En Espagne, les Apple Store en pleine forme

Mickaël Bazoge |

Le business espagnol d'Apple n'a pas connu la crise l'an dernier. Selon les chiffres compilés par la publication Expansión, le réseau d'Apple Store (11 boutiques en tout, qui emploient 1 290 salariés) a engrangé des ventes de 433,85 millions d'euros durant l'année fiscale 2019 qui s'est achevée fin septembre. Ce chiffre d'affaires est 10% plus élevé que celui de l'année précédente. Cet excellent résultat s'explique notamment par la hausse du prix moyen des produits qui dépassent les 1 000 € (+20%).

L'Apple Store Passeig de Gràcia, à Barcelone.

Les bénéfices réalisés par Apple Retail en Espagne s'établissent à 12,78 millions d'euros, soit… 73% de plus qu'en 2018. À la fin de l'année fiscale 2017, le réseau d'Apple Store avait affiché des pertes de 371 000 euros. Aussi étrange que cela puisse paraitre, les impôts payés en 2019 par Apple sur cette activité se sont montés à 1,19 million, contre 4,6 millions en 2018. Des chiffres qui ne manqueront pas d'intéresser la Commission européenne qui voudrait bien que les grandes entreprises de la tech mettent un peu plus la main à la poche (lire : Thierry Breton somme Mark Zuckerberg de payer ses impôts en Europe).

Le poste de dépenses le plus élevé est le coût de personnel, qui a représenté 57,4 millions d'euros (3 millions de plus par rapport à 2018). Les baux pour les magasins ont pesé 14,4 millions. En Espagne, Apple possède une autre entreprise, Apple Marketing Iberia, qui fournit des services de soutien commercial et de marketing : elle a engrangé un chiffre d'affaires de 76,3 millions l'an dernier, soit 87% de plus d'une année sur l'autre. Le bénéfice net est de 42,1 millions, contre 13 millions durant la précédente année fiscale. Elle a réglé deux fois plus d'impôts qu'en 2018, soit 10,3 millions d'euros d'impôts. Preuve que l'activité en Espagne est florissante.

Le bilan ne sera peut-être pas aussi réjouissant pour l'année fiscale 2020, touchée par l'épidémie de coronavirus qui a forcé la suspension de toute activité dans les boutiques espagnoles (Apple n'a d'ailleurs pas annoncé de réouverture pour ses magasins).

avatar Samus | 

"N’oublions d’ailleurs pas qu’Apple bénéficie (in)directement de nombreux services publics financés par la collectivité : les douanes qui luttent contre les contrefaçons, les infrastructures routières pour ses livraisons, l’enseignement et les formations dont ont bénéficié son personnel,..."

Ouais, comme toutes les entreprises du pays, quoi...

avatar Terence993 | 

@Samus

Raison de plus que tout le monde contribue à hauteur des profits réalisés dans le pays.

avatar Derw | 

@Samus

« Ouais, comme toutes les entreprises du pays, quoi... »

Qui, elles payent tous leurs impôts dus sans optimiser de façon non prévue par la loi. En tout le cas, c’est le cas de ma société.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR