Steve Jobs : le vrai du faux

Jean-Baptiste Leheup |

La vie de Steve Jobs, comme celles d’autres personnes « hors normes », devient parfois du roman. Depuis sa naissance jusqu’à son lit de mort, une légende s’est construite autour de son personnage. Décryptons ensemble quelques histoires pas toujours vraies… mais pas toujours complètement fausses !

Steve Jobs serait le fils d’un migrant syrien

Depuis que l’artiste Banksy l’a représenté sur un mur de la « jungle » de Calais en 2015, Steve Jobs est devenu une icône de la richesse et de la diversité que les crises migratoires peuvent engendrer. Sur cette peinture, qui a depuis été dégradée, on voyait Steve Jobs, tenant d’une main un baluchon posé sur son épaule et de l’autre le premier Macintosh de 1984.

Il est vrai que le cofondateur d’Apple, adopté juste après sa naissance par Paul et Clara Jobs, est effectivement le fils biologique d’un jeune homme syrien, Abdulfattah Jandali, et d’une jeune femme américaine, Joanne Schieble. Mais point de crise migratoire ni de baluchon dans cette histoire.

Abdulfattah Jandali était un étudiant en sciences politiques, issu d’une famille très aisée, espérant devenir un jour diplomate. Ce n’est pas en raison de difficultés financières, mais sous la pression familiale, que le couple a dû se séparer de son enfant. La famille de Joanne Schieble n’avait en effet pas accepté son union avec un jeune immigré musulman, et avait fait pression pour qu’elle ne garde pas l’enfant.


Tags
avatar YetOneOtherGit | 

Toujours salutaire de démonter les légendes et la post-vérité. 🙏

avatar pocketalex | 

@Yet

Ces temps ci ça devient un sport national tellement il y a à faire. La moindre news est commentée par un "c'est bizarre, c'est étrange, quelle coincidence"

Et encore je dis ça ... je ne suis pas sur les réseaux sociaux, mais j'imagine que c'est pire

avatar koko256 | 

Amusant le livre who needs a computer anyway avec le logo d'Apple et le logo de Windows

avatar Sindanárië | 

C’est pire que walking dead cette série sur Jobs 🥱

avatar House M.D. | 

@Sindanárië

Et le truc génial, c’est que pour l’un comme pour l’autre, vous n’êtes pas obligé de suivre… Étonnant, non? 😉

avatar Bruno de Malaisie | 

Je connaissais pas mal des anecdotes, mais pas celles concernant les Simpsons…
Merci pour ce travail MacGé!!!!
N’en déplaise aux pisse-vinaigres de service…

avatar quentinf33 | 

@Bruno de Malaisie

« N’en déplaise aux pisse-vinaigres de service… »

Laisse les insulter le travail des gens. Ils n’en valent pas la peine. Ces gens se croient tout permis quand ils payent de toute façon. Ils croient que "le client est roi".

avatar YetOneOtherGit | 

En devenant une icône SJ se voit porter une masse de légende et de vision caricaturale de sa personnalité complexe comme de ses évolutions assez stupide.

Pour certains ici il est devenu l’incarnation sanctifié d’un “âge d’or” d’Apple absolument mythique et qui n’a jamais existé.

Le plus idiot, de mon point de vue, c’est d’enfermer le personage dans des postures caricaturales alors même que ça grande force est de n’avoir cessé d’évoluer et de changer.

Le SJ revenant chez Apple n’avait plus grand chose à voir avec celui qui en avait été chassé.

Le SJ passant la main à TC n’avait pas grand chose à voir avec celui qui avait repris en main le destin d’Apple des années plus tôt.

Le regretté Jean-Marie Hullot qui fut réellement proche et l’hébergeait souvent lors de ses passage à Paris m’a souvent dit que ce qu’il y avait de plus différent entre la réalité du personnage et son image publique c’était la négation de sa réelle capacité à changer totalement de point de vue en un instant alors même qu’il avait défendu corps et âme avec force une position opposée durant des années parfois.

Il appelait ça “le seuil d’inversion de phase de SJ” une accumulation d’arguments, de faits, d’opinions, d’idées… auxquelles ils s’étaient opposés pouvaient à un moment cristalliser avec une simple phrase et le faire basculer en un instant de façon définitive.

L’enfermer dans des déclarations et des postures datées est une grossière erreur.

avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

Il y de la mythomanie autour de Hullot.

Il n’a jamais jamais été le père de l’iPhone comme on l’entend ici ou là dans des articles frenchies d’un chauvinisme ridicule.

Lui et son équipe parisienne ont travaillé sur des technologies telles qu’iSync ou iCal et en aucun cas sur ce qui allait devenir l’iPhone tant au niveau hardware que software.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"Il y de la mythomanie autour de Hullot."

Pas de la mythomanie ce n’est pas lui qui a portait la légende, c’était un homme d’une humilité rare.

Juste l’habituelle paresse intellectuelle de ceux qui ne savent pas vraiment de quoi ils parlent, hélas 🙄🙄

Par contre il a souvent nourri les réflexions de Jobs et il a eu des contributions très importantes à ce que le Mac a hérité de NeXT.

