Souveraineté numérique : Apple auditionnée au Sénat le 3 septembre

Stéphane Moussie |

Apple sera auditionnée le 3 septembre par la commission d'enquête sur la souveraineté numérique du Sénat. C'est Claire Darmon, responsable des relations institutionnelles d'Apple en France depuis le début de l'année, qui répondra aux questions des sénateurs à partir de 16h45. L'audition sera retransmise en direct sur le site du Sénat. Seront interrogés le même jour des dirigeants d'Amazon Web Services ainsi que plusieurs ministres.

La commission sur la souveraineté numérique enquête sur un sujet aussi vaste que « l’articulation de la technologie et de la politique. » « Nos fonctions, institutions et régulations politiques que représentent, en France, la vie parlementaire et, en Europe, l’Union européenne sont nécessairement impactées par des évolutions technologiques dont la vitesse de propagation et l’impact sont considérables », indique le rapporteur Gérard Longuet.

Depuis le printemps, la commission a déjà interrogé de nombreuses organisations et personnalités du secteur du numérique. Google, Facebook et Microsoft ont été entendus en juillet.

Il a été brièvement question d'Apple à cette occasion : interrogé par le sénateur Patrick Chaize sur les diverses condamnations de Google pour pratiques anticoncurrentielles, Benoît Tabaka, secrétaire général adjoint de Google France, a répondu que « l'appréciation du marché [de la part de Google] s'avère distincte de celle de la Commission européenne et motive les appels en cours. » Selon lui, « le système d'exploitation d'Apple n'a pas été pris en compte dans l'analyse concurrentielle, alors que les consommateurs migrent très facilement d'Android à Apple et vice versa ! » Dans les faits, Android domine très largement en France, avec une part de marché estimée à 82 % par Kantar Worldpanel (+ 4 points en un an, au détriment d'iOS).

Mise à jour le 3 septembre : Finalement ce ne sera pas Claire Darmon qui s'exprimera devant les sénateurs, mais Michel Coulomb, responsable des ventes en Europe du Sud, Daniel Matray, responsable App Store Europe, et Erik Neuenschwander, responsable vie privée.

avatar powerjaja | 

Vous pourrez nous snifer la vidéo et/ou nous faire un article sur l'événement ? J'ai un RDV chez le dentiste à 17h ce jour là !

avatar Stéphane Moussie | 
@powerjaja : on va bien sûr suivre ça. On fera un article s'il y a matière.
avatar powerjaja | 

@stephmouss

👍🏻🙂

avatar IceWizard | 

@powerjaja

Cadeau : https://www.publicsenat.fr/espace-replay

Même la chaîne Sénat possède son propre service de Replay !!

avatar Gregoryen | 

16:45 c’est pile le moment où je vais prendre la voiture pour aller à la gare et revenir sur Paris.. bon y’a le replay !

Je vais quand même suivre ça de près ! 😊

avatar corben | 

Le sénat n’a que ce à faire ?

J’ai l’impression que les institutions s’acharnent sur les GAFA en ce moment

avatar oomu | 

@corben

cela fait aussi partie des missions du Sénat

Les politiciens "s'acharnent" sur les "gafa" parce que les "gafa" sont une part importante de la société.

Le politicien ne s'acharne pas sur le oomu parce que le oomu est microbe de la société.

Aussi simple que cela et c'est naturel pour le sénat de régulièrement se pencher sur l'industrie, le financement, l'activité socio-culturel, etc.

Sinon oui, je suis partisan de virer _tout_ le monde (vous y compris) et de mettre Oomu à la tête de tout. Oomu Imperator.

avatar tjm | 

Je viens de regarder cette audition. On croit halluciner ! On a d'abord demandé aux 3 invités d'Apple de prêter serment en levant la main droite en disant "je le jure", pn se croyait au meilleurs moments de l'affaire Benalla. Sauf que, là, il n'y avait que 7 sénateurs dans la salle...
Ensuite quelques questions du rapporteur ou des membres de la commission : on avait vraiment l'impression qu'ils venaient là parce qu'ils sont fans d'Apple et qu'ils voulaient rencontrer des membres d'Apple. Ces sénateurs sont vraiment des gens qui sont payés très cher pour ce qu'ils font.
En résumé, rien de bien méchant pour Apple, on se demande bien à quoi a servi cette audition...

avatar macfredx | 

"Sauf que, là, il n'y avait que 7 sénateurs dans la salle..." : ben oui, c'est une commission...

CONNEXION UTILISATEUR