Tim Cook s'insurge contre « les réglementations qui pourraient mettre en péril la confidentialité et la sécurité »

Stéphane Moussie |

La future réglementation européenne sur les grandes plateformes numériques (DMA) reste au travers de la gorge de Tim Cook. Invité à s'exprimer lors d'une conférence organisée par l'International Association of Privacy Professionals, le dirigeant a répété qu'Apple était « profondément préoccupée par les réglementations qui pourraient mettre en péril la confidentialité et la sécurité. »

Après avoir mentionné plusieurs mesures de confidentialité récemment introduites dans iOS et macOS (encadrement du pistage publicitaire, Relais privé, emails masqués…), Tim Cook a déclaré qu'il craignait que certaines d'entre elles disparaissent bientôt.

Comme il l'avait déjà fait lors d'autres prises de paroles publiques, il a affirmé que le sideloading et les boutiques alternatives d'apps, une disposition prévue dans le DMA, représentaient un risque important pour la sécurité et la vie privée des utilisateurs.

« Pour être clair, Apple soutient les régulations en faveur de la confidentialité. Nous soutenons depuis longtemps le RGPD et nous applaudissons les nombreux pays qui ont leurs propres lois de confidentialité. Nous demandons aussi toujours une nouvelle loi forte en faveur de la confidentialité aux États-Unis », a-t-il fait savoir. Mais les réglementations qui veulent desserrer la mainmise qu'Apple a sur l'iPhone ne lui plaisent guère.

« Les partisans de ces réglementations affirment qu'en donnant le choix aux gens aucun mal ne sera fait. Mais retirer une option plus sécurisée laissera aux utilisateurs moins de choix, pas plus », a déclaré Tim Cook. Un propos assez cavalier, puisqu'il n'est pas question dans le DMA de « retirer une option plus sécurisée », l'App Store pourra rester en place.

« Apple croit en la concurrence ! », s'est-il exclamé ensuite pour mieux répéter juste après que si Apple était forcé d'accepter sur iPhone les apps provenant hors de l'App Store, « les conséquences imprévues seraient profondes. » Sans jamais nommer explicitement le DMA, il a appelé la communauté des professionnels de la confidentialité à se joindre aux efforts d'Apple pour « s'assurer que les réglementations soient élaborées et mises en œuvre de telle sorte à protéger les droits fondamentaux de chacun. »


avatar r e m y | 

Mais parce que leur trackers installés sur les AUTRES apps leur remontent des infos moins précises!
Sur l'app Facebook il n'y a aucun tracker... vérifiez vous-même avec le rapport de confidentialité des apps dans Réglages! Le seul domaine contacté par l'app FaceBook c'est inappcheck.iTunes.Apple.com comme toutes les apps iOS

avatar Benoît42 | 

@r e m y

"Le seul domaine contacté par l'app FaceBook c'est inappcheck.iTunes.Apple.com comme toutes les apps iOS"

Vous en êtes bien sûr ? Même pas un serveur de Facebook ? Elle fait de la magie cette app alors…

avatar r e m y | 

Regardez par vous-même et si vous avez des doutes sur le résultat, c'est Apple qu'il faut consulter car c'est Apple qui met à disposition ce rapport de confidentialité des apps!

avatar Insomnia | 

@Sgt. Pepper

Mais bien sur si c’était réellement le cas pourquoi n’ont il pas proposer une application hors play store alors que Google a annoncé vouloir faire la même chose sur android. Faudrait arrêter de faire des suppositions sur du vent, juste pour défendre Apple….

avatar evangelion-007 | 

@Sgt. Pepper

Au debut je pensais pareil. Puis je me suis dit: il se passe quoi quand les éditeurs ne veulent plus suivre les règles de l’App Store ? Il retire leur app, puis un autre fait pareil, et à la fin y a plus d’app store vu qu’il n’y a plus beaucoup d’app..

Je pense qu’Apple a abusé de ça position, mais l’arrivé du Sideloading va être extrêmement compliqué à gérer. Comment expliquer aux utilisateur en Apple Store que leur iPhone ne fonctionne plus parce qu’ils ont télécharger une app vérolé ?

L’utilisateur ne réfléchis pas plus loins que sont porte monnaie, une aubaine pour des gens mal intentionné.

