Contre le coronavirus, Tim Cook a ajusté quelques boutons

Mickaël Bazoge |

Dans son interview à l'émission Fox Business, Tim Cook s'est voulu résolument confiant concernant le coronavirus : c'est une situation « temporaire » qui n'affectera pas l'entreprise sur le long terme, a-t-il assuré. « Les fondamentaux d'Apple sont forts (…) Je ne vois pas de différence de long terme entre ce qui se passait hier et ce qui arrive aujourd'hui ». Le futur du constructeur est « très encourageant », se réjouit-il.

Malgré tout, le groupe va surveiller de près l'épidémie de coronavirus qui s'est répandue en Corée du Sud et en Italie, Apple ayant des fournisseurs importants dans ces deux pays. La situation actuelle et les mauvaises nouvelles qui s'empilent continuent d'effrayer non seulement les organisateurs et participants à des événements technologiques (lire : Coronavirus : les événements tech annulés les uns après les autres), mais aussi… les investisseurs.

L'action d'Apple a pris cher ces derniers jours, l'entreprise ayant reconnu que ses prévisions pour le trimestre ne seraient pas atteintes. Le malheur d'Apple fait également son bonheur : la baisse du titre AAPL en Bourse permet au constructeur d'acheter des paquets de ses propres actions à vil prix, comme le reconnait Tim Cook.

Sur le plan industriel, le CEO d'Apple minimise les craintes qui pèsent sur la chaîne d'assemblage du constructeur, qui est « relativement plus importante en Chine ». D'une part, la propagation du coronavirus est « sous contrôle » en Chine. Et d'autre part, la chaîne de production du groupe, que Tim Cook a contribué à mettre en place quand il était responsable des opérations, est « résiliente ».

« Nous avons continué de travailler malgré les tremblements de terre, les tornades, les incendies, les inondations, les tsunamis, le SRAS, nous avons subi toutes sortes de choses, et l'équipe des opérations sait y faire dans ces conditions », relève-t-il. Après cet épisode du coronavirus, Apple se posera la question de savoir si la chaîne d'assemblage a fait suffisamment preuve de résilience ou pas. Des changements pourraient ensuite être apportés, le cas échéant.

À l'heure actuelle, « nous parlons d'ajuster quelques boutons », estime Tim Cook, il ne s'agit pas de « changements fondamentaux ». Pour l'iPhone 12, dont la production entre habituellement dans le dur après le nouvel an lunaire, l'inquiétude était de mise. Mais il semble qu'Apple ait les choses en main.


avatar pim | 

@Totoche31

Je vais conserver cette justification, pour la prochaine fois que mon banquier m’appelle pour le signaler un « différentiel » sur mon compte (parce que « découvert », c’est un mot vulgaire !)

avatar Lolo43d | 

Étonnamment, pendant ce temps là, les voyages à l’étranger (vols secs, formules toutes inclus...) ne baissent pas 😕... Nous vivons vraiment dans un monde dominé par l’argent...

avatar pim | 

@Lolo43d

Si si, c’est -50 % sur toutes les croisières ! D’ailleurs je me demande si je ne vais pas me prévoir un petit week-end à Venise, juste histoire de pouvoir dire lundi à mon boss : « Je reviens de Venise, pour pas prendre de risque je propose d’être placé en quatorzaine chez moi ! » lol

Pages

CONNEXION UTILISATEUR