Après les légendes faciles, les raccourcis idiots et les approximations sont des classiques en ligne et tu en es d’ailleurs un spécialiste.

Jean-Marie n’a nul besoin de ces légendes caricaturales pour avoir un parcours absolument exceptionnel de l’INRIA à Apple en passant par NeXT.

Un homme brillant rare, qui nous a hélas quitté trop tôt 🥺

avatar Steve Molle | 

@YetOneOtherGit

C’est bien pour ça que j’ai dit « autour de Hulot » et pas de la part de Hulot.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"C’est bien pour ça que j’ai dit « autour de Hulot » et pas de la part de Hulot."

C’est le choix du terme mythomanie qui est problématique: en général la mythomanie est pro-domo.

Le choix du terme laisse à penser que Jean-Marie était mythomane.

Ceux qui créaient des légendes sur des personnages plus ou moins publiques ne sont pas des mythomanes 😉

Il faut toujours faire attention dans le choix des termes. 🤓

avatar oomu | 

@Steve Molle

votre usage de "mythomane" sous-entend qu'il en est l'auteur. (et que c'est maladif).

avatar YetOneOtherGit | 

@oomu

"votre usage de "mythomane" sous-entend qu'il en est l'auteur. (et que c'est maladif)."

Yep 😎

avatar abalem | 

@YetOneOtherGit

Pas du tout. Si l’usage des mots est important « autour », ça veut pas dire « dedans » 🙄

avatar YetOneOtherGit | 

@abalem

"Pas du tout. Si l’usage des mots est important « autour », ça veut pas dire « dedans » 🙄"

C’est cela oui 🙄🙄

Nous sommes au moins deux oomu et moi sur la même position et elle repose sur le sens même de la mythomanie 😎

Tu peux mettre tout ce que tu veux autour de mythomanie cela ne change pas le sens du terme 😎

Sauf évidemment utiliser à contresens le mot mythomanie comme beaucoup le font de nos jours, hélas.

Dire qu’il y a de la mythomanie autour d’une personne n’a pas de sens, sauf à considérer qu’une personne côtoie beaucoup de mythomanes.

Tu peux dire « il y a beaucoup de légendes autour de Hulot » et encore « il y a beaucoup de légendes au sujet d’Hulot » est moins ambiguë.

avatar abalem | 

@YetOneOtherGit

Je suis tout à fait d’accord avec toi. Nonobstant l’écart sémantique entre « mythomanie » et « légende », la syntaxe étant la même, le sens de la proposition aussi : « il y a beaucoup de légendes autour de », ce qui signifie qu’ « on » a créé beaucoup de légendes autour de, ou, pour revenir à la proposition initiale, beaucoup de « mythes ». Certes, le choix du terme de « mythomanie » n’était sans doute pas des plus heureux, mais cela ne donne pas à la phrase le sens selon lequel c’est Hulot qui raconterait des fadaises.
Et on est peut être plusieurs à se tromper, le nombre n’est pas raison. 😉😎

avatar YetOneOtherGit | 

@abalem

"Et on est peut être plusieurs à se tromper, le nombre n’est pas raison. 😉😎"

Quand on part sur des bases équivoques 😉

Et qu’en plus elles concernent quelqu’un que l’on connaît, respect et dont on regrette la mort prématurée🥺

C’est juste le choix de Mythomanie qui était maladroit 😉🖖

avatar pocketalex | 

J'ai du mal à entrevoir comment il a pu à la fois prendre part à la conception de l'iPhone, et à la fois présenter Ushuaia

avatar Kainam | 

@pocketalex

Avec de la volonté et de la motivation ! 🤷🏻

avatar Labsyb | 

"De cette expérience, était né le concept d’HyperCard"

C'est vers la fin des années 80 que j'ai entendu parler de cette application. J'étais loin d'avoir les moyens de me payer un ordinateur. Les débats Compatibles IBM/PC vs Macinstosh fusaient déjà et le prof de Philosophie vantait, à des défenseurs acharnés et goguenard des premiers, comment son Mac avait eu un impact sur ses recherches et celles de sa femme : alors que jusque là, ils se servaient de papiers/découpages reliés par des fils dans l'espace pour symboliser spacialement les liens entre les textes/oeuvres/idées/images/citations, le "Mac" avait apporté une manière de faire ça à la fois plus pratique, plus efficace et plus poussée de relier tout ça.

Il me semble qu'à l'époque, Hypercard était livré gratuitement avec le Mac. A ce moment là Windows 3.1 n'était pas encore né.

On mesure assez bien je trouve le décalage de vision qu'il y avait à l'époque entre les univers, et quelque part, l'avancée conceptuelle de ce que souhaitait mettre entre les mains des utilisateurs, ces dingues de Cuppertino.

avatar Hangaroa | 

Merci pour ce bel article :)

avatar YetOneOtherGit | 

“De cette expérience, était né le concept d’HyperCard, une application révolutionnaire tout à la fois base de données, outil de présentation, langage de programmation et navigateur hypertexte.”