Je pense qu’il y a des choses où Apple doit céder, mais l’App Store c’est une sécurité qu’Android n’a pas.

avatar fte | 

« les conséquences imprévues seraient profondes. »

Je suis terrifié. Abandonnons ce projet de loi apocalyptique !

Ou pas. 😂

avatar An Anonymous User | 

Mais sideload quoi comme app du coup ? Vraiment je m’interroge
Ex utilisateur d’Android je me suis contenté du playstore. Depuis 4 ans avec un iPhone je n’ai pas vu la différence et je ne compte pas vraiment utiliser cette nouvelle « fonction » si un jour elle arrive.

Je ne suis pas contre mais je m’interroge sur ce que les utilisateurs concernés vont en faire. Vous y voyez quoi comme possibilités ?

avatar Matt01220 | 

@An Anonymous User

La possibilité de payer moins cher pour éviter le surcoût de la com de 30% ?
Mais honnêtement, vu le peu d’apps que j’achète après 10 ou 15 ans sur iPhone, je ne pense pas que je m’y interesserai.

avatar Nesus | 

@Matt01220

C’est un mythe. Avant l’appstore, les développeurs savaient très bien que ça coutait bien plus cher que 30% des ventes de maintenir les serveur, le sav, les taux de change…

Les très gros qui peuvent se le permettre trouve que c’est trop cher. Tant pis pour eux. Les petits sont bien content. D’ailleurs apple à puni epic, puisqu’ils ont passé les petits à 15% et donc les gros paient encore plus pour que les petits existent. Ce qui me semble assez équitable, que les gros paie pour le gratuit et les petits.

Il ne faut pas de tromper de combat. Celui d’épic, de facebook et consœur, n’est pas celui des petits.

avatar raoolito | 

@Matt01220

elle sera la la surcom' soit sous une autre forme soit inférieure mais pas à 0%

avatar Mac1978 | 

Bien sûr que s'il y a d'autres stores, il existera forcément une commission aussi. Mais la concurrence sur la marge fera baisser cette dernière.
Évidemment aussi que l'Appstore bénéficie davantage aux petits développeurs qu'aux mastodontes. Mais dans le domaine du Mac, beaucoup de petits développeurs sont sur le Mac Appstore et ont leur propre site, ne serait-ce que pour communiquer avec leurs clients ? Sauf erreur, ils n'ont pas le droit de faire un prix plus bas sur leur site s'ils vendent aussi leur soft. En plus, vu le nombre astronomique d'app sur l'AppStore, je ne suis pas certaine qu'un petit développeur est vraiment visible malgré la commission à 30%.
L'important, c'est d'avoir le choix, soit de rester complètement dans l'univers Apple, soit de télécharger sur des sites autres à des prix plus bas. À chacun·e de savoir le risque qu'il·elle veut prendre.

avatar raoolito | 

@Mac1978

"Sauf erreur, ils n'ont pas le droit de faire un prix plus bas sur leur site s'ils vendent aussi leur soft"

ah non la j'ai un gros doute, il me semble bien avoir vu des apps moins cheres sur les sites ?
mauvais souvenirs?

avatar codeX | 

"Je ne suis pas contre mais je m’interroge sur ce que les utilisateurs concernés vont en faire. Vous y voyez quoi comme possibilités ?"

Les entreprises développant des produits et qui vivent de la pub vont délaisser l'App Store afin d'avoir les mains libres. Nécessairement les utilisateurs des applications faites par ces entreprises iront sur des magasins alternatifs. Enfin, si j'étais patron de Google et consorts, c'est sans doute ce que je ferai et je travaillerai à ouvrir mon propre magasin.

avatar Nesus | 

@codeX

Le problème ce ne sera pas google, facebook, amazon. Eux n’ont pas trop besoin de détourner les règles. Ils sont déjà tellement hégémonique, qu’ils n’en ont pas besoin.
Par contre toutes les boites de tailles moyennes vont s’en donner à cœur joie (et en France, nous sommes assez “gâté” de ce côté)

avatar An Anonymous User | 

@codeX

Ça implique se priver d’une boutique/vitrine tout de même
C’est dur comme départ pour une nouvelle app

avatar bibi81 | 

Mais sideload quoi comme app du coup ? Vraiment je m’interroge

Toutes les applications qui se font bananer parce qu'une règle est violée. Tumblr par exemple a cessé la partie "pornographique" (ou pas) parce qu'elle avait du mal à faire le tri sur l'application et donc violait une des règles de l'AppStore/PlayStore.

