipes sur place, celles au plus près des pièces et des produits en train d'être fabriqués ou avant leur mise en production en volume.

Ces équipes locales, expliquent les sources du Wall Street Journal, ne se contentent plus de remonter des problèmes techniques aux équipes restées aux États-Unis. Elles sont désormais force de proposition pour y remédier. Il y a toujours une circulation de personnels entre les États-Unis et les usines chinoises, mais leur nombre plus réduit oblige à déléguer plus de capacités d'analyse.

Les visioconférences, les discussions en direct depuis les chaînes sont devenues plus courantes. Le quotidien évoque également le recours à la réalité augmentée. Ce n'est pas tout à fait nouveau, en décembre 2020, une communication interne sur les nouvelles méthodes d'organisation du travail imposées par la crise sanitaire avait été rendue publique par Bloomberg.

Apple va télétravailler et utiliser la réalité augmentée jusqu

Apple va télétravailler et utiliser la réalité augmentée jusqu'à l'été 2021

Dan Riccio, le patron de l'ingénierie matérielle d'Apple disait que les déplacements vers la Chine avaient connu un sérieux reflux. Des employés aux États-Unis avaient dû jongler avec les fuseaux horaires pour échanger avec leurs collègues en Chine et d'autres utilisaient des iPad pour contrôler des robots à distance via des logiciels de réalité augmentée. Nul doute que cette situation inédite s'est révélée riche d'enseignements pour Apple en vue de ses propres développements de produits et de services dans ce créneau.

Malgré le Covid, Apple n'a pas cessé de lancer de nouveaux produits ces deux dernières années, dans les périodes habituelles et à un rythme relativement soutenu. Les Mac M1, ne seraient-ce qu'eux, sont arrivés au pire des moments pour lancer des produits de cette importance. À l'exception d'un léger retard en 2020 pour la commercialisation des iPhone 12, il n'y a pas eu d'année blanche chez Apple.

Par contre les problèmes de stocks restent importants. Tim Cook se faisait ainsi l'écho le mois dernier de difficultés persistantes dans la disponibilité en processeurs. Assez pour amputer de 4 à 8 milliards de dollars le prochain chiffre d'affaires trimestriel, d'après les propres projections d'Apple.

Mac Studio M1 Ultra, le Mac le plus lent à être livré d

Mac Studio M1 Ultra, le Mac le plus lent à être livré d'Apple


avatar Napoba12 | 

C’est vachement écolo d’envoyer 50 personnes par jour en chine !!!

avatar MGA | 

@Napoba12

Luttez donc contre le tourisme si vous trouvez que 50 personnes représentent réellement quelque chose…

avatar airmax95 | 

Cost saving bonjour lol. Exit les gros salaires US en engineering

CONNEXION UTILISATEUR