Le concept d’Hypercard est la cristallisassions pour le grand public de nombreux travaux antérieurs dont certains furent initiés au milieu des année 60.

C’est très emblématique d’Apple en fait: savoir penser des propositions de produits attractifs à partir d’éléments divers que personne n’avait jusqu’ici réussi à transformer en produits désirables.

L’exemple archetypal est évidement le GUI du Mac issu des travaux du PARC et du SRI qui eux même avaient des racines anciennes.

avatar powergeek | 

Sean Connery a pourtant fait pas mal de publicités dont une campagne pour Louis Vuitton et une autre pour Citroën.

avatar pocketalex | 

"Sean Connery a pourtant ..."

Voici comment se propagent les fake news et les rumeurs

avatar powergeek | 

@pocketalex

Un petit tour sur YouTube et tu retrouveras facilement les publicités dont je parle. Celle pour Citroën est amusante.

avatar bugman | 

Désolé d’apprendre que l’œuvre de Banksy fut dégradée.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Désolé d’apprendre que l’œuvre de Banksy fut dégradée."

Bansky n’est jamais qu’un sous Ernest Pignon-Ernest sur-médiatisé 🤬

Si jamais tu ne connais pas je te conseil vraiment de t’y intéresser, ça boxe dans une autre catégorie.

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Le portrait de Jobs sur le mur me fait penser aux expulsés.

Sinon, je n’ai pas de choix unilatéral à faire ici. On (je) peux aimer l’un sans cracher (🤬) sur l’autre. Et inversement. 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Sinon, je n’ai pas de choix unilatéral à faire ici. On (je) peux aimer l’un sans cracher (🤬) sur l’autre. Et inversement. 😉"

Dans l’histoire de l’art il y a les maîtres et les faiseurs : Bansky est un habile faiseur faisant fructifier ce que les maîtres ont créé 😉

avatar bugman | 

@YetOneOtherGit

Il me semble normal de trouver de l’inspiration chez un jeune artiste. Je pense que dans ce milieu il y a une grande part d’intérêts et de recherches sur ce que leurs pairs ont réalisé dans l’histoire.
D’ailleurs on a souvent parler de Dieter Rams (Braun) dans les commentaires concernant les travaux de Ive.
Je reste amateur et non Amateur.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Il me semble normal de trouver de l’inspiration chez un jeune artiste"

L’inspiration évidemment mais là ce n’est pas une simple inspiration c’est un marketing intelligent pour faire fructifier un travail qui n’est qu’une reprise servile 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"D’ailleurs on a souvent parler de Dieter Rams (Braun) dans les commentaires concernant les travaux de Ive."

Ive n’est pas pour moi un maître du design qui laissera une empreinte théorique et conceptuel.

C’est un grand praticien mais nullement un génie ayant profondément changé son champ d’expression.

Par contre il est clairement un des designer ayant eu le plus d’impact large sur son époque.

avatar robertodino | 

@YetOneOtherGit

Salut. Impossible à dire pour l’instant car sa carrière n’est pas terminée, au contraire…

avatar YetOneOtherGit | 

@robertodino

"Salut. Impossible à dire pour l’instant car sa carrière n’est pas terminée, au contraire…"

Le gros de sa carrière est derrière lui et il est fort rare qu’un désigner pose des éléments disruptifs après 50 ans quand il ne l’a pas fait avant.

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

"Ive n’est pas pour moi un maître du design qui laissera une empreinte théorique et conceptuel."

pourquoi ?

avatar YetOneOtherGit | 

@oomu

"pourquoi ?"

Il n’y a pas de changement conceptuel fort issu de son approche, pas de disruption dans les fondements du design, pas de nouvelles pistes ouvertes, pas d’école Ive.

Et ce n’est en rien un manque d’estime pour son admirable carrière, sa contribution exceptionnelle à la cause du design et sa place essentielle dans ce qu’est devenu Apple.

avatar YetOneOtherGit | 

@bugman

"Je pense que dans ce milieu il y a une grande part d’intérêts et de recherches sur ce que leurs pairs ont réalisé dans l’histoire."

« Les bons artistes copient, les grands artistes volent. »

Comme disait Picasso et la nous sommes bien plus dans l’inspiration servile servie par un marketing efficace plus que d’une réelle appropriation transcendant le travail du maître.

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

"Bansky n’est jamais qu’un sous Ernest Pignon-Ernest sur-médiatisé 🤬"

pourquoi ?

avatar YetOneOtherGit | 

@oomu

"pourquoi ?"

Regardes l’œuvre d’Ernest Pignon-Ernest initiée dés le début des années 70 et tu ne devrais plus te poser la question 😉

avatar imrfreeze | 

Incroyable le sosie !!

avatar Sindanárië | 

@imrfreeze

Justement c’est pas un vrai

avatar imrfreeze | 

@Sindanárië

C’est le concept en effet 😄

avatar Sindanárië | 

@imrfreeze

C’est pas un vrai sosie… c’est l’original ! (L’est pas mort en fait, il se planque, l’en avait marre de bosser avec des cons))

CONNEXION UTILISATEUR