Et accessoirement les développeurs ont aussi le droit au RGPD et notamment de pouvoir cacher leur business à Apple/Google (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui).

avatar fredsoo | 

Comme je le comprends…

avatar Nesus | 

Même si l’augmentation de Tim Cook laisse à désirer, j’arrive toujours pas a comprendre ce que le sideloading va apporter. Si ce n’est la possibilité de pirater des applications est les faire fonctionner sans payer.
Par contre, je vois clairement ce que ça va permettre, des stores qui seront des nids à cheval de troie, sniffer…
Mais surtout une concurrence déloyale, où des gars volerons les applications de l’appstore pour pouvoir vendre de la pub.
Et surtout un porte grande ouverte qui servira à piller les données des iphones… parce que croire que les hackers ne vont pas créer de faux store pour piller allègrement les données, c’est vraiment vivre dans le monde des bisousnours.

avatar marenostrum | 

il faut être développeur pour le comprendre.

avatar byte_order | 

@Nesus

Si Apple avait vraiment le soucis de la sécurité, elle lancerait un service séparé de validation d'apps. Le certificat restant obligatoire pour que iOS accepte d'installer et d'exécuter ensuite l'app.

Mais évidement, entre faire payer une validation ou prendre 30ù de *chaque* achat de l'app ou depuis l'app, cela ne rapporterait pas autant à Apple que de lier la certification au canal de distribution de l'app.

Pour rappel, les certificats HTTPS des sites web sont signés par des autorités de certification, et à part Let's Encrypt et quelques autres, l'essentiel de ces autorités font payer la certification qui permet ensuite d'être sûr que le site web visité est bien celui qu'il prétend être.

Et pourtant, étrangement, il n'est nullement besoin d'héberger ces sites web chez ces autorités. On peut parfaitement faire héberger un site web chez n'importe où tout en bénéficiant de la sécurité apporté par le certificat.

Si Apple a vraiment comme seul souci la sécurité de l'utilisateur, c'est ce qu'elle fera : elle maintiendra l'obligation que les apps iOS soient certifiées, même si elles ne sont pas distribuées par l'AppStore.

Mais ce n'est à priori pas ce que Apple semble préparer. Ce qu'elle semble préparer c'est de passer les iphones en location, pour se soustraire d'exigences qui sont liés au fait qu'elle n'est pas actuellement chez elle dans les iphones des gens.

Un iphone en location : voilà une offre de jardin dorée qui saura répondre aux gens qui ont besoins de ne pas devoir/vouloir savoir faire et assumer un choix par eux même.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Sauf que les certificats, on l’a vu sur MacOs. Pas efficace.

Apple fait bien plus pour demander 30%. Ce que vous avait dû mal à comprendre 😉

avatar r e m y | 

Mais vous ne comprenez rien à rien!
Les certificats que vous dites non efficaces, c'est ce qui existe aujourd'hui sur iOS! Et c'est parfaitement efficace ! Chaque app validée par Apple reçoit son certificat faute de quoi iOS refuse son installation. Ensuite le certificat est régulièrement vérifié et s'il a été révoqué par Apple, l'app ne peut plus être lancée.

avatar huexley | 

Sortez le FUD du four c’est chaud !

avatar Mickaël Bazoge | 
Il faudrait quand même que Tim Cook et Apple changent de refrain, la stratégie de la peur qu'ils nous serinent depuis plus d'un an n'a rien changé lors des discussions sur le DMA, et les textes en discussion aux US devraient s'aligner largement sur ce qui va se faire en Europe malgré cet argumentaire un rien fané.
avatar Florent Morin | 

@MickaelBazoge

Ça ressemble aux alertes du GIEC depuis 20 ans.

avatar raoolito | 

@FloMo

+1
😦

avatar redchou | 

@FloMo

Wow, la comparaison ! Le niveau ici.. 💩

avatar Alex Giannelli | 

@FloMo

Sauf que les prévisions du GIEC commencent à se réaliser, et bien plus rapidement que prévu. Apple, ça reste à voir.

avatar bibi81 | 

Sauf que les prévisions du GIEC commencent à se réaliser, et bien plus rapidement que prévu. Apple, ça reste à voir.

