Apple au sommet de l'ARM (3/7) : Apple n'avait aucune raison de racheter PA Semi

Jean-Baptiste Leheup |

En 2006, l’information est assez largement passée sous les radars, mais le switch vers les processeurs Intel n’a pas été la seule solution envisageable pour sortir Apple de l’ornière du PowerPC. Cette année-là, The Register a révélé les tractations très avancées entre Cupertino et une petite entreprise voisine qui travaillait sur sa propre déclinaison de l’architecture POWER, celle-là même dont dérivait la famille PowerPC.

PA Semi, le processeur qui pense différemment

Chez PA Semi — puisqu’il s’agit d’elle — toute une équipe travaille à l’époque sur la possibilité d’utiliser son processeur dans un futur Mac. L’entreprise a même acquis une licence PowerPC auprès de l’alliance Apple-Motorola-IBM, intégrant la technologie AltiVec, ce jeu d’instructions qui donne toute leur puissance aux PowerPC G4 et G5. Un choix qui fait de PA Semi un ovni dans le monde des processeurs : non seulement cette entreprise ne souhaite pas fabriquer elle-même ses puces, mais elle se concentre sur une architecture qui n’a pas réussi à trouver sa place en dehors de quelques domaines spécialisés, comme le Macintosh et quelques consoles de jeu.


avatar Oracle | 

Le feuilleton du printemps 🤩 vivement le prochain épisode 😎

avatar raoolito | 

@Oracle

on l’aura fini bien avant l’arrivée du printemps j’en ai peur :D

avatar yoyo3d | 

Le suspens est insoutenable 😅

avatar YetOneOtherGit | 

L’histoire de PA Semi est vraiment assez atypique.

Leur processeur compatible avec l’ISA Power était dessiné from scratch. Ils avaient attiré dan le tour de table un acteur important de l’industrie qui n’avait pas tiré profits du marché des CPU et existait plutôt sur les DSP. Ils avaient attiré une équipe très expérimenté. Ils partaient sur l’idée du fabless ... à un moment où une grande part de l’industrie comprenait qu’hors x86 l’avenir serait bien difficile pour les ordinateur individuel, les serveurs et les stations de travail.

avatar bbibas | 

La suite la suite !!!

avatar andr3 | 

« avec des trous dans les raquettes et des cadavres dans les placards »

😂

avatar amonbophis | 

Cette série c’est comme les films Superman : on connaît la fin dès le début , mais c’est comment on y arrive qui est excitant...

avatar Marcos Ickx | 

@amonbophis

👍

avatar Ankhjeeloop | 

@amonbophis

👍😁

avatar phgerin | 

M E R C I !!!

avatar MrTom | 

J'ai l'impression qu'il manque un passage, juste apres la photo des Atoms. On parle d'un mariage qui... n'a pas eu lieu.

avatar YetOneOtherGit | 

@MrTom

"J'ai l'impression qu'il manque un passage, juste apres la photo des Atoms. On parle d'un mariage qui... n'a pas eu lieu."

Le rachat par Apple semble effectivement elipsé 😉

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@MrTom

Le début de la phrase avait été avalé dans un vortex spatio-temporel. On vient de le retrouver. Merci pour votre vigilance. ✅

avatar Salvag | 

Merci d'avoir donné la suite aussi vite. Vivement le prochain numéros. Bon boulot.

avatar dandu | 
Un jour j'arriverais à concrétiser mon article : lancer Mac OS X sur un CPU de chez eux (oui, c'est possible, ça existe vraiment)
avatar YetOneOtherGit | 

@dandu

Tu veux dire sur un PWRficient ?

avatar dandu | 
Oui, y en a dans certains Amiga "modernes" et on peut lancer Mac OS X avec MacOnLinux
avatar XiliX | 

En fait, à l'annonce de l'achat de PA-Semi, je pensais que Apple allait pouvoir utiliser leur seul et unique processeur pour produit mobile. Aucune idée en revanche de quel appareil mobile.

C'est lorsque Apple a acheté la société "Intrinsity" que je me suis dit que Apple a un projet de concevoir son propre processeur.
En revanche, jamais au grand jamais je puisse penser qu'un jour ce processeur allait remplacer les Intel

avatar jibu | 

Il me semble que l’atom se base sur l’achat du strongarm par Intel. Vrai ou je deconne ?

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@jibu

A priori, rien à voir. StrongARM a donné naissance à XScale chez Intel, revendu en 2006. Atom est un processeur x86 comme les pentium et les Core.

avatar dandu | 
strongARM, c'est Xscale, revendu à Marvell comme dit Jean-Baptiste (et avant la sortie de l'Atom). L'Atom, c'est un design x86 pensé pour la basse consommation (et les basses perfs, en parallèle) développé en parallèle des autres architectures. Et les prochains Intel (Alder Lake) unifient ça : de l'Atom et du Core dans la même puce.
avatar jibu | 

Ok merci pour cette correction. C’est donc juste qu’intel possédait avec strongarm/xscale la clef de son avenir et l’a revendu... c’est ballot.

avatar YetOneOtherGit | 

@jibu

"C’est donc juste qu’intel possédait avec strongarm/xscale "

Intel n’a jamais possédé PA Semi

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@jibu

Intel n’a pas su quoi faire de l’architecture StrongARM devenue XScale. Avant et après le rachat par Marvel, on en a vu dans plein de petits appareils, des BlackBerry, Palm, des Treo, Kindle, Zen, iPaq... Mais faute d’une volonté forte de faire évoluer Windows vers cette voie, le processeur n’a pas eu de succès dans le monde PC. Une fois de plus, Apple étant son seule client, elle a pu aller là où elle voulait.

CONNEXION UTILISATEUR