Le GIEC annonce l’apocalypse si on ne change pas, Apple annonce l’apocalypse si on change.

Donc changeons pour voir si Apple a raison ;)

avatar Florent Morin | 

@bibi81

Dans la forme, de leur propre aveux, les membres du GIEC n’ont jamais réussi a bien informer sur le danger réel. C’est d’ailleurs pour ça que certains d’entre eux ont écrit le livre « No(s) futur(s) ».

Peut-être qu’Apple devrait réorienter son discours en expliquant.

Par exemple, ils pourraient tout simplement dire qu’ils agissent en préventif là, ce qui limitez les dégâts. Là où l’Europe voudrait les inciter à faire du palliatif, dont le résultat est beaucoup plus incertain.

avatar oomu | 

@MickaelBazoge

Ne passez pas à Linux, c'est fait par des communistes inconnus, c'est plein de virus rouge! hiiii! Mieux vaut Windows, le standard ouvert (aux gens qui paient) de l'industrie !

Ne passez pas au Mac, rien n'y est compatible, vos enfants vous détesteront et votre imprimante ne bougera plus, et pis c'est pas si sécurisé que ça le mac. hiiiiii ! Mieux vaut Windows, le standard ouvert (aux gens qui paient) de l'industrie !

Bref, le Fear, Uncertainty and Doubt (fud) ou peur, incertitude et doute (PID !) est une vielle technique classique de l'industrie et on s'en fout !

On s'en foutait de microsoft comme celle d'ibm, d'At&t et maintenant Apple

seul compte les produits et leurs qualités intrinsèques.

avatar iPop | 

Aldo les choses avancent dans le mauvais sens, Apple créera un nouveau magasin Premium dont il aura les commandes avec toutes ses exigences. Des applications trier sur les volets et le tout peut être avec un abonnement.
Le milliard d’applications sera disponible mais en diffusion libre par l’éditeur; espérons qu’ils gardent toutes les versions.

avatar oomu | 

@iPop

Apple Arcade ? :)

mais oui, vous verrez que si ça se fait, tout ce petit monde (Apple en tête) le tourneront en une nouvelle opportunité pour faire du service "haut de gamme" (+ cher, + marge à oomu)

et ça ira trèèèès bien.

-
bon.. sur ce je retourne militer pour la concurrence au Playstation Store sur Playstation ! :)

avatar debione | 

@oomu:
Te donne pas la peine, j'ai plein de jeu en galette que souvent je donne d'ailleurs...

avatar setsuna | 

Article pourrit !
On ne donne pas son propre avis !

Oui il a déclaré qu’une fonctionnalité sera enlevé et il a raison.
Le fait d’avoir un seul gestionnaire d’app est plus sur (notamment pour la protection des donnes).
En avoir plus enlevé cette protection. Donc oui on parle bien d’enlever l’une fonctionnalité.
Alors bon, le commentaire personnel posé sans fondement et sans réflection ce n’est vraiment pas ouf !

Les entreprises vont pouvoir proposer l’installation d’app, récupérer des infos sur le téléphone qui la téléchargé et voir quelles sont toutes les appels télécharger.
Peut être même revendre ces informations. (Même si c’est avec un consentement de la personne).

avatar oomu | 

@setsuna

les gens peuvent utiliser Epic store

mais ils peuvent aussi utiliser uniquement Steam

quand d'autres diront que Steam c'est de la merde capitaliste et aller que sur GOG (de la merde.. moins capitaliste :) )

Et d'autres préfèreront la simplicité sans se poser de question du Windows Store... Après tout, qui mieux que Microsoft pour fournir du sécurisé et intégré à Windows ? hmm

En clair: Apple n'est qu'un industriel ! Ni notre père, ni notre ministre, ni le Début et la Fin de l'industrie. L'existence de la concurrence ne force pas à détruire les priorités d'Apple.

Au contraire, cela justifie encore plus à Apple de cultiver sa différence et qualité... sinon... Hop j'installe Samsung Store ! HAHAHAH

avatar oomu | 

"il a affirmé que le sideloading et les boutiques alternatives d'apps, une disposition prévue dans le DMA, représentaient un risque important pour la sécurité et la vie privée des utilisateurs."

c'est aux gens d'avoir le choix

et de faire confiance que le public ira vers les solutions qui respectent la vie privée.

D'ailleurs, si y a éventuellement une concurrence supplémentaire sur iOs, et bien cela permettra à Apple de Justifier encore plus sa différence, la pertinence de SA boutique, de SES services, etc. Apple pourra arguer qu'il faut privilégier les canaux Apple car respectant vie privée et intérêt de ses utilisateurs.

Mais la concurrence doit pouvoir s'exprimer.

hé.. si ça se trouve, y a aura un concurrent qui proposera encore plus acharné qu'Apple...

Si ça se trouve, y aura des solutions universelles qui forceront à Apple de mettre les bouchées doubles sur l'amélioration d'iOs

ou peut être que si ça se trouve ça sera l'Apocalypse et la mort prématurée du Soleil suite à une erreur de virgule sur l'estimation de l'hélium restant au coeur du soleil... :)

Le point est:
ce n'est pas à Apple de contrôler éternellement les pratiques et usages des utilisateurs.

Par contre c'est à Apple de défendre la pertinence et qualité de SES services.

avatar setsuna | 

L’Europe veut seulement avoir des entreprise qui rapporte de l’argent en espérant gagner sur les futurs projets/entreprise qui seront créé à partir de ceux déblocage.
Ils sent foutes de savoir si c’est sécurisé ou pas.
Pour eux, tant que l’utilisateur a le choix entre Le gestionnaire d’app AppStore et d’autre ça leur enlève une pression. Et ils pourront toujours dire à l’utilisateur qu’ils fallait rester sur l’application propriétaire au lieux d’utiliser un autre gestionnaire.
Mais dans l’idée c’est que ça rapporte. Parce qu’ils sont conseillé non pas par des scientifiques mais par des financiers.

avatar byte_order | 

"s'assurer que les réglementations soient élaborées et mises en œuvre de telle sorte à protéger les droits fondamentaux de chacun."

Par *chacun*, on est bien d'accord que cela ne se limite donc pas uniquement à Apple ou aux utilisateurs, hein ?

avatar oomu | 

@byte_order

y a un autre intérêt que celui d'Apple ? :)

avatar byte_order | 

Pour Apple, non.
Pour le régulateur d'un marché, oui.

avatar byte_order | 

@Sgt. Pepper
> Évidemment que de nombreuses Apps qui vivent de la Pub ciblée ne vont laisser
> AUCUN choix à leurs utilisateurs

Ben si :
1) - le choix de continuer à utiliser l'app
2) - le choix de NE PAS continuer à l'utiliser.

Dans le cas 1), cela signifie que le fait d'être traquer par l'app est un inconvénient moins fort pour l'utilisateur que de pouvoir continuer à utiliser l'app

Dans le cas 2), une app concurrente toujours dispo sur l'AppStore deviendra une concurrence à l'app précédente, et si beaucoup d'utilisateurs agissent de même, la première app perdra de facto rapidement son audience, de quoi revoir donc l'importance pour elle entre le tracking plus précis ou la perte massive d'une audience, même moins bien traquée.

2 choix, ce n'est pas aucun. C'est même exactement le même choix qui est proposé aux gens qui dénoncent les abus de contrôle d'Apple sur iOS : vous avez un autre choix (suivi, en général, d'un "cassez-vous d'ici" plus ou moins assumé, comme si le site web était un club privé...).

Va falloir choisir : si un autre choix existe, est-ce AUCUN choix ou est-ce bien un choix possible ?

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Vous répondez toujours à côté 😉

Je ne vais re écrire tout ce que j’ai avant ou plus haut dans ce fil mais ça va être une catastrophe niveau vie privée notamment comme tout est stocké sur nos téléphones…

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> ça va être une catastrophe niveau vie privée notamment comme tout est stocké
> sur nos téléphones…

Le sideloading est disponible sur 7 smartphones sur 10 dans le monde.
Depuis plus de 10 ans.

Donc soit on vit une catastrophe depuis 10 ans sans avoir rien fait pour corriger le problème, soit cela n'en ait pas une, et les soit-disant problèmes n'ont ni l'ampleur ni le volume que vous, cassandre, prétendez voir dans un futur... qui existe pourtant depuis longtemps.

A chaque fois, cela me fait penser à la manif pour tous, désolé. Autoriser un droit nouveau allait détruire les fondations d'une majorité de gens d'après eux. Quelques années après... toujours rien en vu...

Ce qui arrivera est déjà visible depuis 10 ans. Si au lieu de faire des prévisions dans le mare de café vous observiez ce qu'il s'est passé là où la possibilité qui vous fait tant peur existe déjà et depuis longtemps ?

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Justement. Même Google a vu les catastrophes que cela donne et a serrer les boulons.

On le voit aussi au nombre d’apps télécharger, les transactions dans les achats In App sur android,… Il y a une telle crainte des gens dans leur données sur android.

avatar fte | 

@Krysten2001

"Même Google a vu les catastrophes"

Lesquelles ?

avatar pechtoc | 

@Krysten2001

Quand on voit le nombre de tracker sur n'importe quel site Web, je pense qu'il y a déjà de quoi faire sur ta personne sans avoir besoin du sideloading sur iOS.
Il ne répond pas à côté, tu réponds à côté. Tes scénarios catastrophe ne peuvent être possible que si iOS est une passoire, mais la conception même d'iOS ne te laisse pas libre accès aux données sans accord de l'utilisateur (déjà le cas maintenant), et ensuite ne plus avoir le choix voudrait dire que l'écrasante majorité des utilisateurs d'iOS ont rien à battre de leur vie privée, cheval de bataille d'Apple, ce qui voudrait dire que tout ce qu'ils avancent depuis des années n'est que baliverne "les utilisateurs prennent des produits Apple pour protéger leur vie privée". OK, ça on le sait déjà.

Je ne comprends pas cette lutte contre le choix, à part si on est actionnaire et qu'on sait pertinemment que le sideloading va faire diminuer les rentrées d'argent (une évidence), et c'est bien la le noyau du problème d'Apple, certainement pas la vie privée.

avatar Krysten2001 | 

@pechtoc

Ah bon ?

Regarder sur android et pc et accessoirement MacOs.

https://en.wikipedia.org/wiki/Download_Valley

Chose impossible sous iOS.

avatar pechtoc | 

@Krysten2001

Oui et ? Ça touche 100% des utilisateurs Android, PC et MacOS ? Non. Le risque 0 n'existe pas. Donc est-ce qu'être emprisonné pour se protéger de l'extérieur est la bonne solution ?
A lire certains sur Windows il y a des écrans bleus et des virus... Pourtant mon dernier écran bleu était sous Windows XP et je n'ai jamais eu de virus, tout comme je n'ai jamais eu d'antivirus.

Le monde n'est pas blanc ou noir, peu importe ce que raconte Apple.

Faut bien garder en tête que la majorité des utilisateurs vont au plus simple, donc meme avec sideloading la majorité restera sur le store Apple par simplicité, donc le store restera la source principale et donc il est peu probable que des applic importante n'y soient plus présentes.

avatar setsuna | 

Demander le choix n’est pas axé sur la protection des données.

Donc je regrette mais ça n’a pas de sens pour moi.

En plus certaines personnes risque de faire confiance à des grands groupes.
Je vais prendre exemple sur le groupe Carrefour qui est implanté dans plusieurs pays.
Ils pourraient concevoir un gestionnaire d’App.
(Peut être un gestionnaire proposant seulement leur apps).

Par contre, en créant un compte, puis en ajoutant la carte bancaire sur ce compte pour payer les Apps payant de ce gestionnaire puis en ajoutant des donnes personnelles de facturation. Il faut avoir confiance à ce gestionnaire et aux données qu’ils vont stocker.
Il faut aussi avoir confiance.

Je donne un exemple avec cet entreprise car elle est connue et certaines personnes connaisse plus Carrefour qu’appel.
Car ils font leur achat et ils pensent pouvoir se plaindre facilement en allant dans un magasin.
Surtout les personnes âgées.
Et pourtour ils ne sont peut être ps aussi rigoureux dans la protection des donnes qu’Apple.

Car ils en font leur fer de lance. Mais tous le monde ne le sais pas.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR